AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de jg69


jg69
  05 novembre 2017
Le titre de ce livre pourrait laisser croire que ce roman est humoristique ce qui est loin d'être le cas... C'est en visitant une amie à l'hôpital que j'ai découvert ce livre, cette amie était encore toute bouleversée par sa lecture récente.

Dans la première partie du récit qui se déroule sur la seule soirée du 1er avril 2017, nous faisons connaissance avec Édouard Bresson, un célèbre humoriste. Édouard a été élevé en Normandie par un père perpétuellement en colère, un homme usé par son travail d'ouvrier en raffinerie. Édouard était souvent éjecté sur le palier de l'appartement avec son jeune frère par leur père qui ne supportait aucun bruit.
Adulte, Édouard est devenu un humoriste célèbre qui se cache derrière ses blagues, qui tourne tout en dérision, un clown au célèbre pull marin qui s'est construit une carapace derrière laquelle il se cache. C'est un homme adulé mais rongé par la solitude, un homme qui tient le coup grâce aux médicaments, qui vit la solitude de l'artiste mais qui est également rongé par la culpabilité attendant vainement le pardon de ses parents, un pardon pour un acte que je ne peux pas dévoiler...
Trop d'absences, un stress permanent ont eu raison de son mariage alors que son fils Arthur n'avait que six ans.

Lorsqu'il se produit ce soir-là au Stade de France devant cinquante mille personnes, Édouard est malheureux car son fils Arthur n'est pas dans la salle, il n'a pas daigné se déplacer sans même le prévenir. Mais c'est le 1er avril et ce roi du canular décide de frapper fort, lors de ce spectacle diffusé en direct par TF1, avec un canular hors du commun...Mais à nouveau chut !

Dans la deuxième partie du récit Amélie Antoine donne la parole à Arthur, le fils d'Édouard, nous découvrons son point de vue sur son père. le père et le fils ne se sont pas vus depuis près d'un an. Arthur a choisi de garder secret leur lien de parenté auprès de son entourage, il a même changé de nom et Édouard s'est senti terriblement renié. Pourtant Arthur a de bons souvenirs de moments passés avec son père, des jeux de piste que son père organisait pour lui pour chacun de ses anniversaires. Mais devenu célèbre et trop souvent absent, son père lui a terriblement manqué alors que son beau-père prenait la place de père au quotidien. Peu à peu Édouard est devenu un étranger pour lui et maintenant il n'éprouve plus que de la colère, de l'amertume et de la rancune envers lui.

C'est l'histoire d'un homme devenu humoriste pour faire briller des étoiles dans les yeux de son frère puis de son fils, c'est l'histoire d'une vie de malentendus et de non-dits et de secrets de famille et surtout c'est l'histoire d'une rencontre ratée. Avec une plume alerte, une construction parfaite qui nous donne le point de vue du père puis du fils et avec des personnages inoubliables, Amélie Antoine nous offre un livre qui, malgré son titre, n'est pas du tout un livre drôle, au contraire.
J'ai lu ce récit d'une traite, il m'a été impossible de le lâcher tellement j'avais envie de connaitre la fin qui, cerise sur le gâteau, est magnifique. Amélie Antoine excelle dans la description des émotions, dans la description des angoisses, de la solitude et du besoin d'être aimé de l'artiste. Tout sonne très juste dans ce récit poignant mais jamais larmoyant. J'ai lu ce roman cet été, je m'en souviens comme si je l'avais lu hier et je sais que je le relirai un jour, ce que je fais très rarement.
Une belle découverte d'une auteure que je vais dorénavant suivre de très près.

Un conseil : évitez de lire les chroniques qui en disent trop sur l'intrigue de ce roman, ce serait vraiment dommage...



Lien : http://leslivresdejoelle.blo..
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus