AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pois0n


Pois0n
  04 juin 2018
Avant toute chose, je tiens à préciser n'avoir pas lu les deux tomes précédents, ayant dégotté celui-ci en lot d'occasion. Ce qui n'est au final pas gênant du tout, Magie de pacotille pouvant parfaitement se lire comme un one-shot !

Paige menait une petite vie ordinaire et tranquille, jonglant entre son job de webdev freelance et son statut de tutrice confrontée un peu brutalement à la gestion d'une adolescente. Les choses ne se passaient finalement pas trop mal, jusqu'à ce que la garde de la jeune fille lui soit contestée... Et si Paige n'est pas parfaite, ne le sait que trop bien et manque d'ailleurs cruellement de confiance en elle, pas question pour elle de capituler et d'abandonner sa protégée. le contraste est d'ailleurs saisissant entre d'une part son statut de jeune femme paumée se remettant à peine du deuil de sa mère ; de l'autre celui de tutrice-qui-fait-de-son-mieux, qu'elle assume avec brio et ce bien que Savannah ne lui facilite pas toujours la tâche. Ado en pleine phase de rébellion, orpheline depuis peu et au tempérament de feu, autant dire que l'autorité est quelque chose qui lui passe totalement au dessus de la tête et que la demoiselle n'en fait qu'à sa tête, toujours avec l'intention de faire au mieux... mais c'est bien connu, l'enfer est pavé de bonnes intentions. Loin d'être agaçante, Savannah est un personnage très intéressant et vraiment bien traité, dont les coups de tête sont toujours crédibles.

A partir de là, tout le livre ne sera qu'une succession de coups durs en tous genres, venant malmener Paige comme une feuille au coeur d'une tornade, sans laisser beaucoup de répit ni à la jeune femme, ni au lecteur ! le genre de semaine cauchemardesque comme on en a tous connu ; où, lorsque l'on croit que c'est enfin fini, de nouvelles emmerdes apparaissent là où on ne les attendait pas. En plus d'être la proie d'ennemis retors, Paige possède en effet une poisse monstrueuse qui en deviendrait presque drôle si on ne la voyait pas autant morfler, comme si elle possédait un authentique talent pour se trouver au plus mauvais endroit, au pire moment possible. Une accumulation qui aurait pu paraître artificielle, « too much », si Kelley Armstrong n'était pas parvenue à rendre tout ça si cohérent. L'enchaînement est fluide et somme toute logique, sans jamais donner d'impression de facilité. Sauf peut-être en ce qui concerne Lucas... Sorte de chevalier blanc errant, il a l'air gentil, on aimerait s'y attacher... mais malheureusement, le jeune homme se révèle un peu transparent. Ses motivations premières apparaissent un peu bancales, et si l'on devine son attachement rapide envers Paige, ce côté-là de l'histoire s'avère beaucoup trop en retrait par rapport à tout le reste, donnant l'impression de sortir de nulle part le moment venu. Dommage.

Dommage aussi la dernière partie de l'histoire, où l'on a vraiment l'impression d'avoir loupé un chapitre. Logique dans le sens où Paige est la narratrice et demeure dans le cirage un certain temps, reste que d'un seul coup, c'est le gros bordel et on ne comprend pas trop comment les choses en sont arrivées là, même après avoir eu droit aux explications de rigueur.

Reste la conclusion, satisfaisante, refermant définitivement l'intrigue du tome tout en restant ouverte sur une suite sans pour autant laisser la moindre frustration.
Une histoire sympathique et VRAIMENT sans temps morts !
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus