AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2896981624
Éditeur : Le Quartanier (07/04/2014)

Note moyenne : 3.22/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Les salons du livre les lancements les librairies qui ferment les journaux qui font faillite les livres de cuisines les émissions littéraires les prix prestigieux les livres pilonnés les maisons de la culture les poètes ratés les demandes de subventions les photos de chats Wikipédia les journées perdues sur les réseaux sociaux et dans les jeux vidéo le soleil et le feu d'une époque surchargée de texte sans personne pour les lire on ne fera pas un roman avec ça on ne... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Pixie_dust
  28 novembre 2018
"La vie littéraire" est une créature hybride, un genre de roman expérimental à tête d'essai sur l'industrie culturelle et à queue de poésie trash! Écrit comme une enfilade de pensées random qui s'entrechoquent dans le cerveau d'une jeune écrivaine manquée, le texte prend la forme de métaphores filées d'une ou deux pages rédigées d'un trait, sans ponctuation. Essoufflant, mais bien tourné!
  
Il n'y a pas vraiment d'histoire, juste une série de constats peu glorieux sur l'époque et la société. C'est une critique névrotique du milieu culturel québécois, à lire à petites doses en cas de déprime saisonnière! On y trouve beaucoup d'idées créatives, de réflexions perspicaces, d'humour et de références culturelles geek, alors j'ai bien aimé!

Mention spéciale aux titres des "chapitres", qui donnent le ton. En voici un échantillon : Pisser dans son bain, Basketball diarrhée, Mario Party, Malajube Chapdelaine, Grosse main en mousse, et ainsi de suite...
Commenter  J’apprécie          50
Leoniezml
  11 novembre 2016
Il arrive, à l'occasion, que l'on sache d'avance qu'on n'aimera pas un livre, qu'on le détestera même, mais qu'on décide néanmoins de l'acheter, parce qu'on sait que ce livre, on y repensera longtemps, qu'il va laisser une impression. Et moi, je me dis, que l'impression soit positive ou négative, le fait qu'elle reste et t'accompagne un moment, ça donne quelque chose d'intéressant et de tentant.
La vie littéraire, je croyais le détester pour son propos, son contenu. Pourtant, ce fut sa forme qui m'agaça en premier. Ce livre est une expérience littéraire : il n'y a pas de chapitres à proprement parler, seulement trois parties, remplies de paragraphes brodés autour du thème en lien avec chacune des parties. Ces longs paragraphes ne sont en fait qu'une longue phrase élaborée à partir d'un thème plus précis lancé en quelques mots au début desdits paragraphes. En fait, phrase est un grand mot quand on pense à la suite d'idées mitraillées et mises bout à bout pour former ces paragraphes, un peu dans le style de la comptine « Trois p'tits chats, chapeau de paille, paillasson… ». C'est frustrant à lire, mais ça illustre bien la psyché féminine.
D'ailleurs, je trouve que l'auteur arrive remarquablement bien à nous mettre dans la tête d'une fille; autant par les pensées défilant à toute allure que par la perception de soi et du monde en passant par les expériences de vie typiquement féminines. Je lui lève mon chapeau.
Et donc, après plusieurs pages, j'ai fini par m'habituer au style qui ressemble à une sorte de poésie moderne (la poésie étant un sujet abordé allègrement et de façon plutôt sombre tout au long des récits), trash, désillusionnée, décousue et mitraillée.
Étonnant constat, je me suis aperçue dans certains traits, certaines expériences ou opinions du personnage. Je crois qu'à la base, mon impression que j'allais détester ce livre était autant basée sur cette crainte de m'y reconnaître que sur celle que ce soit un récit pompeux, s'auto-complaisant dans le marasme sans fin de la vie du personnage. Ce qui, je dois bien l'admettre, était un peu le cas. le personnage parle souvent du fait que la poésie n'a plus la place qu'elle avait, qu'elle perd donc son temps avec Tetris et Angry birds et qu'elle devrait donc écrire à la place, mais qu'elle ne doit pas avoir de talent, de toute façon, et que le milieu littéraire est donc petit et gangréné. Plusieurs points sont lucides et intéressants, mais on finit par se lasser à la longue d'entendre les mêmes plaintes.
Un peu mitigée par rapport à cette lecture, je vous laisse vous faire une idée vous-mêmes.
Lien : http://aladernierepage.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Pixie_dustPixie_dust   21 novembre 2018
...retourner dans le frigidaire se chercher une autre pomme (...) parce qu'il n'y a vraiment rien d'autre à faire à cette époque que de tout dévorer et de jeter les coeurs à la poubelle.
Commenter  J’apprécie          20
Pixie_dustPixie_dust   21 novembre 2018
...si le piratage tue le livre trouvez-moi un tricorne un perroquet et une patch et regardez-moi ne plus jamais rien acheter de ma vie vivre en marge de l'industrie mais vivre et ne plus jamais mettre les pieds dans un salon du livre.
Commenter  J’apprécie          10
Pixie_dustPixie_dust   27 novembre 2018
On ne peut pas toucher l'horizon on ne peut pas déchirer le réel pour trouver le silence derrière on ne peut pas sentir le battement du monde mais on ne peut pas non plus faire comme si tout cela était trop compliqué et se vautrer dans la vie ordinaire...
Commenter  J’apprécie          00
Pixie_dustPixie_dust   21 novembre 2018
...l'expansion de l'univers amplifie le vide entre les gens...
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Mathieu Arsenault (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mathieu Arsenault
L'écrivain Maxime Olivier Moutier reçoit Mathieu Arsenault, Gabriel Nadeau-Dubois et Emmanuel Carrère.
Les libraires en coulisses, une initiative de l?Association des libraires du Québec (ALQ) et de la coopérative des Librairies indépendantes du Québec (LIQ), ont présenté des rencontres passionnantes lors du Salon du livre de Montréal 2014 avec des écrivains, notamment Janette Bertrand, Michel Tremblay, Katherine Pancol, Gabriel Nadeau-Dubois et Emmanuel Carrère.
Réalisation et montage : Jessica Gélinas
autres livres classés : cynismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature québécoise

Quel est le titre du premier roman canadien-français?

Les anciens canadiens
La terre paternelle
Les rapaillages
L'influence d'un livre
Maria Chapdelaine

18 questions
152 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature québécoise , québec , québécoisCréer un quiz sur ce livre