AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266128131
256 pages
Pocket (01/12/1994)
4.12/5   34 notes
Résumé :
Hannah Arendt est l’une des grands penseurs politiques de notre temps. On trouvera dans ce livre quatre essais qui sont autant de méditations sur la politique et la condition de l’homme dans le monde contemporain.
Dans Du mensonge en politique, l’auteure tire la leçon des documents du Pentagone, révélés en 1971 par la presse. Elle examine l’accumulation de mensonges officiels, d’obstination dans l’erreur qui a conduit les États-Unis à l’échec au Vietnam et re... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique

Hannah Arendt, la grande "anatomiste" de nos certitudes , nous entraîne dans le labyrinthe du pouvoir. Mensonge, force, puissance, autorité, violence. Qui détient, qui accepte, qui prend ou reprendra le pouvoir ?

A quel instant le pouvoir perd – il le contrôle ?

La désobéissance civile est elle dans nos démocraties la seule arme sans violence qui permettra de redresser nos torts ?

Comment l'histoire se répète-t elle ? Pourquoi avec une telle constance, un tel aveuglement ?

Du Viet Nam en Irak, depuis les années 50 jusqu'à aujourd'hui, comment peut on encore donner quelque crédit au marketing politique ?

Quelles sont aujourd'hui les valeurs sur lesquelles reposent le pouvoir des grandes puissances ? Richesse ? Croissance ? Force ? Mensonge ?

Qui détermine nos réalités, qui les hiérarchise ?

Contre quoi concédons nous notre passivité civile ?

Qu'est ce qui entraîne une émeute, un soulèvement, une rébellion, une révolte, une révolution ?

Le pouvoir par les armes est il synonyme d'action ?

Peut il y avoir de politique sans mensonge, sans violence ?

La grande marche technologique que nous nommons Progrès n'est elle pas le pas de l'oie de la grande dictature de l'Anonyme ? La « tyrannie sans tyran ».

Bureaucratisation des démocraties, des économies, des systèmes de communication.

Dans toutes les démocraties, là où l'on brandit au regard des peuples le droit de vote et la liberté de la presse comme les deux uniques mamelles de son Eden, personne n'est plus responsable des décisions, et donc jamais responsable de son action.

Aucun engagement participatif, aucune entente collaboratrice, aucune représentation juste et équilibrée des citoyens.

Que reste t il aujourd'hui de la validité du contrat social entre état et citoyen ?

Quelles puissances entravent le pouvoir de l'état?

L'état a t il peut il encore légitimer son autorité sans recourir à la force ?

Est il encore assez fort pour ne pas être contraint de répondre à la violence légitime par une violence qu'il aura toutes les peines à justifier ?

Voilà l'écorchure que nous présente Hannah Arendt, ce pouvoir mis à nu, qui nous laisse découvrir le grand dysfonctionnement de ses organes internes, l'hémorragie qui anémie les forces des Nations, la sclérose chronique de toute son organisation.

Ne pas prononcer de diagnostic au malade, c'est effectivement lui mentir. Mais si la saturation d'un corps tend à chuter irrémédiablement , le malade désavoue la faculté. Et c'est dans un accès de violence que le malade la congédie.

Du mensonge à la violence : un grand traite d'anatomie politique contemporaine.

Astrid SHRIQUI GARAIN

Commenter  J’apprécie          150

Comme chacun le sait Hannah Arendt est l'une des rares philosophes a avoir réelement tenter de comprendre les racines du mal , de ce qui pouvait conduire tout un peuple a sombrer dans la folie collective . Cet ouvrage vient exprimer concrétement son propos. L'on comprend ici le pourquoi de l'illusion populiste qui traine les peuples vers le pire en promettan le meilleur. L'on comprend ici les raisons qui poussent les populistes a vouloir soumettre les volontés atones des masses. Et les maniéres de faire , les tactiques communes a toutes les formes de totalitarisme. L'on voit bien le processus d'aliénation mentale qu'améne le populisme et ces disciples. L'on mesure combien l'inculture est grande et favorise l'implantation dans les esprits d'idées vendues comme des libertés chimériques au plus grand nombre. La perdition du savoir , le glissement vers la facilité , tout cela est étudié , par l'une des plus grandes philosophes contemporaine qui ici procéde a la mise en abyme des pratiques populistes et condamne leurs adeptes qui mettent en eslavage sur le plan de l'esprit des ames innocentes . Magistral et indispensable .

Commenter  J’apprécie          121

Citations et extraits (5) Ajouter une citation

La tromperie n'entre jamais en conflit avec la raison, car les choses auraient pu se passer effectivement de la façon dont le menteur le prétend. Le mensonge est souvent plus plausible, plus tentant que la réalité, car le menteur possède le grand avantage de savoir d'avance ce que le public souhaite entendre ou s'attend à entendre.

Commenter  J’apprécie          91

La tromperie, la falsification délibérée et le mensonge pur et simple employés comme moyens légitimes de parvenir à la réalisation d'objectifs politiques, font partie de l'histoire aussi loin qu'on remonte dans le passé. La véracité n'a jamais figuré au nombre des vertus politiques, et le mensonge a toujours été considéré comme un moyen parfaitement justifié dans les affaires politiques.

Commenter  J’apprécie          20

Du fait de l'ampleur prise par l'intention de pratiquer l'insincérité en matière politique au plus haut niveau du gouvernement, et du degré auquel, parallèlement, le mensonge a pu proliférer au sein de tous les services officiels, tant civils que militaires (..) on serait tenté d'oublier tout un arrière-plan historique qui n'est pas exactement révélateur d'innocence et de vertu.

Commenter  J’apprécie          20

DU MENSONGE EN POLITIQUE

Réflexions sur les documents du Pentagone

Des documents du Pentagone, ainsi qu'il arrive fréquemment dans l'histoire, des lecteurs pourront tirer des enseignements forts divers. (...). Mais la plupart se retrouvent d'accord pour penser que le problème fondamental posé par ces documents est celui de la tromperie.

Commenter  J’apprécie          10

"Le Tiers Monde n'est pas une réalité mais une idéologie."

Commenter  J’apprécie          100

Videos de Hannah Arendt (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hannah Arendt
« La littérature, c'est ce sursaut de l'imagination dont on a tant besoin. » Justine Augier
---
**Croire. Sur les pouvoirs de la littérature** de Justine Augier
Dans une époque prodigue en menaces et en sombres horizons, tandis qu'elle tourne autour d'un livre qui affirmerait la puissance du langage, Justine Augier voit son projet d'écrire sur la littérature comme lieu de l'engagement entrer en collision avec la maladie et bientôt la mort de sa mère. Alors que la nature même de l'urgence mute, l'intime et l'universel se tressent dans un texte bouleversant de justesse et de clairvoyance. Qui choisit de croire à la force des mots, à la valeur sacrée de leur sens, à leur mise en acte – aux pouvoirs de la littérature. Jusqu'à faire de chaque lecteur un résistant. À l'intersection du littéraire et du politique, un livre bref et fulgurant qui trouve sa place auprès de ceux de Hannah Arendt et Joan Didion.
https://www.actes-sud.fr/catalogue/litterature/croire
--- #litteraturefrancaise #rentréedhiver
+ Lire la suite
autres livres classés : philosophie politiqueVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus




Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
405 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre