AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756069957
Éditeur : Delcourt (02/12/2015)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Un homme dans une armure de combat ultra-sophistiquée pour l'époque, est largué depuis un avion en plein territoire français pendant la guerre. Sa mission : combattre le super-vilain des Forces de l'Axe : la terrifiante Flamme Noire (bien connue des lecteurs de B.P.R.D. !). L'univers de Hellboy, créé par Mike Mignola, n'en finit pas de s'enrichir pour notre plus grand bonheur !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Presence
  05 décembre 2015
Il s'agit du début d'une nouvelle série connectée au Mignolaverse (les séries Hellboy et BPRD). Ce tome peut-être lu indépendamment de ces 2 séries, tout en restant compréhensible. Il contient les 2 premières miniséries, soit 5 épisodes, initialement parus en 2013, écrits par Mike Mignola & John Arcudi, avec une mise en couleurs de Dave Stewart.
-
- Sledgehammer 44 (2 épisodes, dessinés et encrés par Jason Latour) - En 1944, dans une petite ville (fictive) de France (D'Ébène Chiot), une petite unité de 5 soldats doit servir de soutien à une autre unité qu'elle attend. L'unité en question est lâchée du ciel sur la ville. Elle a pour nom de code Sledgehammer : il s'agit d'une sorte de gros robot humanoïde à 3 yeux, qui doit combattre un gros robot nazi.
Dans la postface (1 page), John Arcudi explique que ce projet a été conçu à la demande de John Severin. Ce dernier avait illustré la deuxième aventure de Sir Edward Grey (Lost and gone forever) à l'âge de 88 ans. Il souhaitait ensuite dessiner une histoire se déroulant pendant la seconde guerre mondiale ; malheureusement il est décédé après avoir réalisé seulement quelques planches (dont 2 incluses en fin d'ouvrage).
John Arcudi et Mike Mignola ont donc développé un nouveau personnage pour cette époque, s'intégrant dans le Mignolaverse, c'est-à-dire l'univers partagé d'Hellboy et du BPRD. Les lecteurs les plus attentifs identifieront la fourche d'Anum et la combinaison d'énergie Vril (voir Iron Prometheus). Les très, très, très attentifs se souviendront d'une case dans The dead (le tome 3 de la série BPRD) où l'on pouvait apercevoir l'armure de Sledgehammer.
Dans cette première histoire, il s'agit d'introduire le personnage en bonne et due forme, et de montrer ses capacités face à un gros robot nazi surarmé, et d'expliquer son lien avec le soldat américain Patrick Redding. L'histoire est rapide. Mignola et Arcudi réussissent à faire exister plusieurs personnages, à donner une identité distincte à 3 soldats, en ce nombre de pages limité. L'intrigue n'est pas très originale, mais elle remplit bien sa fonction de servir de support à l'introduction de Sledgehammer, permettant d'intégrer quelques notions sur sa source de pouvoir, son lien avec l'ange Anum, et la conscience humaine qui guide cet engin de destruction. Ils trouvent même le moyen d'inclure une dimension tragique au personnage.
Jason Latour détoure les formes avec un trait fin uniforme, un peu tremblé. le niveau descriptif de ses dessins est satisfaisant, en particulier l'authenticité des uniformes américains. Il a choisi une approche un peu caricaturale pour la représentation des visages. L'effet comique est assez discret pour ne pas neutraliser ni la dimension tragique du récit, ni la tension narrative des affrontements.
Ces 2 premiers épisodes constituent un bon prologue, introduisant un nouveau personnage qui trouve naturellement son origine dans la riche mythologie du Mignolaverse. 4 étoiles.
-
- Lightning war (3 épisodes, dessinés et encrés par Laurence Campbell) - Quelques mois plus tard, les nazis s'emparent d'un prototype d'avion, capturant aussi le pilote Danny Ellroy. le docteur Helena Gallaragas réussit à faire sortir Sledghammer de sa léthargie et à le convaincre d'effectuer une mission de sauvetage pour délivrer Ellroy et récupérer le prototype.
À chaque nouvelle histoire, c'est un grand plaisir de constater le niveau d'aisance que John Arcudi et Mike Mignola ont atteint dans leur narration. Ici il suffit de quelques scènes pour rendre le récit personnel et impliquer émotionnellement le lecteur. Il y a donc la situation extraordinaire de Patrick Redding. Lorsqu'Helena Gallaragas (la fille du professeur Kiryakos Gallaragas, l'inventeur de la combinaison énérgie Vril) expose sa motivation à Sledgehammer, en 3 pages, ils ont fait passer sa personnalité, ils ont créé un personnage de femme forte et crédible, et ils ont acquis l'empathie du lecteur pour le reste du récit.
Ces 3 épisodes s'avèrent bien dense, faisant le lien avec une partie de la mythologie du BPRD : une incarnation de Black Flame (Raimund Diestel), la présence de Trevor Bruttenholm, la fourche d'Anum et l'évocation de Lobster Johnston. Les auteurs insèrent une référence à Épiméthée (l'un des Titans). L'intrigue recèle plusieurs surprises complexifiant la mission de sauvetage. Il est possible de regretter des combats trop basiques, Mignola & Arcudi jouant sur l'imprécision du niveau de pouvoir de Sledgehammer pour le sortir du pétrin comme bon les arrange.
D'un côté les dessins de Laurence Campbell sont plus épurés que ceux de Latour : moins de détails, beaucoup moins d'arrières plans. de l'autre côté, Campbell peaufine son encrage et ses ombres portées pour tirer ses dessins vers l'expressionisme et installer une atmosphère pétrie d'une sourde fatalité, beaucoup plus prenante que la vision plus factuelle de Latour. Campbell bénéficie de toute l'intelligence de la mise en couleurs de Dave Stewart qui palie l'absence de décors par des camaïeux assurant la continuité de l'atmosphère d'une scène d'une case à l'autre tout en renforçant les textures, et en conférant de la substance à des cieux désespérément vides sinon. Grâce à Stewart, les pages contiennent assez d'informations visuelles pour ne pas sembler trop éthérées.
Cette deuxième histoire développe la situation du personnage principal, au cours d'une aventure rapide, disposant de personnages assez étoffé, de scènes d'action spectaculaire et d'enjeux dépassant le simple affrontement générique contre les nazis. 4étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
yvantilleuil
  25 février 2017
En 1944, quelque part en France, un bombardier lâche un énorme obus estampillé « Sledgehammer », qui contient la nouvelle arme secrète des Alliés. Au sol, un petit groupe de soldats américains est chargé de servir de soutien à l'homme en armure de combat qui sort du projectile. Si le robot humanoïde est impressionnant, sa tâche ne sera cependant pas aisée car les nazis détiennent également une force qui relève du paranormal : le terrifiant Flamme Noire !
Sledgehammer 44 est une énième série dérivée de l'univers d'Hellboy, imaginé par Mike Mignola. La postface révèle que le personnage a été créé par Mike Mignola (Hellboy) et John Arcudi (B.P.R.D.) à la demande du dessinateur John Severin, qui souhaitait illustrer une histoire se déroulant pendant la Seconde Guerre mondiale. le presque nonagénaire étant malheureusement décédé après avoir réalisé seulement quelques planches (reprises en fin d'album), ce sont d'autres dessinateurs qui viennent illustrer les aventures de cette armure déjà entraperçue dans les pages du titre « Lobster Johnson ». Ce premier tome reprend les épisodes #1 et #2 de « Sledgehammer 44 », dessinés par Jason Latour, ainsi que les trois chapitres de la mini-série « Sledgehammer 44 : Lightning War », mise en images par Laurence Campbell.
La première histoire, qui invite à suivre le destin de quelques militaires américains et plus particulièrement celui de Patrick Redding, constitue une sorte de prologue qui permet non seulement de découvrir les capacités de cette carapace de fer, mais également de faire plus ample connaissance avec celui qui l'anime. le fait de placer le lecteur au même niveau que les troupes au sol, qui ne savent rien de ce nouveau héros, évite de perdre trop de temps avec la mise en place, propulsant le récit immédiatement au coeur de l'action. Lors de la seconde mission, Sledgehammer tente de récupérer un prototype d'avion tombé aux mains d'un ennemi qui peut de plus compter sur le redoutable Flamme Noire. Si les références à la mythologie du Mignolaverse se font subitement plus nombreuses, ce spin-off peut toutefois être lu indépendamment des autres séries.
Visuellement, ce récit de guerre mâtiné d'une bonne dose de fantastique mignolaesque n'est pas en reste, surtout que Dave Stewart assure l'homogénéité de l'ensemble à la colorisation. Jason Latour, plus minutieux au niveau des décors, livre du très bon boulot lors des scènes plus calmes, centrées sur les personnages, mais également lors des affrontements. Laurence Campbell tire son épingle du jeu en installant une ambiance plus envoûtante et en proposant un Flamme Noire plutôt impressionnant.
Une nouvelle série dérivée qui ne manquera donc pas de ravir les nombreux fans de Mignola, mais qui a également tout pour séduire un lectorat qui n'a pas encore goûté à l'univers fortement recommandé d'Hellboy !
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (2)
BDGest   29 décembre 2015
Une nouvelle série dérivée qui ne manquera pas de ravir les fans de Mignola, mais qui a également tout pour séduire un lectorat qui n’a pas encore goûté à l’univers d’Hellboy !
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   09 novembre 2015
Une nouvelle série dérivée de l'univers d'Hellboy et c'est aussi un nouveau titre qui tient toutes ses promesses !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Lire un extrait
Video de John Arcudi (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Arcudi
The Mask : la série animée (The Mask: The Animated Series), une série télévisée (1995-1997) d'animation fantastique américaine créée d'après la série de comics éponyme, créée par Mike Richardson, Randy Stradley, Mike Badger, John Arcudi et Doug Mahnke.
autres livres classés : robotsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
47 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre