AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3,61

sur 23 notes
5
0 avis
4
3 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis
sandrine57
  01 juin 2017
Bien qu'il ne soit plus commissaire de police, Léo Loden est encore la terreur des criminels en tout genre. Aussi, quand la mafia italienne décide de s'implanter à Marseille et qu'une juge italienne ne l'entend pas ainsi, une seule solution s'impose : éliminer Léo qui ne pourra donc pas assurer la protection de la magistrate et fera d'elle une cible facile. A mille lieues des complots qui se jouent contre lui, Léo revient d'une escapade amoureuse à Venise avec sa petite amie l'inspectrice Marlène Soral. Mais dès sa sortie du train, les amoureux sont la cible d'un coriace sniper. Les voilà prévenus ! Ce n'est pourtant pas ce qui va arrêter Léo. Chargé de la garde rapprochée de la juge, il s'acquitte de sa tache et redouble même d'ardeur quand la mafia enlève Marlène. Furieux qu'on puisse toucher à sa bien-aimée, il écume la Côte d'Azur, de Marseille à Nice, évitant tous les attentats, pour retrouver sa belle et punir les bandits.

Que dire ?! C'est kitsch, autant au niveau des dessins que des jeux de mots et des références. Ce n'est pas très fin, à tendance misogyne, un peu lourdingue. Ce n'est pas non plus l'extase question psychologie des personnages qui sont trop stéréotypés et jouent leur rôle sans nuances. Bref, c'est plutôt bon enfant, bien rythmé et efficace mais ça ne casse pas trois pattes à un canard. Dispensable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
mcd30
  06 février 2018
Je n'ai pas accroché, un peu trop de clichés, pas assez d'humour, presque trop réel. Pour moi, la bande dessinée c'est de l'évasion, du rire, de la fantaisie. Donc vous l'aurez compris chez Arleston mon grand chouchou est Lanfeust de Troy mais je ne regrette pas ma rencontre avec Léo Loden, ce fut une agréable lecture. de toute façon, il en faut pouur tous les goûts.
Commenter  J’apprécie          110
Erik35
  11 avril 2017
FALLAIT PAS L'ÉNERVER...

Ah ça, non ! Fallait pas l'énerver, le Léo ! Et lorsqu'on s'en prend à sa chère inspecteur Marlène Soral, quasiment à la descente du train qui vous ramène d'un voyage en amoureux à Venise, qu'on profite lâchement d'être à quatre - gorilles - contre une femme, même habituée, pour vous la kidnapper, faire pression sur vous pour vous empêcher d'enquêter sur des passations de marchés immobiliers plus que douteux entre la mafia sicilienne et un bétonneur véreux, oui, vraiment, ça énerve son détective, et pas qu'un peu !

Il va lui montrer qui c'est Léo. Aux quatre coins de Nice qu'on va le retrouver son chantier, éparpillé par petits bouts, façon puzzle. Léo, quand on lui en fait trop, il correctionne plus : il dynamite, il disperse, il ventile ! [NB : toute récupération de citation cinématographique fameuse n'est évidemment pas que fortuite]

Et pendant ce temps-là, une certaine juge italienne, irascible, indomptable, incorruptible, colérique, dominatrice, irritable, emportée, acariâtre, suffisante... Mais presque dernière survivante d'une flopée de juges anti-corruption assassinés par la "famille", venue poursuivre son enquête sur les terres de Léo Loden et ayant demandé expressément sa protection, tombe littéralement dans les bras de notre vieil ami Rrrrrrrusse, collaborateur actif de Loden - accessoirement perceur de coffres en tous genres -, l'ex-colonel du KGB Ivan Dabibine Ossouzof. Ah ! le charme des échanges internationaux...

Le sixième opus de cette série toujours aussi branque, totalement tirée par les cheveux, faisant assaut de jeux de mots improbables et de situations aussi invraisemblables que cocasses, tellement machiste que ça ne fait pas sérieux, est donc dirigé de main de maître par Christophe Arleston et Serge Carrère.

Proposé dans le cadre de l'excellente initiative printanière (depuis 2013)"Les 48h BD" - dont Babelio est d'ailleurs partenaire-, ce n'est évidemment pas LE chef d'oeuvre incontournable de la BD de ce jeune XXIème siècle que nous avons sous les yeux, mais "Bullshit !", comme ne cesse de le répéter un tueur à gage au fil de ces planches, qu'il est bon parfois de mettre son cerveau au repos et de se laisser aller à rire sans vergogne et sans arrière pensée d'aucune sorte !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Bill
  06 avril 2020
Une BD trouvée à la médiathèque du village voisin, le dernier jour d'ouverture avant le confinement, d'un auteur que je ne connaissais pas encore ! 

Une histoire assez simple au rythme très rapide, pour cette course-poursuite trépidante entre Marseille et Nice ! 

Des personnages sympathiques, des méchants très méchants, quelques gags, bourré de clichés mais globalement très bon enfant ! 

Un album à mettre dans presque toutes les mains :) 

Dès la réouverture, j'en emprunterai d'autres ! 
Lien : http://les.lectures.de.bill...
Commenter  J’apprécie          30


saomalgar
  09 octobre 2017
Léo Loden, ancien commissaire de police, reconverti en détective privé sur la côte d'azur se retrouve aux prises avec la mafia italienne qui essaie de s'implanter dans le sud de la France.
BD sympa à lire qui fait passer un moment rigolo avec ce détective un peu fantasque.
Commenter  J’apprécie          20
Skritt
  31 août 2017
Ce sixième album est pour moi une découverte. Ce personnage des années 90 que je ne connaissais pas nous emmène de Marseille à Nice dans une enquête sur la mafia italienne et ses ramifications sur la côte d'azur. Leo Loden est un détective privé dont la petite amie travaille dans la police et affublé d'un oncle débrouillard.
Le récit est assez basique et linéaire avec beaucoup de clichés sur les mafieux, les marseillais, mais c'est un peu l'essence de cette bande dessinée : rire des clichés dans un univers contemporain, c'est un peu l'enquêteur du dimanche.
Le graphisme, très adapté au genre, est bien réalisé, mais sans non plus être fantastique. Rappelons que cette album date des années 90, donc forcément, rien à voir avec aujourd'hui.
Le récit est sans beaucoup de rebondissements et surtout très annoncé, sans beaucoup de suspense, et au dénouement simple et efficace. Un album mitigé très simple, tant au niveau du scénario que graphiquement, qui plaira difficilement aux moins jeunes.
Lien : https://lectureroman.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
crounet
  12 avril 2017
Bd bien sympathique.
Une ambiance bon enfant malgré une sujet d'enquête sur la mafia.
Il faut aimer les jeux de mots, les dessins sont simples et malheureusement il y a peu de développement des personnages.
Commenter  J’apprécie          10
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Lanfeust de Troy

Quel métier exerce Lanfeust ?

Aubergiste
Epéiste
Forgeron
Fermier

14 questions
98 lecteurs ont répondu
Thème : Lanfeust de Troy, tome 8 : La Bête fabuleuse de Christophe ArlestonCréer un quiz sur ce livre