AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2355929637
Éditeur : Editions Ki-oon (09/06/2016)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 38 notes)
Résumé :
Nozomi a le foot dans la peau depuis qu'elle est toute petite. Elle dribble, passe et marque avec une agilité sans pareil ! A 14 ans, elle ne rêve que d'une chose : faire partie de la sélection officielle de son collège. Le seul problème, c'est qu'elle fait partie d'une équipe...masculine ! Malgré ses exploits en entraînement, son coach ne veut rien entendre. Pour lui, la différence de force physique est une barrière insurmontable en match réel.
Nozomi est bi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
Shan_Ze
  05 mai 2017
Nozomi a grandi avec le football. Malheureusement, dans son collège, il n'y a pas de club de football pour les filles alors elle joue avec les garçons. le tournoi des nouveaux approchant, elle rêve de faire partie de la sélection qui aura le droit de jouer le match contre l'équipe dans laquelle joue Yasuaki, un garçon avec qui elle jouait il y a quelques années. le problème c'est qu'elle est une fille et que les garçons ont bien grandi depuis et la dépassent tous. L'entraîneur ne semblait pas disposer à la faire jouer, elle va tout faire pour le faire changer d'avis… Elle veut montrer qu'elle peut faire aussi bien qu'un garçon malgré la différence sur le physique.
Un manga sur le football, ça m'a interpellé, j'aime beaucoup ce sport. En plus, il donne la pêche ce manga ! La jeune Nozomi est pleine d'énergie, elle dribble sans aucun complexe les garçons pendant l'entraînement. le mangaka rapporte ce football amateur au football professionnel : les joueurs, la façon de jouer... Il n'est pas évident de dessiner un match de foot avec des passes, les dribbles, tirs et autres… ça donne parfois une impression de répétition. Ca rend bien tout de même avec la tension des joueurs, les joueurs en sueur et déterminés. (Aparté : Ca m'a rappelé de vieux souvenirs : des matchs de foot du samedi, garçons et filles mélangés, on s'amusait bien !)
Mais ce manga n'est pas qu'un manga sur le foot, ça reste un manga pour les jeunes avec les relations entre garçons et filles, un peu d'amour aussi… Naoshi Arakawa n'oublie pas l'humour : Quand Nozomi essaye de convaincre son entraîneur de la prendre dans l'équipe, quand elle réplique aux garçons... Au final, j'ai beaucoup aimé ce manga sur le football, sur la différence sur le physique entre filles et garçons, sur l'amitié. le tome 2 n'attendra pas longtemps !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          252
claireo
  23 janvier 2018
Un manga sympathique, où on parle sport, compétition et romance. Vivant, plein d'humour, c'est une bonne découverte ; pour le collège.
Commenter  J’apprécie          270
JeGeekJePlay
  20 juin 2016
Nous sommes actuellement en pleine période de l’Euro 2016 et ça tombe bien car je compte vous parler d’une nouvelle licence footballistique écrite et dessiné par Naoshi Arakawa. Ce dernier est déjà bien connu de par le manga Your Lie in April, mais voilà qu’il change complètement de registre avec Sayonara Football, série terminée en 2 tomes, après avoir découvert un documentaire sur le football féminin japonais. Aimant les mangas de sports et aussi le foot par la même occasion, c’est avec grand plaisir que je partage avec vous mon ressenti suite à la lecture de ce premier tome de Sayonara Football, disponible aux éditions Ki-oon.
Jeune collégienne, Nozomi voue un amour fou au ballon rond. On peut dire que le foot ça la connaît, elle y joue depuis toute petite. Mais voilà qu'actuellement au collège, Nozomi n'a qu'une envie : jouer le premier match du tournoi des nouveaux. Alors quelle lutte dur comme fer pendant les entraînements, son entraîneur M. Kôzô Samejima refusent de la laisser jouer un véritable match pour la simple et bonne raison que c'est une fille. Selon lui, bien qu'elle fasse preuve d'une grande maîtrise du ballon, Nozomi ne ferait pas le poids niveau physique face à des garçons. C'est ce que nous allons voir dans ce premier tome de Sayonara Football, disponible aux éditions Ki-oon.
Alors qu'elle s'incruste dans les vestiaires masculins afin de demander une faveur à Tetsuji, capitaine de l'équipe, celui-ci lui demande ce qui la pousse autant à vouloir jouer ce premier match. La raison est simple, Yasuaki est le capitaine de l'équipe qu'ils vont devoir affronter au premier tour et ce jeune garçon n'est autre que celui à qui elle a tout enseigné lorsqu'ils jouaient étant enfants. Nozomi ne s'avoue pas vaincue et fera tout son possible pour prouver le contraire à son entraîneur d'autant plus qu'aujourd'hui, Yasuaki se vante même d'être meilleur qu’elle. L'élève aurait-il pu dépasser le maître ?
Les mangas de foot ça me botte bien, j'en ai lu il y a plusieurs années déjà et continue d'en lire. En cette période de l'Euro, cela fait plaisir de voir que certaines licences débarquent en France dont celle de Sayonara Football qui traite le sujet d'un autre point de vue, celui d'une joueuse de football. Ici, pas de testostérones, on laisse place à subtilité féminine et j'adhère à 80 %. Pourquoi ? Déjà, car le personnage principal dans ce sport de brute est une fille, histoire de casser les préjugés de nos jours, surtout que Nozomi est plus que douée ballon aux pieds, elle est très technique. Ensuite, l'intrigue est amenée de manière sentimentale, ce qui permet de se préparer en douceur à la rivalité Nozomi VS Yasuaki ! On découvre le football d’un point de vue féminin qui montre que force de persévérance on peut arriver à atteindre son objectif, il n'y a pas que la carrure physique qui compte, l'aspect technique a aussi une grande importance.
Dans ce premier tome, Naoshi Arakawa met bien en avant le fort caractère de Nozomi, très énergique et motivée à souhait en compagnie de ses principaux amis et autres joueurs de l'équipe. C'est une battante et on le ressent au travers des dessins très vifs, plutôt percutants lors des scènes d'action primordiales. Le reste des vignettes l’est tout autant, les décors sont bien fournis et on prend un réel plaisir à lire cette courte série. J'aime la mise en scène, les angles d'approche proposés dans Sayonara Football, chose qui n’est pas toujours simple à démontrer. Il y a des hauts et des bas, mais peu de bas. Le dynamisme lors des entraînements fait plaisir à découvrir tant le chara-design est agréable sans pour autant être charismatique. On a évoqué le souci du détail dans son ensemble où Naoshi Arakawa fait du bon boulot certes, par contre, je trouve cela un peu abusif de voir autant de sueur dégagée lors des entraînements. Il y en a presque sur chaque joueur et sur chaque action un peu intensive. Que l’on se donne à fond OK, mais là c’est pire que le niveau professionnel. Cependant, cela se lit sans mi-temps, on va droit au but !
J'ai apprécié l'humour présent dans ce tome, qui ne parle pas que de foot à proprement dit mais aussi des à-côtés. Certaines scènes m’ont bien fait rire notamment lorsque Nozomi élabore des plans de chantage et de corruption envers son entraîneur. Dans un autre registre, j'ai trouvé intéressant les passages où elle retombe en enfance qui nous montre la rage de vaincre dont elle faisait part déjà à son plus jeune âge. Certains autres passages disposent aussi d'une mise en scène plus simple, avec un travail légèrement moindre sur certains traits de visages, soit la bouche est trop tirée, soit le regard est trop en décalage avec le centre du visage, trop excentré. Outre cela, il n'y a rien à dire sur le travail fourni dans ce tome de Sayonara Football, une édition de bonne facture comme Ki-oon sait si bien nous le proposer. La qualité globale du tome est présente, quoi que la couverture un peu sobre, j'aurais préféré une couverture plus élaborée. Aussi, on constate que cette jaquette arbore les couleurs de l'équipe du FC Barcelone, du moins c'est le constat que je me suis fait et du coup me suis demandé si cela pouvait être un petit clin d’œil à l’arrivée de Tsubasa Ozora (Captain Tsubasa) dans ce même club ?
Ce premier tome de Sayonara Football est une agréable découverte en cette période de Coupe d'Europe, qui montre que le foot pratiqué par une fille peut valoir celui d'un garçon. Le physique ne fait pas tout car la technique, la stratégie, la motivation, le caractère déterminé d'autrui est indispensable à un total accomplissement de son objectif. Ici Nozomi cravache et n’y va pas de mains mortes pour prouver ce qu'elle a dans le ventre, ou plutôt aux bouts des crampons. Rendez-vous le 7 juillet pour le deuxième et dernier tome.
« Triiit ! Fin de cette première mi-temps pleines d'émotions et de dynamisme nous laissant sur un final intéressant. La rage de vaincre portera-t-elle ses fruits ? Réponse dans la seconde mi-temps qui annonce un duel des plus intenses. »
Lien : http://www.jegeekjeplay.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Elphe07
  19 juin 2016
En choisissant le manga dans le cadre de Mass Critique je m'attendais à manga sur le football féminin et ce n'est pas vraiment le cas. Nozomi est douée pour le foot, c'est sa passion, elle ne vie que pour cela depuis l'enfance, quitte à être un peu tyrannique avec ses camarades. Quand elle croise par hasard un ami d'enfance à qui elle à tout appris qui lui dit qu'elle n'a pas le physique pour jouer au foot car elle est une fille, Nozomi voit rouge et décide de tout faire pour jouer le prochain match inter-collège et prouver que les filles peuvent être aussi douées que les garçons. L'histoire en 2 tomes se lit assez rapidement. Je n'ai pas vraiment accroché au caractère revanchard de Nozomi et les personnages secondaires sont assez peu mis en avant dans ce premier tome. Néanmoins l'histoire est bien construite et fait la part belle à l'esprit d'équipe.
Commenter  J’apprécie          90
orbe
  15 janvier 2017
Même si le lecteur n'est pas intéressé par le foot il sera ému par son héroïne qui souhaite avant tout pouvoir jouer au football.
C'est une des meilleurs de son équipe et pourtant elle ne peut plus jouer aucun match. Son entraîneur et ses équipiers l'estiment mais pensent que le décalage physique est trop grand à l'âge de l'adolescence pour permettre une confrontation sur le terrain.
Pourtant, face à cette injustice, Nozomi n'arrête pas une seconde de se battre. Elle veut principalement aussi participer au premier match de la saison pour se mesurer à son ami de primaire qui joue dans l'équipe adverse…
Un manga qui laisse au premier plan un des sports préférés au monde. Mais s'il y a effectivement des matchs, des entraînements… c'est toutefois la joueuse, sa ténacité, sa volonté qui marque le lecteur.
Le livre interroge sur la place des filles dans le sport de compétition. La jeune fille ne peut plus jouer de match parce que les équipes féminines sont inexistantes. Or c'est autant si ce n'est plus sa passion que celle de ses partenaires.
Le final apporte un véritable suspense et il donne envie de continuer à suivre son périple.
A découvrir (terminé en deux tomes) !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122

critiques presse (1)
BDZoom   20 juin 2016
Si vous êtes allergique à la propagande sportive qui inonde tous les médias, vous pourrez pourtant, comme moi, vous surprendre à apprécier ce titre qui parle plus de la jeunesse et de ses valeurs.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
EnkiEnki   02 décembre 2016
Les équipes les plus fortes ne sont pas forcément celle qui propose le plus beau jeu... Mais les équipes qui proposent du beau jeu sont toujours fortes.
Commenter  J’apprécie          220
PavlikPavlik   23 mars 2017
[l’entraîneur] Tu ne peux pas participer au tournoi des nouveaux !
[Nozomi] C'est précisément la raison pour laquelle je suis venue vous voir ! Vous m'avez dit que vous accepteriez si je faisais comme Maradona ! Et j'ai presque réussi à dribbler cinq adversaires !
[l’entraîneur] Je ne pensais pas que tu prendrais ça au sérieux...Et puis, je te rappelle que...tu es une fille !
Commenter  J’apprécie          70
PavlikPavlik   23 mars 2017
Ce ne sont pas les plus forts qui gagnent...Mais ceux qui gagnent qui sont les plus forts. L'aspect psychologique a son importance.
Commenter  J’apprécie          180
EnkiEnki   02 décembre 2016
— Et le futsal ? Là, tu pourrais faire des matchs… Il y a peu de contacts physiques, ça t’irait bien…
— Nozomi a été black-listée…
— Elle a balancé un coup de pied en pleine tête à un spectateur qui la huait…
— Elle est surnommée la « Cantona de Fuji-Daiichi » !
Commenter  J’apprécie          80
PavlikPavlik   24 mars 2017
[l'entraîneur à ses joueurs] Je n'aurai qu'une seule chose à vous dire ! Lorsqu'il était entraîneur, Johan Cruyff répétait souvent à ses joueurs une phrase que je vais lui emprunter..."AMUSEZ-VOUS !"
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Naoshi Arakawa (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Naoshi Arakawa
ReLIFE - SAYONARA FOOTBALL -LECTURES DU CHEF #21 "Sayonara Football" à partir de 4:33
autres livres classés : relations filles-garçonsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
816 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre
.. ..