AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845659024
Éditeur : Soleil (13/07/2005)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 141 notes)
Résumé :
Un luxueux vaisseau de croisière s'écrase sur Ythaq, une planète qui, curieusement, n'est répertoriée nulle part. Parmi les survivants, une jeune et intrépide astro-navigatrice, un technicien poète et une belle passagère. Traqués par d'impitoyables mercenaires, ils vont découvrir un monde médiéval où cohabitent peuples et espèces aux coutumes surprenantes. Mais les naufragés sont-ils là par hasard? Quel terrible secret se cache derrière les ors et les pourpres des p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  01 février 2015
Le prolifique Christophe Arleston (auteur à l'heure où j'écris ces lignes de pas moins de 35 séries) a décidé de marier le planet opera vancien aux mystères lostiens (mais c'est peut-être un retour aux sources, J.J. Abrams ayant copieusement pioché dans "Le Fleuve de l'éternité" de Philip José Farmer pour sa série "Lost)"
Mais chassez le naturel, il revient au galop… C'est sans surprise qu'on retrouve les ingrédients de la saga "Lanfeust"…
- une blonde courageuse et intrépide
- une brune vénale et narcissique
- un beau-gosse gentil et musclé
- un vieux sage jouant le rôle de mentor
- un guerrier poilu jouant le rôle de garde du corps
Toutefois, le centre l'attention n'est pas cette-fois ci le beau-gosse, mais la blonde intrépide ! ^^
On retrouve l'humour à la Arleston fait de comique de répétition, de rebondissements incessants et de moult clins d'oeil.
On retrouve également les coquineries à la Arleston, appelées, y compris par moi-même, la malédiction boobesque ^^ :
- Granite Welgoat a une fâcheuse tendance aux tenues décolletées quand elle ne se trouve pas régulièrement en slip d'un blanc immaculée mettant en valeur son joli peau bronzée… (Elle est d'ailleurs dénudée d'un bout à l'autre du tome 9… lol)
- Callista DeSargamore est systématiquement en bikini et passe son temps à vamper tout le monde (hommes, femmes, aliens…), quand elle n'est pas menacée de sévices divers et variées…
- mesdames et mesdemoiselles, vous n'êtes pas en reste puisque le jeune et beau Narvarth Bodyssey, le bricoleur de l'espace, passe son temps à déclamer de la poésie torse nu… ^^ (poésie qui mine de rien, aura de plus en plus son importance au sein du cycle, passant de private joke à élément de mise en scène, et d'élément de mise en scène à point essentiel de l'intrigue… Baulelaire power !)
- et on retrouve les fameuses poses à la Arleston, qui ont fait le succès des Filles de Soleil, avec toutes ces cases où les héroïnes se dandinent, se déhanchent et se contorsionnent pour qu'on puisse admirer simultanément leurs seins et leurs fesses…
On retrouve un crash, des naufragés, un lieu inconnu à l'écart des voies de navigation et une société secrète dépositaire d'un grand mystère… Sauf qu'on reprend aussi les lacunes horripilantes de la méthode J.J Abrams : à chaque épisode on ajoute des personnages et des mystères, sans se préoccuper des premiers et sans résoudre les seconds. Donc fatalement on est dans la fuite en avant avec une multiplication des incohérences et des improvisions hasardeuses, et de temps à autre on recourt à des jeux de massacres parmi les anciens protagonistes pour faire de la place aux nouveaux arrivants. Quantité de personnages quittent donc la série par la petite porte quand on ne les oublie pas purement et simplement… VDM
L'intrigue se construit ainsi à trois niveaux : celui les pions, celui des joueurs, celui des maîtres du jeu
- les pions essayent de sauver leur peau tour en cherchant un moyen de quitter la planète
- les joueurs essayent de capturer les pions pour remporter l'ultime récompense
- les maîtres du jeu suivent leur propre plan qui est de… SPOILERS

Tome 1 :
On nous présente rapidement les principaux personnages de l'aventure :
- Granite, officier d'astronavigation rétrogradée barmaid de la « marina lounge »
- Narvarth, le MacGyver de l'Espâce, beau gosse de son état et apprenti poète
- Callista, la vamp sexy et vénale qui attend le pigeon idéal
On passe ensuite directement au film catastrophe avant de nous refaire "Le Temple du passé" de Stefan Wul en 4 pages, avant que nos rescapés ne soient confrontés aux autochtones qui semblent maîtriser la magie des éléments.
Le sage feng Tao, qui enquête sur la récurrence d'accidentés venus de la civilisation des étoiles, leur permet d'échapper au judiciarisme des indigènes… (les amateurs d'Arleston auront un sentiment de déjà vu, puisque qu'on a presque le même dans le tome 5 de "Lanfeust").Vite rejoints par le guerrier banfoo Krurgor, ils partent dans une aventure pulpienne qui emprunte pas mal aux univers science-fantasy de Jack Vance où le high tech côtoie le low tech dans univers baroques et foisonnants qui oscillent entre le méd-fan et le post-apo (ici par exemple le saute-ravin ressemble à la monoligne de "La Planète Géante").
Ah ça on va voyager et voir du pays de l'équateur au pôle et vice-versa, pas comme dans les Space Opera et leurs planètes monopaysage !
À Bridmoth nos héros sont pourchassés par la margrave Ophyde, qui souhaite s'emparer des technologies des étoiles qui se sont échouées dans la ville (suspension d'incrédulité, le morceau d'épave aurait du atomiser la cité plutôt de s'encastrer en plein milieu… ^^). Mais ils sont également pourchassés par le chef mercenaire Dhokas qui s'il est au service de la divine Ophyde semble avoir ses propres projets… En se jouant du guet lors d'un sympathique clin d'oeil à "L'Arme fatale", on parvient à mettre la main le transpondeur qui permettra de localiser « le Brume de Comète » et d'appeler des secours.
Allez hop ! 2 cliffhangers pour le prix d'1 avant de passer au tome suivant !

Les dessins d'Adrien Floch sont dans les standard Soleil, qui a révolutionné la BD mainstream en acceptant pleinement les influences comics et manga, d'où ses nombreux succès et ses bons chiffres de ventes : c'est beau, c'est coloré, c'est dynamique. L'encrage et la colorisation sont plutôt de bon aloi, donc tout ceci est agréable à lire et à voir. Sauf que les dessins vont parfois tellement changer au cours de la série, avec des fluctuations au niveau du charadesign et parfois des divergences artistiques d'un tome à l'autre, qu'on aura parfois du mal à reconnaître nos personnages : où sont passés les dreadlocks de Granite, ou est passé le piercing de Narvarth, ça et le grain de beauté de Callista qui va et vient selon les cases et les planches (ce qui va amener une immense incohérence dont je parlerai dans le tome 2). le pire étant le léonin Tao à la fourrure bleue, qui à l'image du Fauve des X-Men associe initialement la tête et les jambes, qui va être confiné au rôle de sous-Gandalf unijambiste… WTF ?
Malgré un rythme parfois trop rapide et l'insupportable foffotement des Banfoos, un début d'un cycle de Science-Fantasy très agréable qui tient la dragée haute à tous les avatars de la saga "Lanfeust". Affaire à suivre…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          342
Witchblade
  02 octobre 2017
Avant-dernière série à relire pour en savoir la fin issue de la bibliothèque de mon ex...
À l'époque, j'avais du lire jusqu'au 6ème tome, tout n'était pas encore édité mais le début m'avait suffisamment intrigué pour que je souhaite la finir un jour ou l'autre.
Comme toujours avec Arleston, nous avons ici un mélange de magie et de technologie dans un univers inconnu de nos personnages suite à l'accident de leur vaisseau de croisière. Celui-ci s'est disloqué en entrant dans l'atmosphère. Ils vont donc chercher à en retrouver des survivants et à alerter les secours car ils ont atterri sur une planète inconnue plutôt primitive.
Et maintenant, en avant pour la suite...
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
Commenter  J’apprécie          330
Crazynath
  13 novembre 2015
Première incursion pour ma part dans le monde d'Arleston.
Bah oui, avant de lire cette bande dessinée, je ne savais même pas qu'il était aussi à l'origine de la série Trolls de Troy. ( Va falloir que je comble mes lacunes dans ce domaine, c'est sur )
Avec ce premier tome des naufragés d'Ythaq, j'avoue que je suis absolument ravie.
Les personnages principaux, hauts en couleur, sont attachants, amusants malgré leurs défauts et traits de caractères aussi disparates que variés.
Le scénario fait qu'on ne s'ennuie pas une seconde à la lecture et qu'on ne pense qu'à se procurer la suite car plein de questions subsistent à la dernière page.
Finalement que raconte Terra Incognita ?
Un vaisseau spatial s'écrase sur une planète inconnue . Trois survivants , l'astronavigatrice Granite, Narvath le bricoleur à tout faire et Callista la vamp écervelée de service vont se mettre à la recherche du reste des survivants du crash.
ils vont rencontrer différents habitants de cette planete, dont certains ne sont d'ailleurs pas très accueillants.
Cependant, assez vite, ils vont recevoir l'aide de Tao le Feng et de Krurgor le Banfoo. A l'aide de ces deux "indigènes", ils vont s'apercevoir que certaines personnes semblent fort intéressés à les capturer, mais dans quels desseins?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
garrytopper9
  14 mars 2014
Une bande dessinée qui avait pourtant l'air intéressante mais qui, finalement n'est qu'une grosse déception. C'est fade, du début à la fin. Franchement j'ai même du mal à faire une critique convenable tellement la lecture m'as laissé de marbre.
Les personnages sont stéréotypés, les situations censées être drôles ne le sont pas et les dessins sont juste corrects. Les décors sont très beaux, très détaillés, par contre, pour ce qui est de l'expression des personnages, c'est trop lisse.
J'ai cru comprendre que l'auteur reprenait ses mécaniques précédemment utilisé dans ses autres séries, je ne saurait dire, car c'est la première fois que le lit quelque chose de cet auteur. (et peut-être la dernière).
C'est curieux, mais je me demande sur les auteurs de bande dessinée Français sont vraiment bon. C'est toujours pareil, à chaque fois qu'une bande dessinée me déçoit, je me renseigne sur l'auteur et je m'aperçois qu'il est français.
Je crois qu'à l'avenir je vais me concentrer sur les auteurs Belges et Américains qui gèrent bien mieux ces formats-là et garder les auteurs français pour les romans, choses qu'ils réussissent bien mieux que la bande dessinée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          114
ElGatoMalo
  06 novembre 2012
Un moment de lecture plutôt agréable : Christophe Arleston connait bien son métier et a bâti sur quelques idées de base simples (de la SF du genre planète opéra en entrée, une pincée de magie et une faune anthropomorphique variée mais à forte tendance féline avec des travers amusants qui assaisonnent l'ensemble d'humour, du mystère et une quête de survivants pour stimuler l'intérêt, un trio de personnages qui se complètent bien avant de devenir une équipe plus nombreuse) une histoire qui se suit sans déplaisir quand aux dessins d'Adrien Floch (nets et dynamiques, techniquement très au point et d'une grande lisibilité), ils servent parfaitement de support à la trame narrative.
Commenter  J’apprécie          121
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
SiabelleSiabelle   04 mai 2015
- Je ne sais pas où on est, mais ça serait bien d'en sortir vite. Je crois que c'est un ORGANISME VIVANT.
-Qu'est-ce qui vous fait dire ça ? Une intuition ?
- Tu as raison, Granite ! Les parois battent, il y a une faune parasite, un liquide acide nous digère.
- On est DANS UN ESTOMAC !
- En général, il n'y a que deux possibilités, voilà ce que je cherchais ! Les commandes de la tuyère de secours
- Nous avons donc un propulseur ?
- Chaque caisson étanche possède un moyen d'orienter sa course dans l'espace, un jet de plasma hydrogéné.
- Mais il n'est guère puissant et nos batteries seront vite vides.
- On va se rendre INDIGESTE.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
AlfaricAlfaric   19 avril 2015
- La Margrave Ophyde a autorité dans la cité libre de Bridmoth, maintenant ?
- Ben, à vrai dire, lorsqu’elle a investi la ville avec ses mercenaires, le bourgmestre n’a pas trop protesté. Alors nous, au guet municipal, on a fait pareil. Moi, je suis à une semaine de la retraite, j’veux pas d’ennuis…
- Vous vous êtes laissé faire ? Votre devoir était de résister, non ?
- Oh, chuis trop vieux pour ces conneries.
- Et pis moi, j’ai mon épaule qui se déboîte tout le temps. C’est pas bon pour se battre ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
AlfaricAlfaric   08 février 2015
Granite : Je sais très bien quel genre de passager vous êtes. Une aventurière, une poule qui cherche dans les croisières un vieux riche pour se faire épouser.
Callista : Et alors ? J’ai payé mon billet comme tout le monde. Vous me devez le plus profond respect.
Granite : L’argent n’est pas un motif de respect.
[…]
Narvarth : Callista… Ce n’est pas vrai, ce qu’elle dit, n’est-ce pas ?
Callista : Bien sûr que non ! Je suis en réalité une princesse elfe enlevée lorsque j’étais toute petite, et un jour, je retrouverai mon royaume en pain d’épices.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AlfaricAlfaric   19 janvier 2015
Hélas, les Banfoos sont réputés être assez… disons… procéduriers ? D’ici moins d’une heure, vous risquez d’être sous le coup de deux ou trois nouveaux chefs d’inculpation. Moi-même, après vous avoir aidés à ne point être dévorés… Je risque un procès pour cruauté envers les animaux !
Commenter  J’apprécie          91
AlfaricAlfaric   01 février 2015
- Lorsque les Banfoos nous ont capturés, il est survenu un phénomène étrange : leur sage a provoqué une sorte de tornade.
- Oui, quel type de machine a-t-il utilisé ?
- Aucune, bien sûr. Le vieux Mandfoo est un zéphyr. Il utilise la force du vent.
- Pardon ?!?
- Et bien oui, ces choses-là n’existent point là d’où vos venez ? Les zéphyrs commandent aux vents, les glébeux à la terre, les brasiers au feu et les trempeurs à l’eau. Mais ces gens sont rares. Et ils doivent être sur un nœud de forces telluriques pour user de leur pouvoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
Videos de Christophe Arleston (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Arleston
Christophe Arleston vous présente les trois premiers titres de Drakoo, la maison d'édition de bandes dessinées dédiée aux genres de l'Imaginaire. Troisième partie : Dragon et poisons, l'épopée fantasy qui n'oublie pas de rire et de réfléchir, imaginée par Isabelle Bauthian, dessinée par Rebecca Morse et colorisée par Aurélie F. Kaori. Plus d'infos : bit.ly/DragonetPoisonsBD
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Naufragés d'Ythaq

Comment s'appelle le vaisseau qui s'écrase sur Ythaq ?

Queue de comète
Brume de comète
Lueur de comète
Poussière de comète

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Les Naufragés d'Ythaq, tome 1 : Terra incognita de Christophe ArlestonCréer un quiz sur ce livre