AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Tostaky61


Tostaky61
  20 décembre 2017
Les artistes sont-ils des parents comme les autres  ?
Les enfants des artistes sont-ils des enfants comme les autres ?
Quand on n'a que l'humour...
L'Amour de la chanson du grand Jacques remplacé par L'Humour dans le titre de ce livre.. Deux mots qui, ici, ne font qu'un.
Edouard Bresson, célèbre humoriste, au faîte de sa gloire, qui remplit les salles et même le Stade de France, s'offre à son public à chaque spectacle, mais derrière le clown, qui n'est pas sans rappeler quelque comique trop tôt disparu,  il y a un homme, un père, qui,  dès le rideau tombé, retrouve avec mélancolie les souvenirs des jours heureux, ou moins.
Dès les premières pages, Amélie nous le fait comprendre, on est pas là pour rire.
Quand on n'a que l'humour, c'est l'histoire d'un père et d'un fils, deux hommes qui se sont perdus. L'un qui à sacrifié sa famille pour sa carrière,  l'autre qui renie ce père absent.
Et pourtant...
Dans un jeu de piste savamment orchestré par l'artiste,  Amélie Antoine entraine le lecteur dans les pas d'Arthur, un fils en colère.
La gloire ne fait pas le bonheur.  Au hasard de ses rencontres,  Arthur va découvrir ce père qu'il connaît si peu.
Voici un beau roman qui vient conclure une belle année de découvertes littéraires. Voici une belle histoire, un récit emprunt d'une certaine tristesse sans être larmoyant.
Merci Amélie Antoine pour ce merveilleux plaisir de lecture.
Quant à vous mes amis lecteurs, ne vous fiez pas au titre trompeur, tel l'enfant de la couverture accroché à son ballon rouge, laissez vous porter par la plume d'Amélie,  je vous l'assure, vous ne le regretterez pas.
Quand on n'a que l'humour... Un roman à s'offrir en partage...

Commenter  J’apprécie          270



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (27)voir plus