AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1021403318
Éditeur : OSKAR ÉDITEUR (21/04/2015)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Falbala, 10 ans, rêve d'aller à l'école comme toutes les petites filles de son âge. Mais sa mère, la sorcière, Karaboss d'Aime-Hâte, ne l'entend pas de cette oreille. Elle veut que sa fille travaille ses formules magiques et ses mauvais sorts pour répandre le mal. Un jour, Falbala parvient à échapper à sa surveillance et se rend à l'école.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  24 août 2015
Falbala ne veut pas devenir une méchante sorcière. Elle rêve d'aller à l'école et d'avoir des amis et non pas de faire le mal à tout bout de champ.

Le jour de la rentrée des classes, elle échappe à la vigilance de sa mère et s'inscrit elle-même à l'école où elle ne tarde pas à se faire des copines.

Mais sa capacité a réaliser des tours étonnants est vite dévoilée mettant en danger son identité et son avenir.

C'est le moment que choisit sa mère pour lui demander de montrer en public sa malfaisance en envoyant de terribles sorts aux humains...

Une jolie couverture pour un récit qui va opposer le désir de la jeune fille à celui de sa mère. le prologue est bien conçu avec la voix de la narratrice humaine qui va conter cette histoire extraordinaire.

Le récit joue sur les oppositions avec un des personnages franchement dégoûtants d'un côté et de l'autre des enfants gaies et sympathiques. La palme de la méchanceté revient au chat de la famille.

Mais l'héroïne est bien décidée à défendre ses choix de vie et à protéger ses nouvelles amies ! Or rien de tel que de retourner les armes de son adversaire contre lui.

On aime les descriptions de ce milieu très noir avec l'étincelle d'optimisme finale.
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
leslecturesdeVal
  16 mai 2015
Je tiens tout d'abord à remercier Angélique et les éditions Oskar pour l'envoi de ce roman dans le cadre de notre partenariat, merci pour ce petit moment de bonheur
Du coté de l'histoire: Falbala a dix ans, c'est une petite sorcière, toute gentille et mignonne à l'opposé de sa mère, la terrible, Karaboss d'Aime-Hâte. Cette petite sorcière souhaite mener une vie de petite fille normale, elle désire simplement aller à l'école comme tous les enfants mais pour sa terrible mère de sorcière, il en est tout simplement, hors de question. Falbala, décide donc en secret, d'aller à l'école, d'avoir des amies et apprend même le soir en cachette dans sa chambre, quelques tours de magie pour épater ses nouvelles amies rendant ainsi le quotidien de tous ces petits élèves bien agréable et rempli d'humour. Malheureusement un jour, sa mère lui demande de relever un défi devant grand nombre de sorcières, afin de savoir si elle est réellement une grande sorcière ou pas mais la jeune Falbala ne peut accepter ce défi mettant en danger ses nouvelles amies et va ainsi prouver qu'elle aussi il ne faut pas l'agacer.
Du coté de l'écriture: La plume d' Erin Ardfeel est fluide, agréable et très drôle, j'ai adoré cette petite fille trop attachante avec toutes ses petites plaisanteries qui m'ont bien fait sourire. L'histoire est toute mignonne idéale pour les jeunes enfants qui aimeront vivre les aventures de cette petite sorcière si gentille.
En conclusion: Une histoire toute mignonne remplie d'humour, des petits personnages attachants et une plume agréable fait de ce court roman une très belle petite lecture qui m'a fait passer un excellent moment de détente et de rire. Je le conseille à tous les petits enfants qui commencent à lire et aux plus grands qui ont envie de sourire en compagnie de cette jolie petite sorcière.
Lien : http://aupaysdelire.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LeManegeDePsylook
  18 novembre 2018
On découvre Falbala, une petite sorcière, qui rêve d'aller à l'école des zumains. Sa mère, Karaboss d'Aime-Hâte, la pousse à suivre ses traces et à jouer des méchants tours aux créatures les plus innocentes, les enfants zumains en priorité. Mais la fillette n'en fait qu'à sa tête, elle lui ment et va en secret à l'école. Pour se faire accepter des autres, elle lance des sortilèges discrets.
N'en connaissant pas des masses, elle se met à en étudier de nouveaux, au grand plaisir de Karaboss qui se persuade que sa fille va enfin devenir méchante.
Ça a été une lecture ultra rapide : en deux petites heures, c'était fini.
L'histoire est un peu courte mais sympathique. Cependant, je ne suis pas certaine d'accrocher à l'idée que, pour se faire accepter du groupe des Superzamies, Falbala fait fi de toutes les règles qui imposent le secret sur l'existence des sorcières et lance des sorts qui mettent à mal sa maîtresse Mme Lafourchue.
Malgré tout, j'ai réussi à m'attacher à la pauvre Falbala : mal aimée par sa mère, détesté par le chat Chatanach… Sa vie au quotidien fait que j'ai eu de la peine pour cette fillette, certains passages m'ont serré le coeur tellement ses attentes vis-à-vis de sa mère sont loin de ce qu'elle est capable d'exprimer.
J'ai bien aimé cette lecture. Elle était rapide, fluide et plaisante : tout ce dont j'avais besoin en ce moment.
Lien : https://psylook.kimengumi.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lady_K
  19 juin 2015
Falbala est une petite fille comme les autres... ou presque. C'est une apprentie sorcière ! Sa mère voudrait faire d'elle une abominable, affreuse et méchante sorcière, mais Falbala, elle, n'aime pas faire du mal aux autres. Elle aimerait aller à l'école, avec les autres enfants de son âge - les humains, mais sa mère y est totalement opposée ! Quelle idée ?! Il vaut mieux consacrer son temps à l'apprentissage de sorts et de potions afin d'empoisonner la vie des humains. Falbala va donc devoir ruser pour parvenir à ses fins... Mais les imprévus ne manquent pas...
Erin Ardfeel nous offre ici un petit livre plaisant à lire et plein d'humour. On y suit Falbala, une petite fille aussi gentille que sa sorcière de mère est méchante. Elle se retrouve dans une situation délicate. Elle ne veut pas décevoir sa mère, mais en même temps… elle ne souhaite pas faire de mal aux autres. Elle va donc devoir faire des choix, prendre des décisions.
En conclusion, une lecture que j'ai bien appréciée. L'histoire est mignonne, pleine d'humour et l'héroïne est attachante.
Lien : http://antredeslivres.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LeTourneurLaPage
  11 janvier 2016
J'ai bien aimé le livre.
C'est l'histoire d'une jeune fille qui aime les humains alors que sa mère les déteste. elle va à l'école en cachette. Mais sa mère l'oblige à leur lancer un sort…
J'ai aimé l'histoire et les personnages.
Mahina 6ème
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
leslecturesdeValleslecturesdeVal   16 mai 2015
-La poisse d'avoir madame Lafourchue, cette année... C'est une vraie sorcière! fit Zoé en soupirant.
Falbala manqua de s’étouffer.
-Pourquoi tu-tu-dis-dis-ça?
Ben oui, elle est supère sévère, elle ne ris jamais et ... et... elle a une verrue sur le nez!
Toutes les superzamies éclatèrent de rire. Falbala resta interloquée quelques secondes, puis se força à rire avec elles.
-Une verrue ... elle est bien bonne, dit elle, pendant qu'elle sentait trembler ses jambes en coton.
-Ah, au fait ajouta Zoé, j’espère que tu vas nous faire un tour aussi fort que celui d'hier! [page34]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
chardonettechardonette   29 septembre 2015
- Moi, plus tard, je ne sais pas quel métier je ferai, mais je veux changer le monde!
Falbala:
- Pourquoi changer le monde?
Zoé :
- Tout ce qui est moche, méchant, pas gentil, je le ferai disparaître, pfft, comme ça, d'un coup de baguette magique. Et ne me dis pas que ce n'est pas possible: nous les enfants, nous n'avons aucun droit, sauf de rêver au monde où on aimerait vivre.
Commenter  J’apprécie          20
leslecturesdeValleslecturesdeVal   16 mai 2015
Mais il y a bien des sorciers qui vont à l'école! Regarde Harry Potter, il ...
- Ne me parle pas de celui-là! Toujours à faire son intéressant. Et puis, il est-il est- IL EST ANGLAIS! les Anglais roulent à gauche en voiture, ils jouent au cricket, ils mangent du lard frit au_ patit déjeuner, et ils ont des écoles de sorciers. Pfff, quelle misère...[page8]
Commenter  J’apprécie          20
chardonettechardonette   29 septembre 2015
- L'école, c'est comme les légumes verts: je n'aime pas, mais je suis obligée d'en manger tous les jours. Ma mère dit qu'un jour j'aimerai ça et que je la remercierai. J'ai parié avec elle un milliards de dollars d'euros que ça n'arriverait jamais!
Commenter  J’apprécie          00
leslecturesdeValleslecturesdeVal   16 mai 2015
(Quand Karaboss riait, ce n'était pas drôle; d'abord ça faisait grincer des dents, et puis c'était inquiétant.)[ page60]
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : potionsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1086 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre