AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Claude Yelnick (Traducteur)
ISBN : 2709619016
Éditeur : J.-C. Lattès (07/04/1999)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 151 notes)
Résumé :


Ils sont nés le même jour, le même mois, la même année. Au début du siècle, en 1906. L'un se nomme Waldek. Enfant trouvé au cœur des forêts de Pologne, il a été recueilli par une famille de paysans, pauvres, illettrés. L'autre a pour prénom William.

Fils de banquier, né dans le clan Kane, il appartient à l'aristocratie américaine de la Côte est. A l'exception de leur naissance, tout les sépare. L'un semble condamné à la pauvreté, à l'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
Kittiwake
  16 juillet 2012
Tout commence par la naissance de deux enfants, le même jour, au début du siècle dernier. Là s'arrête la similitude : Wladek, qui n'est pas encore Abel, voit le jour sur le sol humide d'une forêt polonaise. Kane est le descendant d'une famille de banquier; de lui, on pourrait dire qu'il est né avec une cuillère d'argent dans la bouche. Comment ces deux êtres pourront-ils un jour se croiser? Pour Kane une voie royale est tracée, aidée par ces capacités intellectuelles hors norme. Pour Wladek, un extraordinaire instinct de survie, qui s'apparente à la «volonté de puissance» de Nietsche, lui permet de passer outre une série d'obstacles qui auraient fait renoncer le commun des mortels.
Leurs chemins vont donc converger, pour le pire plus que pour le meilleur. D'autant que l'un comme l'autre sont dotés d'un orgueil hypertrophié. Ajoutons à cela quelques non-dits cruciaux et l'on se retrouve au temps des Capulet et des Montaigus.
Le roman est aussi le prétexte d'une fresque économico-historique du vingtième siècle, remarquablement dépeinte et très vivante du fait du sort intriqué de nos deux héros.
Même rebelle au notions de bases de l'économie mondiale, on suit aisément les tenants et aboutissants des manoeuvres financières décrites. le décor est planté principalement aux Etats-unis, et l'on survole la Prohibition, le McCarthysme,, de Truman à Kennedy, en passant par la seconde guerre mondiale. L'évolution des moeurs de la société américaine, et en particulier de la place de la femme, et des rôles dévolus à chacun dans les couples, est bien mise en évidence.
La construction est extrêmement habile, puisque les deux destins convergents sont évoqués à tour de rôle, et généralement la fin d'un chapitre laisse le lecteur aux abois, ce qui est particulièrement incitatif pour poursuivre la lecture. C'est ainsi que l'on vient à bout presque sans s'en rendre compte des quelque 700 pages qui composent le roman
Très bon moment de lecture, pour lequel je remercie les éditions du livre de Poche.

Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
missmolko1
  11 janvier 2013
J'ai découvert Jeffrey Archer il y a quelques semaines a peine avec son fabuleux roman Seul l'avenir le dira et la suite que j'ai lu en anglais. J'étais donc impatiente de découvrir un autre de ses romans. Je me suis donc précipitée pour lire kane et Abel.
J'ai retrouvé son écriture, ce pouvoir de conteur qu'a l'auteur! Je dis et répète ce pouvoir car l'auteur arrive avec quelques mots a nous faire voyager, a raconter a merveille des petits détails qui nous donne l'impression d'être dans l'histoire.
Kane et Abel sont deux personnages que tout oppose, l'un est issu d'une famille très pauvre de Pologne, l'autre vit aux États-Unis dans une famille riche, banquier de père en fils. Je me suis longtemps demandée comment ces deux là aller se rencontrer! Ils ont une ambition démesurée, veulent réussir à tout prix ce qui m'a un peu surprise parfois notamment l'ascension d'Abel que j'ai trouvé carrément improbable!
Certains passages m'ont semblé long, les discussions de banques ou descriptions de guerre.
Bref une très bonne saga mais pas la meilleure selon moi!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
filippo
  26 avril 2017
18 avril 1906 à Boston nait le jeune William fils et héritier d'une des plus grandes fortunes de la ville et dont la voie sur le chemin de la réussite et de la puissance est déjà tracée
18 avril 1906 dans une cambrousse Polonaise, nait, d'une inconnue qui mourra en couche seule dans la forêt, le jeune Waldek qui devra lutter pour survivre à sa famille d'adoption, puis aux Allemands, aux Russes, aux Turcs, à travers une Europe dévastée par la guerre.
Ces 2 naissances n'ont rien en commun si ce n'est d'avoir lieu le même jour et pourtant William et Waldek vont se croiser plusieurs fois, à plusieurs moment de leurs vies, ils vont se connaitre, ils vont se haïr, ils vont aussi s'aimer d'une certaine manière.
William est un banquier dans l'âme, dès sa plus tendre enfance il sera un homme d'affaires avisé et compétent, doublé d'un fin politique, ce qui lui permettra d'intégrer à 21 ans le conseil d'administration de la banque dont il revendique l'héritage. Waldek lui a soif de vivre et de reconnaissance il se sent bafoué lorsque les Allemands puis les Russes prennent possessions des biens de son mentor. Il n'a pas eu d'enfance et veut réussir sa vie d'homme, il mettra tout en oeuvre pour que celle-ci ressemble à celle qu'il a rêvée.
Pourtant un évènement va marquer la vie des 2 protagonistes et cet évènement irréversible fera naître entre eux une haine que seule, la mort pourra défaire.
Un livre passionnant qu'on aimerait lire d'une traite, si ce n'était qu'il faut bien dormir de temps en temps.
On retrouve comme l'a déjà dit une critique, du Ken Follett notamment dans sa trilogie « le siècle » mais en moins systémique, les personnages sont magnifiquement croqués et on a envie de croire que l'auteur les a aimés comme les lecteurs les aiment tout au long du récit et que le choix du dénouement a été un déchirement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
pdemweb1
  07 septembre 2014
Les 2 héros du romans vivent le rêve américain.
Ils partent de zéro ( ou plutôt ils repartent de zéros) et à la force de leur travail , ils arrivent à bâtir un empire. Mais le rêve se transforme en cauchemar car l'obsession de la réussite, pourrit leurs vies. le rêve américain est souligné car bien qu'ennemi, ils vont combattre pour la liberté.
C'est dommage que les 2 héros sont d'extraction supérieure ( l'un banquier et l'autre fils d'un noble ) ce qui amoindri le rêve américain...
Roman facile à lire, Roman qui ne fait dans la nuance.

Commenter  J’apprécie          240
sylvaine
  06 janvier 2013
19 avril 1906. Slonim. Pologne, nait Wladek Koskiewicz, de père inconnu, sa mère meurt en lui donnant naissance ; il survit miraculeusement, après avoir été recueilli dans une pauvre famille de paysans travaillant pour le baron Rosnovski .
19 avril 1906. Boston. Massachusetts USA. William Lowell Kane voit le jour dans une riche famille de la finance, son futur est tout tracé, la banque familiale l'attend avec les millions de dollars qui vont avec..
Quel rapport entre ses deux univers me direz-vous. ? Certes aucun ; si Kane vit dans l'opulence et une Amérique en pleine expansion, le crack de 1929 n'affectera pas vraiment le train de vie familial grâce sûrement à l'habileté en affaires de son père, il n'en sera pas de même pour Wladek dont le pays est envahi par l'Allemagne .Emprisonné avec le baron il sera délivré par les russes puis envoyé dans un camp en Sibérie. Il arrivera à s'en échapper, à rejoindre Moscou puis Istanbul via Odessa. Il obtiendra enfin son passage pour le Nouveau Monde et débarque à New York au printemps 1921.
Les dés sont jetés, leur sort est et sera lié. Comment ? vous le saurez en suivant leurs aventures passionnées et passionnantes .Une saga comme je n'en avais pas lu depuis longtemps, les pages défilent, les yeux se ferment mais vous résistez. Jeffrey Archer signe là un superbe roman où chacun peut y trouver du grain à moudre. Une histoire aux multiples rebondissements, le XXème siècle en toile de fond, une peinture de la vieille Europe et des Usa en pleine expansion, bref un roman à dévorer sans hésiter. !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
pdemweb1pdemweb1   07 septembre 2014
L’employé attrapa son poignet, examina attentivement l'inscription sur le bracelet d'argent, inscrivit quelque chose sur une carte qu'il donna à Wladek.
-Voici votre certificat d'immigration, MDL21871708. Baron Abel Rosnovski. Bienvenue aux Etats unis.Toutes mes félicitations et bonne chances , Abel.
Commenter  J’apprécie          170
KittiwakeKittiwake   16 juillet 2012
Il se déshabilla lentement, et alla se coucher. Il était trop propre, les draps étaient trop amidonnés, les oreillers trop moelleux. Il jeta l'oreiller par terre, mais il était tellement fatigué qu'il dormit malgré le confort du lit
Commenter  J’apprécie          130
LalynxLalynx   05 juillet 2012
- Félicitations, monsieur, vous avez un fils. Un joli petit garçon.
"Ce que l'on peut faire des remarques idiotes quand un bébé naît !" songea tout d'abord le père. Comment pourrait-il être autrement que petit ? Puis soudain, ça fit tilt : un fils. Il envisagea de remercie un dieu auquel il ne croyait pas.
Commenter  J’apprécie          90
LalynxLalynx   05 juillet 2012
Abel se leva et courut, suivi à contrecoeur par le médecin et l'éplucheur de pommes de terre. Ils parcoururent cent mètres, jusqu'à ce qu'ils arrivent dans un pré vert luxuriant, recouvert de crocus blancs et jonché de cadavres.
- c'est un massacre ! hurla Abel en entendant les tirs qui s'éloignaient
Le médecin se garda de tout commentaire ; il avait braillé la même chose trois ans auparavant.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Jeffrey Archer (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jeffrey Archer

Seul L'Avenir le dira - Nouveau roman de Jeffrey Archer - en librairie le 5 avril
Né en 1919, Harry Clifton n'a jamais connu son père, un docker mort en héros à la guerre selon la légende familiale. Mais le garçon ne tarde pas à sentir que des zones d'ombre entourent sa disparition, même si sa mère, Maisie, fait tout ce qui est en son pouvoir pour cacher son secret et donner à Harry le meilleur avenir possible. Grâce à une voix et à une intelligence exceptionnelles, Harry réussit ainsi à gravir les échelons de la société jusqu'à être admis à Oxford et se fiancer à une jeune fille de bonne famille. Mais le père de celle-ci, Hugo Barrington, s'oppose alors à leur union : quelles sont ses véritables raisons ? Quel lien unit les familles Clifton et Barrington ? le jour du mariage, la vérité éclate, forçant Harry à fuir... Des docks du Bristol d'après-guerre aux navires marchands pris dans les feux de la Seconde Guerre mondiale, une épopée peuplée d'une galerie de personnages hauts en couleur et portée par un héros flamboyant, qui vous accroche jusqu'à la dernière page. « Un conteur de la trempe d'Alexandre Dumas. » The Washington Post
+ Lire la suite
autres livres classés : rêve américainVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1573 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..