AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070363988
224 pages
Éditeur : Gallimard (08/06/1973)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 65 notes)
Résumé :
Julien : Colombe, mon chéri, je n'ai que toi au monde. Tu sais que je vais crever de te quitter, mais tu sais aussi que tu ne pourrais plus m'aimer si je faisais quelque chose de laid pour te garder.
Colombe : Quelle idée, mon chéri ! Je pourrais très bien t'aimer quand même, moi...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
cathcor
  11 février 2012
Un antidote à Antigone. Julien ou comment il ne faut pas être une Antigone dans la vie de tous les jours...
Julien,rigide, écorché vif, fils mal aimé de Mme Alexandra,vieille actrice jadis célèbre,dont les amants sont de tristes fantoches, veut aimer Colombe,petite fleuriste naîve, d'un amour pur et exigeant.
Mais comment résister aux compromissions et aux souillures du quotidien?
C'était l'interrogation d'Antigone ("Quelle femme heureuse deviendra-t-elle la petite Antigone? A qui devra-t-elle mentir?, A qui se vendre?"). Anouilh nous dit ici que, en dehors de la tragédie, les êtres épris d'absolu sont des faiseurs d'histoires, qui cachent, sous leur apparente pureté,égoïsme et fermeture aux autres et à la vie.
Commenter  J’apprécie          130
morin
  08 avril 2017
Pièce de théâtre lu dans le cadre d'un prochain café littéraire :
époque : moitié XIXème siècle.
Julien, qui part pour trois ans au service militaire, confie sa jeune épouse Colombe et son fils à sa mère, Mme Alexandra, actrice de théâtre. Mère et fils se déteste. Plongée dans le milieu du théâtre la jeune Colombe sera fascinée par les illusions et les vanités qu'il distille.
Au cours de cette lecture je me suis amusée, j'ai souri beaucoup mais je me suis aussi attristée pour Julien qui fini abandonné par sa jeune femme, Colombe, dont il est amoureux fou.
La lecture terminée, j'ai regardé la pièce sur internet (mise en scène 2010 de Michel Fagadau avec dans les rôles principaux Annie Duperey et Sara Giraudeau).
Je reconnais que j'ai préféré de beaucoup la vision de la pièce plutôt que sa lecture. Je n'ai pas seulement souri, j'ai beaucoup ri grâce aux talents des acteurs et tout particulièrement ceux d'Annie Duperey et Rufus. La mise en scène dédramatise les dialogues difficiles entre Julien et Colombe et entre Julien et Armand (actes III et IV).
Intéressant et bon pour une culture personnelle .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          73
Bagherra
  09 avril 2018
Je n'ai pas grand chose à en dire sauf que j'ai eu du plaisir a renouer avec J. Anouilh, auteur que je n'avais plus relue depuis très longtemps. Une bonne analyse des personnages, d'un milieu qui engloutit ceux qui l'approche, pas toujours dans le bon sens. Julien est le seul qui reste fidèle à lui même pendant que Colombe se met de plus en plus à ressembler à sa mère..
Commenter  J’apprécie          10
hOUMUS
  11 mai 2020
Ce livre est terriblement grave... Je suis encore déchiré entre Colombe et Julien. C'est étrange, car on dit que Anouilh est un auteur de droite. Et dans ce cas, serez-vous du côté de Colombe la "libérale" qui se réalise, se libère au détriment de son couple ou de Julien plutôt "conservateur" tout à défendre ses valeurs ?
Commenter  J’apprécie          10
ynomra
  16 décembre 2015
beaucoup d'humour, et de rire dans cette pièce de théatre.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
cathcorcathcor   11 février 2012
Mais qu'est-ce que c'est que cette manie de vouloir que ce soit pour la vie, l'amour? Qu'est-ce que cela signifie d'abord: pour la vie? Les chapeaux,les chaussures,les bijoux,cela change;les maisons on en déménage. Demande aux médecins, ils te diront qu'au bout de 7 ans il n'y a pas une cellule de ton corps qui n'ait changé. On vieillit,on mijote son petit cadavre à feu couvert toute sa vie pour qu'il soit fin prêt le jour où les vers s'y mettront;on se décompose depuis qu'on est né et tu voudrais qu'il n'y ait que les sentiments qui ne changent pas?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          143
gillgill   28 novembre 2012
A la veille de son départ pour trois ans de service militaire, Julien, jeune homme fantasque et idéaliste, doit confier son épouse Colombe et leur petit garçon à sa mère qu'il déteste, la célèbre tragédienne Mme Alexandra.
Mais cette dernière, tombant peu à peu sous le charme de sa belle-fille, lui trouve un petit rôle dans "L'impératrice des cœurs", le mélodrame à succès qu'elle interprète tous les soirs sur le boulevard du crime.
Prenant goût au Théâtre et à la vie d'artiste, Colombe devient une nouvelle femme, au centre de toutes les attentions....
(extrait de "L'avant-scène Théâtre" n° 1278 du 15 février 2010)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
morinmorin   08 avril 2017
Colombe : Tu n'aimais pas les mêmes morceaux que moi. Et il fallait que j'écoute les tiens. Ah! ton Mozart, ton Beethoven ! ...Et quand il y avait un accordéon qui jouait un des airs que j'aime, dans les rues, tu fermais les fenêtres, tu étais furieux....

Julien : je voulais te faire aimer ce qui est beau....

Colombe : Pourquoi est-ce toi qui aurais su ce qui était beau ? Ce qui est eau c'est ce qu'on aime ! et moi j'aime les chansons des rues, les bals musette, les jolies robes et les bouquets de fleurs. Mais tu m'achetais jamais rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AnadyomedeAnadyomede   07 octobre 2013
C’est cela qui me fait le plus peur, tu vois, que tu puisses devenir si vilaine, un jour, que j’arriverais à ne plus t’aimer. C’est de penser que tu seras toute seule au monde, quelque part avec ta pauvre petite figure fermée, tes pauvres petits seins offerts à tout le monde, tes pauvres petites histoires de femme entre tes jambes, ton pauvre petit égoïsme – sans mon amour.
Commenter  J’apprécie          40
genougenou   25 juin 2013
Ceux qui sont redoutables, c'est ceux qui empêchent que cela tourne rond sur la terre, c'est ceux qui veulent absolument les donner, leurs tripes...Ils s'ouvrent le ventre, ils puisent là-dedans et ils en couvrent le monde: c'est dégoûtant! Et plus cela leur fait mal, plus cela leur fait plaisir...
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Jean Anouilh (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Anouilh
Jean Anouilh : Léocadia (1956 / France Culture). Diffusion le 12 avril 1956 sur la Chaîne Nationale. Émission “Lectures à une voix”, proposée par Michel Polac. Lecture par Jean Anouilh de sa propre pièce de théâtre.
Dans la catégorie : Littérature dramatiqueVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Littérature dramatique (842)
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Oh, Antigone !

Comment se prénomme la sœur d'Antigone ?

Sophie
Hermine
Ismène

10 questions
1822 lecteurs ont répondu
Thème : Antigone de Jean AnouilhCréer un quiz sur ce livre