AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782369143963
96 pages
Libretto (04/01/2018)
2.96/5   12 notes
Résumé :
Première oeuvre achevée qu'Apollinaire destinait à la publication, L'Enchanteur pourrissant – dont la première version date de 1898, mais qui sera publié en 1909 – sera aussi sa seule incursion dans le monde arthurien. Issu des lectures désordonnées du poète qui découvrait à cette époque les romans médiévaux bretons et empreint de sa fascination pour le thème de l'enfant sans père, L'Enchanteur pourrissant est un texte fort et révélateur du talent baroque d'Apollina... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Myriam3
  02 avril 2014
Ce livre peu connu a été réédité en 1997 dans une édition (Terre de Brume) qui a été diffusée à peu d'exemplaires, je pense. Quand je l'ai vu, à cette époque, je n'ai pas hésité une seconde! La couverture est magnifique, il s'agit d'une peinture de E.R Hugues "oh, qu'y a t-il dans le creux?" et au fil des pages, on peut découvrir des illustrations de style primitif d'André Derain (comme dans le Bestiaire)
L'Enchanteur pourrissant reprend l'histoire de Merlin et est, semble t-il, le tout premier recueil destiné à la publication d'Apollinaire. On y retrouve bien sûr, sa passion pour les récits médiévaux, ainsi que le thème de l'enfant sans père.
Dans les didascalies apparaissent des elfes, fées, sphinx, grenouilles, lézards, le hibou, des druides, Leviathan, et encore une multitude d'autres personnages appartenant à la mythologie médiévale, et la patte d'Apollinaire est déjà bien évidente.
Commenter  J’apprécie          112
Anatemnein
  21 novembre 2019
L'enchanteur pourrissant est une oeuvre publiée en 1909. Ma deuxième découverte d'Apollinaire après Calligramme. Elle fut très enrichissante.
L'histoire est centrée sur le personnage de Merlin, issue de la légende arthurienne. Mélange de théâtre, de poésie et de roman, on peut y retrouver de nombreuses références aux mythologies antiques, celtiques mais aussi des références à la Bible.
Commenter  J’apprécie          141
Ys
  28 février 2018
Né d'une mortelle et d'un démon, le trompeur Merlin a enchanté le monde avant de se laisser piéger par les mirages de l'amour. Trompé, enchanté, le voici à son tour, et son corps prisonnier du tombeau où fleurit l'aubépine, où la belle Viviane veille et savoure sa victoire.
Des quatre coins de la forêt, des quatre coins du monde et des replis du temps, mille créatures se rejoignent, les druides et les sphinx, les monstres et les bêtes, les sages, les fous, les devins, les héros, cherchant celui qui ne peut plus être trouvé mais dont la voix perdure pourtant à la lisière du monde. Car Merlin, demi démon, pourrira sans mourir vraiment.
Etrange texte que voilà, poétique, baroque et vénéneux, où les voix les plus inattendues se mêlent, s'égarent et se répondent. Un texte plein de symboles, de visions hallucinées, de bizarreries, plein d'ingrédients que j'aime et par lequel j'ai pourtant eu bien du mal à me laisser captiver malgré le pouvoir de fascination indéniable de certains passages. J'ai buté sur trop de choses, décalage culturel, perplexité face à certaines allusions, incapacité à laisser aller sans comprendre... et même sur la langue, bien moins enchanteresse que je l'aurais voulue. Dommage.
Cela reste une indéniable curiosité, que je ne suis pas mécontente d'avoir dans ma bibliothèque et à laquelle j'essaierai de revenir en de meilleures occasions.
Lien : https://ys-melmoth.livejourn..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
cyan
  27 mars 2019
Piégé par Viviane, Merlin pourrit dans sa tombe alors que son âme survit. Une foule de personnages, mythologiques ou autres, défilent sur les lieux, dévidant des propos plus ou moins obscurs.
Ce livre est un classique dont j'avais lu des extraits quand je suivais un cours d'histoire de la critique d'art à la fac, que j'ai retrouvé en faisant du tri dans mes bouquins. Je me suis rendu compte que je ne l'avais jamais lu en entier, en fait ^^ Il s'agit d'un récit qui tient à la fois de la poésie, du théâtre et un peu du roman, dans un format (heureusement) plutôt court.
C'était intéressant à découvrir parce que c'est un auteur que je connais assez mal, mais ce n'est pas une lecture que je recommande à moins d'être passionné par son oeuvre, parce que c'était assez abscons. Il y a un tas de références à diverses mythologies, dont la plupart étaient trop pointues pour moi et des allusions à la sexualité. Il faudrait que je lise une analyse du texte pour voir s'il y avait finalement quelque chose à comprendre, parce que là, à part ce qui est évident, la plupart des thèmes abordés me sont totalement passés au-dessus de la tête.
Le bon point, c'est que ça ne fait que 90 pages, illustrations (de Derain, plutôt sympas à découvrir) comprises.
Si vous l'avez lu et que vous y avez compris quelque chose, n'hésitez pas à m'expliquer ^^
Lien : https://bienvenueducotedeche..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
mayartemis
  28 février 2018
Un tout petit livre qui se lit d'une traite et dont je vais avoir beaucoup de mal à parler tant il est atypique. Si je n'ai pas toujours compris où voulait en venir l'auteur, l'écriture est (forcément !) tellement belle qu'elle arrive malgré tout à nous transporter.
Un livre atypique car à la frontière de plusieurs genres : le théâtre, la poésie et le roman d'amour. le début nous raconte en quelques pages la naissance de Merlin avant de s'intéresser au sujet principal : la trahison de Viviane qui enterra vivant Merlin. J'ai adoré le début qui nous plonge dans une ambiance magique, ésotérique. Puis arrive la succession de dialogues avec, comme au théâtre, le nom du personnage annoncé avant et des didascalies qui sont pourtant beaucoup trop belles, poétiques et stylisées pour en être vraiment.
Les créatures et les animaux ont une place importante dans le récit. On croise des grenouilles, des serpents, des lézards, mais aussi des elfes, des fées et des sphinx. A ce stade là, j'ai trouvé que le récit commençait déjà à tourner en rond. Après avoir enterré Merlin, Viviane semble méditer sur sa tombe et Merlin, dont l'esprit, lui, ne peut pas mourir, continue à nous parler à mesure que les animaux viennent lui rendre hommage. C'est long et répétitif. Puis l'auteur introduit... les rois mages ? des chérubins et l'archange Michel ? Je n'ai absolument pas compris ce que la religion venait faire ici.
Mais c'est du Apollinaire ! Ce livre est donc une véritable pépite à lire, c'est beau, fluide et imagé. J'ai du passer à côté de quelque chose avec toutes ces références à la religion, mais j'ai surtout été déçue de ne suivre qu'une si petite partie de la légende arthurienne. J'aurais aimé croiser plus de personnages de ce célèbre mythe et découvrir plus en profondeur le point de vue de l'auteur.
Ce livre reste tout de même très intéressant à lire, surtout pour l'amoureuse des légendes arthuriennes que je suis. Merci aux éditions Libretto d'avoir édité cette petite merveille perdue et à Babelio.
Lien : https://bookshowl.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AnatemneinAnatemnein   21 novembre 2019
L’enchanteur était entré conscient dans la tombe et s’y était couché comme sont couchés les cadavres. La dame du lac avait laissé retomber la pierre, et voyant le sépulcre clos pour toujours, avait éclaté de rire. L’enchanteur mourut alors. Mais, comme il était immortel de nature et que sa mort provenait des incantations de la dame, l’âme de Merlin resta vivante en son cadavre.
Commenter  J’apprécie          50
FrancoiseTrubertFrancoiseTrubert   17 juillet 2018
S’il faut décrire Vézelay, on dira que c’est une agglomération étroite, serrée sur elle-même et agrippée à un rocher qui, depuis Rome a mérité le nom de Scorpion. Vue du ciel, la ville représente en effet une courbe, un abdomen à sept anneaux, avec une queue à segments dont le dernier est armé d’un aiguillon sans doute venimeux. De tous les signes du zodiaque qui figurent dans les voussures des tympans pour représenter l’univers et les saisons, le Scorpion caractérise Vézelay par le drame vie-mort-vie. Vézelay n’existe que par l’amour, et par la mort vaincue. P12
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lehibooklehibook   20 octobre 2020
Ma foi il a raison
Puisque ma femme est homme
Il est juste que je sois femme(Au gendarme pudiquement)
Je suis une honnête femme-monsieur
Ma femme est un homme-madame
Elle a emporté le piano,le violon l'assiette au beurre
Elle est soldat ministre merdecin
Commenter  J’apprécie          11

