AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782259212083
214 pages
Éditeur : Plon (02/12/2010)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Raymonde est une adorable vieille dame qui vit seule dans son immense demeure depuis le décès de son mari. Pour rien au monde elle ne voudrait quitter sa demeure, surtout pas pour une maison de retraite ! Mais la solitude lui pèse, et la bâtisse est froide, ces grands murs de pierre… Son amie Augusta a bien de la chance de vivre chez son fils et d’être ainsi dorlotée. Raymonde est capable de tout pour passer Noël au chaud, vraiment de tout.

Méfiez-vou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
La_Bibliotheque_de_Juju
  13 janvier 2019
J'ai toujours aimé les vieilles dames indignes.
Et Raymonde, l'héroïne de ce roman de Georges-Jean Arnaud, en est un exemple parfait.
Sorte de mélange entre Tatie Danielle et Mamie Nova, Raymonde n'est pas une gentille vieille dame. Elle a même plutôt tendance à être plutôt dangereuse.
Vivant seule depuis la mort de son mari dans une grande maison, la vieille dame commence à jalouser son amie Augusta qui elle, vit chez son fils, entourée des siens et dorlotée par son fils.
La vieille dame va peu à peu ourdir de drôles de plans afin de passer justement le prochain Noël au chaud …
Saluons le travail de l'éditeur sur ses couvertures, je suis un fan absolu du travail de FRENCH PULP EDITIONS qui se remarque sur les étals des librairies. Il rééditent ici un livre paru il ya déjà quelques années en modernisant l'emballage.
J'ai trouvé ce roman divertissant et bien écrit. J'ai souvent pensé à la lecture des méfaits de Raymonde au cinéma de Claude Chabrol qui sait si bien ancrer dans des situations banales et quotidiennes l'horreur d'un fait divers.
Dans un style agréable et qui se lit vite, l'auteur nous amène à détester gentiment cette vieille dame.
Reste une déception pour moi au niveau de la fin du récit qui gâche un peu le plaisir car vraiment trop bâclée à mon goût … On reste un petit peu sur sa faim. Dommage.

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          622
PierreF
  01 janvier 2013
Voici donc le premier billet de cette nouvelle rubrique Oldies, où je vais découvrir d'anciens romans. C'est une façon aussi de fouiller dans la malle de l'histoire du polar, et de remettre en lumière des romans que l'on a tendance à oublier avec les sommes de nouveautés qui sortent chaque année.
Noel-au-chaud.jpgLe premier auteur que je vous propose de découvrir est Georges Jean Arnaud, un auteur très prolifique, puisqu'il a écrit sous son propre nom et sous des pseudonymes plus de 400 romans. né le 3 juillet 1928 à Saint-Gilles-du-Gard, et est l'auteur de la compagnie des glaces, d'une centaine de polars et de romans d'espionnage ainsi que de quelques dizaines de romans érotiques. Il a reçu de nombreux prix littéraires depuis ses débuts dont :
le prix du Quai des Orfèvres 1952 pour Ne tirez pas sur l'inspecteur
la Palme d'Or du roman d'espionnage 1966 pour Les égarés
le prix Mystère de la critique 1977 pour Enfantasme
le prix Apollo 1988 pour La Compagnie des glaces
le prix RTL grand public 1988 pour Les moulins à nuages (Source Wikipedia)
Noel au chaud, paru initialement au Fleuve Noir dans la collection Spécial Police, a été réédité en 2010 chez Plon dans la regrettée collection Noir Rétro. Voici le sujet de ce polar passionnant par la description d'un petit village provençal.
Région de Toulon. Raymonde Mallet, veuve de 76 ans, vit seule dans une grande maison. Tout le village a les yeux braqués sur elle et aimerait bien qu'elle vende sa propriété pour que le gigantesque projet immobilier voit le jour. Entre sa voisine et amie Augusta Pesenti, qui se montre envahissante et Mme Hauser l'assistante sociale qui veut l'envoyer trois semaines en vacances dans une résidence de personnes âgées, Mme Mallet tient bon envers et contre tous.
Noel-au-chaud-2.jpg La solution serait de louer un grand garage situé à droite du parc au fils de Augusta, Laurent, qui va perdre son emploi de mécanicien automobile et de loger toute la famille Pesenti. Ainsi, elle ne serait plus seule et pourrait rester chez elle. le seul inconvénient serait la cohabitation avec ses voisins et en particulier la petite Léonie. Mais les choses ne vont pas exactement se passer comme Raymonde l'avait prévu.
C'est un sacré portrait de mamie (même si elle n'a jamais eu d'enfants) auquel on a droit ici, une mamie déterminée, butée et imaginative, prête à tout pour arriver à ses fins, à savoir rester dans sa maison. Elle va utiliser son entourage, manipuler ses voisins pour résister au harcèlement venant des autres, avides d'argent, pressés de faire bâtir le nouveau complexe immobilier qui rapportera tant d'argent au maire et toute sa clique.
Sans jamais juger ni les uns ni les autres, en se contentant de décrire les actes des personnages et en les agrémentant de dialogues savoureux, GJ.Arnaud construit son intrigue avec beaucoup d'ingéniosité, et sans que le lecteur n'ait la moindre idée du dénouement qu'il nous réserve. Et si le style est bien loin de ce que l'on trouve actuellement, le plaisir de la lecture, quand on se fait mener par le bout du nez, est là.
Du duel par dialogues interposés avec Augusta, de la résistance envers l'assistante sociale, des tentatives de séduction pour attirer la petite Léonie, de l'ambiance des petits villages où tout se sait, où tout se raconte, ce roman, qui est à classer dans les très bons polars français, vous fera passer un excellent moment et il serait dommage de le négliger. D'ailleurs, je compte sur les érudits du polar pour m'indiquer les meilleurs polars de GJ.Arnaud. Si ce n'est pas un appel du pied …
Lien : http://black-novel.over-blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar
  31 août 2020
Quand on devient vieux, on commet souvent des erreurs. Mais, sous prétexte que vous devenez un danger public, on fait tout pour vous chasser de votre maison...
Raymonde, 76 ans, vit dans une grande bâtisse provençale que tous les habitants du village souhaiteraient voir vendue pour laisser place à un nouveau lotissement. Mais vendre n'est pas dans les intentions de la vieille dame. Pourtant à l'approche de Noël, elle aimerait plus de confort pour passer les fêtes et ne recule devant rien pour atteindre son objectif.
La paranoïa règne dans l'univers de G.-J. Arnaud, l'ennemi est partout. le personnage principal de ce roman est victime de machinations diaboliques imaginées par ses proches. Mais attention car elle n'est pas en reste en matière de diableries.
G J ARNAUD nous gratifie d'un court mais néanmoins un excellent roman psychologique mâtiné d'un petit côté roman d'espionnage. Un polar drole, intelligent et incisif Alors…Ne boudant surtout pas notre plaisir.
Lien : https://collectifpolar.com/
Commenter  J’apprécie          100
Marieemmy
  06 août 2019
Raymonde est une adorable vieille dame qui vit seule dans son immense demeure depuis le décès de son mari. Pour rien au monde elle ne voudrait quitter sa demeure, surtout pas pour une maison de retraite ! Mais la solitude lui pèse, et la bâtisse est froide, ces grands murs de pierre...Son amie Augusta a bien de la chance de vivre chez son fils est d'être ainsi dorlotée. Raymonde est capable de tout pour passer Noël au chaud, vraiment de tout.
Un polar drôle, incisif et corrosif.. Ce livre m'a surpris… Je ne m'attends pas vraiment à ça et la fin est surprenante…
Les mamies ne sont pas gentilles, les protagonistes sont bien typés: un Laurent bien indécis, une belle fille silencieuse, une petite fille intriguante, bref des défauts coupés au rasoir.
Le style de l'auteur est formidable et j'ai adoré cette lecture, alors que d'habitude je n'aime pas les polars.
J'ai ri à la lecture car Raymonde est fantastique!!! Foncez découvrir ou redécouvrir ce livre...
Commenter  J’apprécie          50
LesLecturesDeRudy
  26 décembre 2017
Auteur prolifique avec plus de 400 livres dans tous les genres à son actif( Policier , espionnage , SF et l'inoubliable saga de la compagnie des glaces et ses 62 titres ) G.J. Arnaud est un peu tombé dans l'oubli et c'est bien dommage.
Ainsi ce « Noël au chaud » une histoire noire , très noire même où une vieille dame à qui on donnerait le bon dieu sans confession ou presque malgré ses petits défauts se révèle être une vieille dame indigne.
Comme dans beaucoup de ses romans Arnaud met en scène des gens du quotidien , les petits , les oubliés de la société et quoique ce roman date des années 60 il est terriblement contemporain dans les sujets ici abordés comme la solitude des personnes âgées , la médisance et la spéculation immobilière….
Une fluidité dans l'écriture et la narration font que l'on est happé par cette histoire et que la lecture ne s'arrête que lorsque la dernière page est lue .
La clarté du récit n'empêchant nullement l'auteur de tisser une sombre intrigue criminelle tenant en haleine le lecteur.
Ce court récit au vu des critères actuelles qui font que plus c'est long mieux c'est se révèle un pur bijou intemporel …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   31 août 2020
Vous devriez accepter d’aller dans cette maison de vacances, madame Mallet.
— Pas cette année... Je préfère rester ici tant que je suis assez valide. Si vous le voulez bien, nous en parlerons l’an prochain.
Elle fit jouer la clé dans la serrure, mais sans la moindre impatience.
— Voyons, fit l’assistante avec émotion, vous ne pouvez persister à rester dans cet endroit... Tout le monde s’inquiète pour vous... M. le maire sera amené à prendre une décision...
— Une décision ? fit Mme Mallet, alertée.
— Il est quand même responsable de ses administrés.
— Je ne demande rien, absolument rien... Qu’on me laisse vivre en paix jusqu’à la fin de mes jours, tout simplement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolarcollectifpolar   31 août 2020
— Vous savez, madame Mallet, tout le monde s’inquiète pour vous... Vous avez près d’un kilomètre à faire pour aller aux courses... Par n’importe quel temps... Un jour viendra où vous ne pourrez pas le faire...
— J’aurai bien droit à une aide-ménagère alors, fit Mme Mallet avec malice.
— Ce n’est pas certain. Elles ne sont pas nombreuses et en ce moment travaillent à temps complet. On ne pourra pas vous en attribuer une du jour au lendemain.
— Je vais peut-être faire installer le téléphone, il paraît que les personnes âgées y ont droit.
— Pour l’instant, il y a des impossibilités dans notre commune. Il faudra attendre plusieurs mois... Vous devriez accepter d’aller dans cette maison de vacances, madame Mallet
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PatrothPatroth   08 janvier 2018
Raymonde Mallet , veuve de 76 ans , vit seul dans sa grande maison ; les promoteurs sont intéressés , mais Raymonde n'est pas décidée à vendre ....elle aimerait louer son garage à Laurent , le fils de sa seule amie , Augusta , enfin amie c'est vite dit , juste celle qui vient la voir de temps en temps ...
Il y a aussi la petite Léonie , la fille de Laurent qui vient chaparder quelques fruits dans le jardin ...
Raymonde va essayer de l'amadouer en lui préparant des gouters ....
Lors d'une visite d'Augusta , celle - ci fait une chute mortelle dans l'escalier ...Une chute ou l'a - t-on poussée?...
Depuis ce jour , Léonie a changé son attitude à l'égard de la vieille dame .....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DransebDranseb   05 mai 2020
Léonie s'assit au centre de la pelouse et commença à gratter la terre avec une petite pelle de plage. Il devait y avoir une fourmilière sur laquelle elle règnait par la terreur défaisant le matin le travail de la nuit, éparpillant la terre fine, mettant au jour les galeries, se penchant pour observer les insectes tranporter fébrilement leurs gros oeufs. Puis d'un coup de pelle frénétique elle les écrasait, petit Dieu omnipotent sur ce monde en réduction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   31 août 2020
elle avait oublié d’éteindre le gaz sous une casserole à manche en bois. Celui-ci s’était enflammé, mettant le feu à un journal posé sur l’évier avec quelques épluchures. De là les flammes avaient gagné les rideaux. Les vitres de la fenêtre ayant éclaté, il y avait eu appel d’air. Trois fois rien, quoi. Mais les gens s’affolaient bien vite en ce qui la concernait. Ils auraient très bien pu intervenir eux-mêmes sans téléphoner aux pompiers. De ce fait, le maire avait cru bon de venir s’entretenir avec elle, puis cette assistante sociale.
— Vous ne pouvez plus rester toute seule dans cette grande maison, fît-elle à voix haute en singeant le premier magistrat municipal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Georges-Jean Arnaud (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georges-Jean Arnaud
Chronique consacrée aux grands noms de la littérature policière, et animée, depuis octobre 2018, par Patrick Vast, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin). Pour la 26ème chronique, le 12 décembre 2018, Patrick présente Georges J. Arnaud. Patrick Vast est aussi auteur, notamment de polars. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://patricksvast.hautetfort.com/ Il a également une activité d'éditeur. À voir ici : https://lechatmoireeditions.wordpress.com/ La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62/
autres livres classés : vieillesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La compagnie des glaces

La série "La compagnie des glaces" est la plus grandes série de science fiction en nombres de romans qui la composent

Vrai
Faux

7 questions
16 lecteurs ont répondu
Thème : La Compagnie des Glaces (BD) - Cycle 1 Jdrien, tome 1 : Lien Rag de Georges-Jean ArnaudCréer un quiz sur ce livre