AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781908580177
46 pages
Éditeur : Les Éditions de Londres (15/08/2011)
4.09/5   17 notes
Résumé :
Et oui, de celui, Aristophane, que certains considèrent comme le « beauf » du siècle de Périclès, le rebut des classes bien sages de Grec ancien où l?on traduit les dialogues dogmatiques de Platon, les pleurnicheries d?Euripide, les coups de clairon guerriers d?Eschyle, nous vient une deuxième pièce féministe," L?Assemblée des femmes". Cette fois-ci, Aristophane imagine avec humour et salacité une société où ce sont les femmes qui s?occupent des affaires de la Cité.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Idl
  29 décembre 2019
L'ASSEMBLÉE DES FEMMES
C'est un livre recommandé par Elisabeth Badinter sur le plateau de l'émission littéraire « La Grande Librairie ».
Je le suis tout simplement régalée à lire cette pièce de théâtre. Je vous la recommande !!
Les Femmes d'Athène décident de voler le pouvoir aux hommes. Elles veulent sauver la cité en prenant des décisions qu'ils sont incapables de prendre.
Commenter  J’apprécie          60
Virgule-Magazine
  16 juin 2015
Pour l'Assemblée des femmes, comédie où l'on voit les femmes d'Athènes s'emparer du pouvoir, Aristophane a inventé un mot très, très, très long : lopadotemakhoselakhogaleokranioleipsanodrimypotrimmatosilphiokarabomelitokatakekhymenokikhlepikossyphophattoperisteralektryonoptekephalliokigklopeleiolagôosiraiobaphêtraganopterygôn. Il s'agit du nom d'un plat, concocté par les Athéniennes, et composé d'un grand nombre d'ingrédients (d'où la longueur de son nom !) afin de plaire au plus grand nombre de gens.
Commenter  J’apprécie          20
Blog_Oceane
  01 septembre 2020
J'ai lu du 06/05/2020 au 06/05/2020.
J'ai lu cette pièce juste après avoir lu Lysistrata. Je retrouve la même vision de la femme mais au lieu d'être ambassadrice de la paix, elle est une meneuse. Elle passe à l'attaque tout simplement. J'ai beaucoup aimé la façon qu'a Aristophane de présenter les moeurs de sa société en mettant en avant la femme. En revanche, il profite aussi pour les rabaisser en conversant son androcentrisme. Donc cette pièce est très ambivalente car elle montre la femme comme l'égale de l'homme mais aussi comme soumise à celui-ci.
Pour conclure, un livre à lire au moins une fois dans sa vie.
Ma note : 8/10
Commenter  J’apprécie          00
JeromeAbranel
  16 juillet 2019
un texte toujours tellement actuel ....
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   02 février 2015
PRAXAGORA.
O brillant éclat de la lampe d’argile, commodément suspendue dans cet endroit accessible aux regards, nous ferons connaître ta naissance et tes aventures ; façonnée par la course de la roue du potier, tu portes dans tes narines les splendeurs éclatantes du soleil : produis donc au dehors le signal de ta flamme, comme il est convenu. À toi seule notre confiance ; et nous avons raison, puisque, dans nos chambres, tu honores de ta présence nos essais de postures aphrodisiaques : témoin du mouvement de nos corps, personne n’écarte ton œil de nos demeures. Seule tu éclaires les cavités secrètes de nos aines, brûlant la fleur de leur duvet. Ouvrons-nous furtivement des celliers pleins de fruits ou de liqueur bachique, tu es notre confidente, et ta complicité ne bavarde pas avec les voisins. Aussi connaîtras-tu les desseins actuels, que j’ai formés, à la fête des Scires, avec mes amies. Seulement, nulle ne se présente de celles qui devaient venir. Cependant voici l’aube : l’assemblée va se tenir dans un instant, et il nous faut prendre place, en dépit de Phyromaque, qui, s’il vous en souvient, disait de nous : Les femmes doivent avoir des sièges séparés et à l’écart. Que peut-il être arrivé ? N’ont-elles pas dérobé les barbes postiches, qu’on avait promis d’avoir ou leur a-t-il été difficile de voler en secret les manteaux de leurs maris ? Ah ! je vois une lumière qui s’avance : retirons-nous un peu, dans la crainte que ce ne soit quelque homme qui approche par ici.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Virgule-MagazineVirgule-Magazine   16 juin 2015
lopadotemakhoselakhogaleokranioleipsanodrimypotrimmatosilphiokarabomelitokatakekhymenokikhlepikossyphophattoperisteralektryonoptekephalliokigklopeleiolagôosiraiobaphêtraganopterygôn
Commenter  J’apprécie          70
Augustin334Augustin334   11 septembre 2016
Praxagora
Je mettrai d'abord en commun la terre, l'argent toutes les propriétés d'un chacun ; ensuite, avec tous ces biens mis en commun, nous vous nourrirons, gérant, épargnant, organisant avec soin.
Commenter  J’apprécie          20
Augustin334Augustin334   11 septembre 2016
Blépyros
Et les repas, où les feras-tu servir ?
Praxagora
Les tribunaux et les portiques, je ferai de tout des salles à manger.
Commenter  J’apprécie          10
Augustin334Augustin334   11 septembre 2016
Praxagora
J'entends que toutes les femmes soient communes à tous les hommes, et fassent des enfants avec qui voudra.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Aristophane (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Aristophane
ARISTOPHANE – Peut-on rire de tout ? (France Culture, Nouveaux Chemins, 2013) Émission de radio « Nouveaux Chemins » diffusée le 19 mars 2013, sur France Culture dans le cadre d’une semaine intitulée « Éloge de la parodie ». Adèle an Reeth recevait Ghislaine Jay-Robert, maître de conférence en langue et littérature grecques à l’Université de Perpignan.
autres livres classés : gouvernementVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
829 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre