AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2265079324
Éditeur : Fleuve Editions (26/02/2004)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 119 notes)
Résumé :
Sur une Terre envahie par les glaces, la survie de l'espèce humaine est assurée par les grandes compagnies ferroviaires qui se partagent le globe. Le rail apporte chaleur, nourriture, mais aussi une dictature impitoyable. Mêlé malgré lui aux intrigues de la Compagnie, le glaciologue Lien Rag va s'intéresser un peu trop à l'origine des Hommes Roux, capables de résister à des températures de moins quarante, et découvrir la dangereuse ivresse de la révolte.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Masa
  21 mai 2018
Georges-Jean Arnaud est un auteur prolifique, surtout connu pour sa très longue saga « La compagnie des glaces » qui compte soixante-deux volumes et tout ceci, écrit en l'espace de quatre ans seulement – puisque le premier opus fut paru en 1988 et le dernier en 1992. Un monument de la Science-Fiction française qui a bercé toute une génération. Je l'avais depuis longtemps noté à ma liste de livres à découvrir. J'avais pour cela deux options. Je pouvais espérer trouver chaque épisode ou bien m'orienter vers les intégrales. Je me suis dirigé vers ce second choix. Rappelons que le premier volet de cet intégral comporte les quatre premiers livres de la série (« La compagnie des glaces » ; « Le sanctuaire des glaces » ; « Le peuple des glaces » ; « Les chasseurs des glaces »).
« La compagnie des glaces »
Avant toute chose, j'ignorais l'histoire et m'étais fermé à toutes informations que j'aurais pu entendre.
La Terre a connu quelques ères glaciaires durant sa vie. Ces périodes s'étalaient sur des milliers d'années. Notre planète entre de nouveau dans l'une de ces phases glaciales.
Pas vraiment un récit postapocalyptique puisque le récit se déroule deux décennies après la baisse très importante des températures. Les hommes se sont adaptés et ont construit des dômes, se sont équipés de combinaisons thermiques et ont développé un réseau ferré.
Un premier récit qui met l'ambiance. Toutefois, j'ai trouvé que le monde dictatorial était superficiel car l'accent est mis avant tout sur les personnages. Lien – le glaciologue – est le personnage principal. Tout au long de l'aventure, il ne va cesser d'évoluer. En revanche, la fille du gouverneur “Floa” est une potiche. Il est même intéressant de voir que Georges-Jean Arnaud a fait de ses protagonistes féminins des objets sexuels. Elles ne sont là que pour étancher les pulsions sexuelles des hommes.
Bien que sous exploité, à mon sens, au niveau de l'univers militaire, l'histoire est très intéressante et on y découvre un peuple sauvage, une sorte de mutation de l'espèce humaine comme nous la connaissons actuellement. Ils sont capables, de par leur fourrure rousse (me font penser à des orang-outans) de supporter des températures sibériennes. Ils possèdent par un sexe hypertrophié.
J'ai beaucoup aimé le personnage de Skoll.
« Le sanctuaire des glaces »
C'est un épisode étrange. Il démarre très bien, se calme par la suite et devient carrément passionnant pour finir.
Lien se passionne pour les hommes roux. Il souhaite découvrir leur origine. C'est ici que l'on redécouvre le personnage qui avait fait une courte apparition lors du précédent volet, en la personne d'un curé évangéliqu e. J'ai beaucoup aimé que la religion vienne s'imbriquer dans l'histoire. On peut y déceler un certain fanatisme.
Les dernières pages vont se terminer à la manière d'un récit d'aventure, avec un élément fantastique. Une présence trop peu exploitée, mais surtout éphémère, de monstre apparenté à des loup-garous.
Un peu frustré par le final, car on reste sur notre faim. À noter que Skoll, que je trouvais très intéressant, a mystérieusement disparu.
« Le peuple des glaces »
J'ai eu plus de mal à me plonger dans ce troisième acte. Toutefois, une fois plongé dedans, j'ai trouvé cela intéressant bien que l'auteur nous lance dans une sorte de voyeurisme. Il est ici question de découverte ou plutôt d'analyser ces hommes roux.
L'environnement politique est trop peu exploité à mon goût, mais heureusement que l'histoire est passionnante. La compagnie qui était en guerre contre le bloc Est, décide de s'attaquer à l'ogre de l'Ouest.
« Les chasseurs des glaces »
Voici le dernier opus de ce premier intégral. Il est à mon sens en dessous des trois premiers. Cette fois-ci, la haine envers le peuple des glaces monte crescendo. La chasse est lancée pour rendre captifs ces hommes libres. Georges-Jean Arnaud met l'accent sur le racisme, la déportation et l'esclavage. Les propos abjects sont difficiles, un rapport avec le nazisme.
Les truands sont manichéens. Ils sont tous noirs, violents. Lien est obnubilé par le souhait de retrouver son amie rousse. C'est même le sujet fil rouge.
J'ai bien aimé le bûcheron (dont j'ai oublié le nom). Toutefois, je rajouterai un élément qui m'a dérangé. le récit se veut futuriste, or jusqu'à ce quatrième tome, je n'ai pas eu l'impression d'avoir à faire avec une civilisation évoluée. Comme par magie, l'un des protagonistes sort un matériel de Science-Fiction de sa poche.
* * * * — * * * * — * * * * — * * * * — * * * * — * * * *
Une belle découverte qu'est « La compagnie des glaces », même si le récit est provocateur dans le libertinage (j'ai encore en mémoire la scène du gouverneur quinquagénaire qui couche avec la fille juvénile d'une des hôtesses, devant Lien sans embarras) et une certaine misogynie dans la perception des femmes – elles ne sont là que pour écarter les cuisses et exhiber leur intimité. Les deux personnages féminins sont : une fille de gouverneur nymphomane qui se fait monter par tout ce qui a deux pattes et une danseuse de cabaret exhibitionniste. L'histoire est intéressante et se laisse lire avec intérêt malgré un environnement trop peu développé. Je suis bien tenté pour poursuivre l'aventure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
idevrieze
  25 février 2013
La Compagnie des Glaces
Imaginez vous vivre dans un monde de glace, sur une espèce de réseau ferroviaire régie par une compagnie, toujours en guerre avec d'autres. Si vous entrez dans le système, vous survivrez. Si vous êtes isolés de la Compagnie, vous mourrez. Vous ne pouvez donc plus choisir où vous vivez, comment vous vivez, ce que vous mangez. Vous aurez froid, et vous serez coupés du monde... Sauf si vous pouvez prendre les rails....
Mais qu'y a-t-il au delà des rails? Pourquoi ne peut on pas dégager les débris de la Lune? Pourquoi ne peut on pas voler dans un avion comme avant ? Y a-t-il un endroit vivable sans la compagnie ? Et qui sont ces hommes roux que l'on voit maintenant, insensibles au froid, mais qui restent comme des primates? Est-ce vraiment le cas ? D'où viennent-ils ?
Ce sont les questions que se posent Lien Rag, un glaciologue au service de la compagnie. Mais un jour, il verra ce qu'il n'aurait jamais dû voir. Il va devenir gênant pour cette Compagnie toute puissante, et donc, acculé, il va rechercher le pourquoi des Hommes Roux.... Cette compagnie fait une sorte de dictature qui devient politique. C'est très intéressant car c'est ce que l'on risque tous. Idem pour cette période glaciaire. C'est une vision très intéressante de l'économie et des relations sociales qui pourraient exister. Ce premier tome permet donc de planter un magnifique décor, une intrigue très intrigante et des personnages assez complexes.
Lien m'intrigue beaucoup avec cette recherche du savoir à tout prix. Il est une espèce d'homme éclairé, qui se pose de bonnes questions et qui est capable de tout pour obtenir une réponse à sa quête. Ainsi, il va entraîner des personnes dans son sillage. C'est un leader qui ne se connaît pas. Et même si parfois il apparaît un peu naïf, il montre toujours une certaine forme de réactivité qui est un peu son mode de survie
Une vraie mise en bouche qui m'a donnée envie de me replonger dans la Science-Fiction ! Miam !

Le Sanctuaire des Glaces
Un volume qui m'a paru plus court mais tellement plus exaltant. Nous partons de la quête de Lien Rag pour trouver un laboratoire tenu secret pour la Compagnie et où il y aurait eu les expériences sur les Hommes Roux, les transformant en ce qu'ils sont actuellement. Là, on se rend compte à quel point la propagande de la Compagnie peut être forte ! J'ai beaucoup aimé cette partie car Lien Rag se rend compte non seulement à quel point le mensonge collectif peut être présent, mais surtout à quel point les gens, même éclairés, peuvent les croire !
A se méfier des informations du soir, non ? Mais faites l'analyse de certains évèvements même récents (certaines guerres notamment). N'avez vous pas eu des gouvernements démocratiques vous ayant menti ? Si ? Non? Vous en êtes sûrs? Et bien, ce livre n'est peut être pas si Science fiction que cela après tout....
Autre partie très intéressante aussi, nous avons aussi la présence des Néo Catholiques qui sont bien les descendants de nos Catholiques et leurs ordres secrets de maintenant. Cette religion est très alliée avec la politique et l'on sent que l'on risque bientôt les bûchers de sorcières se dresser ! Tout ce que je peux dire, c'est que ce soit les Néo Catholiques ou la Compagnie, aucun des deux ne reculera pour enterrer une vérité. A se demander si parmi les dirigeants, il y a quelqu'un d'honnête ! Et surtout : les dirigeants (ici de gros actionnaires de la Compagnie) sont ils au courant ? On se demande s'ils ne vont pas non plus disparaître.
Bref, notre héros marche sur des oeufs mis eux même sur une pente extrêmement glissante. Et cela uniquement pour découvrir certaines vérités ! Mais nous sommes toujours en haleine car nous n'en savons que très peu sur les Hommes roux. Et je pense que la prochaine partie nous en apprendra un peu. (du moins, je l'espère car je n'attends que cela). Ainsi donc, une ambiance de recherche parcourt mes pages.....

Le Peuple des Glaces

Ce volume est assez attendu. L'intrigue est bien mis en place et on se demande : "Mais qui sont réellement ces Hommes Roux"? Sont ils des animaux seulement ? Des expériences ? Ou tout un peuple ? Et bien, l'auteur et Lien Rag vont tenter de nous apporter des réponses en faisant des études sur le sujet. En effet, Lien Rag va aller voir les Hommes Roux et va tenter de les étudier. Mais restera-t-il objectif jusqu'au bout ? En effet, tout sociologue doit il resté immergé dans la culture à étudier ou doit il seulement apporter son point de vue extérieur ? Nous aurons les deux écoles ici, et Lien Rag choisira l'immersion, aveuglé qu'il est par l'amour de ce peuple, et d'une femme de ce peuple.
Mais est-ce de l'amour réellement ? Peut on parler d'amour quand il n'y a pas vraiment d'interactions possibles au début ? Quel sera leur langage (corporel ou non d'ailleurs). Telle est la question et surtout l'enjeu de ce tome-ci. Car Lien Rag ne pourra plus se voiler la face. Il devra choisir entre le système mis en place et la peuplade des Hommes Roux. Il devra choisir entre collaborer ou se battre.

C'est assez poignant quand on y pense. Et cela vous prend vraiment aux tripes. Surtout quand on voit les différentes villes condamnées à rester sur les rails, les autres qui sont abandonnées, les guerres économiques qui deviennent si réelles et qui prennent tellement d'enjeux. Quand les grandes sociétés prennent à ce point le contrôle de nos vies, c'est à se poser des questions, c'est à se demander si l'on veut rester dans le moule ou se battre pour être libre.
Encore un autre volet qui fait réfléchir, et les aventures de Lien Rag sont toujours aussi palpitantes. de quoi rendre accro les gens sur cette saga ^^

Les Chasseurs des Glaces
Ce quatrième volet de l'intégrale est vraiment le plus sombre car on va parler ici de la traque et de la déportation des Hommes Roux, de la maltraitance pour ceux qui les emploie, les héberge et des expériences et des idées préconçues qu'on se fait à leurs égards car ils sont différents. Cela ne vous rappelle rien ? Moi si. C'est clairement une piqûre de rappel de la Seconde Guerre Mondiale et de la déportation des Juifs, des tsiganes et des homosexuels. Et c'est franchement frappant de voir comment l'auteur arrive à nous faire imaginer comment c'était possible à l'époque de laisser tout ceci en silence avec sa théorie des Hommes Roux.
En effet, en partant du postulat que les Hommes Roux ne sont pas des humanoïdes mais des animaux, on se rend compte qu'avec cette simple hypothèse, tout le monde se met des oeillères et admettent les pires horreurs et les pires débordements. Au milieu de tout ceci, il y a Lien Rag qui poursuit sa quête pour retrouver Jdrou, et qui devra aussi déjouer toute la Compagnie vu qu'il est maintenant un déserteur. On se rend compte de son désespoir, du fait qu'il désespère et qu'il tente d'utiliser tous ses contacts. On voit aussi à quel point on peut l'abandonner....
Les Chasseurs de Glaces mettent fin à toute une part de l'intrigue sur les Hommes Roux. Cela met un excellent état de ce qui se passe dans cette époque glaciaire. Et surtout, cela nous donne envie de continuer cette grande saga. de la bonne Science fiction qui fait réfléchir, et surtout qui se lit à toute allure, tant l'action vous prend aux tripes. Vous y verrez les comportements humains les plus vils mais aussi les plus nobles là dedans. A très bientôt pour la prochaine intégrale !
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
linagalatee
  04 avril 2010
il ne s'agit pas là uniquement du 1er tome mais des 16 tomes de la saga, suivis par la nouvelle ère de la compagnie des glaces et enfin les chroniques glaciaires qui reviennent sur des époques très précises de la saga. Celà peut paraitre "pavé", mais estimez-vous heureux de ne pas avoir à attendre la suite à la fin de chaque tome. Une histoire extraordinaire, la lune s'est désagrégée et masque complètement le soleil qui ne réchauffe plus la terre, tout n'est que glace et grand froid. de nouveaux métiers apparaissent, de nouveaux modes de vie et d'habitation, de nouvelles espèces ....... le héros Lien Rag, glaciologue traverse toutes les époques, on partage ses amours, ses amitiés, ses peurs, ses interrogations, ses découvertes et ses blessures. Il va au travers de ses rencontres et découvertes, nous apporter tous les éclaircissements que l'on attend. A dévorer avec délectation, moi je n'ai eu qu'un regret : que cà s'arrête : J'ai adoré.
Commenter  J’apprécie          90
mangeclous
  02 mai 2008
On a tendance à penser que les romans feuilletons ne sont pas des vrais romans, pourtant il y a eu de grands, de très grands auteurs parmi eux comme Gustave le Rouge et son mystérieux docteur Cornélius ou bien sa conspiration des milliardaires. Cela c'était au XiXe siècle. Au vingtième, vous avez un auteur équivalent. Son nom G.J Arnaud et sa série La compagnie des Glaces. Oubliez l'adaptation en BD. Lisez directement les 16 volumes qui contiennent chacun 4 romans... Longtemps après leurs lectures, vous repenserez à ce talent de raconter, de créer suspense et rebondissement... Une série à couper le souffle. Veinards si vous ne l'avez pas encore lu. Une suite est parue, je ne l'ai pas encore lue, 23 tomes, j'attends cet été...Un plaisir d'attendre pour retrouver les aventures de Lien Rag...
Mangeclous
Commenter  J’apprécie          90
Flavio_Conti
  14 mai 2012
Monumentale oeuvre de SF. Vu le nombre de romans de cette sage, pas loin du record au Guiness, il y a inévitablement des longueurs.
Mais comment a fait ce diable d'homme pour renouveler l'histoire aussi longtemps. certes la crédibilité y perd un peu parfois, mais on reste embarqué scotché, Lien Rag est de notre famille, et son destin incroyable nous habite.
Je conseille aux amateurs du genre SF/anticipation.
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
finitysendfinitysend   30 août 2012
Il leva les yeux machinalement et pour la première fois aperçut les hommes du froid , les hommes roux à moins de cent mètres . Ils habitaient en permanence sur le dôme, passaient leur vie à le nettoyer en échange de nourriture et de pacotilles . Ils vivaient nus ou presque et supportaient des températures effrayantes , en dessous du zéro . Lien en distinguait quatre , tous des hommes.
Commenter  J’apprécie          210
MasaMasa   17 mai 2018
Lien passa au milieu des femmes qui le regardaient effrontément. L’une d’elles lui bloqua carrément le passage et commença à lui palper le ventre, doutant qu’il fut réellement un homme. Il pensa avec terreur que si jamais elle trouvais le système d’ouverture prévu à cette hauteur il n’en serait plus réellement un dans cette température de moins soixante degrés.
Elle trouva entre se doigts sans avoir à le dénuder et dit quelque chose d’incompréhensible qui fit rire tout le monde, et le laissa aller. Jamais il n’avait ressenti une telle humiliation au sujet de son sexe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
issablagaissablaga   09 novembre 2014
Il avait fallu que la Lune se transforme en poubelle atomique pour qu'un beau jour la masse critique de plutonium soit atteinte et que le satellite de la Terre vole en éclats.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Georges-Jean Arnaud (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georges-Jean Arnaud
Chronique consacrée aux grands noms de la littérature policière, et animée, depuis octobre 2018, par Patrick Vast, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin). Pour la 26ème chronique, le 12 décembre 2018, Patrick présente Georges J. Arnaud. Patrick Vast est aussi auteur, notamment de polars. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://patricksvast.hautetfort.com/ Il a également une activité d'éditeur. À voir ici : https://lechatmoireeditions.wordpress.com/ La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62/
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La compagnie des glaces

La série "La compagnie des glaces" est la plus grandes série de science fiction en nombres de romans qui la composent

Vrai
Faux

7 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : La Compagnie des Glaces (BD) - Cycle 1 Jdrien, tome 1 : Lien Rag de Georges-Jean ArnaudCréer un quiz sur ce livre
.. ..