AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de DonaSwann


DonaSwann
  09 février 2016
L'Auteur de la pièce, penaud, intervient : il n'a pas réussi à écrire la pièce, les personnages ne savent pas ce qu'ils vont jouer. Ils vont essayer de le faire quand même... Dans une "grande maison" de la Belle-Epoque, un crime a eu lieu : la cuisinière, ancienne maîtresse du Comte dont elle a eu un fils désormais séminariste, a été poignardée. L'Auteur intervient là encore, tente d'infléchir le cours de ce qui semble être une enquête policière... il montre ce qu'aurait pu être la pièce : un drame psychologique, une satire sociale... Après plusieurs tentatives ratées, les personnages se parent à l'entracte, des bribes se recousent, puis les personnages décident de ne plus jouer que ce qu'ils veulent dire, dire la vérité.

La Grotte, c'est la cuisine, les pièces d'"en bas", où vivent les domestiques, qui lorsqu'ils sont malades reçoivent un médecin qui est un peu vétérinaire. En haut, vivent les maîtres, dans les faux-semblants et le mensonge mais leurs domestiques les approuvent et ne veulent surtout pas d'interaction entre leurs mondes. de ce point de vue, la pièce me paraît un peu ambigüe : pourquoi prôner aussi lourdement que la valetaille est forcément contente de son asservissement ? Si Anouilh a voulu faire une satire sociale, ça n'est pas bien clair.

Cf. fin de la note de lecture sur mon blog
Lien : http://aufildesimages.canalb..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox