AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782205060645
48 pages
Éditeur : Dargaud (22/08/2008)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 28 notes)
Résumé :
1942, la guerre est sur tous les fronts.
Deux agents des forces alliés, le major Robillard et le premier maître Rivière des Forces navales Françaises libres sont envoyés en mission à Madagascar, où ils doivent rencontrer les résistants pour les pousser à combattre les forces pétainistes et faire passer l'île dans le camp Gaulliste.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Crossroads
  26 octobre 2014
Le major Antoine Robillard du BCRA et son ordonnance, le premier maître Maurice Rivière, sont dépêchés sur l'île de Madagascar afin d'entrer en contact avec la cellule Gaulliste dans le but ultime de les rallier à la France libre. Et sus aux Pétainistes!
Alors oui, présentée comme cela, l'histoire a du mal à vous mettre des étoiles dans les yeux mais c'est sans compter sur le ton léger et humoristique qui s'en dégage et le coup de crayon épuré immédiatement reconnaissable d'un Brüno qui toujours me ravit.
Intrigues politiques certes, mais surtout galerie de personnages truculente allant du flegmatique Robillard au déterminé Rivière en passant par l'opportuniste de service, le débonnaire Michepin, Dr ès retournage de veste en un temps record.
L'histoire dans L Histoire, sans susciter l'hystérie collective, étant tout seul au moment de sa découverte, est un gage de moment plus qu'agréable et c'est déjà pas mal...
Commenter  J’apprécie          210
jamiK
  23 avril 2018
Le dessin de Brüno est toujours très efficace, avec ses traits net et anguleux, ses contrastes forts. 1942, Nous nous trouvons à Madagascar avec la BCRA (services secré de la France Libre, afin de provoquer une prise de pouvoir à Madagascar. C'est une aventure à la Corto Maltese, avec nos héros, Maurice Rivière et le Major Antoine Robillard, qui vont tenter de faire tourner le vent dans cette colonie. Lacheté et héroïsme, révolution et collaboration, et une pointe d'amour, nous embarque pour une histoire passionnante mais un peu à l'étroit dans ces 46 planches.
Commenter  J’apprécie          140
Sejy
  30 mai 2010
Avis portant sur la série.
Miam, miam ! Ça y' en a de la bonne bande dessinée là missié… Que personne ne s'énerve ! L'occasion était irrésistible. Trop pour ne pas céder à une petite provoc facile en ravivant notre souvenir du langage cliché que prêtait aux autochtones colonisés l'un des pères de la ligne claire. Mais c'était surtout l'opportunité d'évoquer l'oeuvre de ce même papa. Car en parcourant Commando colonial, il m'est difficile d'ignorer ce picotement nostalgique, cette agréable sensation, l'impression de replonger dans un récit à la façon Hergé ou condisciple. Oui ma bonne dame ! Son dessin attachant, sa lecture limpide et son histoire foisonnante font de cette série un vrai divertissement, de la cuisine populaire comme on savait en mijoter dans le temps ! La gratifiant d'une vision moderne, d'une approche beaucoup plus originale, et tout en demeurant les fidèles légataires d'un incontestable classicisme, Bruno et Apollo se réapproprient définitivement cette tradition franco-belge.
La Seconde Guerre mondiale… Madagascar… Regard posé sur l'océan Indien, plus tard vers l'Antarctique, la scénographie dégage un point de vue tout de suite plus exotique. En marge des boucheries de l'Europe, le cadre faussement calme et récréatif semble avoir laissé cette saloperie sur le pas de la porte lorsque débarquent clandestinement Maurice et Anselme. Un duo attachant aux motivations quelque peu divergentes, dont les origines créoles et l'obligation militaire les embringuent dans un conflit qui ne semble pas entièrement le leur. Pourtant, ils sont bien là, avec une mission : convaincre les sympathisants gaullistes locaux de se rallier à la France libre. La tâche va s'avérer plus ardue que prévu et les péripéties mouvementées vont s'enchaîner…
Entre empoignades explosives et mitraillages en règle, appétits mercantiles et velléités indépendantistes, huis clos sous-marin oppressant ou manoeuvres politiques sournoises avec leur lot de volte vestes à rendre jaloux un Brachetti au meilleur de son art, le scénario déploie son sérieux, son rythme trépidant et sa virilité [mode Juvet on] où sont les feeeemmes ? [mode Juvet off]. Une représentation savoureuse de l'aventure avec un grand A, étoffée d'une relecture humaniste contemporaine plus réaliste. Ici, pas de héros, mais des hommes quelquefois héroïques. Et si l'essentiel se déguste avant tout dans l'abondance de situations palpitantes et l'alternance d'intrigues, la profondeur de l'histoire triomphe par la galerie de personnages qu'elle délivre, leurs échanges souvent ambigus et le romantisme désabusé qui s'en dégage. La trajectoire de nos deux protagonistes croisera celles d'autres gens rattrapés par la guerre. D'autres individus, indécis, engagés ou bien indifférents, qui, invariablement, auront des choix à faire. Une étonnante collection de portraits humains, tiraillés entre ce que le devoir et la morale exigent, ce que les circonstances proposent et ce que l'intérêt revendique.
Au final, une fiction dense, dynamique et captivante qui ne s'affranchit jamais des contraintes de la fidélité historique et se risque à maintes reprises sur les sentiers de l'humour et du cynisme. Une aventure plus que crédible dont la narration habile et fluide s'appuie sur la pertinence d'un trait ultra dépouillé et un sens du mouvement exacerbé. Cette ligne économe, enjouée et tout en rondeur, exalte également une douceur, une résonnance mélancolique qui soulage la gravité et fournit son équilibre à l'oeuvre. C'est enfin le moment où il ne faut pas oublier de citer Laurence Croix, la « barbouilleuse », et en profiter, au passage, pour féliciter le génie qui lui a offert ses premiers crayons de couleur. Quel talent ! Quelle inspiration ! Sa colorisation simple ou parfois plus stylisée libère des rendus somptueux et des ambiances totalement immersives. Un must.

Commando colonial montre qu'il existe encore des choses à dire sur la guerre et d'autres façons de la raconter, nous délivrant quelques sursauts de mémoire intelligemment enrobés d'un réel plaisir bédéphile.
Lien : http://www.bdtheque.com/main..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Yvan_T
  11 novembre 2020
Premier tome de cette nouvelle série des auteurs de "Biotope".
Appollo et Brüno nous plongent cette fois au coeur des colonies, en l'occurrence à Madagascar, pour nous raconter un pan assez méconnu de l'Histoire. Sur fond de seconde guerre mondiale on suit les déboires du major Antoine Robillard du BCRA et de Maurice Rivière, premier Maître des Forces Françaises Libres. Leur mission est ‘simple' : avec l'aide de leur contact sur place, le dénommé Martin Michepin, ils doivent tenter de rallier Madagascar à la France libre du Général de Gaulle.
Malgré le contexte historique tendu, le ton du récit est léger et s'amuse à pointer du doigt l'aspect assez absurde du colonialisme. Malgré une histoire assez classique, l'ensemble est assez confus et le lecteur a un peu de mal à s'y retrouver au milieu des indépendantistes, Pétainistes et autres parties et nationalités qui cherchent à tirer leur épingle du jeu.
Au niveau du graphisme on reconnaît immédiatement le style caractéristique de Brüno. le dessinateur de "Junk" et "Inner City Blues" allie à nouveau simplicité, lisibilité et grande efficacité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Erik_
  25 novembre 2020
C'est intéressant de voir ce qu'ont fait les français des colonies pendant que la France était sous le joug du maréchal Pétain lui-même sous la coupe des nazis. On ne parle pas beaucoup de cela généralement quand on évoque la Seconde Guerre Mondiale.
La collection Poisson Pilote m'a rarement déçu ces dernières années avec un concept de dessin plutôt simple mais lisible et surtout un scénario basé sur des thèmes sérieux. Les dialogues sont savoureux comme dans un film d'Audiard ou de Lautner. Une mise en scène simple mais efficace.
J'ai beaucoup aimé le troisième tome qui nous entraîne aux portes du Sahara dans l'Algérie française. J'avais trouvé le premier tome un peu confus et au ton beaucoup trop léger. Bref, une série qui va en s'améliorant.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
santaappoloniasantaappolonia   19 mai 2012
- vous avez des goyaviers à l'île Maurice Major ?
- Oui, bien sûr, pourquoi vous me demandez ça ?
- je viens d'en trouver un plein buisson ! Quand j'étais petit, avec mon frangin, on allait en cueillir à la bonne saison. Qu'est-ce qu'on pouvait en bouffer à nous deux ! Évidemment, on s'en foutait partout, ça rendait dingue ma mère...
- Écoutez, mon vieux, au lieu de vous bâfrer de goyaviers, si vous pouviez rester vigilant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Erik_Erik_   25 novembre 2020
Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Video de Appollo (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Appollo
Les plus beaux romans de la rentrée sont graphiques En librairie : - Meurtre en Abyssinie, une aventure de Renée Stone par Clément Oubrerie et Julie Birmant http://www.dargaud.com/content/view/f... - Chroniques du Léopard de Téhem et Appollo http://www.dargaud.com/content/view/f... - Malaterre de Pierre-Henry Gomont http://www.dargaud.com/content/view/f... - Les Filles de Salem de Thomas Gilbert http://www.dargaud.com/content/view/f... - Les Grands Espaces de Catherine Meurisse http://www.dargaud.com/content/view/f...
autres livres classés : madagascarVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
961 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre