AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782265015203
Éditeur : Fleuve Editions (09/09/1998)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 47 notes)
Résumé :
En ce temps-là régnaient un froid glaciaire et la Compagnie des Glaces. Voici le deuxième volet de cette chronique dont le premier volume relatait les aventures de Lien Rag le glaciologue.

Toujours décidé à découvrir le secret des origines des Hommes Roux, ces hommes du froid qui vivent nus par des températures extrêmes, il est amené à de délicates négociations pour obtenir l'emplacement du laboratoire historique où le savant Oun Fouge a créé une nouv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
frankgth
  13 septembre 2012
Lien Rag n'est pas un homme à abandonner facilement. Il va donc prendre de gros risques pour récupérer l'emplacement du laboratoire du savant Oun Fouge, le créateur des Hommes Roux. Mais ce qu'il va y découvrir risque de bien le surprendre.
Un deuxième épisode tout aussi intéressant que le premier. On glane ça et là des renseignements supplémentaires sur ce qui se passe dans l'univers de notre héros, mais on apprend aussi qu'il y a un monde bien différent au delà des frontières. On prend surtout plaisir à le suivre dans ses péripéties avec forcément une forte sympathie pour ce pauvre glaciologue engagé dans une affaire qui semble largement le dépasser.
Une lecture donc encore très agréable qui se poursuivra bientôt avec le peuple des glaces.
Commenter  J’apprécie          60
Ubikson
  26 février 2018
Complète découverte que cette Compagnie des Glaces avec ce deuxième tome (pas trouvé le n°1), saga pourtant bien présente dans la collection Fleuve Noire Anticipation.
Même si je n'ai aucune connaissance du premier tome (ni des autres), la Compagnie des Glaces reprend le thème des sagas "FNA", avec un personnage en guise de fil de conduite, à qui il arrive mille péripéties, comme dans les Conquérants de l'Univers de Richard-Bessiere, et des symboles parfois assez simples, voire simplistes, puisque le nombre de caractères étaient limités chez Fleuve Noir.
Sans être (à travers ce tome) une saga épique, G.-J. Arnaud plante le décor d'un monde crédible, paralysée par la glace, dans lequel seuls les trains permettent de maintenir le lien de l'humanité. le format FNA ressemble plus à un roman à épisode qu'une saga "classique", ne permettant pas forcément de la lire dans le désordre, mais il se pourrait que je jette un oeil sur la suite, parce cette première incursion se révèle plutôt concluante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Exuline
  31 mai 2017
Dans ce deuxième tome, nous retrouvons Lien en cavale. Il passe de planques en planques ou à défaut de lits en lits comme dans le premier tome. Il devient l'ennemi public n°1 ou presque, devenu homme de l'ombre, il a pour objectif de faire connaitre les recherches de Oum en diffusant très largement et secrètement son oeuvre : la Voie Oblique.
Une fois cette mission réussie, son nouvel objectif est de découvrir le laboratoire secret de Oum où il avait pratiqué ses expériences et enfin découvrir la vérité sur l'origine des Hommes Roux. Mais au final, j'ai été déçue par ce tome, où il ne se passe pas grand chose.
Même si GJ Arnaud a essayé de rajouter les pirates du rail incarnés par leur chef Kurts, pas beaucoup d'actions jalonnent ce roman comparé au précédent. On retrouve Flora, toujours aussi nymphomane, incarnation même du fantasme masculin, Yeuse qui elle est toujours aussi mystérieuse et de nouveaux personnages : Lucas Beryl, instituteur qui va tomber dans les griffes de Flora, envouté, il va aller au devant du danger en oubliant sa famille. Gavalo, chef d'une des tribus des Hommes Roux, envoutant. Et surtout, on découvre le frère Pierre, Néo-Catholique dont la vocation est de convertir les Hommes Roux. Ce personnage complexe est sans doute le plus intéressant de ce tome. Nouveau méchant de cette série, je présume qu'il aura un rôle important dans la suite.
Mais voilà, ce tome est, je l'espère, qu'une temporisation du prochain, des nouvelles bases sont posées mais pas de révélations. Quant à la fin du tome, alors que mon intérêt avait été aiguisé, j'ai vite déchanté. Une déception que le devenir de ce sanctuaire de glace. J'espère avoir des réponses dans le prochain tome.
J'ai trouvé également que l'écriture s'était considérablement simplifiée et que le misogyne de l'auteur est au premier plan. Est ce l'époque des années 80 qui fait ça ? ou simplement la considération de la femme par l'auteur ?
Au final, je retiens que la panamérica est rentrée en guerre, il y a maintenant deux fronts, deux guerres et Lien qui cherche la vérité dans un désert de glace, à suivre...

Lien : https://www.blogger.com/blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Livrepoche
  21 juin 2020
Il va être difficile d'écrire des chroniques intéressantes et constructive (mais l'ai-je déjà fait?) à mesure que j'avancerais dans la série La Compagnie des Glaces. Une fois qu'on aura parlé du style de Georges-Jean Arnaud et de l'univers, il ne restera que l'histoire. Ceux qui lisent régulièrement mes chroniques savent que je ne m'étends jamais sur les histoires. le Sanctuaire des Glaces, 2e tome, m'a donné l'effet d'une lecture feuilletonnante. C'est con à dire mais c'est la première fois que je commence un feuilleton.
Cela est en partie du au volume de chaque roman. 200 pages en moyenne ne laisse pas trop le temps de développer une intrigue plus complexe. En revanche, et le Sanctuaire des Glaces le montre bien, avec un Georges-Jean Arnaud maître de son art, on assiste à quelques scènes, intrigues secondaires, qui tendent le récit et ce tome-ci en particulier, affinent les personnages et ajoutent quelques éléments à l'intrigue générale.
L'arrivé de Kurts, pirate des rails, a donné lieu à des scènes directement issues du western. Une nouvelle fois, on sent le plaisir régressif à base de sexualité fantasmée et exacerbation des caractères. le Sanctuaire des Glaces est incontestablement très sensuel.
La suite sur le blog…
Lien : http://livrepoche.fr/le-sanc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ArnoT
  11 avril 2020
Je continue sur ma lancée, je tiens le rythme, un tome tous les deux ou trois jours.
Lecture toujours assez sympa.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MarieKeyMarieKey   02 juin 2016
— Je propose de donner la moitié de la rançon, dit Sorgi. On téléphonera à Iron Station pour savoir si les pirates tiennent parole. S’ils le font, nous donnerons le reste. De toute façon ces sauvages ne savent pas compter.
— Il faut cent lingots, dit le chef des Hommes Roux. Dix fois deux mains.
Seul Harl Mern partit d’un fou rire irrésistible.
Commenter  J’apprécie          00
MarieKeyMarieKey   02 juin 2016
— Notre Église doit composer avec le pouvoir de la Compagnie.
— Vous reconnaissez donc aujourd’hui que je disais la vérité ?
— Oui, en tête à tête seulement. Mais ça n’a plus d’importance.
— Des milliers de morts n’ont pas d’importance ?
— La marche de l’humanité vers la Lumière ne peut s’interrompre chaque fois qu’une erreur est commise.
Commenter  J’apprécie          00
ExulineExuline   31 mai 2017
-Vous approuvez tout ce que fait la Compagnie ? Les intrigues, la sécurité, les Néo-Catholiques ? tout ce qui nous accable, nous écrase parce que nous sommes prisonniers de ces dômes, de ces verrières ? La compagnie a créé une sorte de système sanguin, les réseaux de voies ferrées, pour mieux nous tenir dans ses griffes.
Commenter  J’apprécie          00
MarieKeyMarieKey   02 juin 2016
Pour eux, les bienfaits de la Compagnie n’avaient aucune valeur. Ils les ignoraient même. Ils pouvaient vivre libres, en dehors des rails, et Lien en aurait pleuré d’admiration. Jamais il ne s’était senti aussi proche d’un groupe que de celui des Hommes Roux.
Commenter  J’apprécie          00
MarieKeyMarieKey   02 juin 2016
Ils devaient garder l’image de cette colonne d’hommes libres, nus dans le froid, de cette aurore boréale qui déroulait ses fastes colorés, les seules couleurs désormais de ce monde monochrome, de ce monde gris, sale et organisé comme une ancienne termitière.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Georges-Jean Arnaud (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georges-Jean Arnaud
Chronique consacrée aux grands noms de la littérature policière, et animée, depuis octobre 2018, par Patrick Vast, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin). Pour la 26ème chronique, le 12 décembre 2018, Patrick présente Georges J. Arnaud. Patrick Vast est aussi auteur, notamment de polars. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://patricksvast.hautetfort.com/ Il a également une activité d'éditeur. À voir ici : https://lechatmoireeditions.wordpress.com/ La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62/
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

La compagnie des glaces

La série "La compagnie des glaces" est la plus grandes série de science fiction en nombres de romans qui la composent

Vrai
Faux

7 questions
16 lecteurs ont répondu
Thème : La Compagnie des Glaces (BD) - Cycle 1 Jdrien, tome 1 : Lien Rag de Georges-Jean ArnaudCréer un quiz sur ce livre