AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La compagnie des glaces - Cycle ... tome 1 sur 7

Jotim éditions (Adaptateur)
EAN : 9782871295044
46 pages
Dargaud (03/10/2003)
3/5   20 notes
Résumé :

La lune a trop longtemps servi de dépotoir pour nos déchets nucléaires. Elle a explosé, étouffant la planète mère d'une épaisse couche de poussière. Le soleil occulté ne réchauffe plus la terre. Elle est envahie par les glaces. Après la grande panique, les survivants, organisés en clans ont créé les compagnies ferroviaires. Elles se partagent le globe. Développant leurs ré... >Voir plus
Que lire après La compagnie des glaces - Cycle 1 Jdrien, tome 1 : Lien Rag (BD)Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Lien Rag est un glaciologue, métier fort apprécié dans cet univers de glace.
Comment la Terre s'est-elle retrouvée transformée en boule de glace ? Une explosion sur la Lune a réduit une bonne partie de notre satellite naturel en poussières. Celles-ci ont été attirées vers la Terre qu'elles ont enveloppée, empêchant les rayons du soleil d'atteindre le sol, privant les plantes des rayons indispensables à leur croissance et faisant descendre les températures à -100°C. Quelques habitants ont réussi à survivre en construisant des dômes. Des compagnies de chemin de fer ont vu le jour pour relier entre eux ces différents dômes. Chaque dôme a ses spécificités : fermes, mines, usines, complexes militaires, …
Sans combinaisons spéciales, impossible pour les hommes de survivre hors des dômes et des trains… Impossible pour les hommes, mais pas pour les Roux, une race apparue on ne sait trop comment, sans doute par manipulations génétiques, mais personne ne peut le prouver. Les Roux vivent à l'extérieur, se nourrissant des déchets que les humains veulent bien leur concéder. En échange, ils nettoient les verrières des dômes. Verrières qui pourraient bien céder sous le poids de la glace qui se forme dessus. Leur travail est donc indispensable… Sans quoi, il est fort probable qu'ils auraient déjà été éliminés…



Critique :

Bienvenue dans « La Compagnie des Glaces », sans nul doute le plus grand feuilleton francophone du XXe siècle. G. J. Arnaud est un recordman. 62 romans pour cette seule série de science-fiction, écrits par une seule personne ! Et quelle série, mes aïeux ! Alors, la bande dessinée respecte-t-elle l'oeuvre du maître ?
Adapter des romans en BD n'est pas chose aisée à cause du format qui est totalement différent. Qui plus est, une BD prend environ un an pour voir le jour même lorsqu'on enchaîne le dessinateur à sa table à dessin ! C'est pourquoi, il s'agit ici d'un travail multidisciplinaire avec un grand nombre d'intervenants comme c'est expliqué dans les premières pages de l'album. L'idée étant de publier environ trois à quatre albums par an.
Chaque album BD correspond-t-il à un roman ? Pas vraiment. Il s'agit vraiment d'une adaptation, d'une réécriture… Mais elle respecte bel et bien l'esprit de l'oeuvre. Comme pour un film tiré d'un roman, ceux qui connaissent bien l'oeuvre déploreront l'absence de tel ou tel passage. Difficile de faire autrement. Certains relèveront qu'il y a une incohérence puisque dans la BD, le lecteur « voit » l'environnement alors que si on se fie au roman, cette couche de poussière qui enveloppe la Terre devrait empêcher la lumière de passer et il devrait faire nuit noire en permanence, sauf dans les dômes et dans les trains grâce à l'électricité. Mais à quoi bon dessiner une BD si toutes les cases avec des scènes en extérieur devraient être noires ou tellement sombres qu'on ne distinguerait rien ?
L'un des sujets de fond traité dans cette série, c'est cette idée que, pour survivre, les hommes ont accepté de se soumettre à une dictature… Et comme dans toute bonne dictature, ceux qui sont au pouvoir ne se refusent rien ! Les privations, c'est pour le peuple !
Le récit montre comment un glaciologue, métier important mais qui ne permet pas pour autant à Lien Rag de faire partie des élites, va taper dans l'oeil de la fille du Président de la Compagnie Transeuropéenne, une fille sublime, égoïste, narcissique, sadique, sexuellement hyper active, … Puis, il va connaître une déchéance pour s'être montré trop curieux et trop humain.

Mon jugement, qui n'est qu'un parmi tant d'autres, c'est qu'un très bon travail a été accompli. Je me retrouve dans l'ambiance du formidable univers créé par G. J. Arnaud. Un univers sombre, pesant : toutes les compagnies de chemin de fer sont des dictatures qui passent leur temps à se faire la guerre, et comme en dehors du rail point de salut, les voyageurs sont obligés de se soumettre. Et j'ai bien utilisé le terme de « voyageurs » puisque dans cet univers, vous vivez dans des trains. Ces derniers peuvent stationner plus ou moins longtemps en un même lieu, mais l'idée c'est tout de même de les faire se déplacer. Fini les « habitants », en voiture les voyageurs !

Malheureusement, cette série n'a pas pris auprès d'un public suffisamment important et a été arrêtée sans avoir bouclé l'oeuvre de G. J. Arnaud.
Commenter  J’apprécie          239
Je n'avais pas lu le roman. Il est vrai que je n'aime pas vraiment lire les ouvrages depuis qu'on nous obligeait à le faire à l'école dans le cadre des devoirs. Ce n'est pas pour cela qu'on devient inculte par la suite mais ceci est un autre sujet. Il y a d'autres supports instructifs comme le cinéma ou la bande dessinée par exemple.

La question est de savoir si cette oeuvre adaptée en bd est réussie ou pas ? Dire que c'est un succès serait un gros mensonge de ma part. Je n'ai pas franchement aimé cette longue saga de science-fiction qui s'éternise et qui n'a rien de très original. On ne pourra même pas se raccrocher au dessin tant il est imprécis. Au niveau du récit, cela manque souvent de cohérence. Au final, j'ai relevé d'assez grosses imperfections.
C'est vrai que c'est une oeuvre du début des années 2000 mais elle commence sérieusement à dater. Fort heureusement, les auteurs actuels ne travaillent plus de la même manière. Bref, je préfère passer mon chemin car j'estime qu'il y a nettement mieux en proposition. C'est comme cela que fonctionne le monde de la concurrence et cela cocnerne également la bande dessinée.

A noter qu'il était prévu de faire 100 albums sur cette oeuvre mais que cela s'arrête au 15ème tome faute d'un public qui suit. Oui, c'est quand même important d'avoir de l'audience. Pour la suite, il va falloir se plonger dans le bouquin. Euh, pour les fans bien sûr !
Commenter  J’apprécie          110
J'avais beaucoup aimé la saga-fleuve de G.J Arnaud " La compagnie des glaces" ! Aussi quand j'ai vu qu'il existait une adaptation en BD, je me suis empressée d'acheter les deux premiers tomes.
J'avoue que j'ai été déçue. Les dessins sont de qualité inégale ( normal puisqu'il y a plusieurs dessinateurs... ) et je ne retrouve pas ce qui permettait à mon imagination de s'enflammer avec les romans. Les dialogues ne sont pas transcendants, et surtout, surtout, je n'accroche pas avec la représentation du personnage principal Lien Rag mais bon, je suis peut être trop exigeante ..
Commenter  J’apprécie          91
Pas franchement une réussite : les décors sont souvent bien réalisés, bien imaginés, mais la représentation des personnages est raide, le rythme de l'histoire manque de fluidité, le résultat est en dessous du roman, bref, une adaptation pas nécessaire.
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Réchauffement climatique, refroidissement des cœurs. C'est dans nos poitrines qu'il faut faire fondre la glace.
Commenter  J’apprécie          40
L’immobilité, c'est la mort !
Le rail est au centre de tout. les hommes ne sont plus des citoyens mais des voyageurs .
Commenter  J’apprécie          30
- Comment va votre glace , pas de réchauffement ?

- Non,non. Tout est parfaitement....froid !
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Georges-Jean Arnaud (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georges-Jean Arnaud
Chronique consacrée aux grands noms de la littérature policière, et animée, depuis octobre 2018, par Patrick Vast, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin). Pour la 26ème chronique, le 12 décembre 2018, Patrick présente Georges J. Arnaud. Patrick Vast est aussi auteur, notamment de polars. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://patricksvast.hautetfort.com/ Il a également une activité d'éditeur. À voir ici : https://lechatmoireeditions.wordpress.com/ La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62/
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (48) Voir plus



Quiz Voir plus

La compagnie des glaces

La série "La compagnie des glaces" est la plus grandes série de science fiction en nombres de romans qui la composent

Vrai
Faux

7 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : La compagnie des glaces - Cycle 1 Jdrien, tome 1 : Lien Rag (BD) de Georges-Jean ArnaudCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..