AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Lola B. Deswarte (Illustrateur)
ISBN : 2916130993
Éditeur : les éditions du chemin de fer (15/03/2018)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Marguerite n’a qu’un désir…: un enfant. Une nuit, une chimère vient la visiter, lui enjoignant de se rendre dans la Forêt Noire où la semence dont elle a besoin existe hors de l’homme. Après d’étranges expérimentations, elle tombe enceinte. Daisy naît, grandit. Marguerite ne parvient pas à accepter que l’enfant se détache d’elle. Des événements bizarres surviennent…


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
JasmineS_hc19
  11 avril 2019
J'ai été décontenancée par les Corps ravis de Justine Arnal. Ce livre est une porte vers un univers irréel qui reconnecte la femme et la nature. En mélangeant différents genres, l'autrice a su créer un univers mystique foisonnant.
Dans ce roman, nous suivons l'histoire d'une femme, Marguerite dont le plus cher désir- je dirais même besoin- est de donner la vie. Après d'infructueuses tentatives avec des hommes, elle est contactée par une chimère qui lui conseille de se rendre dans la forêt noire afin de réaliser son souhait.
Les corps ravis est un roman court, le style de l'autrice est fluide et entraînant.
De plus, les diverses illustrations proposées permettent non seulement d' appuyer les descriptions de personnages ou d'objets assez spéciaux et donc plus difficiles à représenter mais participent également à l'instauration de cet univers mystique.
Mais je ne dirais pas pour autant qu'il soit léger ou même facile à lire .
Bien qu'il soit intriguant et que l'on ressente un certain suspens à sa lecture, le livre n'en est pas moins quelque peu dérangeant. En effet, c'est paradoxalement le style entraînant de l'autrice qui nous plonge facilement dans son univers. Or, je n'ai personnellement pas perçu cet univers comme léger. Tout au long du récit, j'ai été perturbée par le mode de pensées de la protagoniste. de plus, j'ai également été décontenancée par la dimension surréelle de l'histoire ainsi que du rapport émotif et sensuel qu'entretiennent la protagoniste et la nature.
En résulte alors un sentiment de malaise que j'ai ressenti tout au long du récit. J'ai été réellement perturbée et parfois écoeurée par cette brève lecture.
Mais c'est justement la façon dont l'autrice parvient à instaurer ce sentiment qui prouve ses qualités littéraires. Justine Arnal est réellement inventive. Elle a réussi un tour de force en parvenant à maintenir ce sentiment tout au long du récit. Ce roman m'a permit de vivre une expérience assez intéressante.
Je ne sais si j'ai aimé les Corps ravis mais il m'aura permit de réfléchir au rapport que nous entretenons avec la nature.
Pour conclure, je dirais les corps ravis est un court roman qui plonge le lecteur dans un univers surréel teintée d'écoféminisme qui reconnecte la femme et la nature. Bien qu'il ne soit pas toujours agréable à lire, l'expérience vécue en vaut le détour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
exceptionL
  22 mai 2019
“Comme c'était agréable, ce petit être à l'intérieur de sa tête ! ”
Justine Arnal bouleverse l'esprit du lecteur, par des images complètement transformées d'une femme, de la naissance d'un enfant, et de la nature dans son roman : Les Corps Ravis.
Ancrée dans une société pourtant bien réelle, le merveilleux y règne en maître. Des événements et des créatures qui sortent tout droit de l'imagination de Justine Arnal. C'est Marguerite qui n'a qu'un seul souhait, celui de devenir mère, et grâce à une chimère, à la lune et à un poisson, ce voeu sera exaucé et elle aura une fille nommée Daisy. C'est donc une approche toute particulière de la relation mère-fille, qui remet en question la perception, la représentation et la place de la femme dans notre société actuelle. L'enchaînement d'événements absurdes et parfois dérangeants laissent le lecteur dans l'incompréhension. Dans quel monde ? Comment ? Pourquoi ? Des questions sans réponses. Faut-il lire ce livre avec notre intelligence ? Avec notre coeur ? Faut-il y réfléchir ? Ou peut-être simplement se laisser prendre. C'est un univers si particulier qu'il laisse chaque lecteur bouche bée. Même en suscitant une certaine curiosité, ce conte merveilleux répugne tout en fascinant :
Y'a -t-il vraiment une fille au cou, ou bras gauche, ou jambe qui peuvent disparaître?
Y'a-t-il vraiment une femme qui allaite une adolescente?
Dans un roman unique et insolite, des poissons sans queue, des truffes magiques, une lune capricieuse et d'autres créatures se rassemblent pour faire vivre au lecteur une expérience qui le marquera de telle sorte qu'il gardera longtemps ce récit en mémoire.
Daria
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          010
MarieG_hc19
  29 mars 2019
Les corps ravis de Justine Arnal est avant tout un livre très facile à lire car l'écriture est simple, le livre est court et il possède des illustrations ce qui peut donner envie à certains lecteurs de le lire. Ce livre raconte l'histoire de Marguerite qui est écoeurée des hommes mais celle-ci rêve d'avoir un enfant. Une nuit elle rencontre une chimère qui lui dit de se rendre dans la Forêt Noire pour qu'elle puisse avoir un enfant sans homme. Ce qui lui donne l'envie d'avoir un enfant, est une pancarte sur laquelle est inscrit "Deux amnésies errent en nous: l'origine et l'enfance", c'est pour cette raison qu'elle veut à tout prix cet enfant. Marguerite va employer des méthodes bizarres, inédites et suspectes pour obtenir l'enfant dont elle rêve dans la Forêt Noire. Pendant ces péripéties, Marguerite va beaucoup se confier à la lune. Je trouve que l'histoire est captivante et originale, c'est ce qui m'a convaincue de le lire. J'adore ce livre pour l'originalité de l'histoire avec ses nombreuses illustrations. Pourtant ce livre a des points négatifs avec l'utilisation des expressions bizarres et gênantes ce qui peut freiner le lecteur. Mais cela reste une histoire originale avec une chute qui peut convaincre le lecteur de lire jusqu'au bout. C'est pour cela que je vous le recommande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lisa91
  18 février 2019
L'histoire en elle même est assez originale; c'est le désir d'une femme, nommée Marguerite, d'avoir un enfant sans homme. Plusieurs évènements assez étranges arrivront pour cette raison. Plusieurs choses m'ont marqué.
Tout d'abord les explications de comment elle fait pour avoir un enfant qui sont très précises et ducoup très gênantes. Puis, une explication assez vague de la grossesse qui se déroule, non pas dans le ventre, mais dans la tête de Marguerite. Ce qui laisse à penser que tout ça est imaginaire. Lorsqu'elle accouche, elle a l'air d'accoucher par voie basse, ce qui est incompréhensible car on nous dit que le bébé grandit dans le crâne. Une fois l'enfant né, on fait face à un enchaînement d'évènements absurdes avec une fin qui nous laisse dans cette incompréhension.
Pour apprécier cette lecture, il faudrait être quelqu'un habitué, qui aime ou qui a envie de lire une histoire assez vague, qui nous laisse perdu à certains moments. L'atmosphère est assez lourde car certains moments sont malsaints. Plusieurs questions se posent au fur et à mesure de la lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Medulla
  01 août 2018
Un conte monstrueux sur le désir d'enfant conduisant à la folie et au sacrifice.
Marguerite désire un enfant plus que tout, au delà de toutes règles, conventions sociales. La chimère à trois têtes la conduit dans la forêt noire où de quêtes en sacrifices elle s'offre au poisson sans queue sous la lune rousse.
De là, Daisy nait et une relation étroite, malsaine, et dévoreuse se met en place entre la mère et la fille.
Surréalisme charnel, métamorphoses glaçantes pour un conte tribal et sauvage.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MedullaMedulla   22 mars 2018
Tu n’es pas la première à vouloir faire un enfant toute seule. Je me souviens d’une femme pour qui des feuilles de nénuphar macérées dans une décoction d’ail égrugé ont suffi. Il n’y a pas de recette universelle. Quel que soit l’ingrédient qui t’attend, ta jouissance devra être totale, pleine et absolue. La plupart des malheurs qui surviennent dans l’existence ne sont que les fruits prévisibles de ces étreintes médiocres, de ces jouissances sans extase dont les hommes et les femmes se contentent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MedullaMedulla   01 août 2018
Daisy, ta maman est une mangeuse émotionnelle! Elle n'a pas besoin de nourriture pour grossir, elle se suffit de toi.
Commenter  J’apprécie          00
MedullaMedulla   01 août 2018
Devenir mère, est-ce aller de vide en vide?
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : forêtsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Autres livres de Justine Arnal (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1078 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre