AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 8494300261
Éditeur : Grafito Editorial (01/10/2016)

Note moyenne : 1/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Un BUCKSON peut te sauver la vie. Mais, qu'est-ce que c'est un BUCKSON ? À première vue, on dirait une créature sortie d'un film du Cronenberg. Ces êtres vivants ont été créés dans un laboratoire dans un seul but : en faire des outils médicaux spécialisés. Malgré leur drôle d'apparence, ils sont très efficaces dans des interventions chirurgicales. Leur « élevage » est interdit et contrôlé par l'État. Mais, pour un brillant étudiant de médecine, il n'est pas très dif... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
DameDePique
  25 octobre 2017
Yannick est un anesthésiste au chômage spécialisé en « mutation sanitaire ». Sa spécialité ? Les Bucksons ; des êtres vivants issus de mutations génétiques (sortent de grosses tiques) qui permettent de filtrer et purifier le sang. Contacté par un de ses anciens professeurs, il accepte de travailler à ses côtés pour la mafia locale.
Mais ce milieu violent et sans pitié ne laisse aucun droit à l'erreur. Ne serait-ce pas là la pire décision de sa vie ?
Buckson est un polar futuriste surprenant, parfois dérangeant, au scénario inventif et original. Comme Yannick, on se retrouve pris entre les jeux de pouvoirs, les nouvelles technologies, les blessures par balles, les trafics de toutes sortes… le rythme est prenant, sans le moindre temps mort. Tout s'enchaîne à toute vitesse au fil des pages. C'est presque dommage d'ailleurs que le rythme soit si précipité ; j'aurais aimé entrer plus en profondeur dans cet univers pour découvrir les Bucksons et leur utilisation. Là, on passe rapidement sur l'environnement et le contexte pour se concentrer uniquement sur l'action et deux ou trois personnages phares. Ça décoiffe c'est sûr, mais ça manque un poil de profondeur, du coup. Surtout que le sujet est pertinent et dérangeant à souhait, il mériterait donc, à mon sens, un traitement plus approfondi sur le côté éthique et moral d'une telle pratique, notamment.
Mais ce manque de profondeur est contrebalancé par l'ambiance générale, fort bien gérée grâce au graphisme et aux couleurs. du début à la fin, le lecteur n'est pas épargné et se retrouve pris à la gorge par cette atmosphère glauque et sanglante.
Le personnage de Yannick est très intéressant : un jeune paumé naïf, un peu looser qui se retrouve embrigadé dans une affaire qui le dépasse… et qui risque bien de lui coûter la vie ! Mais à l'image d'une tique (ou de ses Bucksons), c'est un personnage revanchard qui s'accroche, prêt à tout pour s'en sortir vivant (ou le moins endommagé possible). On l'apprécie tout de suite avec sa fragilité et son côté monsieur-tout-le-monde dépassé. Les autres personnages sont traités plus rapidement, on retrouve le mafieux ambitieux écrasé par l'ombre de son père, les acolytes près à retourner leurs vestes dès qu'une belle occasion s'offre à eux, le vieux professeur un peu paternel… du classique dans le choix des personnages secondaires donc, mais du classique efficace, qui fonctionne, bien tenu tout du long de la BD.
Une bonne surprise, donc, à réserver à un public averti qui ne craint pas l'hémoglobine !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (3)
BoDoi   08 janvier 2018
Rien ne colle et rien ne décolle dans ce récit, ni les dialogues plats, ni les situations poussives, ni les personnages sans profondeur, ni les rebondissements trop prévisibles pour être intéressants.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   02 novembre 2017
Buckson est un petit plaisir coupable bourré d'adrénaline. Une lecture qui remue, secoue et divertit mais à ne pas mettre entre toutes les mains.
Lire la critique sur le site : BDGest
BDGest   27 octobre 2017
Buckson est un petit plaisir coupable bourré d'adrénaline. Une lecture qui remue, secoue et divertit mais à ne pas mettre entre toutes les mains.
Lire la critique sur le site : BDGest
autres livres classés : hémoglobineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
294 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre