AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226175911
Éditeur : Albin Michel (03/01/2007)

Note moyenne : 2.67/5 (sur 9 notes)
Résumé :

Peut-on concilier foi religieuse et raison scientifique ? La Bible est-elle un manuel d'histoire naturelle ? Darwin est-il en croisade contre Dieu ? Autant d'anciennes questions et de débats houleux qui reviennent aujourd'hui au premier plan de l'actualité. Aux États-Unis particulièrement, où les États, un siècle et demi après la publication de l'Origine des Espèces, sont amenés à légiférer ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
AuroraeLibriAuroraeLibri   28 septembre 2017
Les créationnistes stricts, les "purs et durs", s'opposent radicalement à tous les faits et théories de l'évolution. Mais deux attitudes peuvent être distinguées.
La première consiste en un rejet strict et définitif du discours scientifique. Nul besoin de s'y intéresser, de l'analyser, même pour y déceler ses erreurs : il ne peut être qu'en conflit avec les Saintes Ecritures, puisque la science moderne est l'oeuvre d'hommes, pécheurs et insensés. ce que les sociologues américains qualifient parfois de rejectionism fut l'attitude dominante des antiévolutionnistes américains jusque dans les années 1920. S'il existe encore, ce courant est aujourd'hui considéré comme largement minoritaire et limité à des milieux peu cultivés, non informés des débats intellectuels suscités par les découvertes scientifiques. Deux solutions s'offrent alors à eux : se mettre à l'écart de la société pour tenter de sauver leurs âmes et, peut-être, celles de l'humanité tout entière (il s'agit, par exemple, des apocalyptics separatists); ou bien ne pas chercher à s'opposer catégoriquement au travail scientifique, mais plutôt à reconstruire la société américaine sur d'autres bases, d'abord celles offertes par les Ecritures (Ainsi en est-il du mouvement du reconstructionism ou de la dominion theology).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AuroraeLibriAuroraeLibri   28 septembre 2017
Avec les young-earth creationnists et les old-earth creationnists, nous avons les deux groupes de créationnistes stricts. Ils ne manquent pas de débattre entre eux, sur des questions de datation évidemment, mais aussi d'exégèse biblique, voire de théologie. cela ne les empêche pas de faire parfois cause commune. (...); ce qui les unit, c'est la conviction que la théorie de l'évolution doit être écartée et l'influence du darwinisme sur la société (et au premier chef le milieu familial) combattue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AuroraeLibriAuroraeLibri   01 octobre 2017
Jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, la science occidentale a travaillé avec une conception fixiste des espèces vivantes, idée qui s'accordait sans difficulté avec la confession chrétienne d'un Créateur. Ainsi, Charles Linné peut-il écrire en 1737 :" Toutes les espèces tiennent leur origine de leur souche, en première instance, de la main même du Créateur Tout-Puissant, car l'Auteur de la Nature, en créant les espèces, imposa à ses créatures une loi éternelle de reproduction et de multiplication dans les limites de leur propre type." Mais par la suite, les travaux de Charles Bonnet, de Pierre de Mauspetuis ou de Jean-Baptiste Lamarck mettent en question l'idée de fixité des espèces; ceux de Charles Darwin marquent la fin de cet accord entre l'histoire naturelle et la tradition naturelle et la tradition chrétienne...et la naissance de courants antiévolutionnistes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AuroraeLibriAuroraeLibri   28 septembre 2017
La seconde manière de réagir à la vison évolutionniste est celle à laquelle je m'intéresserai principalement ici; elle porte plusieurs dénominations dont celles de créationnisme scientifique ou creation science). Elle ne refuse pas la valeur, voir l'autorité du travail scientifique; il semble même parfois la fasciner.Elle considère seulement que le conflit entre science et religion n'est qu'une illusion : le livre de la nature et le libre des Ecritures ont un seul et même auteur. si les lecteurs du premier se trouvent en contradiction avec le contenu du second, c'est tout simplement parce qu'ils suivent une démarche erronée : jamais la science ne pourra affirmer ni montrer que la Bible se trompe en quoi que ce soit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AuroraeLibriAuroraeLibri   01 octobre 2017
Il me paraît ici raisonnable et souhaitable de réserver l'usage du terme de création aux traditions juive, chrétienne et musulmane et, pour les autres religions, de parler de cosmogonie; mais, je l'indiquerai ensuite, cette distinction n'empêche pas ces dernières d'être elles aussi confrontées à des revendications antiévolutionnistes contemporaines.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Jacques Arnould (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Arnould
Historien des sciences et théologien, Jacques Arnould est chargé des questions éthiques au Centre national d?études spatiales (CNES) depuis 2001. Il parle ici de son ouvrage engagé dans lequel il rappelle que s?il n?est pas raisonnable d?espérer fuir notre planète, il est nécessaire de la considérer comme un précieux patrimoine commun à notre humanité.
Dans la catégorie : DieuVoir plus
>Religion>Christianisme, Théologie chrétienne>Dieu (37)
autres livres classés : créationnismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
298 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre