AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2745977849
Éditeur : Milan (22/03/2017)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Mary Iris Malone, que tout le monde appelle Mim, ne voit pas le monde comme tout le monde. Atteinte de troubles mentaux, elle navigue entre le monde réel et le monde qu'elle s'invente. Le jour où elle apprend que sa mère est très malade, elle part bille en tête la retrouver, même s’il faut pour cela traverser les États-Unis. Commence un surprenant et émouvant road movie. La route, les bonnes et les mauvaises rencontres, l'espoir et la désillusion. Et, au bout de che... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Fx1
  27 mars 2017
Bienvenue pour une nouvelle chonique !
Tout d'abord un grand remerciement à Babelio et aux Éditions Milan.
Comme de coutume, un petit mot sur la maquette du livre : celle ci est tout à fait correcte, le papier est de qualite, le prix est plus que convenable, chapeau bas.
Venons en au texte ...
Votre serviteur a quitté l'adolescence depuis fort longtemps deja ( hèlas, Il se fait vieux ... ), ayant suivi de loin la vague HP, votre serviteur s'attendait à un ouvrage dont l'histoire serait basée dans un monde imaginaire, avec des créatures imaginaires, ect ...
Que nenni...
Dès les premières pages, le ton general est donné : dur et réaliste, apre meme ...
Vous me direz pourquoi ce ressenti, pourquoi dire qu'un livre dédié à un public adolescent serait'il aussi adulte ??!
Tout simplement parce que l'auteur respecte son lectorat et qu'il en a eu sans doute un peu marre que l'on gave celui ci d'histoires avec des écoles de la magie, et autres bêtises enfantines ...
Et on ne peut que lui etre gre d'avoir opté pour cette voie réaliste !!
Le style est tout à fait correct, l'écriture est tres cinematographique, les chapitres courts ( peut être un peu trop d'ailleurs ), c'est une lecture qui s'y l'on y prends pas garde peut devenir addictive...
L'histoire est étonnamment sombre, voir meme désespérée à certains moments, le lecteur est clairement dans une oeuvre qui ne cache rien des périls qui peuvent etres sur la route d'une adolescente ou d'un adolescent ...
Certains passages sont d'ailleurs vrâiment d'une noirceur un peu choquante, et les lecteurs de Musso, Levy ou Foenkinos seront sans doute un peu choqués ...
Cette oeuvre prends le parti de considérer les ados comme des adultes en devenir, et non pas comme des adulescents qui se réfugient dans les bras de Casimir ou dans les comics ...
Votre serviteur est épate par la complexité générale du livre, non pas que l'on lise du Proust, mais l'on est pas loin d'un Kerouac, d'un McCarthy , les auteurs de la route américaine...
Les ados sont vrâiment surprenants à lire un livre ou l'on aborde la maladie mentale, les pervers errants, la schyzophrenie, au fil d'une oeuvre forte, à fleur de peau, qui vous laisse un sentiment bizzare au terme de la lecture, comme si l'on était plus la même personne, comme si ce Road movie initiatique, avait bouleversé nombre de conceptions du monde ...
C'est beau, c'est dur, c'est hyper réaliste, c'est une oeuvre qui démontre que les ados sont très loin d'êtres tous une bande d'esprits "petits" qui se goinfrent devant les inepties de Hanouna ...
Une lecture en commun avec les parents s'avère indiquée, pour que les thématiques abordées ici soit abordées dans Ie cadre d'une discussion de famille, les parents vont etres vrâiment surpris ....
Cet ouvrage mérite le 5, malgre ces quelques petits défauts, de par son courage et son respect de ces lecteurs .
Merci pour votre attention.
Prenez bien soin de vous et lisez des livres !!!
PS : la note est bien de 5 !!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
orbe
  12 avril 2017
Mim, 16 ans, quitte son père et sa belle-mère pour tenter de rejoindre sa mère à plus de 1500 km de chez elle.
Elle n'a plus de nouvelles d'elle et elle s'inquiète car elle sait qu'elle est gravement malade.
Elle part du Mississipi pour l'Ohio en empruntant un bus. Elle y fait la rencontre d'un homme insistant qui la met vite mal à l'aise puis d'une veille dame très sympathique.
Mais un accident l'oblige à changer de moyen de locomotion. Elle se lie d'amitié avec le jeune Walt et le beau Beck.
Tout au long du parcours elle écrit des lettres à une mystérieuse Liz et s'interroge sur sa propre folie, sachant qu'il y a des antécédents dans la famille et que son père a insisté pour qu'elle ait un traitement.
Progressivement, après de nombreuses péripéties et épreuves, elle s'approche de son but....
Un récit initiatique dans lequel une jeune fille se frotte à la vie et à l'extérieur afin de mieux se connaître. Attachante, à la fois forte et fragile, elle se construit son identité de jeune adulte en se confrontant à l'altérité.
Un roman touchant qui évoque le poids de tout héritage et la nécessité d'ouvrir les yeux sur les secrets de famille avec un final bien construit.

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
ReveursEtMangeursDePapier
  27 mars 2017
Les parents de Mim ont divorcé. Son père s'est remarié. Sa mère est partie et cela fait maintenant trois semaines qu'elle n'a pas reçu de lettres de sa part. En écoutant une conversation, Mim apprend que sa mère est en réalité très malade. Pourquoi personne n'a trouvé bon de lui en parler? Sur un coup de tête, sans dire un mot à son père et sa belle mère, elle prend le bus. La raison n°1 : il faut qu'elle retrouve sa mère. Direction Cleveland, dans l'Ohio. Distance à parcourir : 1524km.

L'auteur nous présente une héroïne unique. Exceptionnelle. Avec ses peintures de guerre, son oeil aveugle, ses sarcasmes, sa folle imagination, elle nous surprend. J'ai adoré Mim. Elle est imparfaite. Un peu bizarre. Mais tellement touchante dans sa façon de faire le point. C'est une adolescente qui a du mal à accepter certaines choses, certains évènements venus chambouler sa vie et sa famille. Elle a assez de cran pour prendre son sac sans réfléchir, assez de colère en elle pour prendre le large, seule. Mais il y a quelque chose d'autre chez elle, qui fait d'elle une jeune fille différente. Mim se perd dans ses pensées. Mim décroche parfois de la réalité. Mim parle toute seule. Ne serait-elle pas un peu folle comme sa tante finalement?

Mais revenons-en à ce voyage en bus. J'ai beaucoup aimé faire ce bout de route aux cotés de Mim. La route est un peu cahoteuse, dirons nous, et notre héroïne a quelques leçons à en tirer. Elle y fait des rencontres pleines de surprises. Des belles et des moins belles rencontres. Arlène, Walt et Beck nous font immédiatment oublier les moins belles. Ils croisent tous les trois la route de Mim et contre toute attente lui font faire un petit détour. Mais surtout, ils la comprennent et ils l'éclairent. Mim a besoin de se retrouver, de pardonner, d'accepter et ces personnages très attachants sont le remède.

Ecrire est un autre remède pour Mim. Pendant son voyage, elle se confie dans un journal, ou plutôt dans une multitude de lettres adressées à une certaine Isabel. Elle y parle de ses problèmes, fait remonter quelques souvenirs à la surface, partage sa vision des choses. Petit à petit, on y découvre les autres raisons qui l'ont poussée à prendre ce bus et j'ai trouvé un très bel équilibre entre ces lettres et les chapitres qui nous racontent son aventure.

Verdict : Un road trip épatant. Mim nous entraîne dans une drôle d'aventure, un drôle de voyage et j'ai passé un bon moment de lecture. Mim est un personnage original, différent, vulnérable et fort à la fois. La plume de l'auteur a rendu ma lecture encore plus agréable. J'ai découvert une plume particulièrement drôle. Très drôle. Mais aussi, subtile et profonde. J'ai été très étonnée (et ravie) qu'il aborde des sujets aussi variés tout au long du voyage. Dans les grandes lignes, on parle de la famille et de la différence. Entre les lignes, on réfléchit aux conséquences d'un divorce dans une famille, à la maladie mentale, à la dépression, au poids des promesses... Jolie découverte !

Lien : http://revesurpapier.blog4ev..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          55
zazimuth
  19 septembre 2017
J'ai emprunté ce roman pour ados dans les nouveautés à la médiathèque.
L'héroïne, Mim (Mary Iris Malone), est une adolescente intelligente mais aussi impertinente au caractère bien trempé. Depuis que ses parents sont divorcés et qu'elle vit chez son père avec sa nouvelle compagne, elle regrette la complicité avec sa mère plus fantaisiste que son père.
Elle entame une fugue en forme de road-trip pour aller rejoindre sa mère en apprenant que celle-ci est malade.
Ses mésaventures dans un Car Greyhound, sa rencontre avec une adorable vieille dame et un horrible Poncho Man, son association avec Walt, un enfant différent, livré à lui-même dans la nature mais d'un optimisme réconfortant, et le beau Beck et son appareil photo, font de ce récit un livre plein d'humanité et de tolérance. C'est aussi très drôle parce que le journal que tient Mim de ses aventures est rédigé avec humour désabusé et tendre ironie.
J'ai aimé chercher à comprendre le caractère de l'héroïne et voir l'évolution de ses sentiments et de ses actions au contact de ses deux amis.
Une très belle lecture que je vous recommande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
AltheaWonderland
  11 avril 2017
Mosquitoland commence par une lettre écrite de la main de son héroïne Mim, cette dernière confie dans ces mots adressés à un membre de sa famille qu'elle ne va pas bien. Suite à cette révélations nous allons alors la suivre alors qu'elle se lance dans un road-trip afin de rejoindre sa mère dont elle n'a plus de nouvelles depuis plusieurs mois, le tout ponctué de nouvelles lettres qui rythmeront et mettront en perspective ses diverses péripéties.
Je suis plutôt fan des road-trips en littérature, rares sont ceux qui peinent à me convaincre, et un des éléments que j'apprécie le plus à leur lecture c'est la galerie de personnages que les voyages du héros nous permettent de rencontrer. Durant le périple de Mim, deux personnages vont tirer leur épingle du jeu : Walt, un jeune adolescent trisomique livré à lui-même, et Beck, un étudiant plus âgé qui cherche sa voie. Walt est adorable et bouleversant, le lien fort qui se crée instantanément entre Mim et lui est vraiment touchant et semble être exactement ce dont ils avaient tous les deux besoins. Beck nous est lui un peu plus distant, il est plus âgé que l'héroïne, plus mature, mais est également d'un grand soutien. On a presque l'impression que c'est le premier adulte que Mim écoute un minimum et que cela ne peut que lui être bénéfique, même si Beck a la petite vingtaine et est donc un jeune adulte.
Il faut dire que Mim, malgré son jeune âge, traîne pas mal de casseroles. Aussitôt divorcé son père s'est remarié, elle n'a pas vu sa mère depuis le divorce, mais surtout son paternel semble persuadé dur comme fer que l'adolescente souffre de troubles mentaux. Au point d'ailleurs que Mim elle-même n'est plus trop sûre de si c'est le cas ou non, est-elle simplement excentrique ou souffre-t-elle, comme sa tante avant elle, de névrosés sévères ? Clairement on est face à une famille qui fut éclatée par la maladie et les non-dits et Mim en accuse le coup. Ce road-trip sera donc l'occasion pour Mim de faire le point sur ses problèmes sans le spectre d'étouffantes inquiétudes parentales, c'est donc un roman initiatique sur le passage à l'âge adulte avec un petit plus et son lot de sujets plus complexes et profonds.
Néanmoins Mosquitoland n'est pas pour autant exempt de défauts. Si le style de l'auteur est entraînant, il y a pourtant quelques passages un peu plus lents et surtout certains auxquels il n'apporte pas l'attention qu'ils auraient mérité. C'est le risque lorsque trop de sujets se mêlent en un seul roman assez court, certains sont mis de côté au profit d'autre et le récit semble alors un peu bancal. C'est un peu dommage, surtout quand la forte personnalité de l'héroïne tient aussi bien l'histoire.
Globalement j'ai donc beaucoup apprécié ma lecture de Mosquitoland, et finalement pas forcément pour l'aspect road-trip de l'histoire. J'ai surtout beaucoup aimé le combat intérieur de Mim, notamment envers les troubles mentaux et la façon dont ils peuvent affecter ceux qui n'en souffrent pas. Pour tout vous dire j'ai lu le roman d'une seule traite, ce qui m'arrive de moins en moins souvent, et j'en suis ressortie charmée par la force de Mim, l'aura solaire de Walt, et la bienveillance de Beck.
Lien : http://altheainwonderland.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
djihanedjihane   27 mai 2017
C’est un sentiment étrange, d’être dépité par sa propre génération. Il y a longtemps que j’ai changé mon idéalisme de châteaux en Espagne – puisqu’il se rapporte à ce que sont les gens et à leurs intérêts – pour un point de vue plus réaliste sur le monde (…) Sans s’en rendre compte, on se retrouve au lycée, à se demander si on est le seul à avoir lu Le meilleur des mondes de Huxley, en entier et pas seulement le résumé sur Wiképédia. Ou alors, on est à la cantine en train de réfléchir à la complexité du dernier Christopher Nolan, tandis que les pom-pom girls de la table voisine débattent de je ne sais quelle télé-réalité en vogue cette semaine
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   27 mars 2017
Je me regarde dans le miroir en souhaitant un millier de trucs. Je souhaite n'avoir jamais quitté Ashland. Je souhaite que Maman ne soit pas malade. Je souhaite que nous ne soyons jamais allés chez Denny's cette fois là. Je souhaite que Kathy se jette d'une falaise. Je souhaite n'avoir jamais jeté ces lettres. Je souhaite n'avoir jamais jeté ma preuve. Je souhaite avoir toujours un... je ne sais pas, quelque chose de tangible... un Truc.

Je souhaite que souhaiter suffise, mais ce n'est pas le cas.

Parfois, on a besoin d'un Truc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
zazimuthzazimuth   19 septembre 2017
En quatrième, Tommy McDougal m'avait quittée à côté du spiroballe (celui qui n'avait plus de balle). Il avait dit que je ressemblais à un garçon. Que je n'avais pas de poitrine. Que j'étais une geek. Il avait dit qu'il ne voulait pas sortir avec quelqu'un qui utilisait des mots plus longs que les siens. J'avais dit que j'espérais qu'il était prêt à copuler avec lui-même jusqu'à la fin de sa vie. J'espérais que ça ferait son petit effet, mais comme il n'avait pas compris le mot, ça n'avait fait que me sentir encore plus mal. (p.296)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Blandine54Blandine54   05 avril 2017
Autre proverbe cherokee de ma mère : "Quand tu es né tu pleurais, alors que le monde se réjouissait. Vis ta vie de telle façon que, lorsque tu mourras, le monde pleurera alors que tu te réjouiras."
Commenter  J’apprécie          50
Blandine54Blandine54   04 avril 2017
Ce que je veux dire, c'est que j'ai appris à accepter ma douleur, comme une amie, quelle que soit la forme qu'elle prenne. Parce que je sais que c'est l'unique rempart qui me sépare de la plus pitoyable de toutes les espèces : les Communs.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : divorceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
893 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
. .