AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Dufournet (Traducteur)
ISBN : 2080702610
Éditeur : Flammarion (27/07/1993)

Note moyenne : 3.32/5 (sur 48 notes)
Résumé :
Lorsque Aucassin entendit Nicolette dire qu'elle voulait s'en aller dans un autre pays, une profonde affliction envahit son âme :
"Ma très douce amie, fait-il, vous ne partirez pas, car ce serait me tuer. Le premier qui vous verrait et qui en aurait la possibilité, vous enlèverait aussitôt et vous mettrait dans son lit, faisant de vous sa maîtresse. Et une fois que vous auriez couché dans le lit d'un autre homme que moi, n'allez pas vous imaginer que j'attend... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Slava
  17 octobre 2017
Romeo et Juliette, Tristan et Iseult, Pyrame et Thisbé, Abelard et Heloise... que de couples bien connus, qui nous font rêver. Mais Aucassin et Nicolette ? Pour tout dire, je n'avais jamais entendu parler d'eux jusqu'à ce que je découvre ce livre. Et autant dire que lorsque je l'ai lu, j'ai été très surpris de ce roman qui date du Moyen-Age et est pourtant très atypique pour l'époque.
Nous avons donc Aucassin et Nicolette, deux jeunes gens qui s'aiment mais évidemment tout les oppose : lui est le fils d'un noble chrétien, le comte de Beaucaire, tandis que Nicolette est une Sarrassine enlevée de son pays, sous la tutelle du comte Bougar de Valence qui l'a fait baptiser. Et en plus, ils se détestent, autant dire que leur relation est compliqué. Nos deux tourtereaux vont tout faire pour braver les obstacles, avec plus où moins de soucis... parviendront-ils à s'aimer ?
Un joli résumé n'est-il pas ? Il a l'air un peu conventionnel vu comme ça... et pourtant, dès que vous l'ouvrez, tous les a priori sont bousculés !
Dès le début, nous avons un vieux poète nommé le Vieil Antif qui veut chanter l'amour de nos amoureux pour le plaisir (alors que normalement, dans les récits de l'époque étaient faits pour instruire. Cela donne le ton.
Aucassin et Nicolette est un roman d'amour et d'aventure... qui pastiche et parodie le roman d'amour et d'aventure. Tout est burlesque et absurde : une bataille gagnée en quelques minutes résout une guerre de vingt ans, le chevalier se prend de tas de branches dans la figure et saigne de quarante blessures tout en pensant à sa douce amie, à Torelure un roi repose au lit après l'accouchement de sa femme et on se bat à coup de pommes pourries et fromage frais... comme si ça suffisait, on a un couple assez original : Aucassin est un chevalier en carton, bien que beau et courageux, il est d'un esprit très buté, peu futé et qui pleure constamment sans rien faire, alors que Nicolette est beaucoup plus rusée, plus téméraire, se débrouille comme une grande... c'est rare qu'un personnage féminin soit aussi entreprenante dans une oeuvre du Moyen-Age !
L'humour est présent évidemment, et l'auteur parodie de grands moments de son temps, n'épargnant ni la Chanson de Roland, ni Lancelot et le Chevalier de la Charrette, tout y passe ! En revanche, si l'épopée et le roman sont moqués, le lyrisme est respecté, très beau en passant (rien qu'à voir le moment de l'Etoile...)
L'écriture est pétillante et sous une forme naïve et charmante, demeure audacieuse, avec par exemple les propos sensuels de Nicolette où encore la tirade d'Aucassin sur l'enfer.
En bref, une oeuvre médiévale assez étonnante qui mérite d'être plus connue, tant pour sa singularité que son propos léger et précieux. Et puis Aucassin et Nicolette sont un beau couple aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rogermue
  16 juin 2013
Aucassin et Nicolette, avec Romeo et Julia, un de ces couples d'amoureux qui sont inoubliables.
Écrite aux environs de 1300, cette histoire magnifique raconte en prose et en vers l'amour du jeune Aucassin, fils d'un comte, pour la belle Nicolette, une fille arabe qui vit au château de son père.comme serve. le père interdit à Aucassin le mariage avec Nicolette, on s'enfuit, on est séparés, on se retrouve finalement. - Une histoire fascinante.
Wikipedia allemande a le contenu en détail, Wikipedia française le donne en trois lignes. Dommage.
Pour avoir une idée de ce livre, j'ai donné un lien qui donne une page dans une traduction moderne.
Voici le contenu de la belle histoire que j'ai traduit d'après le résumé de Wikipedia allemande:
Aucassin, le fils d'un comte, aime la belle Nicolette, une fille arabe qu'on a achetée sur le marché aux esclaves. Elle vit au château et Aucassin veut se marier avec elle. Mais le père l'interdit et on met Nicolette au cachot. Elle peut s‘échapper et se bâtit une cabane dans la forêt. Aucassin réussit à la trouver et ils décident d'aller vivre dans un pays étranger. En mer, leur navire est pris par des pirates et on sépare les amants. Après quelque temps, Aucassin peut échapper aux pirates et il apprend que son père est mort et qu'il est le nouveau comte maintenant.
La dernière étappe de Nicolette est Carthage et ici on constate qu'elle est la fille du roi. On a enlevé Nicolette quand elle était petite enfant. le roi de Carthage décide aussitôt de marier sa fille avec un prince musulman. Nicolette peut s'enfuir et déguisée en ménestrel elle réussit de gagner le château d'Aucassin où elle trouve le jeune comte. Toujours déguisée en ménestrel elle lui raconte dans son chanson leur histoire. Pour trouver sa bien-aimée, Aucassin demande au ménéstrel de l'aider à trouver Nicolette. Alors elle sait qu‘ Aucassin l'aime toujours et on peut se marier finalement.
Lien : http://archive.org/stream/au..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LydiaB
  26 octobre 2010
Dès les premiers vers, on s'interroge sur les deux personnages et sur l'auteur. En effet, ce dernier, parodiant un style épique, annonce au lecteur qu'il emploie ses dernières forces à conter, pour le plaisir des auditeurs, les aventures et les amours de deux jouvenceaux, alors que l'usage était d'instruire et d'édifier. Il précise également qu'il se nomme le vieil Antif, nom du cheval de Roland ! de plus, on découvre que Nicolette, au nom français, est d'origine sarrasine, alors qu'Aucassin, prince chrétien, porte le nom d'un roi maure de Cordoue, Alcazin, qui régna de 1019 à 1021. Une deuxième hypothèse voudrait qu'Aucassin soit le diminutif du provençal "aucassa", dérivé "d'auca", "oie" et qui désignerait donc l'oison un peu niais mais sympathique, tandis que Nicolette viendrait de "Nicola", diminutif de l'occitan "nica", employé dans l'expression populaire "faire la nica", "faire la nique, se moquer, être plus rusé qu'autrui". Il s'agirait donc du personnage futé.
(la suite sur mon site)

Lien : http://promenades-culture.fo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          88
feanora
  15 août 2014
Ce poème lu pour la prose et chanté pour les parties en vers se réfère aux thèmes classiques du Moyen Àge, telles les amours contrariées comme dans Tristan et Yseult.
Mais c'est aussi un roman d'aventures où s' enchaînent guerre, trahison, emprisonnement, évasion nocturne, fuite dans la forêt, séparations, retrouvailles, tempêtes en mer, attaques des Sarrasins, enlèvement par des pirates et j'en oublie.
Cette chantefable est apparemment la seule qui soit connue dans la littérature française.
Commenter  J’apprécie          30
Sarah_DD
  03 juin 2008
En fait c'est un peu difficile de noter les classiques. Cette oeuvre est recommandée pour sa structure inédite et particulière (la chantefable). Au niveau de l'intrigue, c'est sûr que ce n'est pas du grand suspense. Il y a tout de même une promotion du rôle de la femme à noter.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   19 juin 2014
Aucassin, le beau, le blond,
le damoiseau, l'amoureux,
est sorti du bois profond,
ses amours entre ses bras
devant lui sur ses arçons.
Il lui baise les yeux, le front,
et la bouche et le menton.
Elle lui a demandé :
" Aucassin, bel ami doux,
en quelle terre irons-nous ?
- Douce amie, je ne sais pas.
Il ne m'importe où nous allions,
en forêt ou en lieu écarté,
pourvu que je sois avec vous. "
Ils passent les vaux et les monts
et les villes et les bourgs.
Un jour ils arrivent à la mer
et descendent sur le sable,
près de la rive.

(Aucassins, li brax, li blons,
Li gentix, li amorous,
Est issu del gaut parfont,
Entre ses bras ses amors
Devant lui sor son arçon.
Les ex li baise et le front
Et le bouce et le menton.
Ele l'a mis a raison.
" Aucassins, biax amis dox,
en quel tere en irons nous ?
- Douce amie, que sai jou ?
Moi ne caut u nous aillons,
En forest ou en destour,
Mais que je soie avuec vous. "
Passent les vaus et les mons
Et les villes et les bors.
A la mer vinrent un jor,
Si descendent u sablon
Delés la rive.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          256
LydiaBLydiaB   26 octobre 2010
Aucassin s'est arrêté,
appuyé à l'arçon de sa selle,
et il commence à contempler
cette violente bataille rangée.
Les combattants s'étaient munis
de nombreux fromages frais,
de pommes des bois blettes
et d'énormes champignons des prairies.
Qui trouble le plus l'eau des gués
est proclamé le prince des chevaliers.
Aucassin le vaillant et le noble
commence à les regarder
et se met à rire.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
feanorafeanora   15 août 2014
Nicolette au teint si clair
s' appuya contre un pilier
et elle l'entendit pleurer,
son amie regretter;
elle révéla ses pensers:
Aucassin, seigneur bien né,
Noble, jeune et honoré,
à quoi bon vous lamenter,
vous plaindre encore et pleurer,
puisqu'à vous je ne serai?
Car votre père me hait,
comme votre parenté.
Commenter  J’apprécie          60
ClioInoClioIno   15 octobre 2018
Nicolette avait de beaux cheveux blonds et naturellement frisés. Elle avait les yeux bleus et riants, les dents blanches et petites, le visage bien proportionné. Vos deux mains eussent suffi pour contenir sa taille légère. Son teint était plus frais que la rose du matin, ses lèvres plus vermeilles que cerises au temps d’été ; enfin jamais vos yeux n’ont vu plus belle personne.
Commenter  J’apprécie          00
Xian_MoriartyXian_Moriarty   21 janvier 2015
-Allons donc ! répond Aucassin, ma très doche amie, il n'est pas possible que vous m'aimiez autant que je vous aime. La femme ne peut aimer l'homme autant que l'homme aime la femme ; car l'amour de la femme réside dans son oeil et tout au bout de son sein et tout au bout de son orteil, mais l'amour de l'homme est planté au fond de son coeur d'où il ne peut s'en aller.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Anonyme (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Anonyme
Bonne Année 2019
autres livres classés : moyen-âgeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Que de mystère..!

Dans quelle ville ce déroule l'histoire ?

Santa Mondega
Salvador
Paramaribo

11 questions
283 lecteurs ont répondu
Thème : Le Bourbon Kid, tome 1 : Le Livre sans nom de AnonymeCréer un quiz sur ce livre