AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de tolstoievski


tolstoievski
  14 juillet 2017
Everyman est considérée comme une pièce classique en Grande-Bretagne, mais demeure assez méconnue en France. Elle date probablement de la fin du XVè, début du XVIè siècle. Il est vrai qu'elle n'est plus forcément d'un intérêt grandiose de nos jours mais, en tant que pierre à l'édifice de l'histoire littéraire mondiale, elle mérite sans doute qu'on s'y arrête un bref instant.

Il s'agit d'une moralité, c'est-à-dire une pièce de théâtre allégorique à fonction religieuse et philosophique dans le cadre de l'église catholique romaine, qui était encore, à l'époque, la religion officielle du royaume britannique (plus pour longtemps comme vous le savez).

Ce qui est probablement le plus intéressant dans cette pièce, c'est son traitement allégorique, à savoir que des idées abstraites puissent s'y incarner et s'exprimer au travers de personnages de théâtre. En ce sens, il y a probablement une influence de cette oeuvre sur d'autres oeuvres majeures du répertoire élisabéthain, parmi lesquelles on compte l'inévitable William Shakespeare.

La moralité raconte la grande tragédie de l'homme (et de toute espèce vivante d'ailleurs), c'est-à-dire, la rencontre qu'il devra faire avec la mort. Et qu'arrivé à ce stade de son existence, il ne sera plus question de compter ni sur sa parentèle, ni sur ses amis, ni sur ses richesses, encore moins sur ses attributs physiques (beauté, vigueur, etc.) mais qu'il devra bien seul et armé de sa seule conscience affronter le jugement dernier. Seules ses oeuvres charitables semées çà et là tout au long de son existence pourront lui servir d'avocat. Pour le reste, si son bilan n'est pas à l'équilibre, il n'aura qu'à s'en prendre qu'à lui même et ne plus compter sur rien ni personne.

En somme, un fond religieux très pesant (trop selon moi), un fond philosophique qui n'a rien de nouveau mais qu'il est sans doute toujours bon de garder à l'esprit quelque part dans un coin de son crâne. Pour le reste, cette toute petite pièce, sans être désagréable, est, je pense, très loin d'être un incontournable de nos jours. À vous de voir.
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (1)voir plus