Videos de Guillaume Apollinaire (116) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guillaume Apollinaire
Dans cette vidéo on vous explique tout sur la vie de Marivaux et son oeuvre « L'île des esclaves » (parcours « Maitres et valets ») pour l'oral du bac français.
Catherine Mory est professeure de français. Elle vous donne des coups de pouce pour en savoir plus sur les auteurs et les oeuvres au programme. Pour découvrir ses autres vidéos, c'est par ici : https://youtube.com/playlist?list=PLqSk7Cu0HAF4shrULevu3yCb92JTe7cRQ
Elle est aussi l'autrice de « L'Incroyable Histoire de la littérature française » en BD, avec Hugo, Montaigne, Apollinaire, Baudelaire, Molière, Olympe de Gouges, Madame de Lafayette ou encore Rabelais ! Découvrez leur vie, leur oeuvre, le contexte dans lequel ils ont vécu, et plein d'anecdotes pour briller aux oraux de français Pour commander la BD, c'est par ici : https://tinyurl.com/2fdjr73s
Dessins de Philippe Bercovici, extraits de « L'Incroyable Histoire de la littérature française »
#bac #bacfrancais #litterature
Abonnez-vous à notre chaîne Les Arènes du Savoir https://www.youtube.com/c/lesarenesdusavoir/?sub_confirmation=1
Suivez-nous sur les réseaux Facebook https://www.facebook.com/editionslesarenes Instagram https://www.instagram.com/les_arenes Twitter https://twitter.com/les_arenes
+ Lire la suite
autres livres classés : légendes arthuriennesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Apollinaire

Dans quelle capitale européenne est né Wilhelm Apollinaris de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire ?

Paris
Rome
Londres
Varsovie

10 questions
155 lecteurs ont répondu
Thème : Guillaume ApollinaireCréer un quiz sur ce livre