AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Fidèle au poste (41)

nameless
nameless   17 mars 2019
Il déteste les bains - et Amélie Nothomb. Il a toujours trouvé que ses romans se suivaient et se ressemblaient. La romancière avait trouvé le filon, et si elle avait bien raison de l'exploiter, il ne comprenait pas que ses lecteurs ne s'en rendent pas compte.
p. 140
Commenter  J’apprécie          240
jeunejane
jeunejane   11 mars 2020
J'ai envie de hurler, j'ai envie de fermer les yeux et d'être aveugle. De ne plus voir cette souffrance sans nom qui vient de surgir dans son regard fixe. Je voudrais le secouer, le prendre dans mes bras, lui dire que tout va bien se passer, que bientôt toute cette horreur sera derrière lui, derrière nous.
Commenter  J’apprécie          210
ange77
ange77   20 juillet 2019
(...) Deux grands yeux bleus ; mon « atout charme », comme dirait la vendeuse de la boutique Yves Rocher. « Il faut ab-so-lu-ment les mettre en valeur, mademoiselle ! » Les fards à paupières, le mascara et l’eye-liner sont tout au fond de mon tiroir, encore dans leur emballage hermétique. J’ai voulu lui faire plaisir, elle avait tellement l’air de croire à son propre baratin.

Comme si j’avais le temps de me maquiller. Comme si je savais me maquiller... !
(...)
Je suis une adepte du « maquillage nude », comme on dit aujourd’hui. Juste, sans maquillage.
Commenter  J’apprécie          210
ange77
ange77   19 juillet 2019
20 heures. Cette journée ne va jamais s’achever. Qu’est-ce que je peux faire, à part attendre que le couperet tombe ? Qu’est-ce que je vais devenir ensuite ? Je vais m’évaporer, disparaître ? Attendre la fin ?

Je vois tout, mais je ne peux rien faire. Je suis transparente, inexistante.
Et je n’en ai pas l’habitude.
Commenter  J’apprécie          170
ange77
ange77   23 juillet 2019
Dehors, la nuit est noire. C’est toujours le soir que mon cerveau s’agite et rumine.
Commenter  J’apprécie          120
Ziliz
Ziliz   17 mars 2019
[ séance photos de mariage ]
Je ne dis rien, mais je suis au bord de l'implosion. Ça fait deux heures qu'on est sur ces photos de couple ringardes ; madame qui regarde monsieur avec un air amoureux, madame qui est le dos contre un arbre et prend un air ingénu pendant que monsieur s'appuie d'un bras sur le tronc, dans une attitude à la fois protectrice et dominatrice, monsieur qui est assis sur un banc et madame qui est allongée, la tête sur les genoux de son mari qui la regarde amoureusement, etc., etc., etc.
Franchement, est-ce qu'on peut faire plus cliché ? Pourquoi c'est toujours ce genre de mise en scène que les couples veulent à tout prix ?
Commenter  J’apprécie          120
Ziliz
Ziliz   18 mars 2019
Sa femme avait l'habitude, chaque année - puisque la romancière sort un bouquin par an, avec une régularité qui ne correspond pas à l'idée que Gabriel se fait d'un écrivain -, de lire en une soirée, dans son bain, la dernière œuvre d'Amélie Nothomb. C'était devenu une sorte de tradition.
Commenter  J’apprécie          100
Ziliz
Ziliz   18 mars 2019
Gabriel savait que tout prétexte était bon pour déclencher un conflit entre ses parents. Ils adoraient ça, et surtout se réconcilier après, sans se soucier d'imposer en permanence à leurs enfants un climat volcanique.
Commenter  J’apprécie          92
petitsoleil
petitsoleil   10 mars 2017
Il serait bien incapable de lui en vouloir, Chloé est comme une tornade qui file à toute allure sans jamais s'arrêter.
Lui se contente d'essayer de suivre son rythme effréné, ses envies, parfois ses lubies. Il a toujours trouvé son énergie inspirante, enthousiasmante. Elle vit à cent à l'heure, pied au plancher. N'a jamais assez de temps. Répète souvent qu'elle n'aura pas assez de toute une vie pour accomplir tout ce qu'elle désire. (...)
Chloé évite à Gabriel de s'endormir, il lui évite de se brûler les ailes à trop vouloir en faire.
Commenter  J’apprécie          90
AAntoineAuteur
AAntoineAuteur   09 mars 2015
Gabriel attend. Je l'observe, impuissante. Il est rentré à la maison à l'instant. Il appelle « Chloé ? » en bas de l'escalier, d'un ton à la fois inquiet et plein d'espoir. Je voudrais pouvoir lui répondre. À cet instant précis, je voudrais qu'il m'entende. Je chuchote « Je suis là... », mais rien ne brise le silence de notre demeure. Je répète plus fort « Je suis là ! », mais Gabriel ne réagit pas. Ma voix résonne dans le vide, comme désarticulée. J'avance la main pour caresser son visage.
Il ne sent rien, évidemment.
Commenter  J’apprécie          80




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Raisons Obscures - Amélie Antoine

    Quelles sont les deux familles impliquées ?

    CHEESE et MACARONI
    KESSLER et MARIANI
    KESS et MARIA
    KANGOO et MASTER

    16 questions
    6 lecteurs ont répondu
    Thème : Raisons Obscures de Amélie AntoineCréer un quiz sur ce livre