AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782744152368
473 pages
Éditeur : France loisirs (01/01/2002)
3.62/5   13 notes
Résumé :
Le destin d'Emmeline commence dans un pauvre village du Cambrésis, au début de l'autre siècle. Très tôt orpheline, maltraitée par sa famille d'accueil, elle croit cependant en son courage. La région tout entière, de la plus humble ouvrière à l'industriel le plus opulent, vit du tissage et du textile. À treize ans, Emmeline connaît déjà tous les secrets du lin, du drap et du tulle. Ourleuse de mouchoirs, dentellière, brodeuse, elle excelle dans tous ces métiers. L'av... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
clauclau28
  05 octobre 2015
Si la vie de petite fille d' Emmeline n'a pas été très heureuse, sa vie de femme deviendra presque idyllique; une seule ombre au tableau: le père de son amant ne veut pas donner son accord pour qu'ils se marient. Cet amour et union idyllique ne durera pas malheureusement puisque Géry, amant d' Emmeline, meurt brusquement d'une chute de bicyclette. Emmeline en avait d'ailleurs peur depuis longtemps.
A partir de là, l'histoire s'accélère : M Dorcelles, le grand-père du petit Gilles conçu par amour par Géry et Emmeline, va exiger de cette dernière qu'elle quitte les lieux et qu'elle lui laisse Gilles que Monsieur Dorcelles élèvera avec Octave et ainsi Gilles gardera le nom de Dorcelles . Emmeline ne doit pas revoir Gilles de toute sa vie; tout cela contre une belle somme d'argent . Après maintes réflexionsEmmeline finit par accepter mais laisse l'argent pour que l'enfant soit couvert de cadeaux tout au long de sa vie de petit garçon. Emmeline s'en va chez Gervaise ( Emmeline était sa petite maman chez les nonnes). Là-bas, Emmelineaide Gervaise pour les travaux ménagers mais aussi dans son métier de racommodeuse. Gervaise a pour voisin un homme veuf, très bon et doux, qui a un enfant de son premier mariage.
La deuxième partie se nomme" Maxellende: c'est le nom de la fille qu'Emmeline a eu avec le voisin de Gervaise. Maxellende aime Hugues, son amour d'enfance ; elle compte bien l'épouser. Cependant, , durant son service militaire pendant lequel elle doit attendre Hugues, elle fait la connaissance d'un beau brun. Elle apprendra ensuite qu'il s'agit de Gilles, son demi frère. Emmeline raconte alors toute son histoire à Maxellende. Gilles vient vivre avec eux ; il a enfin retrouvé sa mère. Dorcelles étant mort,Emmeline n'a pas failli à sa parole. Maxellende et Hugues finissent par se marier.
Et voici comment s'achève ce livre que je qualifierais de "bon terroir". MP Armand possède un style concis et simple. Son texte se construit par petites touches. C'est très agréable. En fin de compte, c'est un peu un conte d'autrefois, comme ceux racontés à haute voix , et une fable qui se veut moralisante.
Je suis actuellement en train de lire mon deuxième Marie-Paul Armand, avec grand plaisir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
meknes56
  06 septembre 2019
Dans la première histoire, l'autrice nous montre et dénonce les débuts de l'industrialisation avec ses conséquences désastreuses. Cette révolution eu sur le petit peuple vraiment graves contrairement à ce que l'on nous raconte . Les ouvriers n'ont pas beaucoup gagné au change bien au contraire . le travail à l'usine, les conséquences de la misogynie de Napoléon, son mépris des femmes et des enfants qui ont occasionné le vote des lois les plus anti humaine qui soit en mettant l'enfant au travail à partir de l'âge de 5 ans et détruit toutes protections aux femmes..... Et j'en passe
Commenter  J’apprécie          10
caromou25
  13 juin 2016
C'est un roman très touchant, a chaque partie de l'histoire, on pense que c'est fini et qu'elle ne pourra jamais s'en sortir, cependant, elle fini toujours par réussir a trouver quelque chose ou quelqu'un qui va l'aider surmonter l'épreuve en question ...
Au final, on est très attaché a l'héroïne de l'histoire : Emmeline. Elle a une vit ultra mouvementé et on assiste a une histoire d'amour tragique dans laquelle elle s'y aventure et en sors très difficilement.
De plus, la fin de son histoire nous est raconté par sa fille, Mallexendre. Ce changement de narrateur a 50 pages de la fin du livre est assez perturbant sur le coup, puis on trouve cela d'autant plus touchant.
A lire !! :D
Commenter  J’apprécie          00
florene1408
  05 février 2015
J'ai beaucoup aimé ce livre en dehors de l'histoire d'amour qui raconte les amours impossibles des différentes classes sociales l'auteure nous dévoile des informations sur la vie dans le nord à cette époque là c'est riche et intéressant je me suis régalée étant moi meme originaire du nord de la France .
Commenter  J’apprécie          21
cathielablanche
  14 juillet 2018
Ce n'est pas mon préféré de Marie Paul Armand dans la mesure où son héroïne Émeline est franchement cul cul son amant pas mieux et que tout ce qui arrive on s'y attend des le début de l'histoire on comprend ce qu'il va se passer, malgré tout ça reste du Marie Paul Armand et j'aime toujours autant ses anecdotes sur le Nord et la description de la vie à cette époque
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
boubiboubi   29 août 2015
...si tu aimes vraiment quelqu'un, il faut penser à lui avant de penser à toi. C'est son bonheur qu'il faut voir avant tout. Et si pour cela, il est nécessaire de faire quelques sacrifices, il ne faut pas hésiter... (22)

Commenter  J’apprécie          50
florene1408florene1408   04 février 2015
Outre ces tâches ménagères, la couture occupait notre temps. Le matin ainsi que l'après midi - à l'exception de d'une coupure pour le goûter de quatre heures - nous étions dans l'ouvroir, où nous devions travailler dans un silence complet. Nous n'avions le droit de parler que pendant les récréations. Sœur Cécile ou sœur Berthe-Louise nous surveillait. On me donna à faire, pour commencer des ourlets, et ce, jusqu'à ce que mes points ne fussent plus visibles. Lorsque j'y parvins, je dus apprendre à faire des des jours.
Puis des points de croix au fil rouge sur une bande de tissu blanc et ensuite les points de broderie : point de tige, de feston, de chainette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
florene1408florene1408   07 février 2015
Nous rejoignions la porte de Cantimpré, et nous empruntions l'allée des plantée d'arbres et de verdure qui avait pour nom "la promenade des amoureux. Pour moi qui aimais les arbres, je trouvais cette partie de la ville très agréable. Fernande le soir, me taquinait en me disant que, si j'aimais tant ce chemin, c'était parce qu'il était particulièrement romantique, avec l'Escaut sortant par la tour des Amoureux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
florene1408florene1408   07 février 2015
Je voulais plaire à Géry. Je songeais parfois que, dans son milieu, il devait rencontrer des jeunes filles bien plus élégantes et plus belles que moi. Et puis, le dimanche dès que nous nous retrouvions, dès que les yeux de Géry se posaient sur moi, tous mes doutes s'envolaient. Son regard m'apportait une certitude qui me faisait tourner la tête.
Commenter  J’apprécie          10
florene1408florene1408   05 février 2015
Il lut mon assentiment dans mes yeux. Il s'inclina de nouveau, pressa mes doigts et après m'avoir adressé l'un de ses irrésistibles sourires dont je me souvenais si bien, il s'en alla.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : amours impossiblesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
288 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre