AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782258044937
509 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (17/02/1999)
1/5   1 notes
Résumé :
Dan Cody aimait sa femme. Il l'aimait tellement qu'il l'a tuée. Elle l'a supplié de le faire parce qu'elle était séropositive. C'est du moins ce que Dan a prétendu au procès.
Condamné à la réclusion à vie, Dan connaît l'enfer de la prison de Denning. D'abord victime des pires sévices, mal-mené par les différents caïds qui font la pluie et le beau temps dans cet univers où tout s'achète et se vend - même la vie humaine... -, cet ancien professeur de lycée fini... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
greg320i
  31 janvier 2015
Vous avez lu le résumé ? Vous avez lu le livre. POiNT (sur les i) .
Critique finie .
Oui , j'ai failli oser..
Mais bon, question de déontologie et peut-être d'honnêteté , je vais quand même développer.
Je que j'eu cru ( et espérer en vain ) : une histoire prometteuse d'un remake de Bonnie and Clyde associer à un Prison Break d'enfer. le tout prenant des allures de Fortess et un cheminement digne des évadés de Stephen KING .
Seulement voilà :à défaut de Rita Hayworth et la Rédemption de Shawshank , ici ce serer plutôt Rodérick Anscombe et la Cage aux molles.
Où la mollesse en fusion égale faiblesse d'action, où le bla-bla remplace les combats . Où ,, houuuu , bâillement nerveux d'un lecteur qui réalise qu'il va devoir subir le parcours décrit dans la quatrième de couverture Et RIEN d'AUTRE !
Subir les trois quart déjà dévoilé est déjà pénible, mais quand plus rien à imaginer devient réalité , c'est la sortie avant même l'entrée direct de la cage .. Direct à la prison, pas de cage Départ, ne toucher pas vingt milles francs et ne percevez aucune allocation.
Un roman vide d'espoir pour faire naitre une once de suspense , de quoi ajouter encore un peu plus à mes certitudes que le style commun si cher aux écrivains moyen ne fait pas avancer les choses .
Car là où la bonne idée de raconter en reprenant les faits passés aurait pu passer pour un flash--back entrecoupé d'intenses réflexions (dans mon esprit créateur) , la décision de la prise d'action ou non-action se détériore naturellement en nous collant un mot-à-mot parfois futile, dialogue et bavardages somme toute trop fade à mon goût.
Ne chercher pas plus loin , La cage est peut-être bien écrit , ou bien 'tout court' , reste que cela ne produit chez moi qu'un froid sombre et vainement triste de voir de tel romans de nos jours se multiplier. A savoir , originalité et créativité de risque zéro. Un électroencéphalogramme plat. Des milliers d'autres classique comme celui là que je ne lirai jamais .
Erreur sur toute la ligne donc.
Pas du tout mon genre ? Oui,mais non, , ici pas de genre à définir : c'est lire et le finir. Ouvrir-refermer .
Aussi excitant qu'une libido drainée à l'eau claire ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          263


autres livres classés : prisonsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura