AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Pellet (Illustrateur)
ISBN : 284565829X
Éditeur : Soleil (24/03/2004)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 102 notes)
Résumé :
Opale est le monde des forêts. Le Clergé de la Lumière y fait régner un pouvoir assis sur la puissance des Pierres Magiques. Mais Darko est celui qui doit réaliser la Prophétie et faire revenir les Titans pour libérer les Cinq Royaumes... Une grande saga vivante, de la pure fantasy !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
ElGatoMalo
  08 novembre 2012
Les forêts d'opale ou la tentation de la fantaisie, un titre alternatif qui correspond assez bien à ce que l'on ressent en lisant cet album. Au premier contact, les dessins paraissent fouillés mais sévères très sévères. La ligne, très claire, en est d'une maigreur toute ascétique. Dans les premières planches, on trouve la somme des petits détails répétitifs un peu lassante et on perçoit le manque de ce quelque chose que l'on essaye de cerner mais sans jamais vraiment s'avouer que finalement les dessins, ou tout bêtement le scénario, sont tout simplement ennuyeux. Pas de nymphette en bas résille, en bikini super court ou en décolleté ultra plongeant pour relancer l'intérêt, c'est peut-être un peu ce qui rend l'ensemble si pénible au premier abord. Il faut bien l'avouer la vie dans l'héroïque fantasy, et surtout dans le village barbare de Drummor (le nom lui-même est déjà par sa seule sonorité le signe d'un profond ennui), est particulièrement sobre pour ne pas dire franchement barbante sans un peu de torture ou un bon massacre de temps en temps (pour tout dire, c'est même généralisé à la planète entière s'il faut en croire le scénario puisque, contrairement aux villages gaulois, les bardes sont rares et itinérants, donc ce n'est pas la fête tous les samedis soir, bien au contraire !). Heureusement au bout de quelques pages, on est servi : un pontife local aussi bouffi que barbu crame la main d'un ados. Un bon début, ça ne fait que commencer. On est déjà pris par l'histoire. Faute d'érotisme, on a droit à de la violence aussi bien morale que physique. Un peu plus loin, à quelques pages de là, un autre pontife du clergé moins local, fait massacrer un village entier pour se baigner dans une rivière de sang de manière à dynamiser son épée de flamme (pas un sabre laser, juste une épée en ferraille standard qui crache des flammes de temps en temps, les psychanalystes de tous les bords auront retranscrit l'image dans leur système interprétatif perso, moi je n'en dis pas plus). Pour l'équilibre de la justice et relancer un peu la violence (faute de faire l'amour, on fait la guerre), le groupe qui s'était adonné au génocide local, se fait lui-même exterminer; y compris deux benêts de chevalier de lumière qui n'avaient pourtant pas participé ni de près ni de loin au joyeux massacre. Mais, bon, ils y passent quand même dans le feu de l'action. Et pour le compte, c'est un guerrier ressemblant à un "prédator" hollywoodien qui se colle à la tache d'éradiquer tous les malfaisants ce qui justifie le sous-titre de l'album puisqu'il doit être invoqué par l'intermédiaire d'un bracelet magique. Évidemment, il est parfaitement invincible, ce qui le rend tout aussi ennuyeux qu'il est moche.
Encore une série que je ne suivrai pas tant elle me colle un cafard monstre. Coup de chapeau au coloriste, ceci dit.
Post Scriptum :
la seule chose vraiment marrante, c'est l'importance que prennent les onomatopées au fil des pages. D'un timide "flap ! flap !" qui se cache en arrière plan à la première page, derrière une scène très recherchée, on passe à des "OUMPF! HEY!" plus présents qui partagent l'image avec un seul personnage quand il ne s'agit pas d'un "VZIINGK!" très coloré qui dépasse même des bords du cadre de la vignette. On a même droit à un "AAAAAAAAAA" géant en dégradés de rouge qui se déploie sur deux vignettes passant devant le sujet principal de la seconde (est-ce que c'est assez clair ? c'est la première scène de torture, le jeune qui se fait rôtir la main). Puis, timidement, de nouveau, la sonorisation passe en mode discret : page douze un personnage est haché menu en poussant un très petit "ÏÏÏK" tout noir, pour revenir en force sur la fin de l'album. Je passe sur la description des pages 26, 27, 37 et 43 à 45...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
cicou45
  09 septembre 2012
Aimant beaucoup l'héroic fantasy, je me suis laissée attirer par cette série que mon mari possédait dans sa bibliothèque. Ici, après une page de présentation des personnages principaux que nous allons découvrir tout au long de cette aventure, le lecteur est directement plongé au coeur des forêts d'Opale et, plus particulièrement, au village de Drummor où l'agitation bat son plein. En effet, l'arrivée d'un étranger sur un immense animal volant est au centre des discussions. Ce dernier est venu consulter Melchior, un vieil homme réputé dans les cinq royaumes pour son talent de verrier, un artisan aujourd'hui plus communément appelé ophtalmologiste.
Mais le village de Drummor a une autre occasion d'être en fête puisque l'on annonce la venue d'un barde, chose qui ne s'est pas produite depuis très longtemps. Aussi, ne serait-ce qu'un hasard si ce barde se présentait ce jour-même alors que Darko, le fils du verrier commence à devenir un homme ?
Un premier tome assez prometteur dans lequel, en même temps que Darko lui-même, le lecteur apprend ses origines et la tâche à laquelle il est destiné depuis toujours.
Un graphisme bien travaillé, riche en couleurs et un scénario avec une pointe d'humour non déplaisante. A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
tchouk-tchouk-nougat
  05 janvier 2016
Opale est un monde de forêt et un monde où règne un clergé tout puissant grace aux pierres magiques. Mais ils font plus régner la terreur que la lumière qu'ils prêchent.
Il existe une prophétie. Elle dit qu'un jeune garçon, descendant de Cohars l'hérétique, ramènera les Titans sur la terre et avec eux la paix et l'amour.
Bon évidemment dis comme ça ça respire un peu le conte bisounours mais pas du tout. Il y a beaucoup de massacre, de cruauté gratuite ou pas, et de violence. le temps y est d'ailleurs plutôt sérieux même si beaucoup de petites touches d'humour viennent ponctuer le récit.
Sur le fond le départ reste très classique. Un monde clérical et donc injuste avec cette prophétie annonçant un libérateur... Bon néanmoins c'est très plaisant à lire, et les héros sont attachants.
J'aime bien le monde inventé, toujours très vert où l'on ne voit que des arbres, des arbres, des arbres.
Les dessins sont sympas, pleins de détails. Les cases fourmillent d'onomatopées rendant presque les pages bruyantes!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Tatooa
  14 novembre 2013
Décidément Arleston devient une référence BD pour moi. J'aime ses univers.
Ici l'histoire est certes classique, mais bien traitée à mon goût. le héros est voué à évoluer et grandir, puisqu'il est ici tout jeunot et innocent. Ghorg est assez génial, j'adore !
Les dessins sont absolument magnifiques. L'humour est présent, le méchant très méchant, certains personnages qui se rendent compte qu'ils ont été manipulés sont intéressant.
Encore une réussite de BD Fantasy pour cet auteur ! (euh, en lisant une autre critique qui utilise un peu trop le "on" et pas assez le "je", il faut préciser que c'est une BD classée "ado", donc pas érotique et pas vouée à l'être, forcément. Tout le monde n'est pas totalement obsédé et n'a pas envie de voir des scènes torrides dans ses BDs. Hallucinant de généraliser de la sorte... Et pour les remarques sur les onomatopées, relisez donc les Astérix, avec les Paf, les Chboing, les Shhhh, et on en reparle après... C'est quand même un truc de BD, normal, quoi...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Guillaume72
  11 octobre 2019
Premier album de cette série qui s'inscrit clairement dans l'ambiance fantasy. le dessin est fouillé, très agréable, avec une tendance à centrer sur des bâtiments d'influence médiévale scandinave. le scénario est assez fouillé et pose bien le début de l'histoire. Mon seule regret ce sont des petits à côté qui se veulent certainement comique comme le démon qui a la partie de dominos avec se femme ou encore le défis "qui, pue le plus des pieds". Personnellement, je ne trouve pas cela hilarant et en plus je trouve que cela casse le rythme de la narration. dommage, mais cela reste un bon album
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   31 mai 2017
- Pourquoi sommes-nous encombrés de ces deux manches à balais ?
- Les paladins sont de bons combattants mais certaines choses doivent rester hors de leur regard.
Commenter  J’apprécie          110
TatooaTatooa   14 novembre 2013
Nous sommes trahis ! Les inquisiteurs seront là d'une seconde à l'autre ! Abandonnez tout et partez à bride abattue ! (Melkior à Urfold et Darko)
Commenter  J’apprécie          50
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   05 janvier 2016
-Mon père est mort par ta faute, Loghun!
-Non! Dites-lui vous autres...
-C'est vrai, tu n'es pas le seul responsable...
-Mais tu es le dernier en vie!
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Christophe Arleston (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Arleston
Christophe Arleston vous présente les trois premiers titres de Drakoo, la maison d'édition de bandes dessinées dédiée aux genres de l'Imaginaire. Troisième partie : Dragon et poisons, l'épopée fantasy qui n'oublie pas de rire et de réfléchir, imaginée par Isabelle Bauthian, dessinée par Rebecca Morse et colorisée par Aurélie F. Kaori. Plus d'infos : bit.ly/DragonetPoisonsBD
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Lanfeust de Troy

Quel métier exerce Lanfeust ?

Aubergiste
Epéiste
Forgeron
Fermier

14 questions
83 lecteurs ont répondu
Thème : Lanfeust de Troy, tome 8 : La Bête fabuleuse de Christophe ArlestonCréer un quiz sur ce livre
.. ..