AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B089DM2M9W
Éditeur : Evidence Editions (17/07/2020)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Théo Vince se rend à Paris, à la demande de Lucienne – sa mère – qui vient de décéder, pour y rencontrer Leoni.

Vince ne sait rien de cet homme, sinon qu’il a une dette envers Lucienne et qu’il ne pourra donc lui refuser un job, n’importe lequel : Théo n’est pas en mesure d’avoir des prétentions.
Cependant, lorsqu’il rencontre le personnage après un rendez-vous, Théo est très loin d’imaginer qu’il va tomber dans un piège tentaculaire. Leoni n’... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Regis80
  03 août 2020
Voici un thriller remarquable qui sort du rang pour plusieurs raisons :
Tout d'abord, c'est la première véritable tentative d'un auteur plutôt versé d'habitude dans l'Imaginaire (Notamment le remarquable « le Sarcophage des dieux ») dans le domaine du thriller.
Et c'est une vraie réussite, un coup de coeur pour moi.
Je n'ai pas pu lâcher ce livre avant la fin. Pour employer un vilain mot de franglais, nous avons affaire à un véritable turn-over.
Les lecteurs d'imaginaire pourront se dire que leurs auteurs favoris sont capables de tout écrire (Serge Brussolo, à qui j'ai beaucoup pensé en lisant ce roman en était déjà la preuve).
Quand aux lecteurs de polar qui méprisent la Science-fiction, je ne peux que les inviter à lire ce roman. S'ils sont conquis par l'auteur, ils devront bien se pencher sur ces autres livres…
Le pitch ? Théo Vince, jeune corse, se rend à Paris, à la demande de Laetitia – sa mère – qui vient de décéder, pour y rencontrer Leoni. Vince ne sait rien de cet homme, sinon qu'il a une dette envers Laetitia et qu'il ne pourra donc lui refuser un job.
Je n'irais guère plus loin pour ne pas spoiler. On verra Vince, qui souffre d'une maladie rare tomber successivement dans des pièges de plus en plus monstrueux.
Tout cela est émaillé par des retours en arrière sur la triste jeunesse de Vince et la vie de sa mère ( très émouvants chapitres).
Nous sommes ici dans un roman noir, très noir. Et l'on est proche de l'atmosphère des romans de la Série Noire d'antan.
L'auteur ne verse cependant pas dans le pittoresque gratuit ou l'argot de bazar mais il adopte un un ton encore plus désespéré. Il ne semble y avoir aucune échappatoire pour les personnages qui se débattent pourtant du mieux qu'ils sont ; L'intrigue est menée par l'auteur de main de maître. Rien n'est en trop. Tous les personnages, même secondaires, même (et surtout) ceux qui restent dans l'ombre ont une épaisseur confondante. On a vraiment l'impression que Dumé Antoni les a visualisés et qu'il nous transmet ces images.
Vince, le personnage principal paumé attachant au coeur tendre, perdu dans saviez et sa maladie, cherchant estime et amour est décrit avec une empathie remarquable malgré es aspect terrifiants,
Leoni, le patron d'abord perçu comme un brutal chef de clan est peu à peu dévoilé dans sa monstruosité. La scène finale de la confrontation décrite jusqu'aux plus infimes détails dans des dialogues crus est une réussite totale. L'écrivain ne ménage pas ses lecteurs jusqu'au plus infime détail.
Les autres personnages sont encore plus attachants de l'émouvante jeune fille de Leoni, broyée par cette histoire en passant par Jean-Charles, le vieux gangster sentimental, tous dégagent une empathie certaine. On me permettra d'avoir une pensée émue pour la voisine toxicomane et sa petite fille, figures douces et totalement innocentes de cette histoire.
Il faudrait parler aussi des décors ; avec une économie de mots et sans s'y attarder outre-mesure, l'auteur arrive à nous rendre l'atmosphère et les odeurs d'un club interlope, d'un petit bar parisien, d'un petit appartement parisien ou d'une villa cossue de Versailles…
Le style de l'auteur s'adapte bien à chacune des situations. Il peut passer de l'âpreté pour les scènes de violence à un ton plus mélancolique pour conter la jeunesse de Vince.
Vous l'avez compris, ce livre est hautement recommandable, IL peut seulement susciter la crainte que l'auteur abandonne l'imaginaire pour le thriller.
( Et au fait, ce n'est pas anti corse, l'auteur est lui même originaire de l'Île de Beauté)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Pollux246
  28 août 2020
Tout d'abord, je tenais à remercier la maison d'édition @Evidence édition de m'avoir contacté pour écrire une chronique sur le livre de Dumè Antony et de leur confiance qu'ils ont envers moi pour leurs services presses.
Je tenais aussi à m'excuser pour le retard de la chronique.
Dumè Antony est un auteur qui vit en Corse, il écrit des romans imaginaires, des essais autobiographiques et a rédigé un essai autobiographique "Expérience Zen" loin du thriller comme vous pouvez le voir, vous allez me dire oh là la comment passer de l'imaginaire au thriller, du zen au thriller, eh bien sachez que l'auteur a parfaitement réussie son coup avec une dette pour l'enfer qui est son premier thriller et qui j'espère ne sera pas le seul et l'unique.
Rentrons donc dans le vif du sujet, ici vous allez suivre les aventures de Théo Vince avec d'autres protagonistes tout aussi bizarre que fou mais Théo est spécial, il souffre d'une maladie étrange et il va tomber dans des pièges de plus en plus dangereux.
