AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782203021990
137 pages
KSTR-Casterman (06/01/2010)
3.35/5   10 notes
Résumé :
"- Alors vous pensez qu'elle n'avait pas une très bonne opinion d'elle pour s'imposer une telle mort, inspecteur? - Une opinion de merde, tu veux dire, pour faire le saut de l'ange, et s'éclater le crâne dix étages plus bas!"

Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
marina53
  30 juillet 2014
En ce mois de décembre enneigé et froid, une jeune femme asiatique marche dans les rues. Elle rentre dans un immeuble, prend l'ascenseur jusqu'au dernier étage puis monte sur le toit. Un dernier regard vers la rue en contrebas et elle se jette dans le vide du haut d'une des tours jumelles de Manhattan...
A 6h00 ce matin, dans le Queens, le réveil de l'inspecteur Pezzulo, du 15ième district, sonne, comme à son habitude. Sa femme, à ses côtés, reste au lit. Une douche, un bon café et le voilà parti pour une nouvelle journée de travail. Un appel radio l'informe d'un homicide pas très loin et il se rend sur les lieux. D'après les premières constations, il s'agit bien d'un suicide mais, une fois lui et son collègue Murray grimpés sur les toits, il remarque des traces de sang. Une fois l'autopsie faite, il s'avère que la jeune femme avait une vie sexuelle trépidante. Rien d'anormal jusque là sauf que des poils de chien ont été retrouvés sur son corps...
Louise, une jeune Française expatriée, vit dans un petit appartement à Soho, avec son amie artiste peintre. Elle travaille dans l'industrie du porno. D'abord, des photos érotiques puis elle s'est lancée dans le cinéma. Même si son amie n'approuve pas ses choix, elle ne peut aller contre sa volonté. Au Big Tits Studio, tout se fait dans les règles de l'art. Mais, c'est dans ces locaux que travaille ED, un homme de ménage qui, à ses heures perdues, écrit également des scénarii. Un soir, à la sortie du tournage, il propose à Louise de venir les lire chez lui....
Une ville sous tension à l'aube des attentats du 11 septembre, une population en mal de vivre, des jeunes filles libres de leur corps et en proie à de nouvelles expériences, des flics parfois dépassés par les événements, un couple en pleine crise et un tueur qui rôde... Bloody September nous plonge dans un monde noir, glauque et parfois oppressant. L'on est emporté par une vague de violence et de mal-être. D'un côté, Ed, ce dépeceur à l'air inoffensif; de l'autre, Pezzulo, ce flic affecté dans son boulot et sa vie personnelle. Alternant ainsi la narration sur ces deux protagonistes dont on attend la rencontre, Will Argunas fait monter la pression au fil des pages, le tout dans un climat morose et menaçant, le final étant à l'image de cette atmosphère froide. En référence au cinéma, on ne manquera pas de croiser quelques acteurs bien connus. Quant au dessin hachuré, il sert à merveille ce scénario, des couleurs froides renforçant cette impression de malaise. 
Bloody September... Rouge sang...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
yanndallex
  04 avril 2018
Will Argunas est bien connu pour ses thrillers plutôt sombres et est un fidèle à Casterman (ou KSTR). On lui doit entre autre "Missing", "Black Jake", "l'homme squelette" ou "in the name of...".
Avec "Bloody September" il aborde le polar différemment, toujours de manière noire, mais il y mêle un évènement majeur mondial tout en dénonçant le système sociétal des grandes puissances...
Cette BD dérange et ne laisse pas indifférent.
Le dessin :
Le style de l'auteur est plutôt réaliste. Il s'impose tel quel, on le prend comme il vient avec son coté brut et sans chichi. Et il le maîtrise parfaitement bien cet art !
En quelques coups de crayons type hachures, un bon jeu de lumière et des couleurs sombres, il impose une ambiance glauque et terrifiante d'entrée de jeu.
Les premières pages rappellent un peu l'esprit Blade Runner avec cette mégapole étouffante et cette ambiance impersonnelle et stressante.
Le glauque est de rigueur et l'atmosphère est vraiment pesante, mais ce n'est pas pour autant que l'on arrête sa lecture.
Quelque chose attire le lecteur, le trait est fin, précis et formidablement travaillé. Les effets mélangés à la technique des hachures sont superbement réalisés et donnent vie aux intempéries par exemple (On arrive formidablement à deviner des rafales de vent en haut d'immeuble).
L'enchainement des prises de vue est cohérent et bien adapté au thriller.
Le fait que le graphisme soit contemporain (et le scénario aussi) nous permet de nous projeter dans l'histoire, éventuellement d'y associer l'actualité, mais surtout cela nous fait remonter des souvenirs que l'on ne souhaiterai pas avoir.
Les personnages paraissent réellement surmenés et oppressés par l'incontrôlable Big Apple... Tout va vite, probablement trop vite...
Le dessin tient donc la part belle à cette continuelle émotion dérangeante à la lecture de la BD.
Le scénario :
Le scénario tient merveilleusement bien la route. La trame énigmatique est superbement conduite.
L'enquête avance petit à petit et nous tient admirablement bien en suspens jusqu'à cette fin brutale, sanglante et surprenante, qui nous ramène immédiatement à la triste vérité, et nous laisse malheureusement pantois.
Cette oeuvre est aussi l'occasion pour l'auteur de dénoncer la triste société actuelle et ses travers avec la pornographie à foison, la violence, les armes, les cadences de travail harassantes et les environnements stressants, etc...
Tout cela nous guidant irrémédiablement vers la catastrophe !
Le découpage est lui simplissime mais rudement efficace, en gaufrier pesant, dans lequel vient s'intercaler quelques intermèdes "pleine page" soulageant à moindre mesure la monotonie de l'enquêteur.
Cette BD est l'une des plus sombre que j'ai pu lire à ce jour mais, avec ce devoir de mémoire, elle nous alerte sur la situation mondiale encore tendue !
Il est clair qu'à la fin de la lecture, l'envie de ranger ce livre et de ne plus revenir dessus est là.
Cependant je suis persuadé qu'elle mérite d'être relue plus d'une fois.

Lien : http://www.7bd.fr/2018/03/bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Yvan_T
  08 novembre 2020
Ayant adoré Missing du même auteur, je me devais de lire cet autre one-shot de Will Argunas. L'auteur y invite à suivre les pas d'un flic cinquantenaire plutôt blasé qui enquête sur un tueur en série qui semble surtout sévir dans le milieu de la pornographie.
Ce polar parsemé de scènes glauques s'avère à nouveau très efficace. Parfaitement rythmé et pourvu d'un suspense qui ne retombe pas, ce thriller haletant emmène le lecteur vers une conclusion qui tombe malheureusement comme un cheveu sur la soupe. Ce final discutable, qui semble vouloir placer la lutte contre la criminalité face au terrorisme, a carrément gâché ma lecture.
Visuellement, le lecteur retrouve ce trait hachuré et dynamique, qui ne plaira probablement pas à tout le monde, mais dont je suis assez friand et qui contribue ici à installer une ambiance sombre et angoissante, parfaitement adaptée au scénario.
Bloody final !
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
Commenter  J’apprécie          00


Videos de Will Argunas (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Will Argunas
Will Argunas en interview pour planetebd.com .L??uvre de Will Argunas (de son vrai nom Arnaud Guillois) est caractéristique d?elle-même. Toujours des polars noirs, prenants et poignants, mais sans grande percussion commerciale? Toujours un trait hachuré en noir et blanc, un peu « rough » mais constant? Et toujours les USA pour décor de fonds, la civilisation de tous les excès et de tous les possibles, qui le fascine. « U.S.A. » (pour Uriel, Samuel, Andrew), c?est d?ailleurs le titre de son nouveau one-shot, qui aborde le stress post-traumatique et le difficile retour à la vie civile, pour les vétérans de la guerre en Irak. Néanmoins, cet entretien a été réalisé au sortir d?une ?uvre d?anticipation particulièrement aboutie : « In the name of ». Découvrez un auteur bien trop confidentiel à notre goût?
+ Lire la suite
autres livres classés : pornographieVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2674 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre