AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290119419
544 pages
Éditeur : J'ai Lu (21/10/2015)

Note moyenne : 3.15/5 (sur 23 notes)
Résumé :
1890, Londres. Lady le jour, Rose de la reine la nuit, Sláine Adamson mène une double vie qui nécessite quelques ajustements vestimentaires et beaucoup d'entorses à l'étiquette. Quand, dans un cimetière de Whitechapel, la brume revêt un parfum de soufre et de trèfles et qu'un partenariat temporaire est requis avec une grande brute d'Irlandais, il se pourrait que même des litres de thé ne suffisent pas à garder intact le flegme de notre enquêtrice. Au moins, voilà l'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
Pecosa
  10 novembre 2015
Une lady médium membre du cabinet secret de la reine Victoria traque les esprits dans le Londres de 1890 en compagnie d'un Irlandais on ne peut plus viril. Voici une nouvelle série steampunk qui se présente sous les meilleurs auspices.
Hélas, en dépit d'une belle couverture et d'un joli titre, la lecture de de trèfles et de plumes s'est révélée laborieuse. Tout y est pourtant: l'époque victorienne, l'héroïne corsetée, froufroutante, armée, ET lectrice d'Arthur Conan Doyle, le beau mâle musclé, le fog, un Télégraphe à Energie Amplifiée, des démons, des archanges, des sorcières… J'ai trouvé le récit desservi par une écriture pesante, noyé sous un flot de descriptions alambiquées, qui nous fait penser à la prose des feuilletonistes du 19ème siècle payés à la ligne (dans le genre "Il se leva de la chaise où il était assis ") Les aventures de Sláine Adamson louchent en direction du Protectorat de l'ombrelle, sans en avoir la légèreté. On aurait aimé y trouver une pointe d'humour, une petite pincée de folie. C'est dommage, l'univers fantastique est riche de trouvailles, bien construit, les intitulés de chapitres fort bien tournés. On attend le tome 2.







+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          273
AliceNeverland
  02 novembre 2015
Comme pour beaucoup, j'ai été immédiatement séduite par la couverture de ce livre, tout simplement parfaite. Par contre, le résumé ne permettait pas vraiment de découvrir de quoi il allait être question dans ce roman. Mais comme javais déjà lu du J. Arden, et que je m'étais à chaque fois régalée, c'est sans a priori que j'ai débuté cette lecture.
La jeune Lady Adamson travaille secrètement pour la Reine Victoria. En effet, quand celle-ci à accédé au trône, elle a immédiatement créer une cellule secrète s'occupant de toutes les choses paranormales du royaume. Slaine est plutôt unique et indispensable dans son genre, puisqu'elle ressent assez violemment chaque fois qu'une brèche est créée entre le monde des humains et celui des démons. Alors quand une mystérieuse invocation nécessite l'intervention de l'Irish Tree, la jeune Lady va devoir faire équipe avec un mystérieux coéquipier irlandais...
J'ai très vite adoré l'univers qu'a su créer J. Arden. Mais j'avoue quand même avoir eu un peu de mal avec la plume de l'auteur. Pourtant j'ai déjà eu la chance de la lire grâce à Brèves de réceptions ou encore sa saga Les sentinelles de l'ombre et je n'avais jamais eu ce ressenti là. Mais ici, j'ai vraiment eu pas mal de difficultés à me plonger dans le récit. A vrai dire, j'ai eu cette impression qu'elle en faisait beaucoup trop par moment dans sa narration, ce qui alourdit considérablement sa prose et lui donne un côté forcé, peu naturel et donc saccadé. J'ai même du relire plusieurs paragraphes étant donné que j'avais par moment oublié où elle voulait en venir. Je pense qu'une plume beaucoup plus allégée aurait été bien plus agréable, ce qui m'aurait permis de saisir directement de quoi il en retournait plutôt que de me demander constamment où partait l'auteur.
Ajoutez à cela des métaphores constantes, souvent inutiles mais qui alourdissent encore plus la lecture... Bref je ne cache pas qu'à certains moments je me suis retrouvée à sauter des paragraphes entiers étant donné que je n'arrivais pas du tout à saisir ce que l'auteur y racontait. Et tout cela a fait que la prise en main s'est révélée extrêmement délicate. A vrai dire, j'ai mis quatre vingt pages avant de vraiment réussir à rentrer dans le texte, et le départ était assez laborieux. Je ne comprenais pas vraiment qui était Slaine, ce qu'elle faisait et à quoi cela servait. J'étais vraiment complètement perdue et j'ai du interrompre à plusieurs reprises ma lectures pour mieux la reprendre.
Mais je ne dis pas que tout n'est pas bon à prendre, au contraire ! Dans la pure lignée de Cécilia Correia ou encore de Sophie Jomain, J. Arden a un humour débordant et délirant. Son texte regorge d'éléments originaux, et l'ambiance est aussi incroyablement prenante. Mélange de fantastique, de steampunk et autre, l'auteur a réussi à élaborer un univers riche et intriguant. Une fois que l'on comprend où elle nous embarque, la magie opère très vite et le livre devient rapidement des plus addictifs.
Pour conclure, je suis certes assez mitigée quant à cette lecture, et je m'en veux presque tant je voulais à tout prix adorer ce livre! Mais si j'ai beaucoup aimé l'originalité du récit, des êtres et de l'intrigue qui ont su me transporter complètement, je suis par contre assez déçue de la plume de l'auteur, assez lourde ici. A trop vouloir en faire, elle m'a bien souvent perdue. Malgré tout, l'histoire vaut tout de même le détour, et j'espère vite découvrir la suite des aventures de Slaine. Je suis sûre qu'avec une plume bien plus allégée, cette série pourrait se révéler parfaite !
Lien : http://place-to-be.net/index..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lire-une-passion
  07 août 2016
Ce livre, j'étais très pressée de le lire, étant donné que j'avais adoré la première série de l'auteure. J'ai donc commencé cette lecture très positive, et je me suis vite rendu compte qu'en fait, plus j'avançais, et moins j'appréciais ma lecture. Cette chronique va être difficile à faire, étant donné que cela fait au moins deux semaines que je cherche comment la tourner. Malheureusement, pour moi, avec ce tome 1, ça ne l'a pas fait. Trop de longueurs et de passages narratifs m'ont perdue très vite. C'est dommage, car cette série a tout de même un fort potentiel.
Nous sommes en 1890, à Londres. Sláine Adamson est lady le jour, et Rose de la reine la nuit. Si le jour, elle essaye de coller à l'étiquette que lui demande son rang, la nuit, c'est une nouvelle personne que l'on découvre. Elle tente de défier les forces ténébreuses, visibles par peu de gens, mais qui causent beaucoup de dangers. Quand son chemin croise un Irlandais mystérieux et qui n'a pas la langue dans sa poche, elle se rend compte que le partenariat et inévitable. Aimant travailler en solo, cet homme va lui en faire voir de toutes les couleurs, et des tasses de thé ne seront pas suffisantes pour la calmer quand il dépassera les limites raisonnables.
Si au début, j'ai eu un peu de mal à m'y retrouver, j'ai cependant très vite accroché à Sláine, qui a un caractère fort. Elle ne se laisse pas faire et a du répondant. Alors quand elle fait la rencontre de cet Irlandais, vous pouvez être certains que les étincelle sont au rendez-vous. Même si elle ne veut pas l'avouer, il l'attire et cela semble réciproque. Ce qui l'énerve d'autant plus, elle si solitaire et sûre d'elle. Elle a aussi beaucoup d'humour et d'auto-dérision.
Mais je pense que c'est bien là le souci avec moi : je suis acheteuse d'humour et de dérision, mais trop d'humour et dérision tue un peu la chose, justement. J'ai trouvé que c'était trop, et tout ça devenait lourd dans la lecture au fur et à mesure de la lecture. Bien que l'univers soit très précis et complexe, il y avait trop d'explications d'un coup pour moi. Trop de narratif, et au bout d'un moment, Sláine expliquait trop les choses et ça manquait d'action et de piment. Je sais qu'il est important d'introduire l'univers dans le premier tome, mais ici, c'était trop assommant. Pendant la moitié du roman, je me suis souvent demandé quand tout allait commencer. Parce qu'à force d'avoir tant et tant d'explications, les pages défilaient, certes, mais on se rapprochait de la fin, sans voir le bout du tunnel, et le moindre début d'angoisse et de suspense.
Certes, je le conçois, ce n'est pas non plus le genre de roman avec beaucoup d'action et d'adrénaline, l'époque le montrant bien, néanmoins, j'aurais aimé en trouvé un peu plus que ce que nous offre l'auteure. D'autant plus que Sláine devient vite agaçante, et je n'ai finalement plus réussi à m'identifier à elle comme je l'aurais voulu. Comme je le dis plus haut, cette série est très prometteuse et pourrait très certainement trouver son lecteur, mais pour moi ça ne l'a malheureusement pas fait et j'en suis déçue, parce que j'aurais vraiment souhaité aimer cette lecture. Il est toujours difficile de faire des retours négatifs, mais j'ai comme credo d'être sincère (vous commencez à le savoir, à force!).
En résumé, ce premier tome ne m'a pas convaincue, à cause de ses trop nombreuses longueurs, et Sláine, qui devient de plus en plus agaçante. L'Irlandais remonte un peu la chose, j'ai beaucoup aimé le suivre, mais malheureusement, la suite se fera sans moi. Quant à l'univers, bien qu'il soit fouillé et précis, je n'ai pas réussi à immerger totalement dans cette histoire. Mais je ne doute pas que certains d'entre vous y trouveront leur bonheur et qu'il pourrait plaire à un grand nombre !
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
candou42
  15 mai 2016
Sous couvert de donner une forte personnalité et de la répartie à son héroïne, l'auteur nous perd dans des réflexions (qui, certes, sont parfois bien trouvées) qui entravent la fluidité du récit. de même, de nombreuses digressions (par exemple les expériences vécues précédemment par l'héroïne dans le lieu décrit sans aucun lien direct avec l'intrigue) rendent le livre extrêmement bavard. Et c'est fort dommage. Car l'univers inventé et (trop) décrit par l'auteur est véritablement intéressant, comme les personnages. On regrettera donc cette tendance aux bavardages sans grand intérêt pour l'intrigue, qui elle, n'est au final que très secondaire. En effet, à la moitié du livre on n'en sait toujours pas mieux sur l'avancée de l'enquête et sa résolution retombe un peu comme un soufflet.
En résumé, un univers très intéressant mais une intrigue décevante car perdue au milieu des bavardages et simple prétexte pour installer les personnages et les caractéristiques de l'univers inventé. Malgré ces défauts, je ne dis pas non à un deuxième tome à condition que l'intrigue soit plus fouillée et que l'on n'ait pas autant de digressions et réflexions inutiles de la part des personnages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lessortilegesdesmots
  15 octobre 2016
Ce livre est classé en steampunk. La couverture est magnifique. le résumé est très attirant. Je me suis dit que j'allais tenter le coup malgré les chroniques pas toujours positives à l'égard de ce roman. En tout cas, ce roman avait tous les ingrédients pour me plaire. D'autant que je l'ai feuilleté en librairie. Verdict? Abandon. Si l'auteur lit cette chronique, je tiens à m'excuser. J'ai vraiment essayer de le lire mais au bout de plus de 200 pages, la magie n'a toujours pas opéré. Pourtant, j'ai cru à un moment que ça allait fonctionner mais non. Je vais essayer d'expliquer pourquoi.
POINTS POSITIFS : L'écriture est très belle. le style correspond à l'ambiance recherchée. En tout cas, je crois. L'héroïne a du tempérament. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et sait à peu près ce qu'elle veut. J'ai trouvé l'idée de son pouvoir très intéressante et originale. Je ne me souviens pas d'avoir lu quelque chose à ce sujet. du moins, de ce que j'ai lu. Les personnages masculins sont intéressants. Kieran a beaucoup d'humour, n'est pas trop modeste et apprécie la compagnie de Slaine. J'ai été agréablement surprise par le pouvoir de kieran. Je pensais à tout à fait autre chose. Une créature plus classique. J'ai d'ailleurs apprécié l'originalité. À ce sujet, l'auteur sait mystifier les choses. L'archange est peut-être le personnage que j'ai le plus apprécié. J'aurais bien lu la suite pour connaître son rôle exact dans l'histoire mais l'idée de lire le roman ne me plaisait pas. Je n'ai du coup plus eu cette envie de savoir. Concernant l'aspect esthétique du steampunk, il était plus que respecté et j'en étais ravie. Les tenues me semblent vraiment magnifiques. J'ai beaucoup aimé les chauves-souris ou plutôt leur histoire. Je pense que j'aurais apprécié le Docteur Wheelcog.
POINTS NÉGATIFS : C'est ici que ça va se compliquer. Je m'excuse encore auprès de l'auteur. Je trouve ça vraiment gênant mais je me dis que peut-être ça pourrait l'aider ou à défaut je pourrais avoir une explication sur le but qu'elle recherchait. Je l'ai peut-être raté. L'histoire est certes, très bien écrite. Néanmoins, j'ai trouvé certaines phrases trop longues ou par moment, des descriptions un peu longues. Elle a choisi d'utiliser beaucoup d'ironies dans les conversations des personnages. Ça m'a un peu agacé surtout que ça pouvait être un peu répétitif. C'était marrant par moment mais à d'autres, je ne trouvais pas que le moment était choisi.
Concernant l'aspect steampunk, je trouvais l'esthétique mais pas ce que je préfère dans le steampunk en dehors de l'esthétique. J'aurais, je pense, préféré que l'intrigue soit vraiment mise en avant au lieu de mettre en avant chaque instant que Slaine passe. Il y avait certaines digressions, certes intéressantes et je pense importante afin de comprendre Slaine mais placé au mauvais endroit dans le roman. J'ai eu le sentiment par moment que j'allais m'endormir. Puis, après je passais un très bon moment. Je me disais "ça y est. C'est parti. C'était que le début" et ça retombait.
En bref, j'ai abandonné ma lecture. Pour moi, c'est un crève coeur que d'abandonner une lecture mais je ne pouvais vraiment plus le lire. Il a manqué trop de choses pour que je me sente obligée de le terminer. Si ça peut vous rassurer, c'est extrêmement rare que cela m'arrive. Je crois que c'est la première déception ou deuxième de cette année. C'est dire comme je ne suis pas très difficile. Et il y avait quand même des points positifs donc même si je l'ai abandonné, il pourra plaire à d'autres.
Lien : http://lafetedesmots.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
SharonSharon   24 juillet 2017
Depuis que j'avais également un animal domestique, du moins une créature qui s'en approchait, je me sentais plus charitable envers les propriétaires privés de leurs compagnons à quatre pattes. Il y avait peut-être matière à créer une association qui porterait un nom comme "Jamais sans ma moitié à poils !" et qui aurait le poids nécessaire pour modifier durablement le manuel du savoir-vivre en société à la section traitant des bals.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SharonSharon   14 juillet 2017
Etre une lady revenait à verser du lait sur sa vie pour masquer les arômes plus rudes et francs d'un thé dont je voulais percevoir toutes les nuances.
Commenter  J’apprécie          10
SharonSharon   22 juillet 2017
Comme deux précautions valent mieux qu'une, après avoir sacrifié une robe pour favoriser l'auto-apitoiement passif du chien de l'Enfer, j'avais expliqué à miss Rosembach qu'il ne fallait déranger l'animal sous aucun prétexte, car une otite fulgurante l'avait rendu d'humeur grognonne.
Commenter  J’apprécie          00
SharonSharon   16 juillet 2017
Et une migraine pour tout le monde ! C'est ma tournée !
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : steampunkVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3287 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre