AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Crookhaven tome 1 sur 2

Anaïs Papillon (Traducteur)
EAN : 9782266328463
408 pages
Pocket Jeunesse (04/05/2023)
4.5/5   54 notes
Résumé :
Quand un pickpocket surdoué intègre une école de voleurs, tout peut arriver...
Gabriel, 12 ans, vit de rapines pour aider sa grand-mère à les nourrir tous les deux. Jusqu'au jour fatidique où on le prend la main dans le sac. Mais au lieu d'être arrêté, Gabriel est invité par le mystérieux M. Crooke à intégrer une école... un peu spéciale. Au nom d'une noble cause, on enseigne là la contrefaçon, le vol à la tire et même la " crim-nastique " – en toute loyauté,... >Voir plus
Que lire après Crookhaven, tome 1 : L'Ecole des voleursVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
4,5

sur 54 notes
5
13 avis
4
6 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Gabriel est un pickpocket hors-pair : gare à vos poches ! Il faut dire que le pauvre garçon n'a pas grand-chose à se mettre sous la dent, la vie n'a pas été tendre avec lui. Mais un jour, il reçoit une mystérieuse invitation pour une école où ses « talents » seraient appréciés à leur juste valeur. Existerait-il donc un monde où escroquerie et cambriole seraient élevés au rang d'art ? Pourquoi a-t-il été recruté, qu'attend-on de lui et comment tirera-t-il son épingle du jeu ?

Voilà un chouette roman dans la plus pure tradition potterienne : Gabriel découvre une institution avec ses codes et ses institutions, ses cérémoniaux et ses matières singulières. On retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès de l'univers imaginé par J.K. Rowling : un internat où l'on se rend en train, une école sans cours de maths ni de grammaire mais avec son casting de profs loufoques, ses concours, sa bibliothèque, sa première de la classe, ses jumeaux astucieux, des méchants un peu monolithiques…

Crookhaven se démarque pourtant par ses réflexions sur les tensions entre légalité et légitimité. Puisque le monde ne tourne pas rond et puisque les forces de l'ordre ne semblent pas à même de rétablir la justice, certaines actions illégales offrent la seule voie pour rééquilibrer un peu les choses !

« le mot ‘escroc' est souvent mal interprété… Tu voles pour les mêmes raisons que nous, à Crookhaven, volons. Pour rééquilibrer le monde. […] Les véritables criminels ne portent pas de combinaison rayée et de cagoule. Non, ils ont les plus beaux costumes et les sourires les plus brillants. La plupart sont bien trop riches, ils ont bien trop de pouvoir, et ne paient jamais pour leurs mauvaises actions. »

L'idée d'une école de voleurs est exploitée de façon tout à fait différente – plus cohérente, de mon point de vue – de ce que proposait le roman La Clé des Champs d'Audrey Faulot. C'est un point de départ prometteur même s'il n'est pas encore pleinement développé dans ce tome introductif qui se concentre sur l'école : que deviennent les anciens élèves ? Quelle est la situation qui semble préoccuper les directeurs de l'école ? Il faudra attendre la suite pour en savoir plus.

En attendant, nous prenons nos marques dans cet univers et plusieurs fils d'intrigue se nouent autour des apprentissages, de la Coupe des Escrocs, des mystères qui entourent certains personnages – à commencer par Gabriel lui-même ! On sent bien que certaines intrigues ne sont que des arcs secondaires et que le tableau d'ensemble ne fait que s'esquisser à ce stade. Mais ces 400 pages ont tenu en haleine mes moussaillons et leurs cousines un peu plus jeunes (l'état du livre témoigne de ce succès !) qui sont tous sur les rangs pour découvrir la suite.

Une lecture… de haut vol !
Lien : https://ileauxtresors.blog/2..
Commenter  J’apprécie          423
C'est une excellente surprise que ce premier tome qui se déroule dans une école d'escrocs. Mais attention des voleurs, arnaqueurs à la Robin des bois, sans violences et dans le but d'une certaine justice. On suit Gabriel, qui vole dans le but de survivre avec sa grand-mère. Il est repéré et convié à rejoindre cette école. On découvre avec lui ce lieu atypique, avec des professeurs particuliers et des règles plutôt sympas !
Autant dire que j'ai adoré du début à la fin ! C'est vraiment un endroit où l'on voudrait être et derrière cette école ce cache aussi tout un monde, toute une hiérarchie de voleurs. Des secrets, des épreuves, un peu de suspenset d'humour, c'est une lecture vraiment prenante ! D'autant que les personnages sont tops, on a l'impression de bien les connaitre déjà à la fin du tome. Vivement la suite :)
Merci à Babelio et aux éditions PKJ pour cette découverte jeunesse !
Challenge Mauvais genres 2023
Commenter  J’apprécie          240
Gabriel Avery vit à Torbridge où il travaille avec sa grand-mère au manoir des Mercier. Afin d'améliorer leur pauvre quotidien, il chaparde dans le village et détrousse des voyageurs à la gare jusqu'à ce qu'il soit remarqué par Caspia Crook qui l'invite à rejoindre l'école qu'il dirige à Moorheart. Gabriel découvre Crookhaven, une école pour les malfaiteurs, les escrocs et les voleurs. Crookhaven a été fondée en 1829 avec trois grands principes : "Mens, mais jamais à toi-même. Triche, mais jamais avec tes amis. Vole, mais jamais ceux qui sont dans le besoin."
Gabriel y est accueilli par Caspia Crook et sa fille Pénélope. Il intègre son pensionnat et dans sa classe de 1B, Gabriel retrouve Pénélope et les jumeaux Ade et Ede Okoro aussi appelés sur les réseaux les frères Crime. Il rencontre ses camarades de classe Edgar Decome, Mona Moriarty, Lulu Cheng, Villette Harkness, Dorian McArthur, Amira Dhawan, Yasmin Anderson… Il va suivre de nombreux cours et découvrir les codes des malfrats répartis dans l'école entre les Héritiers - les enfants de malfaiteurs célèbres - et les Méritants. Gabriel se pense Méritant et il est traité comme tel mais il va peu à peu s'intéresser au mystère de sa naissance et découvrir l'identité de ses parents jusqu'alors inconnue, Adria Vivas et Luciano Lopes, il va comprendre qu'il est de fait un Héritier mais qu'il y a des étudiants de Crookhaven qui ont choisi le chemin du mal, les Sans-nom.


Joël Williams-Arcanjo est un auteur portugais et anglais qui a grandi entre les deux pays. Il est diplômé en criminologie et psychologie et il travaille actuellement dans l'édition. Crookhaven est son premier roman pour la jeunesse. - source : éditeur


C'est un premier roman et Joël Williams-Arcanjo a construit son roman sur des thèmes classiques du roman pour la jeunesse, un jeune orphelin intègre une école secrète, il noué des amitiés avec des camarades qui vont l'aider dans sa quête, la clé de l'énigme est évidemment l'identité de ses parents et il va devoir lutter contre les forces du mal. le héros est intelligent, débrouillard et il a des dons particuliers mais il va falloir qu'il noue une alliance avec des adjuvants pour réussir. Les personnages secondaires sont bien caractérisés avec la jeune fille intelligente, brillante mais dirigiste et les deux jumeaux maladroits qui apportent le contrepoint amusant. Nous nous attendons à une série avec un tome pour chaque année de scolarité du héros. Joël Williams-Arcanjo a intégré tous les codes du roman sans surprise. Néanmoins, le thème d'une école de malfaiteurs prêts à devenir des justiciers pour rétablir un peu d'égalité sociale dans notre monde est amusante. Enfin, l'auteur est attentif à la représentation de la diversité et intègre plusieurs héros racisés ; il intègre également une héroïne portant le hidjab et une altercation dans l'école conduit le héros à protéger la jeune fille dans l'affirmation de son identité religieuse, ce qui se comprend dans la société britannique mais ce qui est moins évident dans la société française attentive à l'esprit de la laïcité.

Commenter  J’apprécie          110

Les romans jeunesse qui nous narrent les aventures d'enfants dans une école un peu spéciale sont légion depuis Harry Potter. C'est un scénario qui me plaît généralement, même si parfois je regrette le manque d'originalité de certains titres.

Et bien, cette fois, j'ai été conquise par ce premier tome de Crookhaven. Une école de voleurs, quelle bonne idée !

Gabriel, le protagoniste, est un jeune pickpocket talentueux, qui vole de quoi lui permettre de subsister. Il a été élevé par sa grand-mère, une femme au grand coeur qui trime pour leur permettre de manger. Doué, le jeune homme est repéré, et invité à rejoindre Crookhaven, une mystérieuse école... qui lui permettrait de développer ses talents.

***

"Mens, mais jamais à toi-même. Triche, mais jamais avec tes amis. Vole, mais jamais ceux qui sont dans le besoin."

Une école originale, des "talents" et des cours eux aussi originaux..., une compétition de fin d'année, et de nouveaux amis. Jusqu'ici, rien de très surprenant, mais on se prête au jeu et à la découverte de cet univers. Les personnages sont atypiques comme on les aime, chacun a son petit secret caché et ses compétences qui sortent de l'ordinaire. le petit groupe de "héros" nous devient très vite attachant.

Comme je le disais plus haut, j'aime le concept de cette école de voleurs. Mais attention, pas des voleurs à la Arsène Lupin, encore que, mais une sorte de Robins des bois, qui dérobent aux riches pour mieux rééquilibrer le monde. Des voleurs qui rejettent le meurtre et la violence. Des "justiciers" en quelque sorte.

C'est un univers assez intrigant qui nous est présenté là, assez riche, et l'on sent bien qu'il est amené à se développer encore, notamment avec les Sans-Nom, les fameux méchants de l'histoire sur lesquels on apprend, à vrai dire, bien peu.

Ce premier tome mêle brillamment action, surprises, révélations, et nous laisse avec beaucoup de questions. Je n'ai donc qu'une seule hâte, aller me procurer le second tome paru il y a peu !

Commenter  J’apprécie          74
"Crookhaven" nous a beaucoup fait penser à "Harry Potter".
Un jeune garçon ayant perdu ses parents est sélectionné pour intégrer une école d'élite dans un domaine pour lequel il s'avère doué. Une fois sur place, il découvre les codes d'une société qu'il ne connaît pas, divisée entre héritiers et méritants. Il se met à dos un hériter hautain et devient ami avec une jeune fille aussi brillante que pédante ainsi qu'avec des jumeaux gaffeurs.

Si le jeune sorcier a engendré le meilleur et le très moyen en matière de littérature jeunesse, cette série (deux tomes à ce jour) se situe plutôt dans la première catégorie. Nous avons plongé avec délice dans l'univers de cette école pour escrocs (mais attention gentils escrocs, dans le genre Robin des Bois, guidés par l'idée de légitimité), ses cours, ses défis et ses secrets.
Comme dans chez son célèbre modèle, les personnages sont plus nuancés qu'il n'y paraît au premier abord, ce qui est toujours agréable. Les cours et les rebondissements s'enchaînent sans temps mort, et je dois dire que j'étais plutôt contente d'avoir le tome deux sous la main pour découvrir si J. J. Arcanjo parvient à relancer son intrigue tout en maintenant ce niveau (spoiler : oui !).

Merci à Ileauxtresors d'avoir attiré mon attention sur ce titre et aux éditions Pocket Jeunesse pour cet bel envoi !
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Regarde autour de toi, mon cher garçon, dit sa grand-mère. Nous avons un toit au-dessus de nos têtes, de la nourriture dans le ventre et des sourires sur la figure. Cela ne pourrait pas aller mieux, si ?
Commenter  J’apprécie          20
_ Pénélope, tu as de nombreux talents et tu maîtrises à la perfection plusieurs techniques d'escroquerie, mais une chose te manque encore : l'humilité. Tu dois te mettre dans le crâne que ce que tu ignores sera toujours plus important que ce que tu sais. [...] Le talent ne se substitue pas à la modestie.
Commenter  J’apprécie          30
Nous sommes une maison pour les oubliés, un sanctuaire pour les âmes perdues... et, oui, un camp d'entraînement pour former les plus grands escrocs de demain.
Commenter  J’apprécie          30
[...] ce sont ceux qui sont en marge, les oubliés, ceux qui ont toujours l'impression de ne pas avoir leur place, qui finissent par changer le monde.
Commenter  J’apprécie          50
Gabriel Avery, souhaites-tu connaître le grand secret du monde ? Les véritables criminels ne portent pas de combinaison rayée et de cagoule. Non, ils ont les plus beaux costumes et les sourires les plus brillants. La plupart sont bien trop riches, et ne paient jamais pour leurs mauvaises actions.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : voleursVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus

Autres livres de J.J. Arcanjo (1) Voir plus

Lecteurs (187) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1521 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..