Vous en apprendrez plus sur Théo car vous retrouverez en arrière avec le passé de Théo afin d'en apprendre plus sur sa jeunesse mais aussi d'en apprendre plus sur les autres personnages et surtout quel est le lien qui les unis tous? Et cela, je ne vous le dirais pas car sinon je spolierais le livre, ce que je ne veux absolument pas.
Tout ce que je peux vous dire c'est que l'auteur a réussie à me scotcher avec sa fin qui est complètement inattendue.
Ce thriller est un véritable turn-over.
Tout les éléments sont là pour un vrai thriller : action, suspens, rebondissements à n'en plus finir.
Merci pour ce bon moment de lecture.
Je vous recommande donc ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Les_lectures_de_Florelle_et_Robin
  15 septembre 2020
J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur, sa plume addictive est vraiment très très rythmée.
On est clairement face un page turner efficace. Les pages se tournent à toute vitesse sans temps mort.
De l'enfance difficile, à une sorte de handicap, on suit les aventures de Théo Vince (Vinchéééé). Ce personnage bien travaillé fait office de personnage central du livre. Entre présent et plongées dans le passé, on va apprendre à connaître ce personnage assez atypique.
Sans m'identifier au personnage (il a quand même un historique gratiné), je me suis vraiment attaché à lui et, je me suis souvent demandé en cours de lecture quels choix j'aurais fait à sa place (bon finalement, c'est un peu s'identifier ça… hihi).
Le gros point fort, selon moi, c'est l'ambiance assez sombre qui se dégage de ce livre. Et, vraiment, l'histoire, la narration donnent une touche très originale.
Et franchement, je me serai bien imaginé une version cinématographique. Je ne sais si les autres lecteurs ont également pensé la même chose, mais franchement, un film avec cette histoire, ça peut déchirer.
Les chapitres courts (j'adore ça) donnent un rythme dingue.
Bref, une lecture que je recommande vivement.
On est clairement sur du thriller, du vrai thriller à suspens. Que ce soit dans le passé de Vince ou dans le « présent », le rythme est là et l'addiction totale.
En gros, j'ai kiffé.
Clairement, je n'ai pas envie d'avoir une dette pareille
Lien : https://rverhote.wixsite.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MilleetunepagesLM
  25 août 2020
Le commentaire de Carole : COUP DE COeUR!
Un bon suspense qui m'a tenu éveillé jusqu'à la dernière page. Nous allons valser d'un chapitre à l'autre entre les années 1985 et 2014. Laëtitia donne naissance à Théo en 1985, Fred, le père n'étant pas présent et n'a jamais été revu par la suite. Pour Laëtitia, c'est incompréhensible, car il attendait impatiemment la naissance de son fils. Mais un mystère tourne autour de ce couple qui sera éclairci par la Mamma, la mère de Fred. Dès la naissance de Théo, on lui découvre une petite anomalie, il est atteint d'algoataraxie, c'est-à-dire qu'il ne sentira jamais la douleur. Nous allons suivre comment Laëtitia a su se débrouiller pour élever seule son fils. Maintenant retrouvons nous en 2014, Théo vient de perdre sa mère et doit se trouver du travail. Sa mère, avant de le quitter, lui dit d'aller voir Léonie, une bonne relation à elle qui va l'aider à se faire une place dans la société. Chacun son point vue sur ce qu'est faire sa place dans la société, mais il n'y a pas de sot métier. Théo va se trouver à faire quelque chose qu'il n'espérait pas, mais dont il a la capacité de faire. Il se retrouve donc devant Léonie qui lui ordonne d'être son bras droit pour les grosses job peu catholiques. Léonie lui fait passer un test dès le début de leur rencontre et il sait que Théo est l'homme qu'il lui faut. Un thriller hors de l'ordinaire, nous allons suivre un carrousel de gens qui de près ou de loin ont un lien qui les unit. Ne vous méprenez pas, l'histoire est simple à suivre malgré le nombre de personnages, l'auteur donne à chacun un rôle qui les détermine et qui les rend faciles à suivre. C'est un coup de coeur pour moi autant pour l'originalité de l'histoire que la fin qui nous décroche la mâchoire. L'auteur écrit habituellement dans le style de l'imaginaire, il en est à son premier roman du style thriller et je l'encourage fortement à continuer.
Lien : http://lesmilleetunlivreslm...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Arnauld57
  29 août 2020
Dumè Antoni n'est pas un inconnu pour moi, je l'avoue volontiers. Nous avons publié chez trois éditeurs communs. Et c'est un homme fort sympathique.
En ouvrant cet ouvrage, après en avoir déjà lu trois de sa plume, je m'attendais donc à lire quelque chose de bien écrit et de solidement scénarisé. Il y a des écriveurs et des écrivains, et les confondre serait réduire la littérature à un passe-temps (même si passer un bon moment de lecture est un préalable). Bref, sans rien dévoiler de l'histoire, je dois dire que ce thriller est particulièrement réussi. Des chapitres courts, une atmosphère pesante distillée de main de maître, des personnages "charnels" à souhait, les ingrédients sont là pour, en une succession de chapitres courts, mettre méthodiquement en place un puzzle qu'on ne saurait qu'avaler et dont la fin, inattendue, surprend et vous laisse un tantinet nostalgique. Seul celui qui lira ce roman comprendra ce que je veux dire en employant cet adjectif un peu incongru... En somme, je ne suis pas déçu de ce thriller - j'en attendais beaucoup, avec raison. Je vais le "disséminer" autour de moi.
Un dernier conseil, parce que cela reste, malgré tout, mon préféré de l'auteur : si vous trouvez également un exemplaire de son roman : "Le Sarcophage des dieux" (bientôt réédité, d'ailleurs, me semble-t-il...), sortez votre CB !
Lien : https://www.arnauld-pontier...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1944 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre