AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253179922
Éditeur : Le Livre de Poche (14/05/2014)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 171 notes)
Résumé :
New York, 1939. Dès son arrivée sur le sol américain, l'homme repêché en mer sous l'identité de Tom Bradshaw est arrêté pour homicide. Chef d'inculpation : le meurtre de son frère. Pour prouver son innocence, il ne lui reste qu'une issue : révéler sa véritable identité. Ce qu'il s'est juré de ne jamais faire, pour protéger celle qu'il aime...

Mais la jeune femme arrive d'Angleterre, ou elle a laissé leur fils, bien décidée à retrouver celui qu'elle de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
sandrine57
  24 février 2014
A cause des révélations d'un ami de la famille, la cérémonie de mariage d'Harry Clifton et Emma Barrington est interrompue. Sa filiation mise en doute, le jeune homme n'a d'autre choix que de quitter Bristol. Il s'engage dans la marine mais son navire est torpillé par les allemands. Harry en profite pour endosser l'identité de Tom Bradshaw et laisser Harry Clifton pour mort, pensant comme cela permettre à Emma de refaire sa vie. Mais dès son arrivée à New-York il est arrêté, Tom Bradshaw étant accusé d'avoir tué son frère. Grâce à l'influence de la famille, les charges sont abandonnées mais il reste coupable de désertion. Contre 1000 livres et la promesse d'une peine légère, Harry accepte de cacher sa véritable identité et de plaider coupable. Il est incarcéré pour 6 ans à la prison de Levenham.
De son côté, Emma est de retour à Bristol après avoir accouché du fils de Harry dans la propriété écossaise de la famille. En rendant visite à Maisie Clifton, celle qui aurait du être sa belle-mère, elle voit une lettre où elle croit reconnaître l'écriture de son fiancé. Persuadée que l'homme qu'elle aime n'a pas péri en mer, elle part pour l'Amérique, bien décidée à le retrouver et à l'épouser.
Pendant ce temps, la guerre fait rage et Giles Barrington, frère d'Emma et meilleur ami d'Harry, fait ses classes et se prépare à aller combattre les troupes de Rommel en Afrique du Nord.

Deuxième tome des aventures des familles Barrington et Clifton où les personnages traversent la deuxième guerre mondiale qui est finalement peu de chose en comparaison de leurs déboires familiaux et sentimentaux.
Le moins qu'on puisse dire, c'est que Jeffrey ARCHER ne fait pas dans la nuance. Les gentils sont beaux, courageux et intelligents pendant que les méchants sont vils, fourbes et stupides. Ses héros masculins respectent les liens d'amitié, ont le sens de l'honneur, combattent l'Allemagne nazie avec pour seules armes leur courage et leur intelligence supérieure, survivent à tous les tirs, bombes et autres mines quand autour d'eux les simples mortels tombent comme des mouches. Les femmes, elles, sont belles, volontaires, capables de diriger un hôtel sans savoir ni lire ni écrire ou de devenir une serveuse de haut vol alors même qu'elles ont été élevées dans la soie.
Heureusement, pour faire pendant à toutes ses qualités humaines, cette chaleureuse bonté d'âme, Jeffrey ARCHER nous a mijoté un duo de méchants particulièrement relevé, un aristocrate et un docker, pour faire bonne mesure. Ils ne sont qu'égoïsme, bassesse, lâcheté et vénalité. le premier vole, escroque, dépense sans compter, profite d'une femme amoureuse puis l'abandonne sans état d'âme. le deuxième, sans foi ni loi, boit son salaire, terrorise sa mère et trahit sa soeur. Et tous deux n'hésitent pas à user de violence contre quiconque se met en travers de leur route, sans distinction de sexe.
Voilà pour la psychologie. Pour le reste, ce qui se veut une "saga flamboyante" n'est qu'une succession de fadaises ridicules, souvent invraisemblables qui conduisent tout droit à un final au suspens intenable : Harry est-il un Clifton ou un Barrington ? En l'absence de tests ADN, c'est à la justice de trancher...
Cela ferait certainement un honnête téléfilm dans la série "Les tourments de l'amour", un après-midi sur M6 mais, à lire, c'est aussi indigeste qu'une production des éditions Harlequin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
missmolko1
  13 décembre 2012
Voici la suite de "Seul l'avenir le dira" et ce tome est à la hauteur du premier.
Nous retrouvons Harry en prison pour un meurtre qu'il n'a pas commis. Emma, toujours aussi amoureuse va tout faire pour le faire sortir. Son frère Giles et meilleur ami d'Harry s'est engagé dans l'armée. Maisie, elle travaille toujours aussi dur et Hugo continue de lui mettre des bâtons dans les roues. Ce dernier toujours aussi détestable va connaitre un fin tragique dans ce tome mais je n'en dirait pas plus...
Jeffrey Archer m'a encore captivé, cette grande fresque familiale est juste passionnante et laisse présager un troisième livre tout aussi bien (ça va d'ailleurs être difficile d'attendre sa sortie). L'auteur a la capacité de rendre vivant ses personnages, on a l'impression d'être a leur coté dans l'histoire et de les connaitre. Et puis l'époque est très bien décrite : ce deuxième tome se déroule durant la seconde guerre mondiale, grande période de changement. On le voit notamment quand Emma est narratrice et ou elle rencontre tant de difficultés a cause du fait qu'elle est une femme. A l'inverse sa grande tante Phillys et elle une femme très moderne qui fume, boit et porte des pantalons.
Je ne me lasse pas de cette saga et j'ai hâte de découvrir la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
litolff
  06 avril 2015
Je n'avais pas lu le premier tome de la chronique des Clifton et j'ai donc découvert avec stupeur et une indignation difficilement contenue les tourments que fait endurer le méchant Hugo Barrington à sa fille la gentille Emma et au valeureux Harry Clifton : les retournements de fortune des familles Clifton et Barrington évoluent dans un suspense in-sou-te-na-ble alors que la guerre fait rage sans toutefois que l'on entende siffler les obus.
Car les vrais enjeux de cette saga sont d'ordre juridique et financier : qui héritera du titre et de la fortune des Barrington ? Comment récupérer les droits d'auteur d'Harry, injustement volés par un avocat indélicat ?
Et puis il y a Maisie la superwoman, la maman d'Harry, qui sans savoir lire ni écrire et avec un passé de prostituée, parvient à devenir directrice d'un grand restaurant et doit repousser les soupirants qui se pressent pour l'épouser…
Il y a aussi Stan, le frère de Maisie, un être ignoble celui-là, il sort tout droit des archives de Dickens et vendrait père et mère pour 1 shilling.
Alors un compromis entre l'univers impitoyable de Dallas et les Feux de l'Amour ?
Et pour faire bonne mesure, le 2e tome s'arrête à nouveau dans un suspense ébouriffant …
A la rigueur une lecture pour un long trajet en train (ça se lit très bien…)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
fabricel
  13 novembre 2013
autant j'avais apprécié le premier volume, "Seul contre tous", qui promettait une saga inoubliable, autant ce deuxième volet me paraît fade et convenu. On reste souvent sur sa faim tant les situations sont peu fouillées, ne mettant en évidence que des situations qui paraissent un réchauffé du genre. Une déception.
Commenter  J’apprécie          130
Nono19
  10 octobre 2017
Dans ce deuxième tome de la saga des familles Clifton et Barrington, nous retrouvons nos trois héros, Harry, Emma et Giles en pleine deuxième guerre mondiale.
L'histoire reprend où on l'a laissée. Harry qui a pris l'identité de Tom Bradshaw est accusé de désertion et se retrouve à la prison de Lavenham pendant qu'Emma qui ne croit pas qu'Harry soit décédé en mer continue ses recherches et que Giles s'engage dans l'armée anglaise.
Nos trois héros sont donc séparés et ne se retrouveront qu'à la fin. Ce manque d'interactions est vraiment dommage. Même si de nouveaux personnages comme Bates et Quinn ajoutent une touche d'humour.
Leur aventures sont parfois un peu trop rocambolesques, un peu trop irréalistes (Giles et Harry sont des héros de guerre, Emma se fait passer pour une réceptionniste, attaque un avocat véreux, Maisie a tous les hommes à ses pieds et finit par codiriger un grand hôtel, ...).
Le grand méchant de service, l'odieux Hugo Barrington qui est peut-être le père d'Harry, cumule tous les défauts possibles et imaginables. Sa fin est à l'image de sa personnalité.
Alors oui, les personnages sont parfois trop caricaturaux et pas assez approfondis mais j'avoue que j'ai quand même passé un bon moment.
La lecture est fluide. L'action est toujours présente ce qui a maintenu mon intérêt. Comme dans le tome précédent, nous avons les points de vue de plusieurs personnages passant de la vie d'Harry, à celle de Giles en passant par Maisie.
Autre petit bémol, j'avais bien aimé l'amitié qui liait Deakins, Giles et Harry et le premier n'est plus du tout présent. Il continue ses études à Oxford et disparaît de nos radars...
Une saga qui malgré certains défauts me donne encore envie de savoir la suite. Qui de Giles ou de Harry héritera des biens de la famille Barrington? Harry pourra-t-il prouver que son père est bien Arthur Clifton? Qu'est ce qui attend nos héros après la guerre?
La suite au prochain numéro!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   27 novembre 2012
"MY NAME IS HARRY CLIFTON'
"Sure, and I'm Babe Ruth" said detective Kolowski as he lit a cigarette.
"No" said Harry, "you don't understand, there's been a terrible mistake. I'm Harry Clifton, an Englishman from Bristol. I served on the same ship as Tom Bradshaw."
"Save it for your lawyer," said the detective, exhaling deeply and filling the small cell with a cloud of smoke.
Commenter  J’apprécie          70
litolfflitolff   04 avril 2015
Emma saisit enfin ce qu'avait voulu dire George Bernard Shaw lorsqu'il avait déclaré que les Anglais et les Américains sont séparés par une langue commune.
Commenter  J’apprécie          140
Nono19Nono19   10 octobre 2017
- T'as eu le boulot? s'enquit Bates.
- J'ai eu de la veine. C'est le colonel qui m'a interrogé. Pas Müller. Je commence demain.
- Et il t'a pas du tout soupçonné d'être un officier et un gentleman?
- Non. Pas après que je lui ai dit que j'étais l'un de tes amis.
Commenter  J’apprécie          40
GeorgesSmileyGeorgesSmiley   13 mars 2018
Une fois qu'il eut fait le tour des rares classiques américains de la bibliothèque, il se tourna vers les romans policiers, de loin la catégorie la plus appréciée des autres détenus.
Il avait toujours aimé Conan Doyle et il lui tardait de découvrir ses rivaux américains. Il commença par La Piste effacée de Erle Stanley Gardner avant de passer au Grand Sommeil de Raymond Chandler. Il se sentait un peu coupable de prendre tant de plaisir à lire ces romans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Nono19Nono19   10 octobre 2017
- Y a sept juges d'assises et il faut en éviter deux à tout prix. L'un d'eux est Arnie Atkins. Il est jamais d'humeur légère et il inflige toujours de lourdes peines.
- Mais comment aurais-je pu l'éviter?
- Atkins préside la salle d'audience numéro 4 depuis onze ans, alors, si c'est vers cette cour qu'on me conduit, j'ai une crise d'épilepsie et les gardiens m'emmènent voir le toubib.
- Tu es épileptique?
- Non. T'écoutes pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jeffrey Archer (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jeffrey Archer

Seul L'Avenir le dira - Nouveau roman de Jeffrey Archer - en librairie le 5 avril
Né en 1919, Harry Clifton n'a jamais connu son père, un docker mort en héros à la guerre selon la légende familiale. Mais le garçon ne tarde pas à sentir que des zones d'ombre entourent sa disparition, même si sa mère, Maisie, fait tout ce qui est en son pouvoir pour cacher son secret et donner à Harry le meilleur avenir possible. Grâce à une voix et à une intelligence exceptionnelles, Harry réussit ainsi à gravir les échelons de la société jusqu'à être admis à Oxford et se fiancer à une jeune fille de bonne famille. Mais le père de celle-ci, Hugo Barrington, s'oppose alors à leur union : quelles sont ses véritables raisons ? Quel lien unit les familles Clifton et Barrington ? le jour du mariage, la vérité éclate, forçant Harry à fuir... Des docks du Bristol d'après-guerre aux navires marchands pris dans les feux de la Seconde Guerre mondiale, une épopée peuplée d'une galerie de personnages hauts en couleur et portée par un héros flamboyant, qui vous accroche jusqu'à la dernière page. « Un conteur de la trempe d'Alexandre Dumas. » The Washington Post
+ Lire la suite
autres livres classés : saga familialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
686 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre