AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Bouvy


Bouvy
  06 septembre 2016
Francesa, pseudonyme dû au fait qu'elle est Française se prostitue dans une maison close madrilène. Pas pour l'argent, même si elle en perçoit mais plutôt pour assouvir ses fantasmes et ceux de son mari. Elle nous conte alors ses passes, ses collègues, ses aventures, sa vie lors de cette période de débauche.

Sous La Cape est une maison d'édition qui publie des livres inédits ou des rééditions souvent écrits par des anonymes ou sous des pseudos déjantés. J'ai découvert cette maison d'édition grâce à ChocolatCannelle qui en fit l'éloge sur ce site. le slogan de la maison est : « le bon goût du mauvais genre ». Tout un programme. Leur site est facile à trouver : www.souslacape.fr
En cherchant sur Amazon, j'ai découvert qu'il y avait en version numérique beaucoup de publications disponibles, parfois gratuites (des récits courts) ou vendus avec des prix vraiment bas par rapport aux éditions papier.

Pour ma première expérience (en fait, non, c'est la deuxième car j'avais lu « Vacances à l'Auberge Rose », de ChocolatCannelle, sans vraiment retenir l'éditeur) j'ai découvert cette nouvelle autobiographique et je suis enchanté de cette courte lecture. le style est simple, fluide et agréable à lire. La confession de Francesa ne fait aucune concession à la pudibonderie mais ne tombe jamais dans la trivialité. Si d'aventure vous voulez tenter quelques expériences avec cette sympathique maison d'édition, il vous suffit de taper dans le moteur de recherche d'Amazon Sous La Cape et vous aurez l'embarras du choix pour vous divertir avec une littérature qui sort des sentiers battus. Bref, j'ai vraiment apprécié cette courte histoire.

Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus