AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2302042468
Éditeur : Soleil (05/11/2014)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 70 notes)
Résumé :
On peut faire du cinéma sans électricité ! C'est ce que découvrent Fourmille Gratule et Yuri, de passage à Hollywood pour signer dans leur agence l'immense star Norma-Jean. Mais cette dernière est retrouvée morte. Meurtre ? Suicide ? Dans la peau de Norma-Jean, Fourmille ne peut faire autrement que résoudre l'énigme... Une enquête sur Ekhö où des Preshauns sont les derniers nababs des studios, dans laquelle Arleston et Barbucci s'amusent à revisiter des classiques d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  29 février 2016
Peut-être mon préféré de ces tris tome. le lecteur se retrouve cette fois-ci catapulté dans le monde d'Hollywood boulevard mais version Ekhö, cela va sans dire. Si les stars hollywoodiennes sont bel et bien là ainsi que le monde du cinéma et des réalisateurs impitoyables qui veulent à tout prix terminer leurs films dans les délais, n'oublions pas que cela se déroule toujours dans un univers décalé et, qui plus est, fonctionne sans électricité. Alors que cela paraît inconcevable pour notre héroïne, la belle Fourmille Gratule, son compagnon d'aventure, Yuri Podrov, en tant que scientifique, lui a toujours réponse à tout ! A trop vouloir étaler sa science, il n'arrive cependant qu'à emmêler Fourmille et le lecteur avec mais c'est cela qui est drôle ! Ici, la célèbre actrice Norma Jean (fidèle copie de Marilyn Monroe dans l'univers d'Ekhö), est au coeur de cette histoire. Fourmille et ses amis se sont d'ailleurs rends sur place afin de la recruter pour leur agence de New_York mais vous vous doutez bien que les choses ne vont pas se dérouler comme prévu sinon, il n'y aurait pas d'histoire ! Non pas que cette dernière refuse de les rencontrer ou encore de signer un contrat mais celle-ci va périr dans un accident dramatique. Attendez, j'ai dit accident...mais s'il s'agissait d'une affaire bien plus sombre encore ? Suicide ? Élimination par une rivale qui voudrait lui voler la vedette ou bien...Ah non, je ne vais pas vous lancer sur d'autres pistes dont une pourrait s'avérer la bonne car je voudrais simplement éveiller un tant soit peu votre curiosité !
Un troisième tome réellement bien réussi, avec un graphisme toujours aussi bien travaillé, des personnages extrêmement attachants et un scénario à vous décrocher une larme ! En un mot, vous savez ce qu'il vous reste à faire : lisez et je vous garantie que vous ne serez pas déçu ! Promesse de babélienne !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Witchblade
  28 août 2017
Suite des folles aventures de Fourmille !!
Elle a repris la suite de sa tante à la tête de l'agence d'artistes. Elle visite donc Ekhö le monde miroir au gré des rendez-vous préalablement pris par sa tante. de temps à autre, elle se fait habiter momentanément par un mort décédé tragiquement ou ayant une mission importante à finir. Tant que Fourmille et Yuri n'ont pas élucidé la mort de la personne, son fantôme reste en Fourmille. Même si les histoires se ressemblent beaucoup dans leur déroulement, on voyage dans le monde miroir et on découvre la vision très originale d'Arleston retranscrite par les superbes graphismes de Barbucci. En plus, il a un style que j'adore, beaucoup de détails et surtout tout l'espace disponible dans une page est utilisé, très peu de blanc est visible. Nos yeux ne savent plus où se poser tant il y a d'infos et de détails. Petit plus dans ce tome, l'auteur rend hommage à certains grands noms du cinéma (Norma Jane, Tarentino...) ainsi qu'une série très appréciée de sorciers en culottes courtes.
Je vais donc de ce pas continuer à voyager dans ce monde merveilleux, mais où il ne faut pas se fier aux apparences, en compagnie de Fourmille et de Yuri, ainsi qu'essayer d'en savoir plus sur ces curieux Preshauns.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Belzaran
  25 mars 2015
La publication du premier tome de « Ekhö » avait redonné un peu des lettres de noblesse à Christophe Arleston. le scénariste, qui s'était essoufflé depuis bien longtemps, avait créé un monde parallèle au nôtre, mais où l'électricité n'existait pas et où les dragons servaient de transport en commun. Aidé par le dessin virtuose d'Alessandro Barbucci, les critiques avaient été très positives (peut-être un peu excessives d'ailleurs). Maintenant que le tome 3 est de sortie, où en est cette série de fantasy si proche de notre propre univers ?
A chaque tome sa ville et son intrigue. Après New York et Paris, voilà Hollywood. Malgré tout, mieux vaut avoir lu les précédents tomes pour profiter pleinement de l'ouvrage. Mais le parallèle entre les deux univers est surtout construit autour des personnages de Fourmille et Yuri, qui sont obligés de rester groupé après avoir perturbé l'équilibre entre les deux mondes. Force est de constater qu'au troisième tome, ils sont déjà intégré au monde et rien ne semble plus les étonner. le décalage entre notre univers et celui de fantasy est digéré. Dommage.
Un peu comme un cheveu sur la soupe, il arrive que Fourmille soit habitée par des fantômes et elle doit résoudre leurs problèmes afin de ne plus être habitée. Quand c'est le cas, sa coiffure change. Ce système est un peu étrange et semble conçu avant tout pour créer des scènes cocasses où Fourmille ne réagit plus normalement, mais comme d'autres personnes, souvent hautes en couleur.
Le principe du monde miroir permet à Arleston de s'adonner à son jeu préféré : jouer avec les références. Hélas, tout est très appuyé. Alors que dans les tomes précédents, il détournait certains lieux (le central park sauvage, la tour Eiffel comme palais…), ici on a surtout l'impression de revoir l'histoire entre Marilyn et JFK. Et au final, le fil rouge général disparaît complètement. On n'avance pas du tout sur les mystérieux Preshauns par exemple. Après trois tomes, c'est un peu inquiétant. Arleston a trouvé un bac à sable où il peut donner libre cours à ses envies, mais il manque du coup du fond pour pouvoir nous emballer pleinement. Surtout que l'aspect « fantasy » et monde parallèle est peu fourni dans ce tome, comme si tout avait déjà été épuisé.
Au niveau du dessin, Barbucci fait des merveilles. On sent un dessinateur au sommet de son art, tant dans le dessin des personnages (surtout des femmes !), des décors, du dynamisme, de la mise en scène… Bref, c'est du très lourd. Hélas, sa Marilyn (enfin, Norma Jean) ressemble beaucoup à Fourmille et les changements de coiffure ne rendent pas ça très flagrant. de même, sa propension à tout dessiner pour faire des femmes nues ou des décolletés plongeants en permanence finit par lasser. Mais force est de constater que c'est un formidable dessinateur de pin-ups.
J'ai été déçu par cet ouvrage. Malgré une belle idée de départ et un dessin de haute volée, difficile de se passionner par cet amoncellement de références sans réelle histoire, ni dans le tome, ni dans la série. le système « un tome, une ville » semble atteindre ses limites ici. Dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
tchouk-tchouk-nougat
  22 novembre 2014
Dans ekho, le monde miroir, Hollywood est également la capitale du grand écran et des starlettes. Fourmille et Yuri arrivent à Hollywood afin de signer un contrat avec une grande star du cinéma, Norma Jean. Malheureusement si celle-ci s'invite dans l'esprit de Fourmille c'est qu'elle a été retrouvée noyée dans sa piscine.
Si Ekho est une BD fantasy agréable à lire grace aux dessins colorés et aux nombreuses touches d'humour, elle me déçoit un peu plus à chaque album. L'idée de base est géniale mais pas exploitée comme il faudrait. Elle il semble ne pas prendre la bonne direction pour s'améliorer.
Tout d'abord la caricature de notre monde devient grotesque dans ce tome. le cinéma dans un monde sans électricité est déjà bizarre mais quand en plus on rajoute des dark vador qui se promènent dans les studios ou des agents des services secrets qui parlent à leurs oreillettes...
L'enquête de Fourmille et Yuri est trop plate. Sans suspence,sans véritable recherche.
Allez on redresse la barre!! On peut faire de cette série quelque chose de bien mieux!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Zirkawicca
  28 juillet 2016
Ce 3ème volume de "Ekhö monde miroir" relève le niveau du tome 2 qui m'avait beaucoup déçu au niveau du scénario. On retrouve ici toujours les mêmes magnifiques graphismes (rien que pour ça, cette série vaut le coup d'oeil...), cependant ça ne fait pas tout. Un point en particulier me chiffonne: Yuri et Fourmille se retrouvent sur Ekhö, coupés de leurs proches et de leur vie d'avant (à-priori pour toujours!) et ça ne semble pas leur poser problème... L'histoire en elle-même se tient, mais il y a quand même pas mal de faiblesses et d'incohérences dans le scénario, par ailleurs un peu simpliste.
Franchement, au niveau des dialogues, ce 3ème tome n'égale pas le 1er. Malgré tout j'ai quand même relativement accroché à cet épisode, qui nous entraîne à Hollywood, dans les coulisses du cinéma. J'ai apprécié les nombreuses références cinématographiques qui émaillent le récit et lui donnent de l'intérêt. Sans compter que c'est un domaine qui ne m'est pas spécialement familier; "Ekhö" aura eu le mérite de me faire sortir des sentiers battus.
Reste que l'intrigue est un peu faiblarde et le fait que tous les personnages féminins soient physiquement "parfaits" a fini par m'agacer un peu... Mais bon, malgré ces petites critiques l'ensemble m'a tout de même laissé une impression positive et je compte lire la suite, en espérant que l'auteur fasse un petit effort au niveau de la trame de l'histoire, aussi importante que les illustrations à mon sens...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

critiques presse (3)
BDGest   25 novembre 2014
Si la maîtrise narrative du scénariste offre une lecture plutôt agréable, l’intrigue n’est quand même pas bien épaisse et l’exploration de ce monde reste superficielle. Rien de nouveau n’est livré au sujet du don de Fourmille et il est bien difficile de percevoir vers quoi les auteurs veulent aller avec cette série.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   18 novembre 2014
Le mouvement fait partie intégrale de cet univers onirique qui, à n’en pas douter, élude toute forme d’ennui. Un épisode plein de pétulance et d’humour qui confère à la série un intérêt constant.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Elbakin.net   17 novembre 2014
Après, le deux ex machina pour la résolution de l’intrigue et le côté « je mets des filles à poil pour attirer le chaland » vont vous faire lever les yeux au ciel. Et avec cette phrase, on comprend tout ce qui ne va pas avec cette série. Le fond est génial mais est exploité avec les pieds.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
cicou45cicou45   29 février 2016
"Ne jamais se poser une question devant un scientifique : il y répond. De préférence de façon barbante."
Commenter  J’apprécie          281
MariloupMariloup   23 juillet 2016
Yuri: On est morts...
Fourmille: Silence! Restez immobiles! Sa vision est basée sur le mouvement...
Sigisbert: Et son hygiène bucco-dentaire est basée sur le laisser-aller.
Commenter  J’apprécie          110
ZirkawiccaZirkawicca   28 juillet 2016
Pfffff... J'en ai marre. Pourquoi c'est toujours sur moi que ça tombe? J'ai une case de vide dans le cerveau et y'a un post-it "à louer" sur mon front?
Commenter  J’apprécie          60
MladoriaMladoria   17 mai 2016
Ne jamais se poser une question devant un scientifique : il y répond. De préférence de façon barbante.
Commenter  J’apprécie          70
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   22 novembre 2014
-Elle est où ma star?
-Elle se change.
-En quoi? en lingots j'espère!
Commenter  J’apprécie          60
Lire un extrait
Videos de Christophe Arleston (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Arleston
A la découverte du tome 23 de la bande dessinée Trolls de Troy !
Scénariste : Christophe Arleston Illustrateur : Jean-Louis Mourier
Résumé : Prenez votre billet pour la première exposition universelle du monde de Troy et son pavillon des trolls ! Le khalife Hopéïdemerfeil règne sur la cité d?Hogdad, joyau du Delpont, mais la ville nouvelle manque de renommée. Pour lui offrir le rayonnement qu?elle mérite, le khalife organise une exposition universelle et un concours de peinture ouvert à tous et dont le premier prix est la main de la Princesse Petypoï. Elle en choisit le thème : « Peindre un troll ». Or ils n?ont pas envie d?être peints?
En savoir plus : https://www.soleilprod.com/serie/trolls-de-troy-23-art-brut.html
Achetez la Bande Dessinée numérique directement via l'application Delcourt - Soleil : https://itunes.apple.com/fr/app/delcourt-soleil-bd-comics/id840127039
Retrouvez-nous sur le site internet et réseaux sociaux pour plus de BD : http://www.soleilprod.com/ https://www.facebook.com/soleil.editions https://twitter.com/editions_Soleil https://www.instagram.com/delcourt_soleil_bd/
Achetez le tome : Amazon : https://www.amazon.fr/gp/search?ie=UTF8&keywords=9782302062979&tag=soleilprodcom-21&index=blended&linkCode=ur2&camp=1638&creative=6742 Fnac : https://www.fnac.com/advanced/book.do?isbn=9782302062979&Origin=EDITIONSDELCOURT&OriginClick=yes Cultura : https://www.cultura.com/catalogsearch/result/?q=9782302062979&classification=0
+ Lire la suite
autres livres classés : cinemaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Lanfeust de Troy

Quel métier exerce Lanfeust ?

Aubergiste
Epéiste
Forgeron
Fermier

14 questions
79 lecteurs ont répondu
Thème : Lanfeust de Troy, tome 8 : La Bête fabuleuse de Christophe ArlestonCréer un quiz sur ce livre