AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Paroledunelivrophage


Paroledunelivrophage
  03 août 2016
Fan de la série d'origine et du premier tome de cette saga nouvelle, je ne peux que dire j'adore. Ce livre est une véritable bombe et cette suite est vraiment explosive.
Du côté de l'histoire, nous avons laissé une Risa complètement dévastée par la mort brutale de sa mère Dia. Suite à cela Risa accepte de faire partie en quelque sorte du directoire. Elle travaille uniquement pour la directrice de la police surnaturelle Madeline Hunter. Et cette dernière l'aide à traquer, trouver et tuer l'assassin de sa mère en mettant à sa disposition les ressources nécessaires pour cela. D'un autre côté, Madeline a besoin de Risa sur une affaire importante. Quelqu'un, ou quelque chose vise les anciens faisant partie du conseil des vampires, qui vieillissent, sombre dans la folie et qui finissent par mourir. Risa sous la menace de Madeline se doit absolument de retrouver celui qui est responsable de tous cela si elle ne veut pas mourir. Et puis Risa doit trouver qui a fait cela et prouver qu'elle peut être utile au Conseil des Vampires si elle souhaite recevoir de l'aide pour retrouver l'assassin de sa mère et rester en vie. Mais d'un autre coté le père de Risa, un prête Aedh qui ne peut reprendre sa forme faite de chair et de sang et surtout un véritable voyou l'envoie sur une mission dangereuse. Et pour cela même Madeline Hunter, ne peut la protéger des forces ténébreuse qui sont après Risa et qui ne veulent rien de plus que sa mort.
Du coté des personnages. Risa est de plus en plus mure. Toujours aussi forte et intrépide, elle se fourre comme d'habitude dans un sale guêpier. D'abord par Madeline Hunter la directrice du Directoire. Si elle n'avait pas accepté ce que cette mégère lui avait proposé à la mort de sa mère jamais elle ne serait en train d'enquêter sur cette affaire sordide. Cette vampire est une vraie plaie, parce que madame fait partie du conseil des vampires et qu'elle est la plus âgée, elle ne cesse de prendre les autre de haut, elle me tape sur les nerfs. C'est une folle je vous le dis. Ensuite il y a son père. Lui aussi c'est un sale type. Non mais, on n'utilise pas ses enfants de cette manière. Alors oui entre le marteau et l'enclume, la pauvre Risa n'est pas prête de s'en sortir. Dieux merci elle à quand même du soutient avec ses amis Tao et Illiana. Mais c'est sur son faucheur qu'elle peut compter réellement. Alors pour Azriel, il est extra chou. Ce sexy faucheur qui a pour mission de protéger notre Risa, a lui aussi muri. Il est prêt à tout pour la jeune femme, se sacrifier comme se battre pour la sauver. Et en plus désormais il peut lire dans les pensées de notre héroïne. Et ce lien qui devient de plus en plus fort nous apporte de sacrées scènes comique. Mais d'un autre côté, ce n'est pas facile de comprendre ce qu'il désir réellement pas plus de savoir ce qu'il ressent au plus profond de lui, car il contrôle ses émotions et c'est aussi frustrant pour notre mi- louve que pour nous lecteur. A certain moment, on a l'impression qu'Azriel flirt avec Risa, et à d'autre qu'il est jaloux, surtout quand elle est avec Lucian. du coup je me dis qu'il peut cacher ses sentiments tant qu'il veut à Risa, et celle-ci faire la même chose vis à vis d'Azriel, on sent que ces deux-là se plaisent sincèrement. Mais si l'auteur les fait tomber tout de suite ensemble, il n'y aurait plus d'histoire, et surtout ce serait trop simple. Ensuite ce qui est perturbant aussi avec notre sexy men, c'est qu'il donne très peu de réponses à Risa quand cette dernière lui pose des questions. C'est vraiment, mais vraiment, … désolé le mot que j'ai envie d'utiliser est trop sensible aux jeune oreilles. Mais bon si vous m'avez compris c'est le plus important. Mais quand ils sont ensemble ils sont trop mignons. Il fait vraiment tout son possible pour elle, la materne par moment et ces petites moments de sentiments démontrent qu'il n'agit pas seulement par mission comme il le dit. Par contre pour ce qui est de Lucian, lui on pourrait s'en passer. Oh oui ! Cet homme qui est un Aedh déchu est un des plus grands mystères de ce livre. Quand notre Risa à besoin d'assouvir ses besoins sexuel, monsieur accourt, il est aux petits soins pour la jeune femme et pousse même le bouchon à être un parfait gentlemen. Par contre dès que l'on parle clefs, porte de l'enfer, aide. Mister fui le plus loin possible, il va même à être distant avec notre audacieuse Risa. Alors pour ce qui est de son histoire comme quoi il veut se venger parce que ceci ou parce que cela, moi je dis, y'en a marre bébé. Il n'est vraiment pas clair ce mec. C'est comme s'il n'avait pas une once de sentiment dans son coeur, Risa elle-même s'est faite cette réflexion quand il l'embrasse. Ensuite le moment ou le sieur vient sauver sa ‘'belle'' du fameux kidnapping dont elle a été victime, il débarque comme si il connaissait les lieux. Et pire encore quand il se bat, il se bat bien oui, mais il ne cherche pas à protéger sa sois disante chérie. Je pense de plus en plus qu'il se sert de Risa, et que … je sais pas, je reste perplexe vis-à-vis de lui. Je suis comme Azriel, je me méfie de lui et ne lui fait en aucun cas confiance. Je ne lui laisserais même pas ma vie entre ses mains afin qu'il me protège. Pour moi c'est sûr et certain, il n'est pas entré dans la vie de Risa sans arrières pensées aucune. Et je me trompe rarement Je vais bien surveiller cet hypocrite dans les prochains tomes. Et puis il y a Riley et son chouchou d'amour Quinn. Mais je comprends parfaitement que l'auteur ne fait pas de grands débats sur ces deux-là vu que cette saga est pour Risa. Et son faucheur si j'ose dire.
En ce qui concerne la plume, le roman et l'intrigue. Pour ce qui est de la plume, tantôt légère, tantôt intrigante, tantôt pesante, l'auteur nous fait des bonds, encore et encore, de plus en plus hauts, jusqu'à atteindre des sommets phénoménales. Je me sens envahie d'une douce euphorie du début à la fin du livre. Un pur bonheur. Pour ce qui est du roman et de la romance. On n'a vraiment pas le temps de s'ennuyer. L'auteur nous entraine de plus en plus dans ce monde de livre en livre et cela dès les premières pages du livre. Tout s'enchaine très vite, sans pour autant aller extrêmement vite. On y découvre de plus en plus les amis de Risa, sa relation avec le faucheur Azriel qui même si pour l'instant c'est à l'état d'ébauche, elle est déjà profondément intense. Les passages où ils sont tous deux ensemble est parfois marrant, tantôt intense, quelquefois nous laisse perplexe, mais à aucun moment on ne s'ennuie avec eux. Et puis nous terminons l'histoire sur une note douloureuse, Risa qui perd la première clef des portes de l'enfer, et Tao qui est mortellement touché et qui doit rester au coven des sorcières. C'est dur pour Risa, ses deux amis sont tout pour elle, ce sont ses piliers, et elle les aime plus que tout. En clair, beaucoup d'actions, de rebondissements, un rythme soutenu, et cela du début à la fin. Ce que je veux dire on est tenu en haleine jusqu'à la fin du livre et pour nous lecteur c'est une bonne chose. du côté de l'intrigue elle est intense, où plutôt intensive. Risa doit mener deux enquêtes à la fois. Tout d'abord pour la garce de Madeline Hunter où elle doit trouver celui qui tue les plus vieux des vampires c'est-à-dire ceux qui font partis du cercle. Et ensuite de l'autre côté Risa est convoquée par son cinglé de père et doit aller à la recherche du livre du dûsan mais aussi de la première clef. Mais en même temps elle veut se venger de la mort de sa mère et aussi elle doit faire son deuil. Chose pas facile malgré qu'elle soit forte. Tout cela mélangé, on obtient une intrigue bien ficelé, et rondement bien mené. On y mordrai tellement c'est bon.
En conclusion c'est avec un immense plaisir que je me suis replonger dans les aventures de Risa, j'ai aimé aussi retrouvé Riley et Quinn peu présent dans le livre, mais présent quand même. J'espère découvrir et retrouver un peu plus la meute Jenson en ville. Un livre qui se dévore trop vite à mon gout mais c'est un pur plaisir, une joie titanesque que de le lire. Il est parfait. Tout comme le précédent tome, tout ce qui fait de lui un bon livre est présent, actions, rebondissements, non pas une intrigue, mais une double intrigue, une romance bien écrite, et une plume d'une rarissime versatilité. Mais à aucun moment je ne me suis ennuyée, je me suis amusée comme une petite folle et je pense que le troisième tome sera dans les cordes des deux tomes déjà parus.
Lien : http://le-petit-univers-litt..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr