AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,92

sur 32 notes
5
10 avis
4
8 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
Quand ma fille a eu 18 ans, âge limite pour être acceptée en camp d'ado organisé par le Comité d'Établissement de mon boulot, j'ai tenu à l'envoyer faire un voyage unique : un circuit scandinave - durée 3 semaines.
Vous savez comment ça se passe, on doit choisir deux ou trois destinations et le sort fait le reste. Je n'en ai choisi qu'une, et ça a marché.

Lire le crime de l'express côtier m'a permis de visualiser ce voyage en traversant des paysages tous plus magnifiques les uns que les autres.

Nous faisons la connaissance d'une poignée de passagers partis ensemble de Paris pour "un long voyage maritime sur l'échine rugueuse de la Norvège; un pays où les fjords sont des cicatrices jamais refermées"... comme le dit l'auteur.

Serge, quinquagénaire retiré des affaires depuis une faillite retentissante qui lui a coûté la femme de sa vie partie voir ailleurs, offre cette croisière à sa mère, Mina, pour fêter ses 80 printemps.
Mina et feu son mari ont perdu leur fils Sacha, un gamin brillant prédestiné à faire de grandes choses. Serge est né ensuite, mais se voit sans cesse reprocher de ne pas arriver à la cheville de son frère aîné.
De ce fait, il vit chez maman et joue au petit train, entre autres.

L'auxiliaire de vie de Mina, Daphné, est également du voyage, invitée par son patron Diego dont elle est le bras droit dans l'entreprise de ménage à domicile qu'il gère, lequel a offert ladite croisière à sa femme Angèle, magnifique blonde, ancienne danseuse au talent limité.
La fille de Diego, Coralie, les accompagne.

Alors que nos amis s'apprêtent à embarquer pour le trajet de retour, des policiers envahissent le terminal dont ils bloquent les issues.
On leur apprend qu'un passager a été assassiné sur le bateau.

Après avoir interrogé les vacanciers, la police les laisse repartir. L'enquête se poursuivra à Paris.
Pas trop musclée, l'investigation. On ne peut pas dire que la police soit très présente dans le récit, ni sur le terrain.

Devant l'inertie et l'incompétence des forces de l'ordre, Daphné décide de s'en mêler et de débrouiller l'affaire de son côté.

*******

C'est un roman policier cosy que j'ai entre les mains.
On s'attache aux personnages très bien croqués et qui interagissent, sous la belle plume d'Alain Arnaud, que j'ai découvert avec ce roman.
Les paysages font rêver. Des descriptions détaillées nous permettent de nous projeter facilement.

Un excellent roman dont il serait dommage de se priver.
Je remercie vivement mes amies Babounette et Magie; dont les beaux retours m'ont attirée vers ce livre.
.
.
Commenter  J’apprécie          11681
Le Crime de l'Express Côtier - Alain Arnaud - Roman - Éditions Exæquo collection Rouge - Lu en octobre 2023.

Avez-vous envie de visiter le Grand Nord pendant la saison blanche durant laquelle le soleil ne se couche plus, traverser les fjords et la mer de Barents et admirer, comme le cite l'auteur, " des paysages de rêves enchâssés dans la démesure" ?

Oui ?

Alors, embarquez sur l'Express Côtier pour une traversée de 2.000 km jusqu'à l'extrême pointe de la Norvège où vous débarquerez dans le port de Kirkenes avec Daphné, auxiliaire de vie qui s'occupe de Mina au passé douloureux et de son fils Serge, collant à sa mère comme une sangsue, et qui rate tout ce qu'il entreprend et est obligé de vivre au crochet de celle-ci. Daphné travaille aussi pour Diego qui est chef d'une entreprise de nettoyage. Il y a aussi Angèle l'épouse de Diego, ancienne danseuse, jolie, gentille, mais qui ne sait pas faire grand chose d'autre que danser.

Et puis, il y a les autres passagers, anonymes, sauf un certain Lars Christiansen et Ludvik, le guide norvégien qui les a accompagnés tout au long de ce long périple et une mystérieuse dame en vert.

Alors qu'au terme de la croisière le petit groupe attend l'avion qui les emmènera à Oslo pour ensuite gagner Paris, Ludvik envoie un SMS annonçant que l'on a retrouvé dans sa cabine Lars Christiansen assassiné de plusieurs coups de couteau. C'est la stupeur, qui a bien pu faire cela et pourquoi ?
A l'aéroport, la police norvégienne est sur les dents, il faut interroger tous les passagers avant qu'ils ne prennent leur vol. La police française est prévenue et enquête de concert avec la norvégienne

Commencent alors les tourments pour le petit groupe. Daphné, très futée, commence une enquête l'air de rien de son côté. L'ambiance est tendue chez chacun des protagonistes.

Alain Arnaud décrit très bien les caractères et les sentiments de chacun des personnages. Les descriptions des paysages lors de la traversée du Grand Nord sont tout simplement sublimes et poétiques, on s'y croirait.

C'est donc un roman policier d'ambiance que j'ai lu avec plaisir, pas de scène d'horreur, mais un subtile mélange entre poésie et réalité, les deux se joignant par moment.

La fin de l'histoire est surprenante.

Alors, convaincus ? Vous allez embarquer ? Personnellement, je ferais bien cette traversée en vrai, même avec un meurtre à bord !!!

Accompagnez votre lecture d'un bon grog, ou autre boisson revigorante, de quelques douceurs à grignoter, un plaid bien chaud et laissez vous porter au fil des pages dans cette ambiance particulière du Crime de l'Express Côtier d'Alain Arnaud qu'au passage je remercie vivement pour l'envoi de son livre et la bien sympathique dédicace.
Le Crime de l'Express Côtier est son septième roman !

Bonnes lectures à tous.


Commenter  J’apprécie          8916
Ce roman m'a paru présenter un double intérêt : une enquête policière à partir d'un meurtre structurée de manière originale et une analyse sociologique du vécu des principaux protagonistes.

D'abord, l'enquête : là encore, double intérêt car elle prend naissance sur un bateau de croisières touristiques sillonnant les fjords norvégiens ce qui permet à l'auteur de servir à ses lecteurs de multiples descriptions des montagnes enserrant les fjords, des cascades, des ciels tourmentés, d'un climat rigoureux, donc tout un ensemble qui enrichi le développement. le deuxième intérêt est que l'enquête concerne des passagers français du bateau, vivant à Paris, qu'ils ont pu regagner après la découverte du crime, malgré quelques investigations de la police locale.

Ainsi, l'enquête se déroule quelque peu à l'envers, à distance et les investigations d'une jeune femme, Daphnée, qui participait à la croisière, vont contribuer à son dénouement. A mesure que l'on avance dans le roman, Daphnée prend de plus en plus de dimension au point que l'intérêt que le lecteur peut lui porter dépasse celui réservé à l'élucidation du meurtre.

L'auteur profite donc du prétexte de l'enquête policière pour explorer les personnalités de ses héros et le moins que l'on puisse dire est qu'il y a de la matière : Daphnée, jeune employée de Diego qui gère une société d'auxiliaires de vie, Angèle épouse désemparée de Diego, Serge et Mina qui sont fils et mère et faisaient partie de la croisière. Alain Arnaud agrémente son texte des vies de ses héros, souvent de manière très largement antérieure au temps de la croisière et c'est un aspect assez réussi de ce roman plutôt atypique.

Seul le dénouement mériterait à mon goût quelques retouches, particulièrement quant à l'éventuel avenir professionnel de Daphnée, néanmoins l'ensemble tient bien la mer. C'est aussi un roman d'eau qui occupe une grande place au-delà des fjords avec la Seine, le Danube, l'eau qui coule sous la douche ou dans le verre à boire...

Ce crime de l'express côtier offre un temps de détente sans prise de tête, même si on peut toujours élever le niveau d'exigence d'un lecteur du genre.
Commenter  J’apprécie          8610
Pour l'anniversaire de Mina, son fils Serge, lui a offert une croisière. Ils débarquent au port de Kirkenes, aboutissement d'un long voyage jusqu'à la pointe extrême de la Norvège. Avec quatre autres compagnons, mère et fils terminent leur voyage à bord de l'express côtier qui relie Bergen à ce terminus, après deux mille kilomètres de navigation à travers les fjords et la mer de Barents, des paysages de rêve enchâssés dans la démesure.

Les accompagne, Daphné, une jeune femme de vingt-sept printemps, une auxiliaire de vie sociale, et une bonne à tout faire qui aide Mina depuis deux ans, quelques heures chaque jour ou presque. Diego, le patron de la société Help & Clean, qui emploi Daphné, sa femme Angèle, et sa fille Coralie.

Règne entre la mère et le fils, des sentiments mitigés, qui les conduit souvent au conflit. Mina est désespérée, elle prend soin de lui depuis cinquante ans. Beaucoup de patience, d'exaspération, des relents d'amour maternel et le fait de chasser sa solitude, la pousse à accepter cette situation. Elle a beau le secouer, l'inertie de son fils est telle qu'il ne parvient pas à se détacher, comme si un élastique le ramenait sans cesse au domicile familial. Dans ses périodes d'agacement, Mina le qualifierait plutôt de sangsue, de poids mort ou que sais-je encore !

Ils sont à l'aéroport, en attendant l'embarquement pour Paris, soudain des policiers, viennent les interroger, un meurtre a eu lieu sur le bateau qui les ramenait, des questions précises leur sont posé, ils partiront avec une heure de retard. Ils apprennent la mort de Lars Christiansen, assassiné à coups de couteau dans sa cabine pendant la nuit. Un homme qu'ils ont côtoyé durant trois jours.

La police continue son enquête, tout le monde est concerné, tant qu'ils n'auront pas trouvé l'assassin. Daphné animé d'une curiosité malsaine, cherche de son côté, pose des questions. Elle outrepasse son rôle par excès de zèle, mais elle veut comprendre, ce qui s'est réellement passé, bien sûr il y aura des conséquences inattendues.

Le crime de l'express côtier d'Alain Arnaud (II), un policier sympathique, pas de violence, les caractères et les personnalités de chacun sont bien décrits, une écriture fluide, les pages se tournent seules. Un agréable moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          4129
Voici mon retour de lecture sur le crime de l'express côtier d'Alain Arnaud (II).
Juin 2022. le soleil ne se couche plus sur le Grand Nord. En Norvège, l'express côtier termine sa croisière après une longue traversée des fjords, entre les hautes montagnes encore enrobées d'une écharpe de neige. La plupart des voyageurs quittent le navire à Kirkenes, le dernier port proche de la frontière russe, ivres de leurs découvertes.
Cependant, la nuit qui précède leur arrivée, un homme est assassiné. Toutes les personnes présentes à bord deviennent suspectes.
Pourtant, on s'interroge parmi les passagers. Qui était vraiment la victime ? Quels peuvent être les mobiles du crime ?
L'événement va semer le trouble au sein d'un groupe disparate de six touristes venus ensemble de Paris.
Alors que l'enquête internationale de la police norvégienne piétine, la vérité va elle enfin émerger de la brume nordique désormais si lointaine ?
Le crime de l'express côtier est un très bon roman que j'ai pris plaisir à lire d'une traite.
Je m'attendais à un policier classique mais en fait, à ma grande surprise, l'auteur s'est attardé sur les personnages ; pas uniquement sur l'enquête.
Un meurtre est commis sur L Express côtier qui termine sa croisière en Norvège. Les paysages ont l'air magnifiques, et ça donne vraiment envie.. sauf le meurtre, évidemment ;)
Nous apprenons le meurtre puis nous découvrons six touristes venus ensemble de Paris dont Daphné, une femme curieuse bien décidée à lever le voile sur cette affaire alors que la police elle même piétine ! Pourquoi une telle détermination à savoir ce qui s'est passé ?
J'ai beaucoup aimé l'originalité de ce roman policier, la construction de l'enquête, le fait que les personnages soient bien présentés. Ils ont une personnalité différente, bien décrite, et il est facile de s'attacher à eux.
Qui donc a pu tuer Lars Christiansen à coups de couteaux ? L'un de nos six voyageurs ? Ou quelqu'un d'autre ?
L'ambiance, très tendue, m'a beaucoup plu.
Ici pas de scènes violentes, les pages se tournent toutes seules car on a envie d'en savoir plus. Avec un final auquel je ne m'attendais pas.
Le crime de l'express côtier est le troisième roman que je lis d'Alain Arnaud (II) et je suis toujours aussi conquise :) Sa plume est fluide, il nous emmène avec lui en Norvège pour une croisière de 2000 km dans de magnifiques paysages.
J'ai aimé le fait que l'enquête se passe après la croisière, qu'il y ai des rebondissements.
Vous l'aurez compris, je suis ravie de ma lecture et je vous recommande ce très bon roman :)
Ma note : cinq étoiles.

Commenter  J’apprécie          210
Résumé
Juin 2022. le soleil ne se couche plus sur le Grand Nord. En Norvège, l'express côtier termine sa croisière après une longue traversée des fjords, entre les hautes montagnes encore enrobées d'une écharpe de neige. La plupart des voyageurs quittent le navire à Kirkenes, le dernier port proche de la frontière russe, ivres de leurs découvertes.
Cependant, la nuit qui précède leur arrivée, un homme est assassiné. Toutes les personnes présentes à bord deviennent suspectes.
Pourtant, on s'interroge parmi les passagers. Qui était vraiment la victime ? Quels peuvent être les mobiles du crime ?
L'événement va semer le trouble au sein d'un groupe disparate de six touristes venus ensemble de Paris. Parmi eux, Daphné, une jeune femme curieuse, tenue informée de l'affaire par Ludvik, le guide touristique resté à bord, s'évertue étrangement à démêler à sa manière les fils d'une toile aux ramifications complexes et inattendues.
Alors que l'enquête internationale de la police norvégienne piétine, saura-t-elle faire émerger la vérité de la brume nordique désormais si lointaine ?

Mon avis
⚜️ Je remercie Alain Arnaud pour ce Sp reçu via SimPlement Pro et Éditions Ex Æquo pour leur confiance.

💭 Tout d'abord, le titre M à fait penser à un grand classique : le crime de l'Orient-Express. Je vous rassure, ce n est pas le film transposé en roman. Rien avoir.

💭 En second lieu, on pourrait avoir l'impression de se trouver dans le jeu Cluedo : c'est le colonel Moutarde avec le chandelier sur « l express côtier « . C'est très rare que j'aie cette impression en lisant un roman. Mais est-ce une bonne ou une mauvaise chose c'est ci-dessous que ça se passe ⏬⏬⏬

💭 Une chose est sûre : j'ai passé un bon moment en compagnie des personnages qui ont tous des motivations, des vues totalement différentes. Les parcours de vie sont très variés tout comme leur situation sociale. Daphné, Serge, Angèle, Diego, etc.Se retrouvent sur l'Express côtier pour des raisons différentes, mais je n'en dirais pas plus. 😉

💭 Ça ressemblait un peu à un genre de huis clos, mais en extérieur.

Tout ne se joue pas une seule pièce, mais la vie réelle où tout se mêle, s'entremêle pour le plus grand bonheur du lecteur ou de la lectrice. Les mobiles concernant le meurtre sont crédibles et peuvent être le moteur du crime. Chaque personnage a une bonne raison de tuer, mais une seule est passée à l'acte.

💭 Personnages attachants à leur façon. L'auteur a su étoffer leur caractère, leurs réflexions tout au long du roman. Ils ont tous vécu des choses qui les ont poussés à faire des choix dans le bon sens, parfois dans le mauvais. Il n'est pas toujours évident de prendre une décision, car ils ne savent pas les répercussions qu'elles peuvent avoir.

💭 Alain Arnaud m'a tenu en haleine jusqu'au bout, suspense, rebondissements, choix cornéliens, mais aussi amour, amitié et compréhension vis-à-vis de l autre. On peut découvrir les faces cachées de chacun des personnages, leur évolution au cours de la lecture. J'ai pris un vrai plaisir à les rencontrer et à les suivre dans le cheminement de leur réflexion. Chaque détail à son importance, mais même en restant attentive, je n'ai su qu'à la fin qui a tué.

♨️ Bref, un roman très bien ficelé où on n'arrive pas à défaire la pelote tant il y a des choses surprenantes à comprendre. Facile à lire, on se laisse aisément prendre au jeu de détective et a mené l'enquête aux côtés de certains personnages. Je vous le recommande pour le côté enquête et suspicions, mais aussi pour ses côtés humains, les descriptions minutieuses de la vie de chacun(e). Bravo à Alain Arnaud pour avoir mis les sentiments au coeur d'un roman au même niveau que le meurtre. Connaître le passé pour mieux comprendre le présent. Cette phrase résume le roman ou il donne un sens à ce meurtre. Titre judicieux où les histoires s'entremêlent pour notre grand plaisir. Je vous le recommande vivement.

Merci encore pour ce moment de lecture que j'ai beaucoup aimé. À très bientôt j'espère
Commenter  J’apprécie          90
Alain Arnaud - le crime de l'Express côtier
Collection Rouge aux Éditions ExAequo

« Dans le comté de Finnmark, un bus circule… il se hisse vers l'aéroport de Kirkenes. Pour ses passagers, terme d'un long voyage maritime sur l'échine rugueuse de la Norvège, pays aux fjords − cicatrices jamais refermées.

Fourbue de fatigue, Mina s'appuie sur l'épaule de son fils Serge.

L'express côtier relie Bergen à ce terminus… 2 000 kilomètres de navigation à travers les fjords et la mer de Barents, paysages de rêve enchâssés dans la démesure. 

Le bus frôle la frontière russe, à portée de Murmansk. La vision de Mina se brouille. Il lui semble voir de nouveau des chars russes, comme en Lituanie lorsqu'elle était enfant, comme à Prague plus tard ou encore à Kaliningrad. »

Le décor planté, nous voici immergés dans le septième opus d'Alain Arnaud. Sa prose est fluide, les sensations poétiques aériennes et légères, l'émotion affleure déjà.

Soudain le message du guide norvégien Ludvik ; à cet instant le destin bascule :

« Lars Christiansen a été assassiné à coups de couteau dans sa cabine pendant la nuit. La police enquête. »

Un indice : ce voyageur inquiétant aperçu la veille par Angèle ?

« Il était allé leur chercher un cocktail au bar et s'était esquivé, serrant dans la poche de son veston la fiole d'arsenic qu'il porte toujours sur lui, tout comme les femmes se rassurent avec une bombe lacrymogène au fond de leur sac. »

Oui mais l'arsenic n'est pas le couteau !

Alors plutôt cette femme ?

« Les derniers jours, une dame en manteau vert et lunettes noires l'avait intrigué. Elle semblait figée dans le salon à la proue du navire, plongée dans un livre sans en tourner les pages. Était-ce une posture d'observation ? Un alibi pour détourner l'attention ? »

Mais l'avion les emporte désormais vers Oslo. Pourtant l'enquête ne donnera rien.

Et déjà l'été 2022 à Paris, Serge le fils de Mina se promène en bord de Seine et Daphné, l'auxiliaire de vie de sa mère, le rejoint pour lui montrer cet article paru dans le quotidien norvégien Aftenposten :

« Sur le navire de croisière habituellement sans histoire, la victime est Lars Christiansen originaire d'Oslo, tué par trois coups de couteau au niveau du coeur… a priori l'oeuvre d'un professionnel… Lars, après des études de commerce à Oslo puis un passage par la case Trader, s'était spécialisé dans les monnaies virtuelles et les diamants. Il serait alors parti aux Bermudes ou aux Bahamas, des paradis fiscaux où l'on perd sa trace. Une connaissance indique même qu'il aurait même changé de nom… Il serait revenu à Oslo et avait commencé une formation de pilote de bateau. L'assassinat ciblé présente toutes les caractéristiques d'un acte prémédité, peut-être d'une vengeance. La police s'intéresse aux passagers de plusieurs nationalités présents sur l'express côtier, ce qui complique l'enquête… »

Ses activités sulfureuses auraient-elles un lien avec sa mort ?

Rebondissement, la police va interroger la belle Angèle entrevue avec le norvégien devant quelques cocktails, peu de temps avant qu'il soit assassiné. Si elle est la dernière personne à l'avoir vu vivant, elle pourrait faire l'objet de sérieux soupçons…

Ses empreintes sont retrouvées dans la cabine de Lars, mais Angèle ne se souvient de rien, elle avait bu trop de champagne. Pourtant elle repart libre après l'interrogatoire de la police, il lui faut maintenant convaincre son mari Diego.

Écriture à la fois aérienne subtile et sensuelle d'Alain Arnaud, on pourrait presque dire universelle tant il sait alterner les styles, célébrer la poésie-la magie de ces paysages nordiques – capter les nuances les circonvolutions d'une vie au travers du non verbal, essences de parfum de gestes oubliés mais révélateurs : puissance du non-dit si grande, le silence est d'Or dit-on…

Sinon le challenge à discerner « Le véritable sens d'une parole, parfois mal formulée, mais que le corps précise » à chacun sa vérité.

J'ai connu les livres d'Alain Arnaud par son roman « La Braconnière » : cet opus m'avait séduit par son style épuré et élégant, proche de la nature et puissant par son analyse des sentiments.

J'ai retrouvé cette veine dans «  le crime de l'Express côtier » et je trouve que son écriture a évolué vers ce style universaliste qui lui fait embrasser les émotions de notre condition humaine avec une intensité rare, un peu à la manière d'un James Joyce ou d'un Scott Fitzgerald.

Ainsi je recommande vivement son livre, car Alain Arnaud, de mon point de vue, gagne à être connu et reconnu ; d'autant que vous le constaterez en lisant son thriller : il sait préserver le suspense jusqu'à l'ultime seconde, apanage des grands auteurs.

Enjoy !
Lien : https://editions-exaequo.com..
Commenter  J’apprécie          80
❤️❤️❤️❤️🤍

Voilà un roman policier vraiment pas comme les autres! Son originalité tient au fait que l'auteur ne s'attarde pas sur l'enquête mais presque exclusivement sur les personnages. Les six protagonistes, présents lors de la croisière où un meurtre a eu lieu, se retrouvent « disséqués » par la plume de l'auteur et j'ai trouvé ça passionnant, on découvre leurs facettes, leurs passés et leurs secrets. le tout de manière subtile, élégante, poétique même parfois. le rythme est lent, il y a peu d'actions et pourtant on ne s'ennuie pas un instant car la tension subsiste tout au long du récit. Une construction que je trouve vraiment judicieuse et qui laisse planer le suspense jusqu'au bout.
Un seul reproche cependant: j'aurais aimé une partie sur la victime, pour en apprendre plus sur lui, son histoire et sont point de vue lors de la fameuse croisière.
Je vous recommande donc cet auteur atypique qui jongle avec les différents styles de son écriture et avec les émotions de ses personnages et de ses lecteurs. Je le remercie aussi vivement pour la découverte de ce livre!
Commenter  J’apprécie          71
Pour ses quatre-vingt ans, Mina fait une croisière dans les fjords de Norvège. Autour d'elle tout un petit groupe : Serge, son fils quinquagénaire, Daphné, son auxiliaire de vie, Diego, la patron de cette dernière avec Angèle, son épouse et Coralie, sa fille.

Alors qu'ils attendent leur vol de retour, la police norvégienne procède à leur audition suite à la mort suspecte de l'un des croisiéristes. Qui est mort ? Comment ce meurtre a-t-il pu avoir lieu ? Daphné, de nature curieuse, va échafauder plusieurs hypothèses et nous emmener dans ses réflexions. Et nous nous prenons à son jeu en tentant nous aussi de démêler les différents fils de ce meurtre afin de découvrir le coupable en premier.

L'auteur nous écrit ici un polar doux dans la mesure où le suspense est bien présent avec de multiples rebondissements sans pour autant laisser la place à la violence. En effet, chaque porte ouverte permet d'avancer dans l'histoire mais pour mieux s'y perdre.

Certains protagonistes vont même se découvrir seulement dans la dernière partie du roman, et si pour certains c'était évident pour d'autres cela a été une réelle surprise et la mécanique du meurtre est subtile et très bien huilée.

Avec ce roman, j'ai retrouvé la finesse d'écriture de l'auteur et le mot juste. Ce fut encore une fois, une lecture plaisir que je conseille. Je remercie l'auteur et les éditions ExAequo pour l'envoi de ce service presse.
Lien : https://quandsylit.over-blog..
Commenter  J’apprécie          70
Mon avis
Je remercie Alain ARNAUD de m'avoir envoyé en service de presse non rémunéré, son dernier roman « Le Crime de l'Express Côtier » ainsi que pour la très gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée.

Bien que peu habituée à lire des « thriller », j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir celui-ci tant j'aime la plume fluide, précise et poétique de cet auteur.

Alain ARNAUD nous embarque avec les protagonistes de son ouvrage pour une croisière particulière dans les fjords de Norvège, à bord de l'Express Côtier.
L'auteur décrit à merveille les traits tant physiques que psychologiques de ses personnages ainsi que la beauté des paysages du Grand Nord, un vrai régal pour les passionnés de voyages.
Nous faisons connaissance avec Mina, dame âgée fort riche, Serge son fils, Daphné, l'auxiliaire de vie, Diego chef d'entreprise, patron de Daphné, Coralie sa fille et Angèle seconde épouse de Diego.
Nous suivons donc les aventures vécues par ce groupe de personnes et l'enquête criminelle puisque, comme le titre l'indique, un crime a été commis...
Beaucoup d'émotions sont palpables à la lecture de cet excellent thriller et l'on se sent happé par les si jolis mots d'Alain ARNAUD.
J'ai beaucoup aimé ce roman très bien écrit et documenté, fort agréable à lire, au suspense bien mené et aux rebondissements qui m'ont vraiment tenue en haleine jusqu'au dénouement.

Je recommande vivement cet ouvrage aux amateurs du genre qui, comme moi, passeront un excellent moment de lecture.

Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

Page FB :https://www.facebook.com/joellemarchal74/
Instagram : https://www.instagram.com/leslecturesdecerise_74/

Lien : https://www.facebook.com/joe..
Commenter  J’apprécie          70




Lecteurs (140) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2797 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}