AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B003TXNXPE
Éditeur : Fleuve Editions (30/11/-1)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
FLEUVE NOIR Spécial Police n° 574 (1967) - Georges-Jean ARNAUD Tatouage
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Pecosa
  25 décembre 2019
Carabanchel, district populaire de Madrid ( connu pour sa prison de sinistre mémoire), dans les années 60.
Des ouvriers grévistes tentent de tenir bon malgré la répression policière, les coupures d'eau potable infligées à la population et le manque de vivres.
Deux hommes traversent le pays, la guardia civil aux trousses avec une sacoche en toile dans laquelle se trouvent plus deux millions de pesetas en devises destinées aux familles des travailleurs en grève. Luis Zarra est un jeune homme, Miguel Padilla un vieux de la vieille, vétéran de la guerre civile, qui connaît les souterrains donnant accès au quartier de Carabanchel, en toute discrétion.
Mais deux millions de pesetas dans un pays de crève-la-faim font saliver les malhonnêtes. Zarra tue Padilla, planque le magot, et se fait passer pour une victime auprès des habitants du quartier.
Dans ce Spécial-Police de 1967, Georges-Jean Arnaud pose de nouveaux ses valises dans la Péninsule ibérique et nous offre un polar ancré dans un lieu quasi clos, un quartier populaire isolé du reste de la capitale par la police, dans lequel les habitants tentent de défendre leurs droits le ventre vide. Dans un dédale de ruelles, de souterrains, d'égouts, de caves, on cherche le corps d'un homme, une sacoche en toile, ou une issue de secours pour sauver sa peau. Arnaud nous révèle le sens du titre énigmatique à la toute fin de ce polar social à déconseiller aux claustrophobes, comme une morale qui viendrait clore une fable. Tatouage lui permet d'égratigner au passage le franquisme, les profiteurs de tout poil, les opportunistes, et nous montre que malgré tout la solidarité, et le désir de justice sociale continuent de pousser au milieu des ruines. « Padilla, c'était quand même un peu nous, c'était l'Espagne telle que nous l'avons voulue autrefois ».
Bref, de la bonne littérature populaire, comme on en fait plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          502


Videos de Georges-Jean Arnaud (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georges-Jean Arnaud
Chronique consacrée aux grands noms de la littérature policière, et animée, depuis octobre 2018, par Patrick Vast, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin). Pour la 26ème chronique, le 12 décembre 2018, Patrick présente Georges J. Arnaud. Patrick Vast est aussi auteur, notamment de polars. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://patricksvast.hautetfort.com/ Il a également une activité d'éditeur. À voir ici : https://lechatmoireeditions.wordpress.com/ La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62/
autres livres classés : franquismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La compagnie des glaces

La série "La compagnie des glaces" est la plus grandes série de science fiction en nombres de romans qui la composent

Vrai
Faux

7 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : La Compagnie des Glaces (BD) - Cycle 1 Jdrien, tome 1 : Lien Rag de Georges-Jean ArnaudCréer un quiz sur ce livre