AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Alice Hureau (Traducteur)
EAN : 9782493816443
352 pages
NAMI (05/06/2024)
4.22/5   48 notes
Résumé :
Fasciné par la Lune, cet astre qui guide nos vies mais conserve tant de secrets, Taketori Okina a transformé sa passion en podcast à succès.
Chaque jour, des auditeurs dispersés aux quatre coins du pays s’échappent de leur quotidien pour l’écouter. Une ancienne infirmière en quête de sens, un humoriste qui n’arrive pas à percer, une lycéenne qui rêve d’indépendance... tous sont confrontés à des décisions qui vont bouleverser leur destin.

Portés... >Voir plus
Que lire après La forêt au clair de luneVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
4,22

sur 48 notes
5
9 avis
4
11 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Reika vit depuis 41 ans dans une maison située en banlieue de Tokyo, elle a quitté son métier d'infirmière, Shigetaro, un livreur à domicile, espère devenir un humoriste reconnu, Tabaka dirige un garage de deux-roues, Nachi est lycéenne, elle rêve d'indépendance, Mina crée des bijoux. Tous ont en commun qu'ils écoutent régulièrement un Podcast « Infos lunaires » où un homme partage ses connaissances et réflexions sur la Lune.
Un roman choral où tous les personnages s'entrecroisent autour de cette émission sur la Lune. Une plongée toute en délicatesse dans le Japon d'aujourd'hui. Des tranches de vie où chacun s'interroge sur ses aspirations profondes, une occasion d'une découverte ou une redécouverte de soi.
Un récit tout en douceur sur les relations familiales.


Commenter  J’apprécie          420
Une Ode à la Beauté de l'Âme Humaine

Dans son dernier opus, Michiko Aoyama nous entraîne une fois de plus dans un univers où la poésie et la nature se mêlent pour tisser des récits envoûtants. À travers les pages de ce roman, j'ai eu le plaisir de retrouver la patte si reconnaissable de l'autrice, avec sa plume délicate et son talent pour évoquer la beauté du monde qui nous entoure. 🌙

Ce qui m'a particulièrement séduit dans ce roman, c'est la manière dont Michiko Aoyama parvient à donner vie à ses personnages. Leur profondeur et leur authenticité les rendent incroyablement attachants, et j'ai été touché par leurs parcours, leurs doutes et leurs espoirs. de plus, l'utilisation de la Lune comme fil conducteur apporte une dimension symbolique fascinante à l'histoire, soulignant l'idée de renouveau et de transformation. ✨

Cependant, malgré tout le charme de ce roman, je dois avouer qu'il m'a manqué quelque chose. Peut-être était-ce dû au timing de ma lecture, ou à l'attente trop grande que j'avais placée envers ce livre. Je n'ai pas été aussi profondément captivée que je l'aurais espéré. Bien sûr, la poésie et le lyrisme étaient au rendez-vous, mais il m'a semblé qu'il manquait ce petit supplément d'âme qui aurait pu faire toute la différence. ⭐️

C'est une belle exploration de la nature humaine, portée par une plume sensible et poétique. Les amateurs de l'univers de Michiko Aoyama y trouveront certainement leur compte, mais pour ma part, je reste sur ma faim, avec le sentiment d'avoir été touché sans être complètement transporté. Une lecture agréable, mais qui n'a pas atteint les sommets que j'espérais. 💜
Commenter  J’apprécie          21
Une bonne lecture, une fin émouvante.

Une fois encore l'autrice tisse une jolie toile où la vérité de l'intrigue s'établit à la fin grâce à des liens plus ou moins visibles, qui se mêlent et s'entremêlent tout au long du roman.

Chaque chapitre suit la vie quotidienne d'un personnage, où il ne cesse de trébucher. Les personnages sont attachants, simples et réalistes et le personnage principal d'un chapitre laisse sa place à l'un des personnages secondaire dans le suivant, à un autre dans le troisième… Une ancienne infirmière qui a quitté l'hôpital, un humoriste qui ne parvient pas à percer mais ne peut pas renoncer à ses rêves, un mécanicien qui se sent seul loin de sa femme et de sa fille, une lycéenne qui veut quitter sa mère et être indépendante, une artiste qui lutte pour réussir sa carrière… tous ont en commun d'être perdu, triste, bercé de négativité, guidé par la jalousie, le désespoir, la solitude, les regrets, les hontes, les erreurs…

Chacun d'eux écoute le podcast intitulé « Infos lunaires », de Taketodi Okina. Ce dernier s'adresse toujours à une certaine princesse Kaguya sans que l'on sache qui elle est, et espère qu'elle va bien. Il nous livre ensuite des informations sur la Lune. En écoutant les histoires sur la Lune, nos personnages et leurs sentiments grandissent, ils se (re)trouvent.

Leurs rencontres les amènent à avancer, voir, ressentir.

Le récit incite à apprendre de ses erreurs, poursuivre ses rêves et voir les choses positives qui se présentent à nous. Il parle d'acception et met en avant le fait qu'il est important de s'ouvrir, de ne pas taire ses sentiments, de faire confiance à nos proches, d'être reconnaissant… On se rend compte que, souvent, on s'aime sans se le dire et sans le montrer et on se dispute pour les mauvaises raisons. C'est important de communiquer, de se rappeler qu'être là pour les autres c'est parfois être simplement là, de se parler, de s'écouter, de prendre du temps pour soi et pour ceux que l'on aime.

Une histoire remplie de bienveillance, qui parle d'espoir, d'amour, de la famille, et des liens qui nous unissent.

La Lune brille, puis disparait, dans un quotidien perpétuel. Peut-être nous guide-t-elle, nous montre-t-elle ce que nous sommes ?
Commenter  J’apprécie          50
Fasciné par la lune, cet astre qui guide nos vies mais conserve tant de secrets, Taketori Okina a transformé sa passion en podcast à succès. Chaque jour, des auditeurs dispersés aux quatre coins du pays s'échappent de leur quotidien vacillant pour l'écouter

Et si apprivoiser cet astre énigmatique leur permettait d'imaginer de nouveaux horizons ? Cinq destins inoubliables explorent la mystérieuse influence de la lune et de la nature sur nos vies

Ce recueil de nouvelles est un livre sur le travail, les rêves et les relations humaines. Des histoires dans lesquelles les personnages guérissent en écoutant un podcast. Une lecture touchante qui nous apprend que même au cour de la vie quotidienne, une personne invisible ou une connexion invisible peut-être une source d'encouragement

La forêt au clair de lune est une oeuvre qui montre clairement les caractéristiques de M.Aoyama, avec une touche humaine, une atmosphère douce et chaleureuse. Vous pouvez sentir la gentillesse, la chaleur et la beauté des mots. Sa plume caresse votre coeur avec délicatesse et l'enveloppe d'un parfum de bonheur

Toutes les histoires sur les corps célestes étaient très intéressantes, poétiques et philosophiques. J'ai particulièrement apprécié l'histoire sur la nouvelle lune. Une conscience de ce qui est définitivement là même si vous ne pouvez pas le voir

Le thème de ce roman exquis et émouvant est la lune. Les relations entre les hommes sont comparées à cet astre. L'auteure semble exprimer qu'ils sont liés par un certain sentiment de distance, s'éclairant mutuellement pendant qu'ils avancent

Un roman semblable au clair de lune que vous pourrez apprécier pleinement grâce à sa lumière calme, enveloppante et douce
Commenter  J’apprécie          40
La forêt au clair de lune, voilà un titre énigmatique et envoûtant pour ce nouveau roman de Aoyama Michiko. Roman qui fait la part belle à cet astre de l'ordinaire, cet astre que nous regardons sans vraiment le voir et qui est pourtant plein de mystères et de complexité.

J'ai été happée par ce nouveau roman d'Aoyama, plein de douceur et de poésie, en plus d'avoir apprécié en apprendre plus sur la Lune à laquelle, je l'avoue, je ne m'intéresse pas d'ordinaire.

Taketori Okina propose chaque jour à 7h un podcast de 10 minutes pendant lesquelles il parle de la Lune. Podcast écouté par de nombreuses personnes aux quatre coins du Japon et qui va aider certains auditeurs a trouvé la voie qui leur demeurait invisible.

J'ai été très touchée par toutes les histoires de nos protagonistes, que ce soit par l'infirmière en burn-out, le père dépassé, l'humoriste en manque de succès, la lycéenne assoiffée d'indépendance ou la créatrice de bijoux dans le vent. Tous se répondent malgré eux dans ce roman choral, se croisent sans jamais se reconnaître. Mais le lecteur saura, lui, les reconnaître et, parfois, découvrir la suite de leur aventure. J'avoue que c'est ce que j'apprécie le plus dans les romans d'Aoyama : chercher entre les lignes ce personnage que j'ai croisé dans le chapitre précédent.

Bien évidemment, j'ai également été touchée par le mystérieux Taketori Okina, nom en référence au conte de Kaguya Hime que j'affectionne, et le message final m'a émue. J'avais un doute sur son identité ( je penchais sur le père ou le fils, mon intuition était a 50% bonne ) et j'ai été ravie de cette conclusion pour l'histoire de ce personnage.

Là encore, la plume d'Aoyama, tout en finesse et en légèreté, fait des merveilles, et je salue la traduction qui sait rendre joliment la beauté du texte original.

Une superbe lecture, qui s'ajoute au reste des volumes d'Aoyama dans ma bibliothèque.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
 Le sujet principal a été ma vie à Tokyo : la dissolution de Ponsaku, mon emploi de livreur depuis mon départ de l’agence.
— Dans mon travail, je ne donne pas  je ne donne pas d’autographes, j’en reçois sur les bons de livraison ! 
Commenter  J’apprécie          131
Désormais, je pouvais travailler et gérer mon argent sans que mes parents soient au courant. La société m’offrait une confiance totale pour le seul fait d’avoir vécu dix-huit ans. Où était la différence avec le dernier jour de mes dix-sept ans ? 
Commenter  J’apprécie          90
— Un jour, il m’a demandé ce que je souhaitais pour mon anniversaire. J’ai répondu : « Du temps pour moi. » C’est horrible, non ?
Commenter  J’apprécie          170
 La Terre vue de la Lune semblait splendide. Comme l’avait dit Taketori Okina, si des êtres avaient peuplé la Lune, ils auraient admiré la Terre en se demandant quel paradis était cette planète bleue. Mais, en vérité, elle était polluée et dégradée en tous lieux. Elle était victime d’incessantes guerres insensées et des maladies absurdes s’y propageaient, avec toujours quelque part une personne en larmes qui souffrait. 
Commenter  J’apprécie          40
 La Terre et la Lune s’éloignent peu à peu l’une de l’autre, mais elles trouvent le meilleur ajustement possible à l’instant présent. Peut-être cela s’appliquait-il aussi aux relations et au travail.
Commenter  J’apprécie          90

Video de Michiko Aoyama (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michiko Aoyama
La bibliothèque des rêves secrets, de Michiko Aoyama est disponible en poche à cette adresse : https://www.jailu.com/la-bibliotheque-des-reves-secrets/9782290384275
Michiko Aoyama, des romans doux et réconfortants venus du Japon.
Chez Mme Komachi, les livres façonnent les vies.
Imposante et énigmatique, coincée entre le paravent et le bureau d'angle d'une petite bibliothèque au coeur de Tokyo, Sayuri Komachi attend patiemment ceux qui décident de venir la voir. Hommes ou femmes, jeunes ou vieux, salariés ou retraités…, ils sont tous au carrefour de leur vie. À chacun, la mystérieuse bibliothécaire propose un ouvrage totalement inattendu, bien loin de celui qu'il était venu chercher. Et derrière cette lecture imprévue se dessinent toujours les premiers jalons d'un nouveau départ. Un roman choral poétique qui célèbre le pouvoir des livres et l'importance qu'une personne attentive et attentionnée peut avoir sur le destin d'autrui.
+ Lire la suite
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (545) Voir plus



Quiz Voir plus

La bibliothèque des rêves secrets

Dans quel domaine Tomoka Fujiki travaille-t-elle en tant que vendeuse ?

L’alimentation
L’habillement
L’informatique

14 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : La Bibliothèque des rêves secrets de Michiko AoyamaCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..