AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782070295180
662 pages
Gallimard (23/10/1976)
3.82/5   37 notes
Résumé :


" Parti à la recherche des origines de la sociologie mderne, j'ai abouti, en fait, à une galerie de portraits intellectuels... Je me suis efforcé de saisir l'essentiel de la pensée de ces sociologues, sans méconnaître ce que nous considérons comme l'intention spécifique de la sociologie, sans oublier non plus que cette intention était inséparable, au siècle dernier, des conceptions philosophiques et d'un idéal politique. " Raymond Aron

... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
candlemas
  13 juillet 2017
Je viens compléter et partager la critique de "Enroute" concernant cet ouvrage de R. Aron.
En effet, il s'agit d'une collection de portraits. Je me suis personnellement arrêté sur ceux de Montesquieu, Comte, Tocqueville, et surtout Marx.
Les partis-pris de R. Aron ne m'ont pas dérangé, bien au contraire : Aron est lui-même un philosophe et sociologue de talent, et à ce titre un bon guide. "Marxien", comme il se définissait lui-même, j'ai particulièrement apprécié son introduction à la pensée de Marx, dont il montre la pertinence des analyses du Capitalisme (de son temps, mais sans doute pas que...) tout en réfutant complètement les orientations politiques marxistes, dont L Histoire a montré les errements.
Commenter  J’apprécie          110
Enroute
  28 avril 2017
J'aurais dû mieux lire le titre. Je m'attendais à une histoire de la sociologie, ou disons à comprendre son origine, ses courants, ses évolutions, mais le texte ne présente que le détail de certains sociologues : Montesquieu, Comte, Marx, Tocqueville, Durkheim, Pareto, Weber. En effet, le titre dit bien : les "étapes" de la pensée sociologique. On saute donc d'un système à l'autre, d'une pensée à l'autre, sans lien entre elles. Aron entre tout de suite dans le détail de chaque pensée, sans remise en contexte, sans dégager les influences, sans nommer les courants, sans esquisser les évolutions futures, les "disciples", etc. du coup, c'est assez difficile à lire pour un néophyte qui cherche une vue d'ensemble. Aron ayant par ailleurs tendance à beaucoup donner son avis, on a l'impression qu'il nous transmet ses notes personnelles, ses comptes-rendus, etc. A lire comme une encyclopédie, autant pour avoir le détail de la pensée d'un sociologue que pour cerner celle d'Aron.
Commenter  J’apprécie          50
Latias
  12 décembre 2020
Raymond Aron a publié "Les étapes de la pensée sociologique" en 1966. Il y passe en revue les théories sociologiques de Montesquieu, Comte, Marx, Tocqueville, Durkheim, Pareto et Weber.
Que peut apporter la lecture de l'ouvrage ?
A qui connait peu les théories de ces auteurs, il permet d'approfondir ses connaissances, en s'évitant la lecture d'ouvrages pour la plupart assez difficiles à pénétrer. Mais, ce peut-être aussi, bien-sûr, l'occasion de décider d'approfondir ensuite l'une ou l'autre de ces théories.
Qui découvre la sociologie avec cet ouvrage appréciera de pouvoir en prendre rapidement une vision d'ensemble des principales théories émises, lesquelles s'opposent plus souvent qu'elles se complètent. Avec peut-être (c'est mon cas) la conclusion que, compte tenu de la complexité des sociétés, il est vain de chercher les lois qui les gouvernent et donc vain d'attendre des mesures qui permettraient d'en améliorer le fonctionnement.
En tous cas, la lecture de ce panorama suscite aussi de nombreuses réflexions sur l'état actuel de la société française.
J'ai apprécié :
- la clarté des commentaires de Raymond Aron ;
- son souci d'être fidèle à la pensée des auteurs ainsi qu'à celle de ceux qui les ont commenté avant lui ;
- les nombreux rapprochements qu'il fait entre les différentes théories pour mettre en évidence tant les convergences que les divergences ;
- ses avis mesurés et bien argumentés
- et, enfin, la présence d'un grand nombre de citations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lehibook
  23 octobre 2020
Ce livre est une compilation de cours d'Aron , mis en forme par un tiers ,et une galerie de portraits des figures tutélaires de la sociologie (Montesquieu,Comte,Marx etc…) mais pas d'un point de vue biographiques .Il s'agit d'une analyse de leurs théories à travers la lecture qu'en fait l'auteur (il ne se cache en rien de sa subjectivité) .Cet ouvrage demande de la patience et de la concentration.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
GabySenseiGabySensei   06 juillet 2011
Sur Durkheim:
"Pour expliquer ce mécanisme, Durkheim invoque le concept de lutte pour la vie mis à la mode par Darwin dans la deuxième moitié du 19ème siècle. Plus sont nombreux les individus qui essaient de vivre ensemble, plus la lutte pour la vie est intense. La différenciation sociale est la solution pacifique à la lutte pour la vie. Au lieu que les uns soient éliminés pour que les autres survivent, comme cela se produit dans le règne animal, la différenciation sociale permet à un plus grand nombre d'individus de survivre en se différenciant. Chacun cesse d'être en compétition avec tous et devient en mesure de tenir son rôle et de remplir une fonction. Il n'est plus besoin d'éliminer la majorité des individus à partir du moment où les individus n'étant plus semblables mais différent, chacun contribue, par un apport qui lui est propre, à la survie de tous.
(P 329)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
GabySenseiGabySensei   06 juillet 2011
Sur Tocqueville:
"Je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-même pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs dont ils emplissent leur âme. Chacun d’eux, retiré à l’écart et comme étranger à la destiné de tous les autres ; ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l’espèce humaine ; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d’eux, mais ne les voit pas ; il les touche et il ne les sent point ; il n’existe qu’en lui-même et pour lui seul, et, s’il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu’il n’a plus de patrie. Au-dessus de ceux-là s’élève un pouvoir immense et tutélaire qui se charge seul d’assurer leur existence et de veiller sur leur sort ; il est absolu, détaillé, prévoyant, et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l’âge viril ; mais il ne cherche au contraire qu’à les fixer irrévocablement dans l’enfance ; il aime que les concitoyen se réjouissent pourvu qu’ils ne songent qu’à se réjouir ; il travaille volontiers à leur bonheur mais il veut en être l’unique agent et le seul arbitre ; il pourvoit à leur sécurité, prévoit et assure leurs besoins, facilite leurs plaisirs, conduit leurs principales affaires, dirige leur industrie, règle leurs successions, divise leurs héritages : que ne peut-il leur ôter entièrement le trouble de penser et la peine de vivre !
Tocqueville "De la Démocratie en Amérique" T2 P33
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
GabySenseiGabySensei   06 juillet 2011
Nous nous sentons asservis à un ensemble qui nous dépasse, condamnés à ne réaliser qu'une partie de ce que nous pourrions être, voués à l'exercice, toute notre existence, d'un métier limité sans autre espoir de grandeur que d'accepter cette limitation.
(P 563)
Commenter  J’apprécie          120
GabySenseiGabySensei   06 juillet 2011
Sur Auguste Comte:
"Aucune doctrine morale ou religieuse, au moins dans son contenu intellectuel, ne peut être admise si elle ne résiste pas à la critique de la science."
(P 373)
Commenter  J’apprécie          110
GabySenseiGabySensei   06 juillet 2011
Sur Auguste Comte:
"Considérées dans le passé, les sciences ont affranchi l'esprit humain de la tutelle exercée sur lui par la théologie et la métaphysique et qui, indispensable à son enfance, tendait ensuite à la prolonger indéfiniment. Considérées dans le présent, elles doivent servir, soit par leur méthode, soit par leurs résultats généraux, à déterminer la réorganisation des théories sociales. Considérées dans l'avenir, elles seront, une fois systématisées, la base spirituelle permanente de l'ordre social, autant que durera sur le globe l'activité de notre espèce."
Auguste Comte "Considérations philosophiques sur les sciences et les savants"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Raymond Aron (127) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raymond Aron
Il y a un an, l'émeute du Capitole faisait vaciller la démocratie américaine. “Un événement national ne s'achève pas nécessairement avec l'arrêt des tumultes qui l'ont émaillé. L'émeute du Capitole continue, et continuera longtemps, de réverbérer dans le souvenir des Américains.”
Dans son dernier essai “Le chaos de la démocratie américaine. Ce que révèle l'émeute du capitole”, l'écrivain Ran Halévi sonde la portée de la journée du 6 janvier 2021, lorsqu'une foule de supporters de Donald Trump et de militants d'extrême-droite s'est lancée à l'assaut du Capitole. L'événement survient comme un symptôme. Mais de quoi ? de l'affaissement des institutions démocratiques américaines ? D'une désagrégation des pratiques civiques ? D'une progression d'un mouvement fasciste ? de nombreux commentateurs américains craignent que les élections de 2024 ne soient violemment contestées et ne se déroulent dans le chaos.
Le recul des libertés démocratiques à travers le monde, la progression de leaders et de partis xénophobes ou autoritaires, au Nord comme au Sud du globe, y compris dans des pays aux institutions démocratiques jugées solides est un constat partagé par beaucoup. le 6 janvier 2021 oblige les grandes démocraties à réviser certaines certitudes. Pour beaucoup, parler de la démocratie américaine, c'est parler de la démocratie libérale en général. Dans ce cas, faut-il craindre qu'un 6 janvier 2021 puisse survenir en France ou ailleurs en Europe ?
Ran Halévi, historien, directeur de recherches au CNRS et professeur au centre de recherches politiques Raymond Aron, était l'invité des Matins de France Culture le 6 janvier 2022.
_____________
Découvrez tous les invités des Matins de Guillaume Erner ici : https://www.youtube.com/playlist?list=PLKpTasoeXDroMCMte_GTmH-UaRvUg6aXj ou sur le site : https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins
Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
Dans la catégorie : SociologieVoir plus
>Sciences sociales>Sciences sociales : généralités>Sociologie (134)
autres livres classés : sociologieVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Aron ! Aron ! Petit Patapon !

Raymond Aron moque les compagnons de route du Parti communiste, notamment Sartre et le groupe des Temps modernes, en signifiant que comme le peuple dont l'opium est la religion selon Saint Marx, qu'eux aussi ont leur opium, ...?...

L'opium des Intellos
L'opium des intellectuels
L'opium des Mandarins
L'opium des Mandarines

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Raymond AronCréer un quiz sur ce livre