AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755506253
Éditeur : 1001 Nuits (21/03/2012)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Zeus pourrait-il perdre sa prééminence parmi les dieux de l’Olympe ? La toute-puissance ne serait-elle pas plutôt du côté de Ploutos, le « dieu du fric » ? Le seul que les hommes veulent adorer et auquel ils sacrifient ?

Dans la dernière de onze comédies de lui qui nous sont parvenues, Aristophane met en scène le grand bouleversement que connaît la société qui se soumet à l’Argent. Voici une pièce méconnue, merveille de fantaisie et de satire vigoureu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
BVIALLET
  15 mai 2012
Ploutos, le dieu de la richesse et de la prospérité, a été envoyé sur terre pour distribuer aux hommes ses bienfaits de façon totalement aléatoire car Zeus l'a rendu aveugle. Résultat : les voyous et les coquins jouissent insolemment de tous les biens de ce monde alors que les gens honnêtes peinent à gagner leur vie quand ils ne mènent pas de misérables existences. Deux bons citoyens, Blepsidémos et Khrémilos recueillent Ploutos et l'amènent au temple d'Asklépios pour qu'il soit guéri de sa cécité et puisse récompenser les hommes plus justement. Et cela réussit mais entraine toutes sortes de conséquences imprévues...
Cette pièce d'Aristophane, petit chef d'oeuvre de philosophie et de comédie est remplie d'humour et de malice. On y trouve des dialogues percutants, des situations cocasses comme cette vieille femme frustrée qui entretenait un gigolo et qui, se retrouvant ruinée, vient se plaindre d'être abandonnée et de jolis aphorismes comme « la patrie, pour chacun, est là où on est bien ». Malgré l'ancienneté bimillénaire de ce texte, le lecteur a encore plaisir à le lire en se disant que décidément rien n'a changé sous le soleil !
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   02 février 2015
CARION
à part.
Par Jupiter et par tous les dieux, c’est un fâcheux métier que de servir un fou ! Si on lui donne de bons conseils, et qu’il n’ait pas dans la tête de les suivre, il faut que l’esclave en souffre. Car, quoique je sois né maître de ce corps, le sort en laisse la disposition, non pas à moi, mais à celui qui m’achète. Eh bien, soit. Mais, que j’ai sujet de me plaindre d’Apollon, avec son beau trépied d’or ! Mon maître ayant été consulter ce dieu, qui est, à ce qu’on dit, fort bon devin et grand médecin, en est revenu beaucoup plus fou qu’il n’était. De sorte que le voilà qui se laisse conduire par un aveugle et fait justement tout le contraire de ce qu’il devrait faire, car il me semble que c’est à nous, qui voyons clair, de conduire les aveugles, et mon maître le suit et me force d’en faire autant, sans me répondre le moindre mot. Mais enfin, mon maître, il n’y a plus moyen que je me taise, si tu ne me dis pourquoi il faut que nous suivions cet homme, et je m’en vais te tourmenter, car je crois que tu ne voudrais pas me battre, au moins pendant que j’aurai cette couronne sur la tête
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
finitysendfinitysend   23 août 2012
Ploutos
Oui c'est moi et bien moi !
Chrémyle
Mais d'où sors-tu pour être aussi calamiteux ?
Ploutos
Mais de chez Patroclès, il se baigne si peu !
Chrémyle
Et ton aveuglement, dis, quelle en est la cause ?
Ploutos
C'est à Zeus que je dois cette terrible chose.
Lorsque j'étais enfant, je l'avais menacé
De n'aller au-devant que des gens policés.
Alors il m'aveugla afin que mes bienfaits
Ne se distribuent pas auprès des indigents,
Tant il est vrai que Zeus vomit les pauvres gens
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Augustin334Augustin334   08 septembre 2016
Blépsidème
Qu'est-ce donc que ceci ? D'où et comment Chrémyle aurait-il pu devenir riche tout d'un coup ? (...) Mais je suis étonné que, dans son bonheur, il se souvienne de ses amis et les envoient chercher. En vérité,il ne suit pas en cela les maximes de son pays.
Commenter  J’apprécie          00
Augustin334Augustin334   08 septembre 2016
Chrémyle
D'où vient donc que les gens te fuient ?
La Pauvreté
Parce que je les rends meilleurs ; on peut s'en convaincre par l'exemple des enfants : ils évitent leurs pères qui leur veulent du bien.
Commenter  J’apprécie          00
Augustin334Augustin334   08 septembre 2016
Chrémyle
Es-tu donc marchand ?
Sycophante
Je fais semblant de l'être quand mes affaires le demandent.
(* pour échapper à l'impôt).
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Aristophane (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Aristophane
"Peut-on rire de tout ?", une émission de radio « Nouveaux Chemins » sur Aristophane diffusée, le 19 mars 2013, sur France Culture, dans le cadre d’une semaine intitulée « Éloge de la parodie ». Adèle an Reeth recevait Ghislaine Jay-Robert, maître de conférence en langue et littérature grecques à l’Université de Perpignan.
autres livres classés : argentVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
474 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre