AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2351428854
Éditeur : Kurokawa (04/07/2013)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 49 notes)
Résumé :
Yûgo Hachiken est un collégien qui vient du prestigieux établissement de Shin Sapporo. Il est ce qu’on appelle un génie quand on en vient aux mathématiques et aux autres matières cérébrales. Lorsqu’il arrive au lycée agricole de Ôezo, situé sur l’île d’Hokkaidô, il croit que sa vie sera facile : avec tous ces fils de fermiers incapables d’aligner deux équations, devenir premier de la classe sera du gâteau ! Mais c’était sans compter les cours d’élevage, de sciences ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  20 juin 2016
"Silver Spoon" est un manga de type « school life », plein de bonne volonté, plein de bonne humeur, mais surtout d'une réjouissante fraîcheur en plus d'être une ode à l'amitié et à la solidarité !


Dans ce tome 3, Yûgo termine ses vacances d'été dans le ferme familiale d'Aki : il découvre les joies du lait frais, des épis de maïs bouillis et de diverses grillades (le nombre de barbecues et de méchouis est hallucinant dans ce manga), mais peste de voir son grand-frère Shingo surdoué mais irresponsable venir prendre de ses nouvelles (ce dernier veut se lancer dans la gastronomie mais se révèle incapable de faire cuire correctement des pâtes ^^). Quand vient l'heure de la paye, Yûgo qui a provoqué par inadvertance un incident dans la collecte de lait refuse mais la famille d'Aki insiste et il est obligé d'accepter… (et il a bien fait, car cet argent mais rapidement lui être indispensable)
Rentrée des classes : Tamako a la taille mannequin, Nishikawa a dévalisé les boutiques spécialisées lors de son voyage à Tokyo, et Keiji a tellement investi dans son nouveau look qu'il est sanctionné par la direction du lycée… Suit une kermesse à laquelle nous assistons à une véritable guerre culinaire entre bouis-bouis des commerçants et les estomacs sur pattes du lycée d'Ohezo renforcés par les membres du Club de Sumo et du Club de Base-ball de retour d'entraînement ! mdr
A la fin du tome, Yûgo qui s'est attaché au cochon Côtelette en partance pour l'abattoir, cogite que la condition des animaux d'exploitation alors que lui et Mayumi ont de gros ennuis à cause d'une rumeur scandaleuse lancée par Keiji qui décidément ne comprend rien à rien le pauvre… lol
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
Rickola
  10 avril 2019
Les vacances d'été au sein de la ferme de son amie Aki ne sont pas de tout repos pour le pauvre Yûgo.
Un mystérieux vagabond va en effet débarquer sur l'exploitation et compliquer encore plus la vie du garçon.
Ces épreuves sont riches d'enseignements, Yûgo va notamment apprendre à ses dépens la vraie valeur du travail.
Le mystérieux vagabond évoqué dans le résumé est en fait Shingo, le grand frère de Yugo. Ce dernier vient lui rendre visite à la ferme des Mikage et permet de mettre en avant les relations difficiles que les deux frères entretiennent, mais également que chacun entretient avec leurs parents. Shingo est présenté comme quelqu'un d'assez nonchalant, très amusant, et dont le rêve est de devenir cuisinier, ce qui est compliqué compte tenu du fait que même ses nouilles sont infectes.
Au-delà de cette visite, on peut constater que Yugo s'est facilement habitué au travail à la ferme et que ses relations avec Aki se développent. Elle lui confie notamment qu'elle ne souhaite pas reprendre la ferme familiale car elle a un autre rêve d'avenir (je ne vous le dévoile pas, mais il n'est pas compliqué à deviner). Leur conversation est intéressante car elle permet, comme toujours dans ce manga, d'évoquer une thématique importante dans le monde agricole (mais pas que là), qui est la reproduction sociale. En effet, on met ici en avant le fait que beaucoup d'enfants d'agriculteurs reprennent la ferme familiale, que cela leur plaise ou non. Pour l'anecdote, je viens de la campagne vraiment profonde à l'origine, et je peux vous dire que c'est une réalité que j'ai beaucoup constaté.
