AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070256359
Éditeur : Gallimard (14/10/1981)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Poème en vieil anglais des environs de l’an mil, Beowulf est le plus ancien long poème héroïque qui nous soit parvenu intégralement dans une langue européenne autre que le latin. Il s’inscrit peut-être dans une tradition beaucoup plus ancienne encore, puisque Beowulf est présenté comme le neveu d’un chef scandinave dont la mort vers 520 est historiquement attestée.
Prince modèle, fidèle à ses souverains et à ses engagements, il affronte des forces mauvaises, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
finitysend
  18 mars 2014
Le Beowulf est un poème en prose dans sa traduction française .
Le rythme de la restitution française , est fondamentalement agréable et les images foisonnent avec un texte , qui de plus est très dans l'action et donc assez facile à suivre de ce fait . Il est doté d'un plan en trois parties qui est très clair .
Il y a des films tirés du texte , mais en toute franchise le texte est mieux encore que ses adaptations . le langage peut désarçonner mais les images sont évocatrices et les détails gratifiants foisonnent et abondent , le texte date au moins du Xe siècle .
Disons que c'est le plus vieux texte anglo-saxon conservé et qu'il est à la croisée des genres littéraires .
D'une part de celui de la Saga scandinave et d'autre part , de la Vita de saint , ainsi que du poème épique issue des traditions épiques en général ( germanique ou autres ) ...
Le fond : le texte raconte les trois combats héroïques de Beowulf qui au grès de ces étapes , se mettra finalement au service de son roi , pour devenir lui-même souverain et mourir de cette responsabilité bien lourde d'implications et d'exigences surhumaines .
Dans le premier combat le héros élimine l'ogre mangeur d'hommes Grendel , dans le second il tue la mère de Grendel et dans le troisième , il libère son pays des agissements d'un dragon . Bien que désormais roi du pays , il laisse la vie dans ce combat héroïque dont il sort vainqueur .
Il y a un débat qui est de savoir à quel point le Beowulf est issu de , et originellement structuré dans , la tradition orale scandinave .
Personnellement , je pense que c'est douteux de le penser pour ce qui est de la totalité du texte , mais il y a bien une inspiration unique et centrale pour venir donner au poème une unité de rythme aussi unifiée et qui respecte aussi indéniablement , une forme orale et déclamatoire ( en VO je veux dire ) .
Mais fondamentalement le Beowulf à mon humble avis , retient principalement l'attention car il affecte une manière élégante , pour imbriquer des éléments culturels dissonants . Des éléments qui sont parfaitement compris par le ou les créateurs du poème , qui les mêlent tout en restant cohérents entre eux , sans venir se contredire et sans contredire pour autant les traditions diverses dont ils sont issus ( ce qui est quand même très important à noter ) .
Le monstre Grendel et sa mère viennent du bestiaire fantastique germanique , mais l'auteur leur donnera des circonstances atténuantes qui ne manqueront pas de conférer à leur mort un côté tragique et émouvant , en même temps qu'une personnalité très accentuée . Surtout pour Grendel qui est presque une victime exemplaire . C'est un jeux assez subtile car l'ogre confine ici , presque à la victime expiatoire et il vient poser des questions ( chrétiennes ) , telles que la responsabilité morale individuelle et la culpabilité , d'un point de vue chrétien .
Dans le récit la christianisation est timide et simplement en route , le christianisme est une option parmi d'autres ... une simple option ...
Lorsque Beowulf décède et lorsqu'il est placé dans un tumulus avec l'or du dragon , on croit vivre les funérailles d'un grand seigneur germanique continental et protohistorique et il y a aussi en même temps , l'absurde tragique ironie de la situation qui elle , est bien d'origine scandinave , Islandaise même à mon humble avis ...
Il y a aussi cette idée que la royauté possède un fondement initiatique et une légitimité héroïque , par ailleurs le roi du pays est le garant de la prospérité . Il est le responsable direct des calamités , de la météo aux monstruosités qui peuvent venir battre la campagne ...
Là aussi la christianisation , vient ici encore insister sur la responsabilité de l'homme ( roi ou autre ) dans le déclanchement des calamités ( surnaturelles ou autres ) , mais le texte respecte aussi l'héroïsme absurde typique des sagas islandaise ( assez souvent ) . Le topos , de la monarchie inter-germanique general , est respecté lui aussi .
Le Beowulf mélange habilement et très consciemment , des traditions tragiques d'origines variées . Ce gout du tragique lui donne d'ailleurs régulièrement une pompe grandiose et émouvante .
Le récit est donc antérieur au Xe siècle apparemment . Il fut rédigé une époque où toutes ses traditions de références , étaient encore comprises , mais où le contexte culturel dominant était celui d'une culture germanique anglo-saxonne dominante .
Il me semble que dans son ensemble , il est plus une création , qu'une reprise .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
Video de Anonyme (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Anonyme
Bonne Année 2019
autres livres classés : littérature médiévaleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Que de mystère..!

Dans quelle ville ce déroule l'histoire ?

Santa Mondega
Salvador
Paramaribo

11 questions
283 lecteurs ont répondu
Thème : Le Bourbon Kid, tome 1 : Le Livre sans nom de AnonymeCréer un quiz sur ce livre