AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782752902085
224 pages
Phébus (07/09/2006)
3.57/5   15 notes
Résumé :
C'est en contemplant pendant trois jours et trois nuits, sans manger ni dormir, les ravages de la rivière en crue sur ses champs, l'eau stagnante qui d'un coup d'un seul a noyé ses terres, qu'Edgar Flétan renonce.

Il renonce à ce combat contre les éléments pour préserver seigle ou sarrasin, à l'amour de la nature, aux mains tendues de ses voisins, à sa vie qu'il veut désormais changer.

Il maudit ce qui compose son monde, la faune, la ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
topocl
  05 septembre 2016
Un triste jour de 1897, vaincu par la misère ordinaire, Edgar Flétan, sur lequel plane le spectre du suicide de son père, vend ses terres et emmène sa famille, femme et filles, à la ville, Roanne, en l'occurrence. Dans cet exil urbain déterminé à défaut d'être choisi, un temps, on veut croire qu'on arrivera à s'y faire : appropriation de lieux, relations et travail. Mais la folie jamais nommée, sournoise, s'invente lyrique et dévastatrice.
C'est un quotidien étranglé de solitude et de déracinement où chacun court après ses chimères et où les fêlures se déchirent en béances. Derrière un semblant d'assimilation progressive, insensible, la folie rôde et chacun se livre à ses propres errances à la poésie mortifère.
Dans cet exil urbain "abandon de tout ce qui vous a créés", ce quotidien de petites gens, la fatalité ne lâche pas les personnages, emportés par leurs attachements. L'amour est aussi fou que délétère, il y a là une austère noirceur.
Ces passions entrent magnifiquement en résonance avec le style tourmenté et réfléchi de Daniel Arsand.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LDVDB
  13 juillet 2012
Un émerveillement, un vrai bon roman : langue précise et rare, rythme puissant, intrigue prenante. On pense au Michon des Vies minuscules en lisant ce texte, qui raconte l'arrachement / attachement a la terre, a la nature et la construction du sens des vies deracinees, entre adaptation, renoncement et chute. Trois magnifiques portraits de femmes sont au centre du roman, leurs destinées sont soumises au vouloir d'un homme qui s'efface peu a peu.
Commenter  J’apprécie          40
belledeschamps
  01 mars 2008
Une famille de paysans quitte la misère et la terre pour s'installer en ville (Rouen). le père, hanté par le suicide de son père, sombre dans l'alcool et se tue d'une chute d'un toit ; la mère devient brodeuse ; des deux filles, une fait un beau mariage, l'autre, tombée amoureuse du cousin de sa mère, devient folle après le décès de celui-ci. Résumé pas très gai, mais pourtant, un très bon roman.
Commenter  J’apprécie          20
sorsha260252
  25 février 2012
Un auteur qui mérite que l'on s'y attarde.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
WyomingWyoming   01 novembre 2020
Elle frôla des arbustes, plongea dans cette ondoyante, dans cette crissante marée qu'est une fougeraie, reçut la fraîcheur de la plante, effleura, palpa plus loin la rugueuse et tiède torsion d'un tronc.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Daniel Arsand (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Arsand
Au sommaire de ce (Book) club, deux romans intimes qui racontent l'homosexualité à travers des souvenirs et des adolescences hors des normes imposées.
Daniel Arsand est éditeur et écrivain, auteur de "Moi qui ai souri le premier" (Actes Sud, août 2022). Il y rassemble trois souvenirs de jeunesse où se jouent des événements violents qui pourraient raconter l'homophobie.
Guillaume Perilhou publie "Ils vont tuer vos fils" (L'Observatoire, août 2022), l'histoire de Guillaume, 15 ans, qui, pour vivre sa vie comme il l'entend, résiste au foyer, aux électrochocs et à l'hôpital psychiatrique.
L'occasion de revenir sur le lien de ces auteurs avec les littératures traitant de l'homosexualité et, plus généralement, des thématiques LGBTQIA+, et avec des librairies comme l'emblématique Les mots à la bouche, aujourd'hui située dans le 11e arrondissement de Paris.
#lgbt #adolescence #bookclubculture
____________ Venez participer au Book club, on vous attend par ici https://www.instagram.com/bookclubculture_ Et sur les réseaux sociaux avec le hashtag #bookclubculture
Retrouvez votre rendez-vous littéraire quotidien https://youtube.com/playlist?list=PLKpTasoeXDrqL4fBA4¤££¤7L'occasion De19¤££¤ ou sur le site https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/bienvenue-au-book-club-part-2
Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture TikTok : https://www.tiktok.com/@franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : ruralitéVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3057 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre