AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Fullmetal Alchemist tome 4 sur 27

Maiko Okazaki (Traducteur)Fabien Vautrin (Traducteur)
EAN : 9782351420416
192 pages
Kurokawa (12/01/2006)
4.42/5   241 notes
Résumé :
Un grand pouvoir a parfois de dramatiques conséquences. Après de terribles révélations concernant la pierre philosophale, Edward et Alphonse sont plus déterminés que jamais à percer le secret du laboratoire numéro 5. Ils y trouvent deux adversaires de taille qui, tout comme Alphonse, sont des armures auxquelles on a affixé une âme. Affaiblis tant physiquement que moralement, nos deux frères vont devoir affronter un danger encore plus grand qui remettra insidieusemen... >Voir plus
Que lire après Fullmetal Alchemist, tome 4Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,42

sur 241 notes
5
4 avis
4
3 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis
Alors on développe certains personnages, mais je suit très déçu par ce tome 4 ! Comme dans les shonen mainstream des années 2000 genre "Bleach", l'ensemble des personnages cabotinent pour donner l'impression qu'il se passe plein de trucs alors qu'en fait le récit n'avance voire piétine carrément, du coup plus qu'un tome de transition j'ai eu l'impression d'un tome de remplissage… Et puis comme dans les séries américaine des années 2000 genre "Lost", on mélange un pathos facile puisqu'on met en avant des personnages juste avant de les faire crever tragiquement, et un foreshadowing au compte-goutte qui t'oblige à cogiter à la place des auteurs qui ne savent pas forcément où ils vont. D'ailleurs le scénario peut ressembler à une partie du jeu vidéo "Lemmings" car on bloque les personnages « gentils » pour laisser aux personnages « méchants » le temps de réaliser leurs plans, histoire de boucler le récit sans trop se prendre la tête (ici les personnages savent qu'on a génocidé un peuple pour réaliser une expérience interdite mais ils ne remettent pas en cause le gouvernement responsable de tout cela, et ils savent que les crimes contre l'humanité continuent et qu'un assassin traquent les coupables mais là aussi aucune réaction non plus)... Quand on a repéré le truc, c'est infiniment saoulant comme dans "Star Wars VIII" qui applique cette méthode à la lettre...
Buichi Terasawa disait qu'il avait abandonné le monde des shonen car il en avait marre des histoires qui étaient mal fagotée juste pour obtenir un bon cliffhanger qui t'oblige à lire la suite : c'est exactement le cas ici, et la ficelle étant un peu grosse j'espère que la mangaka ne va trop tirer sur la corde...
Commenter  J’apprécie          400
Plus on avance et moins je suis convaincu. Il y a un potentiel glauque et noir très important, mais il n'est pas exploité correctement à mon avis. On en revient à une sorte d'atmosphère humoristico-gaudriolesque, des gags façons "pantalonnade" avec Winry la technicienne béatement amoureuse du Fullmetal Alchemist. Cela m'a rappelé des scènes horripilantes de Goldorak (le dessin animé).

Cette idée qu'il faut adoucir le propos en allégeant les gags et en mettant une sorte de romance, de l'humour assez simpliste... cela ne m'attire pas du tout.

On a les deux frères qui sont entrés dans le 5è centre d'expérimentation de l'armée. Là où on s'est livré à des expérimentations humaines pour atteindre la pierre philosophale. Ils sont confrontés à 2 armures vides, munies d'une glyphe liant ce monstre de métal à l'âme de criminels en série. Cela pourrait être super bien. Hélas, ces tueurs psychopathes ont le mental d'un gosse de 3 ans (et encore).

L'intérêt ici est le doute qui s'immisce dans l'esprit d'Alphonse Elric dont les souvenirs seraient faux et implantés artificiellement dans son "esprit". Ce potentiel est mal exploité (à mon avis de nouveau).

Vient un chapitre autour de Winry et du colonel Hughes qui est une sorte de papa poule... chapitre rose bonbon sans le moindre intérêt. Idem pour le chapitre suivant qui voit la série amputée d'un personnage de second plan relativement important.

Le dernier chapitre met en scène Scar, le justicier Ishbal. Depuis un moment, le génocide Ishbal perpétré par l'armée (et où les expérimentations jouent un rôle) est un élément central de l'univers. On aimerait en savoir davantage. Peau de balle...

Comme pour le tome 3, le cliffhanger est intéressant, bien amené et prometteur. Cela dit, quand un auteur, ou une autrice, met davantage d'énergie dans le cliffhanger que dans l'univers ou même le chapitre, c'est qu'il y a un souci, selon moi. Ce qui fait que le lecteur revient lire le tome 5, c'est la qualité du tome 4 (et des précédents) dans leur entier. Pas le suspense soulevé par les 3 dernières pages d'un tome mièvre... Mais ce n'est que mon opinion.
Commenter  J’apprécie          60
Ce volume délaisse, pour un temps, l'action et la quête des frangins. Il se concentre sur bien des sentiments des personnages ! On va passer de scènes sérieuses et humoristiques à des scènes graves et tristes.

D'une part, al et en pleine déprime. Il doute de sa véritable nature. Sous l'impulsion de Winry (et c'est peu de le dire), al et Ed vont enfin discuter et parler à coeurs ouverts.
D'autre part, Hugues est également fortement présent dans ce tome.
On revoit, enfin, Scar, pour en apprendre quelque peu sur son passé (c'est léger) et surtout comprendre qu'il a été "bousculé" par les Homonculus.
Et le président King Bradley fait aussi son apparition, tout sourire ! Pour savoir comment vont les frères Elric et ce qu'ils traficotent. Quel type sympa et marrant ou pas... D'ailleurs, j'en profite, mais de savoir qu'un pays est dirigé par un pouvoir militaire, ça me fout froid dans le dos...

Le tome 4 est un bon volume. L'action ralentit, on se calme, on rit, on souffle, on souffre mais c'est apaisant et agréable.
Commenter  J’apprécie          40
Les frères Elrick sont sauvés in extremis avant que le laboratoire secret d'expérimentation près de la prison soit détruit.
Pendant leur convalescence, Winny est également appelée à leur chevet, al tourne le dos à son frère car il le soupçonne d'avoir "inventé" son âme et ses souvenirs.
Le président lui-même vient voir Edward à l'hôpital pour savoir ce qu'il a découvert concernant la pierre philosophale.
Un très bon volume bien que triste (parce que des personnages secondaires continuent de mourir...).
Commenter  J’apprécie          50
Ce volume, à la fois triste et drôle, est cette fois plus axé sur le coté sentiments des personnages et grand déballage. On laisse l'enquête de coté pour ce concentré sur ce que ressentent nos héros, une petite pause du coté de l'action nous laisse reprendre notre souffle pour apprendre à mieux connaitre chacun d'entre eux.

Cela nous donne un volume très sympa, plein de surprises et de rebondissements inattendus.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
-Winry : Qu'est-ce que vous entendez par " il ne peut plus bouger" ? Je ne suis jamais au courant de rien moi...
-Amstrong : Eh bien... Comment dire... En fait... Il est juste interné et...
-Winry : INTERNé ?!
(moment de blanc)
-Winry : Ha ! Je vois il a encore pété les plombs et vous l'avez cloîtré dans un asile psychiatrique. Pauvre garçon.
Commenter  J’apprécie          30
"- quelle serait ta réaction si je te disais que tu peux très bien avoir été créé entièrement par ton soi-disant frère...? Pourquoi tu refuses de voir la vérité? Tu te sentirais mieux, je t'assure !"
Commenter  J’apprécie          60
- [...] Comment dire... J'ai un peu cassé mon bras droit [...]
- J'espère que tu n'as pas soulevé de choses trop lourdes avec ou que tu l'as fait tourner sur lui-même de manière inconsidérée !
- Je me suis juste battu sauvagement.
Commenter  J’apprécie          40
- Au fait, où est Al ?
- Comme pour toi, on l'a sermonné dans les règles de l'art ! Je l'ai frappé aussi... Mais... Ça fait mal.
- C'est du solide, hein ?
Commenter  J’apprécie          50
- Tu n'as plus rien à dire, c'est ça ? Je me trompe ?!
- Envy... Il est déjà mort...
- Ha ? Je me disais, il manque un peu de répondant...
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Hiromu Arakawa (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hiromu Arakawa
Une mort mystérieuse au coeur du quartier de Shinjuku ! Découvrez le nouveau shônen Skeleton Double, un manga qui allie paranormal, mystère et action !
Le corps d'un homme flottant dans les airs en plein Shinjuku, un trou dans la poitrine : une mort violente et mystérieuse. Huit ans plus tard, Yodomi Arakawa, le fils de la victime, a enfin retrouvé une vie normale, jusqu'au jour où il reçoit un étrange paquet à l'intention de son père. En l'ouvrant, le jeune homme s'évanouit. Quelques instants plus tard, Yodomi se réveille avec le pouvoir de devenir invisible et il fait la connaissance d'un crâne doué de parole. Ce dernier dit s'appeler Yamamoto et se révèle être le responsable de la mort de son père…
#SkeletonDouble #mangas
+ Lire la suite
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (829) Voir plus



Quiz Voir plus

Silver Spoon 1

Au début du manga, quel est l'animal qui lui mange la main ?

Un poulin
Une poule
Un veau
Un chin

6 questions
19 lecteurs ont répondu
Thème : Silver Spoon, La cuillère d'argent, tome 1 de Hiromu ArakawaCréer un quiz sur ce livre

{* *}