Nous avons également droit à de nombreux moments comiques avec le père d'Aki, suite au rapprochement de sa fille avec Yugo. Inutile de préciser une fois de plus que j'apprécie tout particulièrement l'humour de l'auteure. Je pense que c'est quelque chose que je vais continuer à souligner régulièrement, car cela rend la lecture encore plus plaisante, puisque ponctuée de nombreux éclats de rires pour ma part (sur ce point, Silver Spoon fait surement partie des séries les plus drôle que je lis actuellement avec Dr Stone). Pour finir sur la première partie du tome chez les Mikage, on constate que Yugo a déjà beaucoup évolué, aussi bien dans la qualité de son travail que dans sa façon de se montrer responsable. de ce fait, le personnage que je trouvais un peu fade au début a de plus en plus de relief et me plait finalement beaucoup (même s'il garde un look des plus lambda).
Une fois les vacances d'été finies, on reprend la vie quotidienne au lycée, l'occasion de constater des changements de look chez certains élèves, mais surtout chez Côtelette qui a beaucoup grandi durant ce mois. de ce fait, Yugo ne peut s'empêcher de penser au cochon qui risque de bientôt être envoyé à l'abattoir. Y compris lorsqu'il va à la kermesse (passage très drôle), son esprit reste focalisé sur Côtelette. Il finit d'ailleurs par en parler avec Aki tout d'abord, mais également avec tous ses autres camarades ensuite. La question du végétarisme arrive sur le tapis, ce qui est très intéressant. Je me suis retrouvé dans cette idée personnellement, car c'est également le contact avec un animal qui m'a fait réfléchir à la question et qui m'a fait devenir végétarien (me concernant, c'était l'adoption de mon chien il y a 3 ans qui a été le déclic).
On constate ainsi que la présence de Yugo ouvre le débat sur le sort réservé aux animaux et permet de questionner des choses que l'on considère comme acquises, mais qui ne le sont pas forcément. C'est encore une fois quelque chose de très fort de la part d'Arakawa, qui arrive une fois de plus à traiter très intelligemment de la question, tout en la laissant ouverte, sans pour autant sortir du cadre de son récit. Car on sent que les questions que se pose Yugo pourraient avoir un impact plus global sur les élèves de la section production animale, comme le remarque madame Fuji. de ce fait, le sort du cochon est au coeur de la deuxième moitié du tome, et je vais éviter de vous dévoiler ce qui se passe afin de ne pas vous gâcher le plaisir, surtout que ce volume finit en laissant cette question en suspens, ce qui me donne encore plus envie d'en lire la suite.
En résumé, ce troisième tome de Silver Spoon s'avère aussi passionnant que les précédents. Je me dis que je risque de toujours répéter la même chose au fil des volumes, mais Hiromu Arakawa a vraiment un talent dingue pour développer une grande richesse thématique au fil de son récit. de ce fait, la question du sort de Côtelette qui est au coeur de ce troisième volume me parle énormément et me donne hâte de lire le tome suivant. Je me dois de garder un peu de réserve car je n'en suis qu'au début de la série, mais on a clairement affaire à un manga de très très haut niveau qui, s'il maintient une telle qualité sur la longueur, sera pour moi un incontournable.
Lien : https://apprentiotaku.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
zazimuth
  23 septembre 2014
Je voulais connaître la suite de cette série de mangas, je me suis donc procuré le tome 3...
Yûgo poursuit son stage d'été chez Aki dans la famille Mikage. Il travaille dur, ne ménageant pas sa peine et découvre en même temps un univers d'entreprise agricole d'élevage laitier.
Son séjour est légèrement perturbé par l'arrivée de son frère aîné venu aux nouvelles.
De retour au lycée, Yûgo doit faire face à l'abattage programmé du cochonnet « Côtelette » auquel il s'était attaché...
Je trouve que le caractère du héros évolue et je suis curieuse de voir quelle voie professionnelle il va finalement choisir au bout de sa formation.
Commenter  J’apprécie          90
orbe
  20 octobre 2013
Yûgo termine son travail d'été dans la ferme de son amie. Mais plusieurs événements vont bouleverser son quotidien : son frère aîné va faire son apparition, une grande kermesse est organisée près du lycée et surtout c'est bientôt l'heure pour côtelette, son petit cochon d'être transformé en charcuterie. Comment Yûgo va -t-il réagir?
Commenter  J’apprécie          100
Lagagne
  17 août 2015
Yûgo continue son travail d'été chez la famille d'Aki. Deux personnages vont quelques peu perturber cette période : le père d'Aki qui a l'air d'apprécier moyennement ce citadin, et le propre frère de Yûgo. Celui-ci est assez sympathique, même si assez différent de son frère. Ah, et il y a aussi Côtelette dans cet épisode...
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   24 juin 2016
- Le bétail est prédestiné à être tué alors qu’un animal domestique est souvent considéré comme un membre de la famille… Difficile de faire la part des choses… L’affection peut-être ?
- Nous avons beaucoup d’affection pour nos bêtes. J’éprouve certainement plus d’amour pour mes cochons que pour toi, Yûgo !
- Mais ça ne vous empêche pas d’en faire des saucisses à la première occasion !
- Bien sûr ! C’est ce qu’on appelle un « amour dévorant », non !? Ce que tu éprouves pour un animal de compagnie se limite souvent à « qu’il est mignon », pour un cheval de course ban-ei, ce serait « fais de ton mieux sur la piste ». Les sentiments varient en fonction de chaque bête. L’amour peut prendre des formes multiples, Yûgo !
- Dit comme ça, il y a un semblant de logique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
AlfaricAlfaric   25 juin 2016
- Ma petit Côtelette s’est transformée en gros porc !!
- Niveau graisse, vous êtes mal placé pour vous moquer, car en moyenne le corps d’un porc contient à peine 15% de lipides.
Homme, lipides : 10 à 20% en moyenne
Femme, lipides : 20 à 30% en moyenne
Cochon, lipides : 15%
- Plus jamais je ne traiterai quelqu’un de porc, ce serait une insulte pour les cochons.
Commenter  J’apprécie          90
AlfaricAlfaric   27 juin 2016
On peut extraire de la vanilline, le composant principal de l’arôme de vanille à partir de bouse de vache ! Ça a valu le prix IG Nobel à l’équipe de recherche, ne sous-estimez pas la bouse de vache !!
Commenter  J’apprécie          81
AlfaricAlfaric   26 juin 2016
L’intestin des vaches est bourré de bactéries comme l’Escherichia Coli avec des antigènes somatiques 0-111 ou 0-157 ! Le système digestif des ruminants est une arme bactériologique de destruction massive.
Commenter  J’apprécie          61
orbeorbe   20 octobre 2013
Les humains sont des créatures imparfaites, il est normal de commettre une erreur de temps en temps... le plus important est d'éviter d'en faire une lorsque sa vie est en jeu.
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de Hiromu Arakawa (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hiromu Arakawa
Guerre, génocide, alchimie, drame, humour... Mais surtout femmes fortes ! FullMetal Alchemist c'est ce shonen que j'ai dévoré avidemment de longues années, attendant impatiemment chaque nouveau chapitre, et qui a su conquérir sa place dans mon coeur pour l'éternité.
On fait un tour dans cet univers tou-te-s ensemble ?
autres livres classés : agricultureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Silver Spoon 1

Au début du manga, quel est l'animal qui lui mange la main ?

Un poulin
Une poule
Un veau
Un chin

6 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Silver Spoon, La cuillère d'argent, tome 1 de Hiromu ArakawaCréer un quiz sur ce livre