AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782203209053
Éditeur : Casterman (11/03/2020)
2.96/5   14 notes
Résumé :
Giulia, Anna et Clarice tiennent chacune un journal intime. Leurs regards et leurs réflexions tournent autour de la fête donnée par Federica, la fille la plus populaire du collège, une peste qui joue volontiers les cheftaines tyranniques et autour de qui s'agite une cour de filles et de garçons...
Recherche identitaire, découverte des sentiments et de la sexualité, passage à l'âge adulte sont quelques-unes des thématiques du livre. Avec des patchworks de par... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
AlouquaLecture
  26 mars 2020
Les nineties… Si pour certains d'entre vous, cela signifie décénie de naissance, pour moi ce serait plutôt période d'adolescence. 1990 était l'année de mes 13 ans ! Je me souviens assez bien de cette période de ma vie, et franchement, en lisant ce livre, je me dis que finalement, cela ressemblait pas mal à ce que vivent les ados de maintenant, si ce n'est qu'à l'époque je n'avais pas de portable, ni de console (entre autres choses).
Dans ce roman graphique, les thèmes abordés le sont de manière juste et bien représentatives de cette période de la vie. L'adolescence n'est pas une période facile, nous voyons les choses différemment que lorsque nous sommes adultes. Une petite chose qui pourrait nous paraître futile en tant qu'adulte, prend une ampleur incalculable à cette période de la vie.
C'est ce que nous retrouvons ici à travers trois jeunes filles, à travers ce qu'elles vivent quotidiennement, à travers ce qu'elle confient à leurs journaux intimes. Nous entrons dans leurs vies, nous ressentons chacune de leurs émotions. Oui, j'ai ressenti de la colère, de la tristesse, cette envie bien réelle de me retrouver moi-même dans le récit pour les choses soient différentes.
On dit toujours que l'adolescence est une période qui marque un tournant dans notre vie, et sans forcément m'en rendre compte de part ce que moi j'ai pu vivre à cette époque, c'est à travers mes lectures que j'en prend réellement conscience.
Moi qui suis déjà une bille en dessin avec un simple crayon, je n'ose imaginer ce que cela pourrait donner avec un Bic… le rendu est franchement génial, on ne s'en rend pas vraiment compte en regardant la couverture via un écran, mais ayant le livre papier, je peux vous dire que c'est une véritable réussite. le mélange des quatre couleurs est franchement impressionant et je trouve que le rendu des émotions en est magnifié.
A découvrir sans hésiter !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Instagramlelapinquilit
  25 novembre 2020
Un roman graphique aux illustrations atypiques, dessinées au stylo Bic quatre couleur, qui nous rappelle nos propres graffitis de notre période collège. Sur les premières planches cela est assez surprenant, mais j'ai trouvé qu'au fil des pages ce style graphique assez linéaire entravait un peu la compréhension du récit et la lecture. L'immersion dans les années 90 est plutôt réussie, grâce aux nombreuses références et à une playlist d'époque. La thématique de l'adolescence est développée à travers trois personnages qui la vivent différemment, qui se croisent sans le savoir. Les différentes préoccupations que vivent les adolescentes sont évoquées : découverte de l'amour et de la sexualité, amitié et trahison, relations conflictuelles avec les parents, premières expériences et recherche d'identité.
Commenter  J’apprécie          20
Minimouthlit
  29 mars 2020
Girl Power nous raconte les trois histoires séparées de ces adolescentes qui, bien que fréquentant le même lycée, ne se connaissent pas. Chacune de leur histoire permet de mettre en avant certains événements propres à l'adolescence : l'envie d'être acceptée par les élèves populaires, les amitiés toxiques, la découverte de l'amour et de la sexualité ou encore le choix des études futures. Chaque histoire se déroule sur la même période de temps assez courte (quelques jours à peine) afin de nous donner un bref aperçu de la façon dont les trois jeunes filles perçoivent tous ces changements, ces découvertes ou encore ces rencontrent. Bien évidemment, les histoires s'entremêlent légèrement à certains moments, mais toujours légèrement.
L'ambiance de la bande dessinée est on ne peut plus nineties et enchaîne les références culturelles, musicales et télé de ces années-là. On y retrouve tout : le clip Baby One More Time de Britney Spears, les pubs Mentos ou encore les énormes balladeurs cassettes ! Bref, on a tout ce qu'il faut pour faire un véritable saut dans le temps. Même le style graphique nous renvoie à cette époque, les dessins étant réalisés avec ce fameux bic quatre couleurs qu'on avait tous dans nos trousses à l'école. le graphisme en lui-même reste assez épuré et hachuré et nous donne l'impression d'avoir ouvert un vieux carnet intime d'ado où les dessins se superposent aux extraits de chansons, aux stickers et aux gribouillis. Dans l'ensemble, Girl Power n'est certes pas la bande dessinée de l'année, mais elle a le mérite de nous faire passer un chouette moment et de nous offrir un aller simple pour les nineties.
Lien : https://minimouthlit.com/202..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
BoDoi   24 juillet 2020
Chaque récit est toutefois très court, et l’ensemble laisse un goût de trop-peu. Les trois personnages, attachants, auraient mérité de voir leurs histoires être plus creusées et leur personnalité plus détaillée. Il manque un peu plus d’épaisseur pour faire de ce roman graphique un grand récit sur l’adolescence.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
NievaNieva   21 juillet 2020
— Alors c'est ça, ta chambre ?
— Ouais.
— Et les collages, là, c'est toi qui les as faits ? Ils sont sublimes ! Je t'imagine bien graffeuse, tu sais ?
— Hé hé non, je suis nulle pour les tags, moi je préfère transformer les choses.
Commenter  J’apprécie          10
NievaNieva   21 juillet 2020
— T'écris toujours au Bic Biro 4 couleurs, même à l'école...
— Ouais.
— Moi aussi, je m'en sers, je les adore !
— Biro, quel nom stupide...
— En fait, il s'appelle comme ça parce qu'il a été inventé par László József Bíró.
— Toi, tu m'as l'air trop intelligente pour traîner ici.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Eleonora Antonioni (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4197 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre