AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2745977849
Éditeur : Milan (22/03/2017)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Mary Iris Malone, que tout le monde appelle Mim, ne voit pas le monde comme tout le monde. Atteinte de troubles mentaux, elle navigue entre le monde réel et le monde qu'elle s'invente. Le jour où elle apprend que sa mère est très malade, elle part bille en tête la retrouver, même s’il faut pour cela traverser les États-Unis. Commence un surprenant et émouvant road movie. La route, les bonnes et les mauvaises rencontres, l'espoir et la désillusion. Et, au bout de che... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Fx1
27 mars 2017
Bienvenue pour une nouvelle chonique !
Tout d'abord un grand remerciement à Babelio et aux Éditions Milan.
Comme de coutume, un petit mot sur la maquette du livre : celle ci est tout à fait correcte, le papier est de qualite, le prix est plus que convenable, chapeau bas.
Venons en au texte ...
Votre serviteur a quitté l'adolescence depuis fort longtemps deja ( hèlas, Il se fait vieux ... ), ayant suivi de loin la vague HP, votre serviteur s'attendait à un ouvrage dont l'histoire serait basée dans un monde imaginaire, avec des créatures imaginaires, ect ...
Que nenni...
Dès les premières pages, le ton general est donné : dur et réaliste, apre meme ...
Vous me direz pourquoi ce ressenti, pourquoi dire qu'un livre dédié à un public adolescent serait'il aussi adulte ??!
Tout simplement parce que l'auteur respecte son lectorat et qu'il en a eu sans doute un peu marre que l'on gave celui ci d'histoires avec des écoles de la magie, et autres bêtises enfantines ...
Et on ne peut que lui etre gre d'avoir opté pour cette voie réaliste !!
Le style est tout à fait correct, l'écriture est tres cinematographique, les chapitres courts ( peut être un peu trop d'ailleurs ), c'est une lecture qui s'y l'on y prends pas garde peut devenir addictive...
L'histoire est étonnamment sombre, voir meme désespérée à certains moments, le lecteur est clairement dans une oeuvre qui ne cache rien des périls qui peuvent etres sur la route d'une adolescente ou d'un adolescent ...
Certains passages sont d'ailleurs vrâiment d'une noirceur un peu choquante, et les lecteurs de Musso, Levy ou Foenkinos seront sans doute un peu choqués ...
Cette oeuvre prends le parti de considérer les ados comme des adultes en devenir, et non pas comme des adulescents qui se réfugient dans les bras de Casimir ou dans les comics ...
Votre serviteur est épate par la complexité générale du livre, non pas que l'on lise du Proust, mais l'on est pas loin d'un Kerouac, d'un McCarthy , les auteurs de la route américaine...
Les ados sont vrâiment surprenants à lire un livre ou l'on aborde la maladie mentale, les pervers errants, la schyzophrenie, au fil d'une oeuvre forte, à fleur de peau, qui vous laisse un sentiment bizzare au terme de la lecture, comme si l'on était plus la même personne, comme si ce Road movie initiatique, avait bouleversé nombre de conceptions du monde ...
C'est beau, c'est dur, c'est hyper réaliste, c'est une oeuvre qui démontre que les ados sont très loin d'êtres tous une bande d'esprits "petits" qui se goinfrent devant les inepties de Hanouna ...
Une lecture en commun avec les parents s'avère indiquée, pour que les thématiques abordées ici soit abordées dans Ie cadre d'une discussion de famille, les parents vont etres vrâiment surpris ....
Cet ouvrage mérite le 5, malgre ces quelques petits défauts, de par son courage et son respect de ces lecteurs .
Merci pour votre attention.
Prenez bien soin de vous et lisez des livres !!!
PS : la note est bien de 5 !!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
orbe
12 avril 2017
Mim, 16 ans, quitte son père et sa belle-mère pour tenter de rejoindre sa mère à plus de 1500 km de chez elle.
Elle n'a plus de nouvelles d'elle et elle s'inquiète car elle sait qu'elle est gravement malade.
Elle part du Mississipi pour l'Ohio en empruntant un bus. Elle y fait la rencontre d'un homme insistant qui la met vite mal à l'aise puis d'une veille dame très sympathique.
Mais un accident l'oblige à changer de moyen de locomotion. Elle se lie d'amitié avec le jeune Walt et le beau Beck.
Tout au long du parcours elle écrit des lettres à une mystérieuse Liz et s'interroge sur sa propre folie, sachant qu'il y a des antécédents dans la famille et que son père a insisté pour qu'elle ait un traitement.
Progressivement, après de nombreuses péripéties et épreuves, elle s'approche de son but....
Un récit initiatique dans lequel une jeune fille se frotte à la vie et à l'extérieur afin de mieux se connaître. Attachante, à la fois forte et fragile, elle se construit son identité de jeune adulte en se confrontant à l'altérité.
Un roman touchant qui évoque le poids de tout héritage et la nécessité d'ouvrir les yeux sur les secrets de famille avec un final bien construit.

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
djihane
27 mai 2017
Mary Iris Malone alias Mim est une adolescente pas comme les autres, ses troubles mentaux l'amènent à osciller entre deux mondes. Celui dans lequel elle vit et celui qu'elle s'est inventée. Quand elle apprend que sa mère est malade elle décide d'aller la retrouver. A travers un road trip de 1524 km, le lecteur est embarqué dans l'univers loufoque de Mim.
J'ai d'abord été attirée par la très belle couverture de ce roman et ensuite par sa quatrième de couverture qui m'intriguait. J'ai été très agréablement surprise par le récit de Mim. D'un côté, l'histoire est rafraîchissante et drôle, de l'autre, on y retrouve aussi un ton plus sombre qui rend ce texte jeunesse d'une profondeur saisissante.
Mim est un personnage haut en couleurs, j'ai eu un coup de coeur pour cette adolescente très attachante. Elle a un humour particulier, entre ironie mordante et discours déjantés. Elle a su donc me faire sourire mais aussi me toucher en plein coeur avec son histoire. Au fil des pages, on découvre les raisons qui l'ont poussée à entreprendre ce voyage. Elle les explique dans son journal sous forme de lettres que l'on découvre au détour d'une aventure.
Ce sont les derniers chapitres qui m'ont le plus émue et surpris, quand on découvre enfin ce qu'elle nomme le grand scoop. On arrive à constituer le puzzle de la vie de Mim. Malgré son jeune âge, j‘ai été admirative devant la maturité avec laquelle elle gère les choses et ses troubles mentaux. J'ai également adoré la surprenante galerie de personnages qu'elle va rencontrer tout au long de sa quête. Un véritable arc-en-ciel de profils très différents et qui sortent de l'ordinaire. En particulier Walt et Beck.
Ce qui donne aussi à ce roman toute sa profondeur ce sont les thèmes qu'il traite: les maladie mentales chez les adolescents, les familles recomposées et la responsabilité des parents dans l'équilibre de leurs enfants. le tout porté par la très belle plume de David Arnold, une plume drôle, décalée et qui sait toujours trouver le ton juste pour aborder des sujets légers comme les plus sérieux. Dans ce récit d'apprentissage Mim va beaucoup apprendre de l'école de la vie et surtout grâce à ses compagnons de voyage.
J'ai adoré Mosquitoland, un roman décalé, unique et surprenant. Un véritable ovni littéraire à mettre entre les mains des lecteurs qui aiment les romans tragi-comiques avec des personnages atypiques et très attachants.
Lien : https://lesinstantsvolesalav..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ReveursEtMangeursDePapier
27 mars 2017
Les parents de Mim ont divorcé. Son père s'est remarié. Sa mère est partie et cela fait maintenant trois semaines qu'elle n'a pas reçu de lettres de sa part. En écoutant une conversation, Mim apprend que sa mère est en réalité très malade. Pourquoi personne n'a trouvé bon de lui en parler? Sur un coup de tête, sans dire un mot à son père et sa belle mère, elle prend le bus. La raison n°1 : il faut qu'elle retrouve sa mère. Direction Cleveland, dans l'Ohio. Distance à parcourir : 1524km.

L'auteur nous présente une héroïne unique. Exceptionnelle. Avec ses peintures de guerre, son oeil aveugle, ses sarcasmes, sa folle imagination, elle nous surprend. J'ai adoré Mim. Elle est imparfaite. Un peu bizarre. Mais tellement touchante dans sa façon de faire le point. C'est une adolescente qui a du mal à accepter certaines choses, certains évènements venus chambouler sa vie et sa famille. Elle a assez de cran pour prendre son sac sans réfléchir, assez de colère en elle pour prendre le large, seule. Mais il y a quelque chose d'autre chez elle, qui fait d'elle une jeune fille différente. Mim se perd dans ses pensées. Mim décroche parfois de la réalité. Mim parle toute seule. Ne serait-elle pas un peu folle comme sa tante finalement?

Mais revenons-en à ce voyage en bus. J'ai beaucoup aimé faire ce bout de route aux cotés de Mim. La route est un peu cahoteuse, dirons nous, et notre héroïne a quelques leçons à en tirer. Elle y fait des rencontres pleines de surprises. Des belles et des moins belles rencontres. Arlène, Walt et Beck nous font immédiatment oublier les moins belles. Ils croisent tous les trois la route de Mim et contre toute attente lui font faire un petit détour. Mais surtout, ils la comprennent et ils l'éclairent. Mim a besoin de se retrouver, de pardonner, d'accepter et ces personnages très attachants sont le remède.

Ecrire est un autre remède pour Mim. Pendant son voyage, elle se confie dans un journal, ou plutôt dans une multitude de lettres adressées à une certaine Isabel. Elle y parle de ses problèmes, fait remonter quelques souvenirs à la surface, partage sa vision des choses. Petit à petit, on y découvre les autres raisons qui l'ont poussée à prendre ce bus et j'ai trouvé un très bel équilibre entre ces lettres et les chapitres qui nous racontent son aventure.

Verdict : Un road trip épatant. Mim nous entraîne dans une drôle d'aventure, un drôle de voyage et j'ai passé un bon moment de lecture. Mim est un personnage original, différent, vulnérable et fort à la fois. La plume de l'auteur a rendu ma lecture encore plus agréable. J'ai découvert une plume particulièrement drôle. Très drôle. Mais aussi, subtile et profonde. J'ai été très étonnée (et ravie) qu'il aborde des sujets aussi variés tout au long du voyage. Dans les grandes lignes, on parle de la famille et de la différence. Entre les lignes, on réfléchit aux conséquences d'un divorce dans une famille, à la maladie mentale, à la dépression, au poids des promesses... Jolie découverte !

Lien : http://revesurpapier.blog4ev..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          45
Blandine444
09 avril 2017
Dans "Mosquitoland" nous suivons Mary Iris Malone alias Mim pour un road trip de près de 1500 km en quête de vérité.
Mim est jeune adolescente de 16 ans en perte de repères : ses parents ont divorcé, son père s'est remarié et depuis peu sa mère a disparu et ne lui donne aucune nouvelle. Bref, selon ses propres dires "elle ne va pas bien". On apprend qu'elle doit prendre des médicaments et qu'elle en est à sa deuxième tentative de thérapie.
Au détour d'une conversation qui n'aurait pas du arriver jusqu'à ses oreilles, elle apprend que sa mère serait malade.
Alors, elle décide de prendre un bus, direction Cleveland pour aller aider sa mère sans rien dire à personne.
Ce road trip sera l'occasion pour elle dénouer des secrets de famille, de prendre du recul sur sa famille et d'apprendre à faire confiance aux personnes qui en sont dignes. Elle va notamment rencontrer Walt, ado trisomique et Beck, jeune étudiant à l'université. Ces trois là vont s'unir pour résoudre leurs difficultés.
La jeune Mim est particulièrement attachante : son intelligence, son altruisme et sa vision du monde qui l'entoure est particulièrement réaliste et de fait parfois entourée d'une certaine noirceur.
Un livre prenant et particulièrement bien écrit, à mettre dans les mains des ados et des jeunes adultes.
A noter également que la couverture est très belle et de qualité.
Un grand merci à Babelio et aux éditions Milan pour cette belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
djihanedjihane27 mai 2017
C’est un sentiment étrange, d’être dépité par sa propre génération. Il y a longtemps que j’ai changé mon idéalisme de châteaux en Espagne – puisqu’il se rapporte à ce que sont les gens et à leurs intérêts – pour un point de vue plus réaliste sur le monde (…) Sans s’en rendre compte, on se retrouve au lycée, à se demander si on est le seul à avoir lu Le meilleur des mondes de Huxley, en entier et pas seulement le résumé sur Wiképédia. Ou alors, on est à la cantine en train de réfléchir à la complexité du dernier Christopher Nolan, tandis que les pom-pom girls de la table voisine débattent de je ne sais quelle télé-réalité en vogue cette semaine
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
djihanedjihane27 mai 2017
Je suis un cabiné de curiosité, un cirque de neurones et d'électrons: Mon cœur est le Monsieur loyal, mon âme la trapéziste et le monde est mon public. Ça sonne bizarre, parce que ça l'est, et ça l'est, parce que je suis bizarre.
Commenter  J’apprécie          10
Blandine444Blandine44405 avril 2017
Autre proverbe cherokee de ma mère : "Quand tu es né tu pleurais, alors que le monde se réjouissait. Vis ta vie de telle façon que, lorsque tu mourras, le monde pleurera alors que tu te réjouiras."
Commenter  J’apprécie          50
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier27 mars 2017
Je me regarde dans le miroir en souhaitant un millier de trucs. Je souhaite n'avoir jamais quitté Ashland. Je souhaite que Maman ne soit pas malade. Je souhaite que nous ne soyons jamais allés chez Denny's cette fois là. Je souhaite que Kathy se jette d'une falaise. Je souhaite n'avoir jamais jeté ces lettres. Je souhaite n'avoir jamais jeté ma preuve. Je souhaite avoir toujours un... je ne sais pas, quelque chose de tangible... un Truc.

Je souhaite que souhaiter suffise, mais ce n'est pas le cas.

Parfois, on a besoin d'un Truc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Blandine444Blandine44404 avril 2017
Ce que je veux dire, c'est que j'ai appris à accepter ma douleur, comme une amie, quelle que soit la forme qu'elle prenne. Parce que je sais que c'est l'unique rempart qui me sépare de la plus pitoyable de toutes les espèces : les Communs.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : maladies mentalesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
862 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
. .