AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2871293848
Éditeur : Kana (23/07/2002)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 111 notes)
Résumé :
Conan fait sa rentrée à l’école primaire. Il résout plusieurs enquêtes: la grande fête du feu, le casse des 100 millions et la maison hantée avec les Détectives-Boys.

C'est la rencontre avec Ayumi, Genta et Mitsuhiko. C’est également, la première affaire où Conan retrouve les hommes en noir.

Source : Kana
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
sandrine57
  24 juillet 2013
Toujours dans la peau d'un enfant de 6 ans, Shinichi Kudo s'adapte à sa nouvelle vie. Grâce aux inventions du fidèle Docteur Agasa, il compense les faiblesses physiques dues à sa taille, avec des gadgets tels que les bretelles élastiques ou les baskets ultra-puissantes. Par contre, c'est sans enthousiasme qu'il intègre la classe de CP à laquelle son âge le condamne. Pour lui qui était un brillant élève de 1ère, la chute est rude ! Pourtant, ses camarades, Ayumi, Genta et Mitsuhiko, l'entraînent dans de folles aventures et lui permettent de résoudre une vieille affaire de meurtre.
Les inconvénients de sa nouvelle situation n'atteignent pas son intelligence et ses facultés de déduction et le petit Conan est une aide précieuse pour le détective Mouri qui commence à se faire une petite renommée. Les enquêtes s'enchaînent et même si Conan rage de voir Mouri récolter tous les lauriers, rien ne l'empêche de se jeter corps et âme dans la recherche de la vérité.

Des enquêtes rondement menées, une touche de mystère et beaucoup d'humour font de ce deuxième tome une lecture très plaisante. Sous ses dehors naïfs, ce manga cache quelques sujets de réflexion assez profonds. Ici, l'on découvre qu'il ne faut jamais se fier aux apparences et que les sentiments d'empathie peuvent parfois fausser le jugement du détective. Par ailleurs, la route de Conan croise à nouveau les mystérieux hommes en noir à l'origine de son malheur. le petit détective est bien décidé à remonter leur piste dans l'espoir de retrouver son apparence normale mais le chemin risque d'être long jusqu'à la guérison...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Koneko-Chan
  25 mai 2015
Aaah ce tome 2... Comme le 1, on pose ici quelques bases. Conan ayant l'apparence d'un élève de primaire, le professeur Agasa décide de l'inscrire à l'école, et je dois dire que c'est plutôt drôle de voir Conan exaspéré pendant les cours "1+1= Deuuuuuux". J'ai toujours bien aimé ces passages ^^ J'aime bien voir le contraste Shinichi / Conan représenté par l'école. On va aussi en profiter pour introduire les (futurs) Detectives Boys ! J'avoue que les enquêtes (si on peut appeler ça comme ça, parce que dans les premiers tomes, c'est surtout du petit niveau) de ce club me passionnent beaucoup moins. Les petits ne font pas vraiment parti de mes personnages préférés, surtout qu'on les voit de plus en plus souvent au fur et à mesure des tomes (un peu agaçant parfois...).
A part ça, j'aime beaucoup les deux autres enquêtes de ce tome. Conan aura d'ailleurs l'occasion de tester de nouveaux gadgets - en plus du noeud papillon transformateur de voix - bien utiles du Professeur Agasa, comme le fameux émetteur et les lunettes radars, et enfin... les Chaussures ! Tous ces gadgets seront bien utiles par la suite (d'autres un peu moins).
Mais c'est surtout la deuxième enquête que je retiens dans ce tome. Elle marque un point important dans le récit et l'intrigue, bien que l'on ne soit qu'au tome 2. Son dénouement est assez difficile, et on n'a pas fini d'entendre parler de Masami Hirota. Gôshô réintroduit son fameux "Conan Edogawa, je suis détective", sauf que là, Conan utilise son vrai nom, ce qui m'a beaucoup touchée. Les Hommes en noir font une courte apparition, et on espère que Conan va vite les coincer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          43
LunaZione
  03 novembre 2013
J'avais bien aimé le premier tome ce qui m'avait beaucoup étonnée, du coup, quand j'ai vu que le deuxième était disponible a la bibliothèque, je l'ai tout de suite emprunté.
J'ai également bien aimé ce tome, mais il ne m'a pas autant surprise que le premier : il n'y a plus tellement ce côté un peu "magique" de la malédiction du premier tome...
Les deux enquêtes présentées m'ont bien plu, surtout la deuxième d'ailleurs. Elle était super facile a résoudre mais personnellement, la présence des enfants m'a beaucoup amusée. du coup, elle n'est pas très crédible non plus... mais tant pis ! Elle est très sympa ! La conclusion avec la "nouvelle maison hantée" m'a également beaucoup amusée et un peu inquiétée pour Conan...
La première enquête est plus complexe mais elle ne m'a pas vraiment touchée. Et puis, il faut dire aussi que le père de Ran ne me plait pas du tout, alors, le voir autant m'a quelque peu agacée... Par contre, il est vrai qu'elle est très bien menée et qu'elle ne manque pas d'humour.
Mes craintes lors du premier tome de perdre mon temps avec une saga sans fin se sont plutôt confirmée dans ce tome puisque Conan semble accepter son jeune âge et ne pas chercher de solutions... J'aurais du mal à dire que je suis enthousiaste sur ce point.
Les dessins et la narration sont en tout cas très agréables.
Un tome sympathique.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
manue14
  20 février 2018
Il y a quelques mois je vous avais chroniqué le tome 1. C'est donc avec plaisir que j'ai retrouvé ce personnage si attachant !
Les enquêtes sont assez sympathiques. Il y en a peut-être un peu trop et malheureusement elles n'ont aucun lien les unes avec les autres… Si dans le premier tome Gosho Aoyama posait doucement les bases de son histoire et nous présentait les personnages de sorte à ce que tout soit bien compris par le lecteur, dans ce tome ce n'est plus le cas !
Les retournements s'enchaînent assez rapidement…
J'ai apprécié retrouver les personnages. le mangaka nous fait partager le quotidien parfois un peu surprenant des différents protagonistes. J'ai par contre été un peu déçue de ne pas retrouver de vie quotidienne ou de plats typiquement japonais… Ici seuls les enquêtes comptent vraiment et c'est parfois un peu frustrant de ne pas avoir de routine. Les personnages ne se reposent jamais !!
Les dessins sont assez bien réalisés. Certaines actions manquent un peu de détails c'est un peu dommage mais dans l'ensemble les différentes cases sont vivantes. L'histoire est prenante du début à la fin.
Les chapitres sont assez courts, ainsi on peut arrêter la lecture très facilement. Les fins de chapitres donnent par contre envie de découvrir la suite. En général ils s'arrêtent à un moment de suspense pour nous inciter à lire le chapitre suivant.
La fin du manga est intéressante, et nous donne envie de lire le prochain tome c'est une bonne chose !
Il y a une partie bonus à la fin du livre. Personnellement je n'ai pas trouvé la partie bande-dessinée, très utile… J'ai par contre plus apprécié les explications concernant les personnages.
En résumé, une suite intéressante malgré quelques petits bémols. Un manga qui est tout de même sympathique, plein d'humour et avec des enquêtes intéressantes.
Lien : http://fais-moi-peur.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
pimhaz
  20 novembre 2014
On retrouve Conan!
Comme il s'agit d'apparence d'un enfant de six ans, il n'y a rien de plus logique que de le voir inscrit à l'école comme élève au CP.
Déjà, voir Conan au CP (et déprimer à cause de cela) ça n'a pas de prix... Faut dire, que ça remet un peu à sa place ce petit lycéen trop sûr de lui. Dans ce deuxième tome, Kogoro est chargé de suivre un homme sur une durée de trois jours, avec une excellente prime. Chose qu'il va faire avec plaisir trois jours durant (et avec sa classe légendaire de détective surpuissant, voyons). Sauf que la personne qu'il a été chargé de suivre durant trois jours est retrouvée morte, brûlée. Et même si on sait l'identité du coupable, aucun moyen de le prouver... C'est sans compter sur l'aide de Conan... Ce qui a été sympas, mis à part que cette enquête est plus comme une 'mise en bouche' pour la suite qui se prépare, c'est que kogoro perd un peu son côté incompétant et nul. Il prend son boulot au sérieux, et on ne le prend pas pour un abruti (enfin un peu moins).
Ensuite, Kogoro est chargé par Masami, une jeune femme, de retrouver la trace de son pauvre père disparu. Une personne qu'il retrouve rapidement. Et qui est retrouvé le lendemain morte...
Masami a disparu, on se rend compte que le mort n'avait aucune famille, l'histoire est plus grosse que prévu, et pas pour rien, car on a une intervention des hommes en noirs. Cette intervention va mettre en évidence un autre personnage qui apparaitra plus tard dans la série, mais servira aussi de "mise en bouche" elle ne fera en aucun cas avancer l'histoire de Conan. Signe également que l'auteur ne fait pas les choses à moitié, et qu'aucun détail n'est laissé au hasard.
J'ai aimé voir Kogoro s'investir, et voir son côté un peu plus professionnel et déconneur (pour ceux qui l'ont lu, je parle de son comportement avec son collègue détective). J'aime beaucoup le caractère... fonceur dira-t-on de Ran et son grand coeur (oui j'adore Ran).
Dans ce tome, on assiste également à la création du groupe d'ami de Conan:
- Ginta, grand et fort pour son âge, qui aime manger (mais genre grand dingue de nourriture)
- Mitsuhiko, le scientifique, le rationnel, tout fait trouvera toujours son explication
- Ayumi, la jolie petite fille
Ces petits assez téméraire décident d'explorer une maison hantée et demandent à (ou plutôt le forcent) Conan de les accompagner. Cette histoire qui démarre avec humour finit par angoisser le lecteur. Car au lieu de trouver une simple maison hantée, on assiste à des disparitions...
J'ai bien aimé cette histoire, car c'est la que le groupe se forme, mais également le premier moment où Conan se pose en tant que détective auprès de ses amis. Et puis faut avouer que la fin m'a bien faite rire hahaha. Il faut quand même reconnaitre qu'on passe d'un instant amusant à un moment de stress, puis on finit l'histoire sur un ton léger, Gosho Ayoama est balèze pour ça.
Lien : http://pimhaz.blogspot.fr/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
MeroMero   09 décembre 2012
Calme, maîtrise de soi et prudence... ce sont bien les principales qualités de Holmes, ton modèle.
Commenter  J’apprécie          120
MeroMero   09 décembre 2012
Qui pourrait croire que celui qu'on surnomme le sauveur de la police japonaise passe ses journées à étudier avec des gamins de 6 ans ?
Commenter  J’apprécie          80
ninon16ninon16   04 février 2013
-Alors, tu ne trouves pas ça excitant ?
-...
-Bah, ce ne sont que des histoires...
-Hein ?
-Mitsuhiko... ?
-Nous sommes dans une époque rationnelle scientifique. Cela n'existe pas... Les monstres et les esprits... On ne les trouve que dans les mangas et à la TV...
Commenter  J’apprécie          10
Koneko-ChanKoneko-Chan   25 mai 2015
Ran : En fait, depuis que Conan habite ici, les affaires marchent mieux.
Conan : Euhh...
Ran : Peut-être qu'il nous porte chance, qui sait...
Conan : Ha ha ha
Commenter  J’apprécie          20
tolitolutolitolu   17 novembre 2015
Ayumi, parlant à Conan : "Le voisin dit que la nuit, on entend des cris effroyables... et qu'un jour un chien errant serait rentré dedans, et qu'on n'en aurait retrouvé que les os le lendemains matin. En plus, hier soir, en passant... J'ai vu par la fenêtre... UN... UN FEU FOLLET ! AAAAH !
Tu ne trouves pas ça excitant !"
Conan : "..."
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Gôshô Aoyama (97) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gôshô Aoyama
Imaginez un Sherlock Holmes moderne, âgé d?à peine 17 ans, vivant à la fin des années 1990 ! Comme si cela ne suffisait pas, imaginez en outre qu?il a l?apparence d?un petit garçon de 6 ans... Shinichi Kudô est élève de première au lycée Tivedétec. Pour avoir résolu plusieurs enquêtes difficiles, beaucoup le considèrent comme «l?aide la plus précieuse que la police pouvait espérer». Un jour, alors que Shinichi se baladait avec Ran Mouri, il fait la rencontre d?hommes étranges vêtus de noir. Par curiosité et intuition, Shinichi les suit et comprend que ce sont des maîtres chanteurs. Découvert, on lui fait boire un poison expérimental pour le faire taire et l?effet est inattendu...: il rajeunit. Shinichi, aidé par son voisin le Dr.Agasa, inventeur génial et farfelu, décide de partir à la recherche de l?organisation secrète dont il a été victime. Il cache sa véritable identité sous le pseudonyme de Conan Edogawa, et se réfugie chez Ran, dont le père est détective. © Gosho Aoyama / Shogakukan·YTV·TMS All Rights Reserved Under License to CITEL Produced by TMS ENTERTAINMENT CO., LTD. ©G.A./S,Y,T 1996
+ Lire la suite
autres livres classés : mangaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

MAGIC KAITO 1

Qui était Kid l'insaisissable avant que Kaito ne le devienne ?

L'assistant du père de Kaito
Le père de Kaito
Aoko
Un policier

12 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Magic Kaito, tome 1 de Gôshô AoyamaCréer un quiz sur ce livre
.. ..