AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782723483469
64 pages
Éditeur : Glénat (25/04/2012)

Note moyenne : 3.27/5 (sur 22 notes)
Résumé :
« Le désir de vivre », c’est une des traductions possibles du disque d’Iggy Pop sorti en 1977, Lust for life, et dont la pochette sert de modèle à ce nouvel album de Nine Antico.

Qu’est-ce qui pousse à sortir en soirée, avec ou sans les copines, avec ou sans alcool, en terrain plus ou moins connu ? Qu’est-ce qui pousse à danser, à chanter, à faire l’amour ? Si ce n’est cet impérieux désir de vivre…

Pauline et ses copines sont en plein d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
oblo
  16 septembre 2019
Sur la couverture, une jeune femme blonde, lunettes de soleil en forme de coeur, sourit au lecteur. Il est 20h, et le livre, comme la soirée, commence. Les récits qui s'entrecroisent ici sont des aventures nocturnes. A 20h, 22h, minuit, 2h, 4h et 6h, on voit différentes soirées défiler avec leurs attentes, leurs secrets, leurs déceptions parfois, leurs confidences souvent. Les trois jeunes femmes qui sont les héroïnes ordinaires, et somme toute, banales, de ces récits sont des jeunes femmes contemporaines et libres qui aiment et rêvent d'aimer, et livrent sans détour leurs pensées parfois tendres, parfois rudes sur cette faune nocturne qu'elles rencontrent.
Par la structure choisie par Nine Antico, la narration apparaît fragmentée. Tranches de vie, comme des instantanés, qui révèleraient l'essentiel de ces vies jeunes et féminines. Jour de l'an, nuit de mariage, nuit d'amour aussi, nuits de fêtes : voilà les événements qui cristallisent les vies amoureuses de ces jeunes femmes.
Par le choix de son découpage, Nine Antico assume la légèreté de son récit. On passe d'une soirée à une autre, tâchant, à chaque changement d'heure, de se remémorer ce qui s'est passé auparavant. L'écriture, très directe, basée essentiellement sur les dialogues, accentue ce coté léger et très accessible, mais aussi très authentique. Il n'en demeure pas moins que si Tonight est agréable à lire, le manque de fond se fait malheureusement ressentir. Point de prétention ici à donner la leçon ou une morale, ou à se faire l'étendard d'une génération ou d'une époque ; juste le récit comme témoignage de la liberté de ces jeunes femmes, et de l'inconstance d'une jeunesse qui erre sans but ni certitude.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mfgaultier
  27 janvier 2014
J'avais repéré la couverture de cette BD sur le site de l'Express, dans les pages livres. Elle y est restée un petit moment et puis d'autres BD l'ont remplacé. En commençant à la lire, je ne cessais de me féliciter en me disant que j'étais tombée sur la petite pépite à la mode. Sa couverture semblait me faire de l'oeil, cette fille blonde qui sourit bizarrement, un peu à la manière de la Joconde, mi figue mi raisin, mais quand même relookée à la mode d'aujourd'hui, enfin presque car les lunettes en forme de coeur, c'est plutôt un héritage des années 60 (et maintenant que j'y pense, la fille de la couverture, ce n'est pas la Joconde mais plutôt Lolita revisitée par Kubrick).


Las ! Je n'ai cessé de me demander en quoi cet album pouvait faire parler de lui. Pire : en quoi cette BD méritait des louanges. Bon, je suis sans doute excessive dans mon approche. Alors je vais essayer d'être un peu moins négative, en expliquant ce que j'ai ressenti.

La BD est découpée en six parties, autant de moment qui suivent des tranches d'heures bien précises : 20h00, 22h00, minuit, 2h00, 4h00, 6h00. Vous l'avez compris, les personnages de cette BD sont des oiseaux de nuit, en l'occurrence trois copines en quête de jolis coeurs. Pas de logique narrative, l'auteur préfère se focaliser sur des scènes de vie (ou plutôt de nuit) de ses personnages, dans des pages autonomes. Au départ, cette approche m'a un peu destabilisé, j'ai regretté qu'il n'y ait pas de titre (ça m'aurait aidé à comprendre la scène) et les fins étaient un peu abruptes à mon goût. Mais bon, on s'habitue.

Nine Antico esquisse des histoires, à partir de petits riens du quotidien ou de situations dans l'air du temps. Ces filles sortent en boîte, draguent dans des mariages, dansent sur des airs connus… Elles dorment à droite et à gauche (car la politique n'est pas leur préoccupation première) tout en s'interrogeant sur leurs amours : « J'ai l'impression que c'est bien parti. Je le sens à la pression de ses bras… Quoique, parfois il y a de la tendresse et puis plus rien après. ». Oui, en relisant cette BD, ce sont bien des instantanés d'oiseaux de nuit aux jeunes et fragiles ramages, dont je peine à trouver un quelconque intérêt. (Evidemment, j'aurais préféré une fiction avec un début et une fin). Mon impression d'ensemble : inintéressant et nombriliste, malgré les louanges que je lis ici et là.

Peut-être que je vieillis ?

Lien : http://blogs.lexpress.fr/les..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ennapapillon
  14 décembre 2012
Bande dessinée aux cases arrondies aux dessins aux couleurs franches, rouges, bruns, bleus, jaunes sur des dessins en noir et blanc.
Cette bande dessinée raconte des tranches de la vie de Pauline, dans sa vie de tous les jours.
Pour être plus précise, ce sont plutôt des tranches de plusieurs nuits, découpées par heures : 20h, 22h minuit, 2h, 4h et 6h. Chaque page de chaque tranche horaire correspond à une période différente de la vie de Pauline. La construction de cette bande dessinée n'est pas évidente à suivre au début...mais une fois que ce principe est intégré, j'ai vraiment apprécié!
Cela dit c'est le genre de BD qui gagne à être relue car en la feuilletant à nouveau pour écrire mon billet, j'ai réalisé que les tranches de vie de Pauline se rejoignent : le jeune homme qu'elle rencontre pour la première fois dans une des histoires est le même avec qui elle vit dans une autre. le voyage en Amérique du Sud avec sa copine est évoqué lorsqu'elle est avec sa mère...
Je n'en dis pas trop sur les différentes "histoires" de Pauline mais au niveau du contenu, c'est la vie d'une jeune fille moderne, qui a la vingtaine, ses histoires de garçons, de copines, de ses relations avec les autres, elle est à la fois un peu langue de vipère et midinette fleur bleue... Ce sont les filles de "Girls don't cry" qui ont grandi
Ce n'est pas un coup de coeur mais j'ai quand même bien aimé.
Lien : http://ennalit.canalblog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MlleLit
  26 avril 2012
Des soirées de filles, entre filles, sans les autres filles... Toutes s'entrecroisent avec un humour certain. Parfois très bien vues, parfois plus anecdotiques, ces "tranches de soirées" se dégustent le sourire aux lèvres.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (5)
BoDoi   19 juin 2012
Un portrait de filles-pas-totalement-femmes actuelles, réalisé avec tendresse mais sans trop de concessions.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Liberation   11 juin 2012
Après le très romanesque et américain Coney Island Baby et le plus satirique Girls don’t cry, Tonight reste dans la veine de ce dernier, mettant en scène des copines aux prises avec le désir, la «réputation» et le malaise, sujet préféré de l’auteure.
Lire la critique sur le site : Liberation
Lexpress   22 mai 2012
Tonight est le coup de coeur bédé de cette semaine. La dessinatrice y raconte la vie de Pauline et de ses amies, avec une justesse amusante.
Lire la critique sur le site : Lexpress
BDGest   04 mai 2012
Dans un style qui porte résolument sa griffe, la dessinatrice poursuit avec l’aspect vintage qu'elle affectionne tant, […] tout en poussant son goût pour le désuet en allant jusqu’à arrondir les angles des cases qui, ainsi faites, font comme un écho aux téléviseurs du siècle passé.
Lire la critique sur le site : BDGest
BDGest   16 avril 2012
Dans cet album, qui raconte heure par heure six soirées différentes, Nine Antico offre un aperçu très juste de la vie d'une jeune femme, de ce qui leur passe par la tête et dans le cœur. Un album original autant qu'universel.
Lire la critique sur le site : BDGest

Videos de Nine Antico (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nine Antico
Le dessinateur publie avec Nine Antico une biographie croisée de deux personnages que tout sépare : le boxeur Jack Johnson et le dandy Arthur Cravan qui vont s'affronter dans un match truqué en 1916. Grégoire Carlé explique ici à Anne Douhaire comment il s'y est pris pour dessiner le champion de boxe.
Plus d'informations sur la BD : https://www.franceinter.fr/culture/boxe-et-bd-johnson-et-cravan-il-etait-deux-fois-arthur-de-gregoire-carle-et-nine-antico et https://www.franceinter.fr/emissions/bulles-de-bd/bulles-de-bd-18-septembre-2019
Plus de BD : https://www.franceinter.fr/culture/bande-dessinee-quelle-bd-lire-a-la-rentree
Plus de leçons de dessin : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
+ Lire la suite
autres livres classés : soiréesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3844 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre